Le logiciel libre est-il à conseiller à des « novices » sous MS-Windows ?

Je dirai que non si on parle de distributions GNU/Linux. Bien au contraire. Vouloir arriver en cette année 2017 dans le monde des distributions GNU/Linux est une énorme erreur. Pour plusieurs raisons. Je vais les détailler.

La première, c’est l’immaturité intellectuelle et la haine qui se dégage du monde francophone du libre. Entre les youtubeurs qui changent d’avis comme de chemise comme Seb alias Actualia66 qui m’a tellement lassé à force de modifier son opinion sur les mêmes produits en l’espace d’une semaine voire de 15 jours que je me suis désabonné de sa chaîne.

Comment oublier les blogs où les trolls prospèrent au grand dam des blogueurs et qui justifie une modération a-priori ? Ou encore les guerres intestines entre les pro-« une technologie donnée » et les anti-« une technologie donnée », on se demande ce qui pourra sauver le monde du logiciel libre.

Le monde du logiciel libre a toujours été un champ de confrontation des idées. Mais entre la nécessaire liberté d’expression et les torrents de haine qui sont déversés presque quotidiennement, il y a quand même une sacrée différence.

J’en arrive presque à me demander si cela ne se terminera pas à grand coup de Kalachnikov AK-47 au détour d’une ruelle sombre. J’exagère ? Dirons-nous que je prends un peu d’avance.

Le deuxième point, je l’ai déjà abordé, c’est la dispersion constante des énergies et des ressources pour réinventer constamment la roue. On peut appeler ceci des forks compulsifs ou encore rageux, mais réinventer 15 fois la roue ne permettra pas forcément de l’améliorer.

Cela me fait mal au coeur de voir des projets qui sont de parfaites copies conformes se taper sur la gueule à grand coup de mauvaise foi pour s’annihiler mutuellement et disparaître de la circulation.

Je reviendrai une ultime fois sur la seule statistique valide de Distrowatch, à savoir le nombre de distributions GNU/Linux indexées par leur soin et encore en vie.

On arrive presque – au 26 avril 2017 – à un ratio d’une distribution en vie pour deux mortes. Pour être plus précis, 288 vivantes pour 507 déjà mortes.

Pourquoi est-ce que l’image du plateau de Craonne – comme celui de la chanson de 1917 – me vient à l’esprit d’un coup ?

Ce n’est pas Georges Clemenceau qui a déclaré : « Les cimetières sont pleins de gens irremplacables, qui ont tous été remplacés » ?

Ce qui reflète parfaitement mon état d’esprit sur le monde libre. Je ne prétends pas être irremplaçable, et encore moins détenir la vérité. Sinon, je me serai déjà engagé en politique.

J’avais déjà déconseillé temporairement la Manjaro Linux suite aux événements de fin mars-début avril 2017.

Je vais maintenant plus loin. Je déconseille franchement aux personnes qui s’intéressent au logiciel libre d’installer actuellement une distribution GNU/Linux.

Ce n’est pas la réaction d’une personne qui voudrait conserver son côté grand gourou car il sait maitriser la ligne de commande et sait lire de la documentation en anglais.

Je déconseille la migration pour éviter d’avoir à affronter des conflits inutiles et sans fin sur le moindre point. Le monde libre francophone est en train de s’auto-détruire à petit feu en oubliant que nous sommes en 2017.

Je dirai donc – et jusqu’à nouvel ordre – aux personnes en ayant marre de MS-Windows et de ses bugs : économisez et achetez un Mac. Oui, c’est cher, oui, c’est bridé, mais au moins, ça fonctionne. Au pire, si vous avez la possibilité et les connaissances, sans oublier pas mal de temps libre, montez-vous un hackintosh.

Mon ordinateur ne sera pas éternel et quand j’en changerai, je prendrais un PC dans mon hypermarché local, à 400€ et je pense que cette fois, je ne ferai pas sauter le MS-Windows préinstallé. Pourquoi ? Par lassitude, par écoeurement envers l’aveuglement du monde libre francophone qui vit dans sa bulle et est incapable de voir qu’il est son pire ennemi.

Évidemment, cela me fera mal au postérieur dans un premier temps. Mais je n’ai plus envie de me faciliter le transit à aider des personnes qui utilise du GNU/Linux pour être remercier en étant traîné dans la boue par une partie du monde francophone.

Oui, c’est un propos d’une cruauté monstrueuse, mais c’est la version douce de cette gueulante où j’ai un brin perdu mon calme.

