Canonical annonce la fin d’Unity pour Ubuntu 18.04… Ce n’est vraiment pas une surprise…

J’avoue quand j’ai appris le 5 avril 2017 l’abandon annoncé d’Unity pour la version LTS 18.04 d’Ubuntu, je n’ai été qu’à moitié étonné, contrairement à nombre d’articles sur le sujet. L’article le plus marrant a été celui d’OSNews :

Mark Shuttleworth, dropping a bombshell on a boring Wednesday:

Traduction rapide :

Mark Shuttleworth, déposant une bombe sur un mercredi ennuyeux :

En effet, c’est vrai qu’en ce moment, l’actualité du libre est ennuyeuse. Je ne reviendrai pas sur la langue luxueuse de bois les explications justifiant l’abandon du projet.

Mais pour qui avait récolté longuement les pièces du puzzle, c’était franchement  prévisible.

En février 2017, Mark Shuttleworth déposait un indice qui en disait long sur la survie potentielle d’unity, du moins dans sa version 8, dans un article du Register.

Un passage a rappelé une dure réalité. Cela faisait au moins 7 fois qu’Unity 8 était reportée à la sortie de la 16.10 ? Cela fait remonter le projet à l’époque de la… 13.10 alias Saucy Salamander

Ubuntu 16.10, October 2016, marked the seventh stab at a pre-release version of Unity 8 but no actual final product.

que l’on peut traduire plus socialement par :

Ubuntu 16.10, en octobre 2016, a marqué la septième retard dans une version préliminaire d’Unity 8, mais aucun produit final réel.

Toujours en février 2017, j’écrivais un article de blog concernant le marche des OS mobiles. En rappellant que ce marché est tellement verrouillé que s’y lancer en 2017, ce serait du suicide commercial.

L’abandon d’Unity 8 – et de mir par extension ? – envoie la convergence des écrans à ses chères études. Proposer la même interface graphique d’un écran de téléphone « intelligent » (d’une diagonale de 5 pouces) à celle d’un écran de PC fixe (19 pouces et plus), c’est vraiment imaginable ?

Je n’y ai jamais cru pour une simple et bonne raison. Microsoft s’y est cassé les dents avec la génération MS-Windows 8.x, et Apple n’a pas – encore – fusionné iOS et MacOS.

Dommage pour les utilisateurs qui aiment Unity, mais au moins, ils auront leur interface supportée avec la ubuntu 16.04 jusqu’en avril 2021, non ? C’est toujours un avantage non négligeable d’une fixed release ici 🙂

57 réflexions sur « Canonical annonce la fin d’Unity pour Ubuntu 18.04… Ce n’est vraiment pas une surprise… »

  1. C’est pas plus mal.
    Peut être qu’ils vont ainsi revenir sur gnome, mais du coup ça serait gnome shell ?
    Parce que clairement je les encourage à faire d’Ubuntu Mate la version principale de leur distribution. Je ne suis pas sûr que migrer sur gnome shell soit un avantage en terme d’ergonomie par rapport à Unity. Même si on pourrait saluer le fait qu’ils mettraient enfin leurs développeurs à contribution de Gnome shell et wayland 😃

    1. Mate est très bien mais aujourd’hui avec les modèle hybride style yoga, surface etc… Mate n’est pas adapté à ce type de matériel.

        1. j’aime ton raisonement par pourcentage, donc il y a 10% de type de machine hybride (le chiffre exacte je ne le connait pas) et docn il ne faudrait pas s’interresser à ces 10%. Quel le pourcentage de machine (hors serveur) en linux? le pourcentage n’est pas très élevé doit on donc ne pas s’interressé à cette minorité?

          1. Ce que je voulais dire, c’est que les machines en question représente une minorité, et MS s’est déjà cassé les dents sur ce genre de machines à l’époque de MS-Windows 8.x.

            Ensuite, rien ne dit que dans le futur, les hybrides pc/tablette seront la norme. Ne disait-on pas cela des Network Computers en 1997 ? Ou plus récemment des eeePC-like en 2007 ?

