Un peu d’auto-promotion : « Trois femmes : Marie ».

Je n’aime pas vraiment faire ce genre de billets, mais il faut parfois y passer et essayer de vendre ses propres créations.

À la mi-juin 2017, j’ai publié via Amazon (en format électronique sans DRM) et au format papier, et uniquement au format électronique sur Atramenta, la première partie d’une trilogie qui me tient à cœur depuis… le milieu des années 1990 !

Ci dessous, le quatrième de couverture, qui est sûrement le texte le plus ennuyeux à écrire…

1968. Jean-Luc, 18 ans, se prépare tranquillement à passer son baccalauréat en écoutant les Beatles et leur Sergent’s Pepper. Il ne sait pas encore que sa vie va être marquée par une rencontre qui sentira bon les lacrymogènes et les pavés. Ce tome est le premier d’une trilogie en cours d’écriture.

Voila, c’est tout pour ce billet. Bonne journée !

13 pensées sur “Un peu d’auto-promotion : « Trois femmes : Marie ».”

  1. Si on avait à remettre un prix pour le plus mauvais vidéo d’auto-promotion, je suis pas mal certain que tu serais au moins parmi les finalistes. 😉

    Je comprends le malaise, mais bon, si on le fait, on le fait bien, et à la hauteur du travail accompli. Sinon, c’est pas de la promotion, c’est l’inverse… Allez, un peu de courage et refais une vidéo digne de ce nom, qui comportera au minimum un résumé du livre, une démarche.

        1. Pas envie de refaire la vidéo… La précédente était déjà la troisième enregistrée. De plus, si je voulais vraiment gagner de l’argent avec le bouquin en question, je ne l’aurai pas mis en accès libre sur Atramenta. Je publie pour le plaisir, et si cela me rapporte de quoi me payer un café chaque trimestre, tant mieux 🙂

  2. Il aurait bien été demander de l’aide pour traduire cette phrase auprès de son frère.
    Dans cette phrase, j’aurai supprimé le « été ».
    Juste pour te dire que j’ai téléchargé le livre et que je finirais de le lire lorsque j’aurais un peu de temps libre.
    A pluche.

  3. Avec quels outils as-tu créer le fichier de l’ebook ? Idem quel logiciel as-tu utilisé pour obtenir le pdf destiné à KDP ? Et pour la couverture, as-tu utilisé leur plateforme ou un logiciel à toi avec un gabarit ?

    1. Que de questions !

      Pour l’ebook : Calibre
      Pour le pdf : export via LibreOffice en me basant sur le gabarit qui va bien
      Pour la couverture : leur outil avec les photos de mon choix.

      Ça répond à tes questions ?

  4. Alors une question s’impose… Quels logiciels utilises-tu pour ton processus d’écriture ? En markdown ? Ça m’intéresse étant également de la partie de l’écriture… et du libre.

Les commentaires sont fermés.