Oui, je suis une personne qui se laisse dominer par ses émotions, et oui, je suis ultra-émotif. Et après ? C’est ma vie, et elle est ainsi.

En tout cas, une chose est certaine : quand je repasserai dans quelques mois sous MS-Windows suite à un changement complet de matériel, mon ultra-émotivité sera sûrement calmée, n’ayant plus à affronter les querelles intestines et constantes du monde libre.

C’est vrai, je perdrai en terme de qualité de vie privée, mais j’y gagnerai en tranquillité d’utilisation.

Continuez-donc, messieurs et mesdames du logiciel libre, vous ne provoquerez qu’une chose au final : un rejet du logiciel libre !

C’est mon opinion, celle d’une personne qui cotoie ce monde depuis 1996 et qui se demande si au final, il n’a pas perdu énormément de temps durant toutes les années qui viennent de s’écouler !

151 pensées sur “Le logiciel libre est-il à conseiller à des « novices » sous MS-Windows ?”

  1. Pour ma part, cela fait des années que j’utilise GNU/Linux et en ce moment je découvre Windows 10 avec beaucoup de difficultés. (Oui oui)
    Powershell est vachement plus difficile que bash (ou tout autre shell linux) l’interface est belle mais il y a énormément de menus.
    En plus niveau sécurité, Windows Défender ne vaut absolument rien. Et puis niveau performance, contrairement à ce que j’avais pensé, windows reste plus lent que mon archlinux utilisant une configuration des plus simples (gdm + gnome)

    Sans vouloir polémiqué, je comprends que des technologies uniquement disponible sous Windows semblent intéressantes et poussent des dev a être dessus (de même, bcp de gens utilisent Windows) mais honnêtement, le système est pas hyper bon. Enfin cela dit je reconnais qu’il est très stable.
    🙂

    1. Des menus dans powershell oO ?
      Powershell et bash ne sont pas comparable. Bash ce n’est qu’un simple shell. Powershell vas plus loin.
      Pour faire cours et gros, powershell a accès à tout le frameworkd .Net.
      Voici une communauté G+ dédiée à powershell: https://plus.google.com/communities/114336958783305019912
      MS à même fait des alias de commandes linux dedans, genre ls ou wget 😉

      Dire que niveau sécurité windows defender ne vaut rien, c’est enfoncer des portes ouvertes.
      Mais globalement, la sécurité sous windows c’est nettement améliorée grâce aux browsers qui t’alertent sur des fichiers .exe peu téléchargés en refusant de les enregistrer sur le disque.

      Les performances, c’est tellement dépendant du matos et de ce qu’on en fait avec. Sur un laptop vieux de 4 ans équipé d’un ssd de 3 ans, windows est extrêmement véloce.

      Je ne vais même pas perdre mon temps à comparer gnome à windows. Ca serait comme pisser dans un violon. A la rigueur KDE vs windows.

      Pour ce qui est du dev, je ne vois pas l’apport qu’aurait linux par rapport à windows. Il n’y a plus vraiment de techno propre à windows depuis le reboot de C#.( Ha si windev ^_^ )
      Un bon langage offre la possibilité de coder identiquement quelque soit ton OS.
      Après, c’est sur qu’interagir avec le hardware ne se fait pas pareil 🙂

      Windows est effectivement devenu aussi stable que linux. J’ai même encore moins de soucis avec windows que linux lorsque je suis sous ce dernier.
      J’ai par exemple passé un vieux acer (8 ans) en ubuntu 17.04 en réalisant une installation propre (formatage tout ça tout ça) et pourtant à l’ouverture de la première session j’ai déjà des erreurs de logiciels.

      1. Ah j’aurais dû mettre des virgules xD je parlais des menus dans l’interface en général, je ne parlais plus de powershell xD

        Niveau performance j’utilise un pc gamer en dualboot et je peux affirmer que archlinux est vachement plus réactif que Windows 10.
        Mais Windows 10 supporte mieux les fonctionnalités de la carte graphique et du clavier rétro éclairé 🙂

        Je me renseignerai plus sur powershell du coup merci pour le lien 🙂

  2. Le débat du logicielle libre…..c’est marrant en ce moment de choix technologique, j’ai exactement le même souci ente Oracle et SQLServer, ainsi que Dell ou HP…..mais tout cela est propriétaire….bref…c’est partout pareil….à celui qui pisseras le plus loin.

Les commentaires sont fermés.