          2. aujourd’hui totu porte à croire que l’écran tactile ser l’avenir. il y a toujours besoin d’une interface entre l’homme et la machine. Même si les outils type googlenow et Siri progresse il faudra encore attendre un peu avnt qu’il y ait une interaction direct entre l’utilisateur et la machine.
            Le monde de Linux refuse de regarder le monde dans sa globalité péférant se regarder le nombril, je ne parle même pas des guéguerres entre les différent projets qui freinent le développement de linux pour le grand publique. Mais aujourd’hui en terme d’interface homme machine Linux prend du retard. les outils type google now et siri (voir cortana…bref) sont inexistant sur les interfaces.

  2. J’attendais ton article sur ce thème 🙂
    Un peu novice sur ces « shell », j’ai du mal à comprendre cette annonce.
    En tant qu’Ubuntera, j’utilise Unity, non ?
    Ça veut dire que mon bureau changera ?
    Fini le orange moche avec le dash à gauche ?
    C’est quoi « shell » dans Unity Shell ou Gnome Shell ? Par rapport à Unity « tout court » qui est abandonné ?

  3. Perso j’ai un pc portable dit hybride, et je ne trouve aucune distribution vraimant adapté à ce type d’appareil.
    Sur ce point windows avec la possibilité de switcher facilement du mode tablette au mode pc est en avance sur le monde linux.

          1. tou dépend de l’utilisation qu’est ce qu’un ordinateur classique? un ordinateur avec un clavier et une souris?
            Dans le cas des ordinateurs avec clavier et souris il y a les ordinateur du monde professionel changer en effet tous les 4ans, il y a les gamers qui eux change de matériel très régulièrement, il y a les accros au dernier cri, etc….

          2. Les gamers ne savent pas changer une carte vidéo ou un processeur ? Quant à une entreprise qui change son matos tous les 4 ans, je ne dirai qu’une chose : il jette de l’argent par les fenêtres.

            Je ne vais pas prendre mon cas pour une généralité, mais mon ordinateur le plus jeune, il date de… 2010 !

          3. Tout pareil. Je deviens vieux et con et je me répète mais pour une utilisation « normale » un PC de 10 ans répond à tout (je suis indépendant et je travaille avec ce type de matériel). Sauf à jouer ou à utiliser des applications particulières (CAO lourde, encodage « pro » car gagner une poignée de minutes en changeant de PC c’est une vaste blague pour un particulier, etc). A ce sujet je vous invite à aller sur https://www.greenit.fr pour avoir les idées plus clair.
            Enfin je voulais répondre à fred73 qui affirme d’un ton péremptoire que l’écran tactile est l’avenir : eh bien j’aimerais voir ça. Pour être un tant soit peu productif le duo souris+clavier et irremplaçable pour le moment et je ne vois pas ce que le tactile apporte (un peu à l’image de la 3D sur écran).

  4. Je trouve ça vraiment moche, une mauvaise nouvelle pour tout ceux que j’installe du linux ou du moins une partie, puisque c’est sur ce bureau que j’ai le plus de retour positif et de personnes qui y restent, gnomeshell quand a lui étant bon avant dernier…

    Croire qu’ils vont, je parle de canonical, participer a gnome est une blague, si on se rapporte a la cause de la création d’unity, on ne peut pas imaginer que canonical se ramène a genou pour proposer des choses ou rapporter des défaillances. Unity est né pour une bonne et simple raison, il était impossible a canonical de se faire entendre sur l’avenir et les fonctions de gnome, leurs ajouts ayant pour la plupart été refusés….

    Bon je vais deja devoir anticiper madame, qui de son propre aveux ne veut rien d’autre qu’ubuntu et unity puisque le reste ne lui permet pas d’etre « confortable et a l’aise », et qu’elle ne pige rien a ce « truc de merde » que j’appel gnome… (pourtant utilisé sur ma machine perso depuis quelques temps et par épisode). Elle n’utilisait même plus son pc quand celui ci était avec gnome shell, puisqu’elle aimait simplement pas.
    Des personnes comme ma femme, j’en ai pas mal et je vais devoir trouver une parade.

