OpenBSD 6.1 étant sorti…

…autant faire mumuse avec. La dernière fois que j’ai parlé d’OpenBSD en tant que système à part entière, cela remonte à début septembre 2016. Le 11 avril 2017, OpenBSD 6.1 a été annoncé avec un logo qui fait penser à un film de ninja 🙂

J’ai donc récupéré l’énorme image ISO en version 64 bits. Puis j’ai fait chauffé mon ami VirtualBox pour mon délire plus ou moins régulier : transformer le poisson globe en station bureautique.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/6.1/amd64/install61.iso
–2017-04-12 10:29:25– http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/6.1/amd64/install61.iso
Résolution de ftp.fr.openbsd.org… 145.238.209.46
Connexion à ftp.fr.openbsd.org|145.238.209.46|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 219574272 (209M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « install61.iso »

install61.iso 100%[===================>] 209,40M 2,72MB/s ds 90s

2017-04-12 10:30:56 (2,32 MB/s) — « install61.iso » sauvegardé [219574272/219574272]

L’installation automatisée – j’ai choisi les options par défaut – permettre d’avoir une base minimale en une dizaine de minutes. On commence par l’écran d’accueil.

Puis le nom de l’ordinateur en réseau.

L’ajout d’un compte utilisateur.

Le partitionnement automatisé.

L’installation proprement dite.

Contrairement à l’article du mois de septembre 2016, aucun correctif n’était encore disponible au moment où j’ai rédigé l’article, le 12 avril 2017. Joie 🙂

Une fois le démarrage effectué, je me suis connecté en root, et j’ai tapé les lignes de commande suivante pour accéder à la logithèque de l’OS.

echo 'PKG_PATH=ftp://ftp2.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/6.0/packages/amd64/' >> .profile
echo 'export PKG_PATH' >> .profile

Un duo déconnexion et reconnexion m’a permis d’activer le dépot, et donc j’ai rajouté les premiers outils pour me simplifier la tâche :

pkg_add -v zip unzip p7zip xz nano wget

Une fois nano installé, j’en ai profité pour faire comprendre à OpenBSD que je veux l’OS en français. Il m’a suffit de modifier les fichiers .profile de root et de mon compte utilisateur en rajoutant :

LANG=fr_FR.UTF-8
MM_CHARSET=UTF-8
LC_ALL=fr_FR.UTF-8
LC_COLLATE=POSIX
export LANG MM_CHARSET LC_ALL LC_COLLATE

Deuxième couche de logiciels ? Les greffons gstreamer, cups, Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird en version long terme, VLC, LibreOffice avec sa traduction cups et de quoi avoir les répertoires utilisateurs 🙂

pkg_add -v gstreamer1-plugins-good gstreamer1-plugins-bad gstreamer1-plugins-ugly cups libreoffice-i18n-fr firefox-esr-i18n-fr thunderbird-i18n-fr vlc xdg-user-dirs

Pour avoir quelque chose de fonctionnel en mode graphique, j’ai activé une série de daemons :

rcctl set messagebus status on
rcctl set avahi_daemon status on
rcctl set avahi_dnsconfd status on
rcctl set cupsd status on
rcctl set ntpd status on

Puis, je me suis attaqué au morceau de choix : l’installation de Xfce 4.12…

pkg_add -v xfce xfce-extras quodlibet gimp slim evince gtk+2-cups gtk+3-cups

Pour tout ce qui est montage des supports externe, je tiens à remercier l’équipe de OpenBSD pour tous et la page du wiki que j’ai bêtement suivi pour avoir enfin accès à quelque chose de fonctionnel 🙂

Pour le fichier .xinitrc et le lancement de Xfce, je me suis basé sur la documentation d’OpenBSD pour tous :

startxfce4 --with-ck-launch

Après avoir activé slim, avec la commande ci-après, j’ai enregistré une vidéo.

rcctl set slim status on

Pour conclure, je dois dire que modulo le fait que je n’ai pas réussi à avoir du son (bug de VirtualBox, sûrement), OpenBSD s’améliore de version en version. C’est vrai qu’il y a quelques manques, comme la gestion assez spéciale des clés USB, mais au moins, ça avance.

Ce n’est pas aujourd’hui, ni demain que je pourrai migrer ma bureautique vers OpenBSD. Mais d’ici deux ans, ce sera peut-être vraiment possible 🙂

37 pensées sur “OpenBSD 6.1 étant sorti…”

  1. OpenBSD est un excellent système.
    Mais bon je tique toujours quand des systèmes se voulant sécurisés utilisent SLiM comme gestionnaire de connexion graphique.

