« Seuls les moins humbles en hériteront », le nouvel EP de Hors Sujet.

Et oui, encore du post-rock français ! Florent Paris alias Hors Sujet dont j’avais parlé du premier (?) album en novembre 2015, m’avais prévenu il y a quelques temps de la
https://horssujet.bandcamp.com/album/seuls-les-moins-humbles-en-h-riteront. J’avais décidé de ne rien dire jusqu’à la sortie officielle en ce 24 avril 2017.

2 pistes, 21 minutes, un titre à rallonge, donc les saint canons du post rock sont respectés.

On retrouve ici les ambiances digne de Vangelis, La piste « La mécanique du néant » avec des sons de la vie de tous les jours dans une ville de taille moyenne : son d’un clocher, suivi par un bruit sourd qui fait penser à celui de Blade Runner et de ses voitures volantes. Typiquement l’ambiance d’un album que j’aime beaucoup de Vangelis, « The City ».

En fermant les yeux, on se surprend à fendre une foule dense, anonyme. La mélodie « grognante » en est presque hypnotique. Ça vous prend aux tripes, et avant qu’elle vous relache… peu avant la fin de la piste.

Avec la piste éponyme qui conclue ce court EP – quoiqu’une moyenne de 10 minutes par piste, ça calme – on a droit à une transition en douceur. En effet on change de piste sans presque s’en apercevoir.

On s’en aperçoit quand du chant clair en français accompagné d’une guitare électrique non saturée s’invite et qu’on se dit ? Qu’est-ce qu’il se passe ? 🙂

Sur cette piste, le post-rock revient à l’attaque avec les instruments classiques du genre : batterie, guitare et basse. Un retour au source qui contraste avec la première piste en tout point. Avec une montée en puissance qui n’a rien à envier au metal… Pour finir sur une période plus méditative et plus hypnotique.

Pour finir, il est précisé sur la page bandcamp de l’album qu’il y a 30 exemplaires en CD-R disponibles… Ou plutôt 29, l’un d’entre eux étant cordialement invité à venir me rejoindre 🙂

Une réflexion sur « « Seuls les moins humbles en hériteront », le nouvel EP de Hors Sujet. »

Les commentaires sont fermés.