Une partie des développeurs du logiciel libre prennent-ils les utilisateurs pour des snocs ?

Cette pensée m’est venue quand j’ai lu cet article du webzine OMG Ubuntu : « Ubuntu Is Now Uncertain about Using Wayland by Default » ce qu’on peut traduire par « Ubuntu n’est pas certain d’utiliser Wayland par défaut ».

On apprend en lisant l’article que les têtes pensantes de Canonical craignent que Wayland ne soit pas suffisament mature pour être proposé pour remplacer Xorg d’ici la sortie de leur prochaine distribution en support long terme, la 18.04 LTS.

Ma question sera simple ici. N’ont-ils pas aidé à ce manque de maturation en développant durant des années un projet concurrent du nom de Mir ?

On peut lire ceci sur la page d’accueil du projet :

Mir is a next generation display server targeted as a replacement for the X window server system to unlock next-generation user experiences for devices ranging from Linux desktop to mobile devices powered by Ubuntu.

Besoin de traduire ? D’accord, je le fais pour les anglophobes :

Mir est un serveur d’affichage de nouvelle génération ciblé comme un remplacement pour le système de serveur X Window pour débloquer les expériences des utilisateurs de la prochaine génération pour les appareils allant du bureau Linux aux appareils mobiles alimentés par Ubuntu.

Dès mars 2013, une dépêche postée sur trollfr.org linuxfr.org s’interrogeait sur le projet et sur son utilité réelle.

Donc, on pourrait résumer la situation ainsi : on développe un projet concurrent pour succéder à Xorg durant 4 ans. On laisse tomber le projet car c’est trop lourd à gérer, on décide d’adopter le projet combattu durant des années et on se plaint qu’il n’est pas assez mature…

Je comprends que les développeurs de logiciels et de pilotes aient préféré attendre que la situation s’éclaircisse. Pourquoi faire deux fois le même travail pour deux projets concurrents alors qu’on peut se gaver de popcorn et de soda en attendant de savoir qui survivra au final ?

Comme disent les anglophones dans un langage assez fleuri : « Are you f* kidding me? » qu’on peut traduire par : « Tu te fous de ma g* ? »

Je prendrai un deuxième exemple, c’est un billet de veille de Devil505, un camarade libriste que je connais depuis des années, quand il était mainteneur et empaqueteur pour l’intimiste Frugalware Linux, concurrente malheureuse de l’Archlinux qui n’a jamais su se vendre auprès des utilisateurs.

Il s’est ensuite investi auprès de la elementaryOS et de ses applications castrées via l’animation du site communautaire francophone… Réinventer l’ergonomie, ce n’est pas donné à tout le monde. Parfois la malchance, hein… On dit que la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit pourtant !

Dans ce billet, il casse – à raison – le fait que System76 travaille sur son ubuntu 17.10 revampée. Il mentionne aussi que le community manager est salarié chez System76, et s’étonne qu’elementaryOS ne soit pas proposée par l’entreprise.

Peut-être est-ce que le community manager en question n’a nullement accès au département des décisions stratégiques de System76 ? Ou que System76 se soit aperçu que le projet elementaryOS est encore trop immature sur de nombreux points pour être imposé à leur clientèle ?

C’est une simple question que je me pose. En tout cas, j’ai comme l’impression que parfois certains développeurs sont tellement enfermés dans le code qu’ils ont tendance à oublier que le monde des utilisateurs n’est pas aussi idéal qu’imaginé.

Quant au terme employé dans le titre, je pense qu’il n’est pas besoin d’avoir postulé à Saint-Cyr pour le comprendre 🙂

41 pensées sur “Une partie des développeurs du logiciel libre prennent-ils les utilisateurs pour des snocs ?”

  1. Canonical qui refait le coup de Mir, mais avec Wayland ?

    On prévoit un truc pour dans X temps.
    On change d’idée parce qu’on ne sera pas prêt, finalement.

    Sinon, pour ce qui est de elementary, Systeme76 dit y avoir songé. (Par politesse ?) Mais au final, elementary n’a pas grand-chose à voir avec leur clientèle d’experts, auraient-ils conclu. Faut dire qu’une distribution qui est basée sur la Ubuntu LTS n’évolue pas très rapidement sous le capot, et ne rejoint sans doute pas les besoins matériels de System76.