      1. 1) Projet arrêté en 2013. Tu peux voir ça sur la page du wiki de SLiM : https://github.com/data-modul/slim/commits/readme-only
        2) Les derniers patch non officiels datent de fin 2015
        3) Pas 100% compatible avec systemd et ça risque pas de le devenir (cf. point 1). Certes pour OpenBSD c’est pas grave mais tout de même.
        4) Aucune réactivité possible en cas de faille.

        Utiliser un projet qui n’est plus maintenu depuis plus de trois ans pour un truc aussi critique qu’un gestionnaire de connexion c’est vraiment pas malin imho. Surtout que
        – D’autres solutions existent.
        – Un gestionnaire de connexion graphique c’est de la flemme/du confort mais c’est loin d’être indispensable… surtout quand tu es « assez barbu » pour te mettre à du OpenBSD.
        Je conseillerai donc de passer son chemin pour SLiM.

        1. @Tom: tu devrais être rassuré … avec la version 6.1, il y a un nouveau DM, nommé XenoDM.
          Bon, personnellement, je n’arrive pas à le faire fonctionner pour qu’il lance une session Xfce, mais il est fonctionnel, moche mais fonctionnel ! 😉

        2. @Tom : Heu… comment dire… Xfce m’a fatigué… j’utilise désormais le gestionnaire de fenêtre openbox qui ne semble plus être actif depuis 2015 ! Alors, c’est grave docteur ? 😉

          1. Un bon code n’est pas forcément un code mis à jour tous les 4 matins.
            Si le fond est bon, pas de quoi s’inquiéter outre mesure, que ce soit openbsd ou slim. Ce qu’il faut regarder, c’est si des failles de sécurité sont connues.

          2. @thuban C’est ce que je me disais aussi.

            Je ne comprends pas cette course à la mise à jour. Au contraire un code qui n’a pas vu de faille de sécurité depuis 3 ans (exemple), personnellement ça m’attire ! 😉

  2. Est-ce que OpenBSD sait lire les partitions en ext4 linux, j’ai installé auparavant FreeBSD et je ne savais pas accéder à ces partitions! ?

  3. Pourquoi à chaque fois (que se soit sous FreeBSD ou ici, OpenBSD) que quelqu’un utilise Xfce, il crée un fichier .xinitrc incomplet et faux par la même occasion.

    Dans le paquet xfce4-session il y a déjà un fichier xinitrc complet (il est situé dans share/examples/xfce4-session/ sous OpenBSD).

    1. Désolé, @olivier, mais le paquet xfce4-session n’existe pas !!!
      (et certainement parce qu’on n’est pas informé de tout … ni qu’on se doute de la chose …)

      (‘query’ étant un alias me facilitant la vie …)

      $ query xfce
      gtk-xfce-engine-3.2.0p1 (installed)
      libxfce4ui-4.12.1p3 (installed)
      libxfce4util-4.12.1p0 (installed)
      xfce-4.12p6 (installed)
      xfce-extras-4.12p1 (installed)
      xfce4-appfinder-4.12.0p1 (installed)
      xfce4-battery-1.1.0p0 (installed)
      xfce4-clipman-1.4.1 (installed)
      xfce4-cpugraph-1.0.5p5 (installed)
      xfce4-datetime-0.7.0p0 (installed)
      xfce4-dev-tools-4.12.0p0
      xfce4-dict-0.7.99 (installed)
      xfce4-diskperf-2.6.1 (installed)
      xfce4-fsguard-1.1.0p0 (installed)
      xfce4-genmon-4.0.0 (installed)
      xfce4-icon-theme-4.4.3p12 (installed)
      xfce4-mailwatch-1.2.0p4 (installed)
      xfce4-mixer-4.11.0p2 (installed)
      xfce4-mount-1.1.2 (installed)
      xfce4-mpc-0.5.0p0 (installed)
      xfce4-netload-1.3.1 (installed)
      xfce4-notes-1.8.1p0 (installed)
      xfce4-notifyd-0.3.6 (installed)
      xfce4-panel-4.12.1p0 (installed)
      xfce4-places-1.7.0p1 (installed)
      xfce4-power-manager-1.6.0p0 (installed)
      xfce4-pulseaudio-0.2.4p1 (installed)
      xfce4-screenshooter-1.8.2p1 (installed)
      xfce4-session-4.12.1p2 (installed)
      xfce4-settings-4.12.1p0 (installed)
      xfce4-smartbookmark-0.5.0p0 (installed)
      xfce4-systemload-1.2.1 (installed)
      xfce4-taskmanager-1.2.0 (installed)
      xfce4-terminal-0.8.4p0 (installed)
      xfce4-time-out-1.0.2p1 (installed)
      xfce4-verve-1.1.0p0 (installed)
      xfce4-wavelan-0.6.0p0 (installed)
      xfce4-weather-0.8.9 (installed)
      xfce4-whiskermenu-1.7.1 (installed)
      xfce4-xkb-0.7.1p1 (installed)

