Confession d’un amateur de musique, épisode 11 : ma découverte du trip-hop avec Portishead.

Il y a un genre musical que j’aime écouter de temps en temps, quand j’ai envie de me changer les idées, c’est le trip-hop. Je suis assez sélectif dans ce genre musical, et je dois avouer que mon « dépucelage » musical dans ce domaine a été fait par le groupe le moins stakhanoviste du domaine, Portishead.

Comme pour Dead Can Dance (qui a inauguré cette série de billets en juillet 2016), je dois la découverte de ce genre musical à une amie et future collègue en 2008.

Je connaissais vaguement le titre le plus célèbre du premier album du groupe de Bristol, « Glory Box » dont ma version préférée est celle du live à New York :

Dès que je suis plongé dans le premier album, je n’ai rien trouvé à jeter, que ce soit « Sour Times », « Roads », « Mysterons » ou encore « Wandering Star ».

Je me suis alors jeté sur le deuxième album que j’ai dévoré, même si je l’apprécie moins que le premier. Pour « Third », je l’ai acheté par respect du groupe. C’est à mes oreilles le plus faible des trois.

Par la suite, j’ai continué à suivre le trip-hop avec des groupe comme KesakoO et Screenatorium (dont j’ai parlé au moins pour KesakoO en octobre 2013) avec leur duo sur l’EP « Noctis » ou plus récemment le très bon Missine+Tripstoic & 2 Ghosts From The Orchestra et leur album éponyme.

Ce serait dommage d’oublier des pépites comme le premier album des « Jade Analogic », le second m’ayant franchement déçu. Peut-être est-ce lié au fait que je suis un peu trop fine gueule dans ce domaine ?

Pour finir cet article, un extrait du premier album des Missine+Tripstoic & 2 Ghosts From The Orchestra :

6 pensées sur “Confession d’un amateur de musique, épisode 11 : ma découverte du trip-hop avec Portishead.”

  1. J’ai eu un autre parcours concernant le trip-hop….même si, Portishead en a été. Je me suis rapproché d’une veine plus pop que trip, avec des influences jazzy certaines, tout autant que plus électronique. Mais déjà, définir ce genre est très compliqué. Je peux voir cela parfois chez Dreadzone, qui est un groupe plutôt dub….et moins le voir chez Massive Attack qui en a été parfois.
    Portishead est, pour mon goût, devenu trop cérébral….mais ça, c’est un ressenti qui peut évoluer avec le temps

  2. Merci pour MISSINE+TRIPSTOIC en plus ils sont juste à coté de chez moi, je vais faire un tour à un de leur concert
    Encore merci

Les commentaires sont fermés.