  2. A noter tout de même que Mir ne semble pas tout à fait mort. D’une part parce que Canonical veut l’utiliser dans le domaine des objets connectés (perso je m’en bats les c…), mais aussi et surtout parce que d’anciens salariés prennent contact avec les créateurs de divers environnements de bureau afin de voir si ils ne seraient pas intéressés d’utiliser Mir comme serveur d’affichage pour Wayland.
    Mis à part Gnome et KDE, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’environnements de bureau qui disposent de leur propre compositeur. Il y a donc là une belle carte à jouer, ils semblent persuadés qu’une très large partie du code de Mir peut être réutiliser et cela ôterait une grosse épine du pied des développeurs des « petits environnements de bureau » qui sont limités en ressources et qui n’ont sans doute pas d’expérience avec Wayland. Je sais que MATE a déjà fait part de son intérêt.

    1. Pour tout dire, je pense que prendre le code de Mir serait une perte de temps pour les équipes qui pourraient se montrer intéresser…

      Seul Gnome est fonctionnel avec Wayland, KDE c’est pas franchement le cas. Mais le problème est que tant que les environnements n’auront pas été portés complètement vers Wayland – l’utilisation du code de Mir me semble être contre-productive à terme – les outils ne suivront pas.

      Un peu l’histoire du serpent qui se mord la queue 🙁

      1. @Frederic Bezies, salut !
        on peut lire sur quebecos que l’équipe qui travaille sur Mate de chez Ubuntu compte développer de nouvelles fonctionnalités avec Mir, tu le sais sans doute 😉 (en fait j’ai lu l’un de tes commentaires sur Google+ qui disait en gros que Mir était un échec pour le remplacement de Wayland). À noter aussi que Mir reste en développement pour une utilisation IoT.
        Sinon, qu’en penses-tu de cette plausible utilisation de Mir chez Mate Desktop et l’annonce aussi d’une Software Boutique développée, super non ?

        Voici le lien : http://quebecos.com/?p=6064

        1. Mir a échoué pour remplacer Wayland sur les équipements classiques. L’IoT ? On verra bien quand il arrivera. Sinon, l’équipe de Mate peut bien faire ce qu’elle a envie de faire. Si elle décide d’utiliser du code de Mir – qui voulait tuer Wayland – pour support Wayland, grand bien lui fasse !

      2. Le but n’est pas de prendre le code de Mir (qui continuera à être maintenu par ses développeurs) mais de l’utiliser entre autre comme serveur d’affichage pour Wayland.
        Il ne faut pas oublier que Mutter est écrit par Gnome pour Gnome et qu’à chaque mise à jour (mineure !!!) il y a des problèmes avec les environnements alternatifs qui doivent sans cesse adapter leur code rien que pour conserver un affichage correct… De même seule les équipes Gnome décident de l’évolution de Mutter (ce qui est normal).

        Les ex-développeurs de Canonical connaissent bien ce problème et ils semblent être à l’écoute des besoins des développeurs des « petits » environnements de bureau. Si cela se concrétise, je pense que ça pourrait être une très bonne chose et ce d’autant plus que Compiz ne sera pas porté sur Wayland sinon il restera Kwin pour KDE et Mutter pour tout le reste…

        1. Il est vrai que l’internet des objets est ultra-développé actuellement. Quand au maintien et au soutien de Mir, avec la mise à mort du projet d’Ubuntu Phone, ce sera comme le soutien de la corde pour le pendu.

          Le port de Wayland pour KDE est en route. Même s’il est encore balbutiant, il existe. On verra sur le long terme, mais pour le moment, « l’hypocrisie » des développeurs de Canonical me fait grincer des dents.

  3. J’ai lu l’article d’OMGUbuntu et je n’ai pas vu où les développeurs d’Ubuntu se plaignaient que Wayland n’était pas assez mûr. Ils le constatent et pensent que ce n’est pas une bonne idée de le mettre par défaut pour une version LTS mais il sera accessible pour ceux qui le souhaitent. Rien de bien méchant en soi.

    1. Plaindre est un terme un peu fort, mais il ne faut pas qu’ils renient la responsabilité de Canonical dans le retard pris dans le murissement de Wayland et des outils qui dépendent de Wayland.