      Par contre :
      $ locate xfce4-session | egrep xinitrc
      /usr/local/share/examples/xfce4-session/xinitrc

      Et, en effet, c’est bien plus complet.
      Merci.

          1. Je fais juste référence au fichier .xinitrc. Xfce est le seul gestionnaire de bureau à fournir un fichier xinitrc complet et qui prend en compte la gestion ou non d’un login manager, avec l’initialisation de variables d’environnement.

            En ce qui concerne le nom (ou la présence) du paquet, je m’en fous. Je préfère ce qui se fait chez NetBSD et FreeBSD, là on a une vrai séparation entre les logiciels tiers et le système de base (pas un mélange comme chez OpenBSD).

  4. Salut,

    Vu, tout ce qui manque au BSD, sera peut-être utilisable en poste de travail de monsieur tout le monde au alentour de 2049. Pour l’instant restons dans nos distributions les plus familières.

    A moins pour contribuer au projet, le lancer de temps à autre dans une VB pour ne pas perdre le pôle du produit.

      1. Je ne comprends pas cette remarque, sincèrement.

        Autant pour surfer, que pour faire de la bureautique, OpenBSD me semble viable. Xfce est fonctionnel, sans sourciller. Depuis 6.x, il y a une véritable amélioration du desktop.

        Il est vrai qu’il ne faut pas du matériel exotique … mais côté logiciel, je trouve pour ces usages sus-nommés, assez viable.

        Mais, je me trompe peut-être … quid ?!

    1. Pour ma part, j’utilise au quotidien OpenBSD -release/-stable et FreeBSD RELEASE sur des postes de travail.

      (1) FreeBSD est déjà prêt pour le poste de travail. Avec un peu de travail, je retrouve la quasi-totalité des fonctionnalités que j’avais sur mon système Debian stable. Je parviens même à construire une image iso d’un système Debian personnalisé grâce à Bhyve ! FreeBSD fonctionne très bien. 🙂
      (2) OpenBSD est moins « souple » d’un point de vue poste de travail. Le montage des supports USB (notamment les clefs) est un exemple. Les dépôts officiels des logiciels tierce partie sont moins fournis. (Mate ne s’y trouve pas ! :-() Par contre, le serveur Xorg est inclus dans la base, le parefeu pf est, de fait, dans sa dernière version, LibreSSL aussi !

      Ah oui… OpenBSD a un avantage que n’a pas FreeBSD dans le cadre de l’auto-hébergement. Cet ouvrage de qualité rédigé en français :
      https://yeuxdelibad.net/ah/dev/
      Merci thuban, PengouinBSD et 22decembre pour ce GROS travail ! 😉
      Pour résumer, j’apprécie ces deux BSD et je ne ferai pas de choix entre ces deux OS ! 😉
      ps : Il semblerait que l’hyperviseur natif vmm d’OpenBSD gère désormais les systèmes GNU/Linux… Affaire à suivre !

      1. Salut Kuniyoshi,

        Je souhaite rebondir sur ta remarque à propos de la capacité des BSD’s à devenir des OS pour la bureautique.

        On peut sans trop de problème transformer n’importe quel OS en OS de production, que ce soit FreeBSD, Debian, OpenBSD ou Arch Linux, quand on sait faire.
        Mais c’est là qu’est le problème: si les installateurs de n’importe quel OS permettent aujourd’hui de facilement les installer, il reste l’étape de la post-install qui reste délicate pour ceux qui ne savent pas comment faire, où qui veulent juste que cela marche sans trop se prendre la tête (cela va du réglage du NTP et du changement de dépôts sous Debian à l’entrée de lignes de commandes pour installer toute la « pile graphique » (X.org + Desktop Environnement) sous Arch Linux ou FreeBSD).