    1. La dernière LTS proposant Unity sera supportée jusqu’en avril 2021, non ? Ensuite, il y aura toujours quelques extensions à appliquer pour retrouver l’ergonomie d’Unity. Même si ce ne sera pas l’original, ce sera mieux que rien.

    2. Tu pourras les migrer vers Ubuntu Budgie. C’est un DE qui est aussi très figé, comme Unity… une fois la période d’adaptation passée, ça devrait le faire.

    3. T’as qu’a lui installer Manjaro. Si elle aime la vélocité, elle va aimer… Je l’installe la semaine prochaine sur le Brix de ma compagne (69 ans et pas Geekette du tout!) mais avec XFCE. De toutes manières, on peut très bien créer un Bureau « à la Unity » (c’est mon cas) avec un dock à gauche. À signaler que Manjaro démarre en 4.2 secondes (Bureau opérationnel) sur mon Brix entrée-de-gamme. Bon, je sais, je suis hors-sujet!

  5. Les barbus semblent se réjouir de cette mort annoncée, le grand public dont je fais partie, moins.
    J’ai appris à aimer Unity, ou disons à ne pas le détester. En revanche, Gnome je n’ai jamais réussi à l’aimer. Je préfère retourner à XFCE ou à KDE. Cela dit, je testerais Gnome avant, on ne sait jamais peut-être que je vais aimer
    Cela dit, je ne peux m’empêcher de penser que l’avenir d’Ubuntu risque d’être compromis. L’altruisme a peut-être atteint les limites chez Mark Shuttleworth.
    Va-t-on revenir à des distributions bricolées ? Devoir changer de distributions car plus personne ne la maintient ?
    Enfin ce qui ne change pas chez les libristes, c’est la haine envers les choses qui fonctionnent (ou pas). Pour MIR, ce n’est pas clair. Surement la prochaine réjouissance pour les libristes pour jus qui ne jurent que par Wayland. D’ailleurs, ils en sont où ?

    1. Bien que barbu (depuis des années), je ne me réjouis pas de cette annonce qui était prévisible.

      Enfin ce qui ne change pas chez les libristes, c’est la haine envers les choses qui fonctionnent (ou pas). Pour MIR, ce n’est pas clair. Surement la prochaine réjouissance pour les libristes pour jus qui ne jurent que par Wayland. D’ailleurs, ils en sont où ?

      Mir comme unity 8 étaient sur le bureau des vaporwares.

      Peut-être que Canonical a été aveugle sur le fait qu’ils sont arrivés trop tard sur le monde de l’OS pour tablette / smartphone et ils n’ont pas envie de se prendre une raclée comme Mozilla avec FirefoxOS.

      Au moins, sur ce plan, ils sont restés réalistes. C’est dommage pour les utilisateurs d’Unity, mais Unity 7.x, il en est à combien de révisions mineures depuis sa sortie ?

  6. Unity est devenu le bureau par défaut d’Ubuntu en avril 2011, c’est donc une page qui se tournera 7 ans plus tard cad en avril 2018.
    Perso j’avais laissé tomber ce bureau depuis quelques temps, car j’avais senti que cela ne tournait plus rond et qu’il arrivait à sa fin de vie.
    Les nostalgiques d’Unity auront peut être ( et même sûrement ) un fork pour les réconforter et relancer la machine.
    L’exemple de Mate ( fork de Gnome 2 ) prouve qu’il ne faut pas voir cela comme une fin définitive.

      1. Comment ça, ils font déjà une reprise de code?
        Tout le monde parle de mir, mais je pense que si la convergence n’est plus de mise chez canonical, d’où l’abandon de unity, mir va aussi y passer et c’est sur!
        Non ce qui m’inquiète c’est surtout ubuntu en elle même (la distribution), va t’elle aussi disparaître? De cette disparition, que va devenir Debian? Je sais bien que debian a existé avant et existera après mais il y a eu un avant ubuntu et un après, debian récolte du travail de ubuntu et ça se sent.

        Et si ubuntu disparaissait, que vais je mettre sur les pc un peu chiant au niveau matos?
        Voila ce qui m’inquiète.