      Les développeurs de logiciels tiers n’allaient pas doublonner leurs efforts pour supporter deux successeurs à Xorg, tout en sachant que la moitié du code serait bon pour la poubelle à terme.

      Donc la réaction des développeurs de Canonical est proche de l’hypocrisie.

      1. Il me semble que tu ne fais pas tout à fait la part des choses.
        Les salariés de Canonical, ils font ce que leur employeur leur dit de faire. Si leur parton leur dit de faire du Mir/Unity, ils font du Mir/Unity. Maintenant leur qu’ils doivent utiliser Gnome, c’est normal qu’ils se positionnent sur la question. Wayland n’est peut-être pas encore suffisamment mature pour être adopté sur une mouture LTS (qui est assez utilisée en entreprise).
        Moi j’appelle ça du bon sens.
        Le cas de Fedora est différent car le but de cette distribution est d’expérimenter les nouvelles technologies avant de les intégrer dans Redhat.

        Si mon employeur me demande d’implémenter un truc débile, je le fait parce que je suis payé pour… Ce n’est pas pour cela que je suis d’accord avec lui et cela fait encore moins de moi un hypocrite de développeur !!!

        1. C’est la réaction qui m’apparaît comme hypocrite, ou plutôt pas vraiment sincère. Car les développeurs ne sont pas des robots qui codent. Ce sont aussi des êtres humains.

          Les développeurs se doutaient très bien que le but de Mir était de contrecarrer voire de tuer Wayland à terme. Donc l’étonnement me semble suspect.

          Ils ne pouvaient pas ignorer que l’autre projet serait bloqués par les choix stratégiques de leur employeur, et que cela bloquerait aussi le développement des applications nécessitant de savoir qui de Mir ou de Wayland s’en tirerait au final.

          Désolé si mon message est maladroit. Mais pour moi, cette étonnement empeste le faux de A à Z. Le terme hypocrite est sûrement un peu fort, mais j’avoue que j’ai du mal à penser que les développeurs de Canonical ne prenaient pas en compte le fait que Mir allait ralentir les choses pour les développeurs de pilotes et d’applications de vidéos.

          Wayland a subi de plein fouet Mir et ce durant 4 ans. Années gaspillées qui auraient pu permettre aux développeurs des outils de vidéo et des pilotes graphiques de pouvoir travailler sereinement sans crainte de perdre la moitié du code produit.

          1. À nouveau, je ne vois pas d’étonnement dans l’annonce mais seulement un constat. D’ailleurs, rien n’est encore décidé. Par conséquent, ce n’est pas un message maladroit mais un message trollesque pour être gentil.

            Où en était Wayland avant Mir? J’ai plutôt l’impression qu’il a bien avancé en 4 ans par rapport à avant. Qui a développé pour supporter les deux alors qu’en dehors de Canonical tout le monde a indiqué qu’il ne supporterait que Wayland ? Si Mutter ou Kwin tournent difficilement sur Wayland, en quoi est-ce la faute de Canonical ?

          2. Un constat avec un fond marqué par un manque de sincérité.

            Il a apporté quoi ? 4 années durant lesquelles les développeurs de Nvidia, AMD et compagnie, de SimpleScreenRecorder ou encore d’OBS ont compris qu’il était urgent d’attendre qu’un des deux clamsent pour s’attaquer au portage du code pour le successeur de Xorg.

            Gnome a été le premier environnement complexe a être fonctionnel avec Wayland. Pour KDE, c’est en cours. Et sauf erreur de ma part, enlightenment est 100% compatible Wayland.

            Et sinon, tu pourrais me dire quels outils purement graphique ont été développés par Canonical et adoptés au niveau de toutes les distributions ? J’avoue que ma liste est malheureusement vide ici 🙁

            Le seul projet de Canonical et récent qui me semble connaître un peu de succès, c’est le format de paquet universel snap, mis en place pour répondre (ou contrecarrer ?) le flatpak.