        C’est pour cela que je reste admiratif devant le travail accompli par l’équipe derrière la GhostBSD, qui permet de ne plus s’occuper de cette partie certes instructive mais très chronophage dans un premier temps, et juste d’utiliser tout de suite son ordinateur après l’installation.

        Donc, pour répondre à l’intervention de Kimmy et de la tienne, oui les systèmes BSD’s sont plus ou moins tous prêts pour une utilisation Desktop, mais par contre la plupart ne sont pas out-of-the-box.
        D’où l’importance de système comme GhostBSD qui permet de démocratiser ces systèmes BSD’s qui sont encore réservés soit à des utilisateurs avancés de par l’obligation de savoir comment faire pour pouvoir modifier ces systèmes en fonction de leurs besoins, soit à d’anciens utilisateurs basiques qui ont de manière chevronnée appris à utiliser plus en profondeur leur système et sont en passe de devenir de futurs utilisateurs avancés.

        Bref, on verra ce que donnera GhostBSD 11 lorsqu’il sortira, pour l’instant il semble qu’on en soit encore au stade Alpha.

        Bonne soirée.

        1. Bonsoir Le visiteur du soir 🙂

          Je suis tout à fait d’accord avec toi. Depuis aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé bidouiller mes systèmes d’exploitation. Aussi, cela ne me dérange pas (plus ?) de partir de zéro sur un système. Tu vois, là, je viens de passer une bonne partie de mon après-midi à bidouiller mon système OpenBSD/openbox pour essayer de régler un souci de plantage obscur avec LibreOffice. Et bien… j’ai échoué. 🙁 J’ai donc dû ré-installer rapidement Xfce en désinstallant au passage les composants openbox (tint2, conky, scrot, …) que j’avais installés et tout bien configuré à la main ! Désormais tout est de nouveau fonctionnel : LibreOffice, Latex, GeoGebra, Mozilla Firefox, …
          J’ai aussi remplacé Slim par xenodm. (Merci PengouinBSD.:))

          @Olivier : Cela pourrait t’intéresser 🙂
          https://marc.info/?t=147759953400009&r=1&w=2
          Attention TdR était bien énervé sur ce sujet ! 😉

          ps : Le projet osbd4* initié par thuban est un projet FOU pour démocratiser OpenBSD. Quoi qu’il arrive il faut tout de même un minimum motivé pour s’y plonger. C’est certain !

  5. – Énorme image : ha ha !
    – On n’utilise plus PKG_PATH, ou en tout cas il y a plus simple : /etc/installurl
    $ cat /etc/installurl
    http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD

    Merci PengouinBSD pour les changements sur le wiki. Ça fait 2 jours que la 6.1 est dispo, on n’a pas encore tout modifié dessus 🙂

    Perso je n’utilise pas slim la plupart du temps, un startx me suffit. Mais les autres gestionnaires de connexion sont disponibles.

    Sinon, OpenBSD est sur mon pc pour une utilisation bureautique et ça tourne très bien. Pour le son, même pas besoin de pulseaudio \o/

  6. Contrairement aux versions précédentes, il n’y a plus besoin de déclarer le PKG_PATH sous OpenBSD 6.1 : l’installation automatique va créer le fichier « /etc/installurl » et, à partir de là, l’URL de ce fichier servira pour toutes les opérations d’installation et de mise à jour.

    Dans le mien, par exemple, on peut trouver:

    https://ftp.fr.OpenBSD.org/pub/OpenBSD
    # https://ftp.OpenBSD.org/pub/OpenBSD

    La première entrée est celle que j’utilise tout le temps. Par contre, comme le miroir FR n’avait pas encore tous les fichiers lorsque j’ai lancé mon install, j’ai utilisé le site principal (qui en commentaire dans le fichier ci-dessus).

    C’est d’ailleurs dans la page de « man » de la commande « pkg_add »:

    « If neither TRUSTED_PKG_PATH nor PKG_PATH are defined, pkg_add will build its path based on the contents of installurl(5). »

    La version 6.1 apporte de gros changements de ce point de vue, en particulier avec la commande syspatch, qui se base aussi sur « /etc/installurl ».

  7. Tu ne trouves pas que tu abuses un peu du mot modulo ?
    J’ai l’impression que tu l’emploies dans au moins 50% de tes billets 😉

Les commentaires sont fermés.