Les libristes sont aussi des humains : au tour de Thuban :)

Nouvel épisode de la série. Après avoir fait mumuse avec OpenBSD 6.1, ma victime suivante était toute désignée… Mais trève de bavardage, voici donc les réponses du maître fugu 🙂

Et c’est du copieux…

1) Bonjour, pourrais-tu te présenter en deux ou trois phrases ? Quatre seront acceptées aussi.

Hello world !
$ whatis thuban
thuban(1) – Hacker crêpophile, bidouilleur curieux, lecteur compulsif de SF et fantasy sur fond de Metallica.
Gamin passionné et étourdi, il ne faut pas croire ce qu’il dit.

2) Quel est l’origine de ton pseudo, si tu en utilises un ?

En manque d’inspiration, j’ai regardé la carte du ciel qui était accrochée sur le mur à côté de moi. La constellation du dragon m’a rappelé des souvenirs de Saint Seiya, et la seconde étoile est « dragonus secundus » alias thuban. Depuis, c’est resté sauf dans de rares exceptions où mon pseudo devient B4rb3rouss ou « un gropinpin » (parce que c’est rigolo dans les FPS de lire « Machin a été tué par un gropinpin »).

3) Quel est ton parcours libriste ?

Tout commence à la fac, 2007 ou 2008, mon premier ordi portable pas cher en main. Dans un petit coin près des amphis, le WiFi est plutôt pas mal, et en bon étudiant fauché je n’ai pas internet dans ma chambre. Je traîne un peu par là, et je vois croise des gars qui parlent de Linux.
Je ne sais plus très bien comment, j’en arrive à tester debian : échec.
J’installe donc tout un tas de distros, principalement des dérivées d’Ubuntu. Puis le temps passant, debian supporte mieux mon matériel et je reste dessus un bon moment.

Je joue beaucoup avec les conkyrc, puis les environnements alternatifs. Des heures de configuration, mais surtout d’apprentissage sans m’en rendre compte. La communauté libriste est riche, et je fais mes premiers scripts shells, puis python…

Finalement, debian, j’ai l’impression d’avoir fait le tour, et des choix récents me déplaisent. Je suis un gars qui adore les outils suckless.org, et debian est de moins en moins suckless. C’est une bonne excuse pour tester la Crux Linux, qui me conduit inévitablement vers OpenBSD.

Là, en quelques semaines je suis conquis : j’ai tout ce qu’il me faut : la stabilité et la robustesse de debian et le côté KISS des outils suckless.

4) Quelles sont tes activités dans le monde du libre ?

J’ai passé beaucoup de temps sur les forums pour donner un coup de main,
juste retour à mon avis. Mais je m’y sens de moins en moins à l’aise sans bien savoir expliquer pourquoi. C’est peut-être moi qui me retrouve aigri après quelques mésaventures sur le forum HandyLinux. Tant pis, ça m’a permis de rencontrer des copains supers comme arpinux (arpinux.org), starsheep (moutonlibre.net), coyotus, trefix, dyp…
Je m’y retrouve mieux maintenant notamment au sein du collectif 3hg : http://3hg.toile-libre.org/

On y retrouve quelques outils auxquels j’ai participé, dontpanic pour regarder des séries en streaming via torrent, le tkmeν, SiO2 pour faire des custom isos d’OpenBSD, ivgotzeflux pour configurer fluxbox, swx pour générer un site web…
Sinon je suis un peu éparpillé. Je contribue du mieux que je peux à blogotext (https://github.com/BlogoText/blogotext) sur github
(https://github.com/B4rb3rouss), j’écris un bouquin pour s’auto-héberger (http://yeuxdelibad.net/ah) [Note de Fred : c’est de la bonne], j’ai un site qui contient des astuces en bazar (http://yeuxdelibad.net), j’héberge un portail d’échange francophone autour d’OpenBSD (https://obsd4a.net)… et d’autres bricoles ci et là…

5) Pour toi, cela veut dire quoi être libriste ?

Je reste épaté de tout ce que l’on peut apprendre dans le monde libre, et c’est ce que je souhaite en retenir : un esprit où le partage des savoir-faire et des connaissances est dans l’intérêt de tous. Le karma, toussa toussa…

Par ailleurs, être libriste, c’est avoir une affinité pour la liberté. Ça veut donc dire être vigilant sur les logiciels utilisés, et donc le système d’exploitation, mais aussi ne pas confier ses mails à Gmail ou ses photos à dropbox…

6) Et maintenant, les questions qui tuent ; le stéréotype du libriste est un barbu : moustache, barbe ou glabre ? Avec ou sans lunettes ?

Je colle au stéréotype avec la barbe, mais pas encore de lunettes. C’est un scandale au regard des heures passées devant un écran…

7) Pour finir, un dernier mot ? »

Shut up and hack ! (https://ftp.openbsd.org/pub/OpenBSD/songs/songsh.ogg)

Merci à Thuban pour sa participation… Que ma prochaine victime tremble… Car elle sait qui elle est 😀

11 pensées sur “Les libristes sont aussi des humains : au tour de Thuban :)”

  1. C’est quoi cette chanson ! 😀

    Pourquoi B4rb3rouss ? Ta barbe n’est pas rousse pourtant ?

    Et quand j’ai tapé ‘whatis thuban’ dans le terminal, il m’a retourné « thuban : rien d’adéquat ». Coïncidence ? J’espère…

    Et tu dis que la communauté libre est riche, mais si on était riche on se payerait Windows… Incohérent.

    Bon j’arrête là. :p

    1. non mais c’est pas nouveau qu’il raconte nawak le perché étoilé … mais bon … maintenant qu’il est là, on va pas le virer quand même … surtout qu’il bave plus maintenant : ça va mieux avec son nouveau traitement 🙂

    2. Ha ha 😋
      Merci les copains ! Ça me fait plus plaisir que des ronds de jambe 🙂

      > Pourquoi B4rb3rouss ? Ta barbe n’est pas rousse pourtant ?

      Hé bah si, c’est incroyable ! C’est tellement flagrant qu’un jour un élève m’a demandé si je la teignait. C’est mon côté viking peut-être…

      Merci Fred !

  2. J’adore cette série Fred. C’est vraiment super de vous découvrir tous un peu plus autrement que par vos contributions​aux différents projets ou vos publications sur D*.

Les commentaires sont fermés.