Guide d’installation d’Archlinux, version de juin 2017.

Voici la quarante-quatrième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de mai 2017.

Ajout au 2 juin 2017 : suite à des demandes pressantes, j’ai mis en ligne sur github et framagit des versions en ligne du tutoriel pour une consultation web.

Pour les captures d’écran, je suis parti d’une image ISO intermédiaire créée avec l’outil Archiso. Au moment où j’envoie l’article en ligne, le 1er juin vers 09 h 45 du matin, l’ISO de juin 2017 n’est pas encore disponible.

Si vous avez besoin d’une image ISO en 32 bits, le projet archlinux32 vous en proposera une.

Côté environnements : Gnome 3.24.1, Plasma 5.9.5 – la version 5.10.0 aux alentours du 4 ou 5 juin ? – Xfce 4.12.0 et Mate-Desktop 1.18.0 en gtk3.

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

23 pensées sur “Guide d’installation d’Archlinux, version de juin 2017.”

  1. Héhé, bonne réponse
    Ma question mieux formulée : pourquoi pas une version web en plus des versions destinées à du hors ligne ?
    Archlinux = KISS, imaginons que je sois en pleine installation et que quelque chose me chagrine, je sors mon téléphone et je tombe sur ce site en premier lien de google. Cool, un tuto d’installation, c’est ce qu’il me faut. Et là je dois télécharger une archive, puis télécharger un programme pour extraire le contenu de l’archive, puis un autre programme pour lire les pdf/odt. Pas très KISS tout ça. C’est dommage d’avoir une doc de qualité enfermée dans un coffre fort, penser au mode hors ligne c’est très bien, mais rien n’empêche de mettre également une version en ligne ( c’est la base d’un site web ) : économie de données pour personnes sur mobile, lisible depuis un feature phone, gain de temps,..

    1. Ah, le KISS… Installer une Archlinux ne se fait pas au débotté. Quant à une version web, soit. Mais il faudrait que j’ouvre un compte sur github (ou autre) et que je transforme le document en markdown.

      Je vais étudier la question, mais je ne promets rien.

      1. Toujours aussi pessimiste, comme si tout allait péter dès demain (OK, on sait pas, mais bon)… Sacré Fred, va !

        En ce qui me concerne, je dis tout dans le billet anniversaire de mes 2 ans, en avril dernier (même si mon installation actuelle date seulement de juillet, effectuée deux jours seulement avant le 7e anniversaire de l’ordinateur lui-même, pour l’anecdote) : https://trit34.tumblr.com/post/159330545187/

        Oui, il y a beaucoup à lire, mais tu peux t’épargner le dernier tiers qui concerne une autre machine que j’ai passée à Linux en février (et à laquelle ça a aussi réussi).

        PS : t’as pas répondu à mon précédent commentaire. J’en déduis que la réponse se résume en gros à « tant pis, je garde mes habitudes » ? Pas grave, juste un peu lourd à lire et entendre de manière aussi systématique…

        1. Pas pessismiste, prudent.

          Pour ton précédent commentaire, je l’ai sous les yeux en te répondant. Je n’avais rien à rajouter. C’est tout. On ne changera pas les personnes qui considèrent « que c’était mieux avant ». C’était juste différent 🙂

      1. Bonsoir 🙂

        https://wiki.archlinux.fr/Installation

        ps : Je confirme que ton travail est génial mais ce n’est pas le souci par rapport à la question posée.

        « Archlinux = KISS, imaginons que je sois en pleine installation et que quelque chose me chagrine, je sors mon téléphone et je tombe sur ce site en premier lien de google. Cool, un tuto d’installation, c’est ce qu’il me faut. »

        En cas de coup dur, si on désire une version Web pour terminer l’installation amorcée, il y a l’URL ci-dessus… en français ! 😉

  2. Merci.. tout simplement.

    J’ai un peu laissé tomber arch pure et dure, je me penche sur Manjaro et sur Archlab. Si l’une m’a un peu dégouté par ces mises à jours merdiques; l’autre (très à la mode ces temps ci) aurait pu me tenter par sa légèreté pour mon vieux PC Acer… Mais l’anglais omniprésent me refroidit pour le moment.

    A+

  3. Coucou Fred,

    Je tenais à te remercier pour le travail que tu fournis en réactualisant ce guide tous les mois. A titre personnel je suis passé sous Gnu/Linux en 2014. 1 an de va et vient à zig-zag entre Ubuntu, Debian et Manjaro avant de me fixer, en grande partie grâce à la clarté de ton guide, sur Archlinux en 2015 avec Xfce, Gnome puis i3. Aucune réinstallation à signaler, un gestionnaire de paquets en béton armé et une gestion des dépendances optimum, bref…

    Cette distribution demande un investissement conséquent mais offre en contre partie un système fiable, stable ( Si si 🙂 ) et rapide pour une utilisation desktop.

  4. Bonjour Frederic,

    quand j’installe une arch sur un pc la première chose que je fais (après le loadkeys fr) c’est d’éditer le /etc/ssh/sshd_config :
    echo « PermitRootLogin yes » >> /etc/ssh/sshd_config
    echo « PermitEmptyPasswords yes » >> /etc/ssh/sshd_config

    puis je lance sshd
    systemctl start sshd

    je regarde l’adresse ip de la machine
    ifconfig | grep inet

    et hop, je me logue en ssh depuis une autre machine. Ce qui me permet de disposer d’une souris et du copier / coller 🙂

    du reste la machine à partir de laquelle je me logue est un vieux PC que je tiens à jour avec une installation minimale juste pour pouvoir le cloner aisément:
    sur le pc source :
    yaourt –nocolor -Qe | cut -d ‘ ‘ -f 1 | sort > liste
    sed ‘/xf86-video-intel/d’ liste > liste #pour virer le driver video si nécessaire

    sur le pc source
    recopier la liste (copier / coller avec nano)
    pacman -S `cat liste`

    c’est clairement moins didactique mais oh combien plus rapide.

Les commentaires sont fermés.