            Je me souviens des réactions lors de l’annonce de Mir qui n’a jamais dépassé le stade expérimental sur le bureau. Pour l’internet des objets, j’avoue que je préfère largement avec des outils déconnectés. Je n’ose pas imaginer ce qu’un frigo connecté et « piraté » pourrait engendrer… Et je ne veux pas le savoir 🙂

          3. Nvidia et AMD ont eu une certaine inertie au départ puisqu’il fallait être certain que ce projet aboutirait en remplacement de X.org. Wayland n’aurait pas été le premier ni le dernier projet à ne pas voir le jour.
            Par ailleurs, Nvidia ne fait pas le boulot si on en croit les développeurs de KDE. Il suffit de lire Martin Graeslin (https://blog.martin-graesslin.com/blog/2016/09/to-eglstream-or-not/).

            Dans le texte original, je ne vois aucune mention de surprise alors que c’est le point que tu mets en avant pour attaquer le peut-être futur choix pour Ubuntu 18.04. La seule phrase de l’article venant des développeurs est: « Ubuntu Desktop team lead Will Cooke remarks that: “my gut feeling is that wayland (sic) isn’t ready yet,” and Didier Roche says the distro will ‘default to xorg until we take a decision’. » Où est la surprise? Et l’ensemble de la discussion sur IRC me semble du même acabit (https://irclogs.ubuntu.com/2017/07/10/%23ubuntu-desktop.html#t10:32).

          4. Wayland n’était pas le premier projet, je suis d’accord. Je me souviens du projet Y-Window en 2004 : https://developers.slashdot.org/story/04/02/19/1628204/y-window-system-project-started

            Ou encore de Fresco / Berlin à la même époque : https://en.wikipedia.org/wiki/Fresco_%28windowing_system%29

            Mais c’était au moins un projet accepté par la plupart des distributions quand Mir a pointé le bout de son nez en 2013. Wayland 1.0 était déjà sorti en 2012. Donc, il y avait déjà une bonne base de travail, même si le plus gros restait à faire.

            https://lists.freedesktop.org/archives/wayland-devel/2012-October/005967.html

            Quant à la surprise, désolé, mais je pense que les développeurs de Canonical ne sont pas complètement sincères ici.

            Je n’attaque nullement le choix, je dis juste que la surprise est feinte. Les développeurs n’étaient pas coupés du reste du monde et donc des utilisateurs, du moins je l’espère. Ils ne pouvaient pas ne pas savoir ou au minimum se douter que les choix stratégiques de leur employeur n’impacteraient pas les pilotes vidéo propriétaires ou encore les outils liés à la vidéo.

            Quant à la décision, vu le report constant qu’il y a eu avec Mir, je pense que Xorg sera encore par défaut pour Ubuntu 18.04 LTS. Les développeurs tiers ont eu raison d’attendre à cause du duel entre les deux projets. Donc je maintiens que pour les outils tiers (pilotes et logiciel vidéos), plusieurs années ont été perdues.

            S’ils sont vraiment sincères et surpris, cela en dirait long sur la déconnexion entre développeurs et utilisateurs du monde réel 🙁

          5. J’insiste mais tu parles de surprise de la part des développeurs mais qu’est-ce qui te fais dire ça? Un constat n’est pas nécessairement une surprise.

  4. alors pour system76 , à la base ils ont proposé une version Ubuntu installé
    ils ont fait différents retours afin d’avoir une meilleure prise en compte pour les portables notamment.

    après prendre un version en fork et penser le maintenir sur plusieurs années , c’est plutôt un drôle de pari

    pour Ubuntu , il va falloir tout de même suivre ceux qui développent réellement Wayland qui dans l’immédiat est mis en avant sur Gnome , mais d’autres interfaces graphiques regarde de plus près ce point pour envisager l’intégration , évidemment c’est plus facile quand le plus gros est déjà fait et fonctionnel , je ferais remarquer que Ubuntu est en perte de vitesse sur distrowatch

    a noter la bonne surprise sur FreeBSD avec intégration en vue de Qt5 / Wayland
    http://www.phoronix.com/scan.php?page=news_item&px=KDE-Plasma-5-Weston-FreeBSD

    1. Pour System76, j’étais au courant de l’utilisation d’Ubuntu pour équiper leurs ordinateurs.

      Forker – un bien grand mot pour remplacer le thème – est sûrement une décision stratégique longuement réfléchie… Ou pas 🙂

      Canonical s’est surtout aperçu que le duo Mir-Unity 8 n’était pas tenable. Que repousser à chaque fois le duo, même en version expérimentale leur coûtait de la crédibilité.

      La perte de vitesse dans le classement de curiosité ? Elle date de 2011-2012, ce n’est pas nouveau.

      On verra pour FreeBSD et Wayland. En tout cas, ce sera un bon point pour renforcer le successeur de Xorg.

  5. FreeBSD a officiellement Wayland dans les ports depuis le début de l’année. Mais il n’est pas réellement exploité par un quelconque gestionnaire de bureau. Il s’agit juste d’une dépendance.

    @ Stéphane, Xfce possède également son propre compositeur (accessible dans xfwm4). Avec la dernière version instable (4.13.0), il est possible d’avoir un « backend » soit par X11 (à travers libXpresent), soit par OpenGL (grâce à libepoxy). Comme c’est le travail d’un seul développeur c’est plutôt long.

    1. Au moins ça bouge. En tout cas l’annonce d’une version de développement serait bien pour entretenir la flamme auprès des utilisateurs et montrer que le projet est encore en vie. Enfin, je dis ça…

      1. Laisse-les d’abord terminer leur migration vers GTK3, non? Surtout avec GTK4 qui
        GTK2 sera abandonné bien avant X11. Faut pas mettre la charrue avant les bœufs ! 😉

  6. Beaucoup de choses a dire,
    Commençons donc par un bonjour Fred, tu m’as jamais dit si ça te dérangeait qu’on te dise Fred? Je demande puisque moi Sébastien ça passe (c’est mon prénom je fais avec), Séb aussi (j’aime bien) mais une sainte horreur de Bastien…

    Je commencerais donc par la deuxième partie (logique non?), System76 qui ne propose pas ElementaryOS, je vais pas cracher sur cette distribution, je ne veux pas être en mal avec mon Devil505 que je côtoie avec plaisir sur l’IRC de frugalware (non Fred, elle n’est pas morte 😉 ) mais je dois dire quand même que cette distribution n’est pas finie, je ne vois pas l’intérêt de celle-ci des qu’on sort des logiciels prévus par celle-ci. De plus dans l’ensemble c’est assez fragile, le courrielleur se plante facilement quand je l’avais testé, c’est a dire il y a quelques mois…

    Donc ne pas la proposer c’est plutôt du bon sens au vu de ce qui reste a faire pour qu’elle soit « utilisable ».

    Pour ce qui est de MIR/Wayland, je ne suit pas ton raisonnement, je pense que MIR a tout au contraire été un moteur pour Wayland, une sainte compétition pour en dégager le meilleur des deux. Honnêtement je pense même que sans MIR, Wayland ne serait pas a ce niveau de maturation,
    alors oui canonical se la joue tout seul puis en fin de compte revient sur ses dires mais c’est canonical…

    De toute façon, on a encore de beaux jours car beaucoup de DE, de logiciels ne fonctionnent tout simplement pas avec Wayland. Mate a des soucis, xfce n’est pas compatible, tout les truc a la openbox et autre ne le sont pas non plus ( je me trompe ), kde a du mal, gnome lui aussi perds des fonctions et là je parle que de DE car pour les applications c’est pas toujours rose non plus.

    Heureusement qu’il y a des distributions comme fedora pour jouer au laboratoire, comme ça on fait des tests grandeur nature mais heureusement qu’il y a aussi des conservatrices, qui pourront nous permettre de ne pas se jeter dessus et de se casser les dents 🙂

    1. Pour le diminutif, aucun problème.

      1) Pour la Frugalware, elle a connu des jours meilleurs, je m’en souviens, je les ai connus. Simplement, comme certains projets du libre, cette distribution n’a jamais su se vendre auprès de ses utilisateurs potentiels. Sans oublier qu’elle est tombée sur un énorme morceau du nom d’Archlinux.

      2) Wayland/Mir. Ce qui a été ralenti, c’est le développement des outils tiers comme les pilotes non libres ou encore les outils de captures vidéo. Ou encore le port des environnements qui ont préféré attendre que tout se calme.

      La saine compétition ? Je n’y crois pas vraiment ici. Comme je l’ai dit, les développeurs d’outils qui dépende du système d’affichage ont fait une overdose de pop-corn et de soda tout en sachant pertinemment que Mir fonçait dans le mur.

      L’annonce de Mir avait été accueillie fraichement à l’époque. Pour le port des environnements et gestionnaires de fenêtres, les seuls à peu près utilisables sont Gnome, enlightenment et l’adaptation d’i3 pour Wayland dénommée Sway.

      Pour le reste, c’est juste que les développeurs ont préféré attendre que de se taper deux fois un boulot presque identique. Que Gnome perde des fonctions, c’est normal depuis Gnome 3.0, non ? 🙂

      Je sais, ça fait gros troll ici, mais est-ce complètement faux.

      Je ne pense pas que Wayland ait tiré un si grand partie de cette concurrence.

      1. Gnome n’a jamais prévu de supporter Mir; KDE a rapidement dit qu’il ne supporterait que Wayland puisqu’ils ne voulaient pas travailler pour une seule distribution; Intel a annoncé qu’il ne ferait des drivers que pour Wayland en 2013 et a rejeté des patches de Canonical pour supporter Mir (septembre 2013); Nvidia impose EGL stream à tous; je n’ai pas trouvé pour AMD.

        Le simple fait que les saveurs d’Ubuntu avaient toutes annoncé rapidement qu’elles n’utiliseraient pas Mir montre bien qu’il n’y avait personne qui croyait en Mir… sauf Canonical.

      2. Je ne pense pas que Mir ait ralenti le développement des pilotes binaires de NVidia ou AMD. Wayland et MIR reposent tous les deux sur les technologies DRM, KMS, GEM et EGL, donc les pilotes n’ont pas conscience du serveur d’affichage. D’ailleurs il est question que la version 1.0 de Mir pourrait émuler Wayland avec la bibliothèque Wayland.

  7. J’avais bien vu cet article sur OMG Ubuntu, et de même que dans le cas des reports répétés de Mir, il me semble la marque d’une grande frilosité de la part de Canonical. Frilosité méritée au vu des volées de bois verts auxquels ils ont eu le droit avec Unity. Ils ne s’en sont d’ailleurs jamais remis en terme de popularité et de réputation. (le fait que Gnome ait eu droit à traitement similaire lors du passage à sa version 3 est d’ailleurs révélateur, mais ce n’est pas le sujet).
    En effet, si Wayland passe de manière acceptable et par défaut sur Fedora, il n’y a aucune raison pour que ce ne puisse se faire sur Ubuntu, malgré le passage d’un format RPM à un format Deb. Pour aller plus loin, les versions intermédiaire d’Ubuntu, telles que la 17.10 ont justement pour but de permettre un test à grande échelle, histoire de détecter et désamorcer les dernières difficultés. SOyons honnête je n’ai jamais eu de problèmes avec ses versions intermédiaires, du moins, rien que je n’ai jamais cherché. Après on a tous une tolérance différente face aux bugs ou petits soucis. Il n’en reste pas moins que l’intérêt des versions intermédiaire, c’est bien d’ouvrir les vannes pour voir la résistance des logiciels à toutes les stupidités des utilisateurs.
    Ajoutons que mettre Wayland par défaut maintenant, c’est se forcer à se donner un coup de pied au derrière en vue de la prochaine version long terme. Sinon, Ubuntu risque bien de prendre le risque de disparaître du bassin des distributions majeures.
    Après la question est de savoir ce que l’on appelle stable, et ce que l’on veut…

    1. Farpaitement, telle est la question.

      Donc, plus clairement, sauf si l’article a pour sujet le bateau (peut-être encore mon problème de vue mais j’ai un doute là), et en particulier celui à voile, je pense qu’il faut écrire « mature » et pas « mâture » 🙂

        1. Je te propose plutôt un sacrifice humain d’un dev Caninical au dieu Gramalecte (c’est trop cruel ta proposition là, toucher une boite officielle d’un produit Crosoft), encore que je doute de son utilité sur ce coup là 😉

          Désolé de ne pas avoir été assez clair le premier coup 🙂

  8. Hello,

    Etant bien incapable de me prononcer sur le fond de l’article, juste une mini-correction de sa forme.
    « Ma question sera simple ici. N’ont-ils pas aider à ce manque de maturation en développant … » => aidé

Les commentaires sont fermés.