  7. Bof, comme tout le monde j’attendais officialisation de la mort de Ubuntu Touch et par extension de celle de Mir puisqu’en mettant fin à la stratégie de convergence, ce dernier n’a plus de raison d’être.

    Par contre la fin de Unity8, je ne l’avais pas vue venir…
    Enfin bon, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre vu que je n’ai jamais accroché à ce DE que j’ai toujours trouvé trop rigide ! 😛

  8. Je suis d’accord sur tout les points concernant Unity 8 et la convergence qui ne marchera jamais.

    Mais pourquoi vous n’avancez vous pas les même arguments pour Gnome 3 qui souffre d’exactement les même problèmes ?

    C’est étrange le silence de bien des linuxiens sur gnome 3 alors que ce dernier a toujours été bien moins utilisable qu’unity.

    1. Je ne suis pas fan de Gnome3, c’est lourd, c’est une interface « tablettisée » qui nécessite 2x plus de clics que les autres DE pour effectuer les mêmes tâches.
      Ceci étant dit, Contrairement à Unity (le seul DE que je connaisse qui est presque impossible à porter correctement sur d’autres distributions), Gnome sert de base à bon nombre d’autres projets/DE.

      Il y a eu énormément de bruit autour de Gnome 3:
      https://www.developpez.com/actu/35745/Linus-Torvalds-L-experience-utilisateur-de-Gnome-3-est-inacceptable-le-createur-de-Linux-critique-l-environnement-de-bureau-et-revient-a-Xfce/

      https://linuxfr.org/users/patrick_g/journaux/l-ergonomie-de-gnome-3

      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=5671

  9. C’est peut-être la meilleure chose qui peut arriver à Unity car il peut-être que la communauté va reprendre le projet à son compte et le développement va peut-être reprendre une nouvelle dynamique.

  10. Je râle régulièrement contre ces histoires de dispersion, donc je ne vais pas pleurer la mort de Unity.
    En débutant sous Linux, j’allais souvent traîner dans les forums de Ubuntu-fr et il me semble que pas mal de monde utilisait d’autres saveurs d’Ubuntu, Unity était loin de faire l’unanimité.
    Après, Gnome 3, j’ai pas croché non plus et je peux comprendre ceux qui râlent. J’imagine que Gnome ça doit être pas trop mal si on a une tablette ou un petit écran tactile. Mais sur un vrai ordinateur de bureau, je trouve que les interfaces « à l’ancienne » sont mieux adaptées.
    Ces histoires de prévoir une interface qui serait « universelle », je n’y crois pas. L’interface Metro de Microsoft je l’adorait sur mon WindowsPhone et je la détestait sur un écran de PC. Au final Microsoft a perdu du temps, de l’énergie et a énervé ses utilisateurs et il a fallu faire un sacré rétro-pédalage. Ses aventures sur tablette se sont mal terminées (j’imagine que plus personne ne se souvient déjà de Windows RT). Et je me demande s’il n’aurait pas été plus avisé de consacrer tous ces moyens financiers à mettre en avant son WindowsPhone. Bref, le coup de la convergence, ça n’a pas réussi à Microsoft.
    Google et Apple, eux, ne s’y sont pas risqués. Et ils se portent bien.
    Il faudra bien admettre qu’un PC de bureau, avec son clavier, ça ne se remplace pas par un smartphone : ce n’est pas le même usage.

    Quant aux utilisateurs potentiels tentés par Ubuntu, on peut simplement leur conseiller Xubuntu ou Ubuntu-Mate et ça ira très bien.

    Ou on peut même leur recommander d’aller jeter un oeil chez Linux Mint (mais il faut veiller à ce que Seb 95 ne traîne pas dans les parages si on donne un conseil pareil).
    Bon j’arrête.

    1. « J’imagine que plus personne ne se souvient déjà de Windows RT »
      → Tu imagines mal, vu que j’ai toujours une tablette Surface RT, première du nom. L’ennui, c’est que j’ai jamais pu la passer au moins sous Windows RT 8.1, à cause de ce foutu dossier WinSxS qui a pris toute la place du SSD intégré (sérieux, j’ai quasiment RIEN comme fichiers persos dessus ! Ça a pas pu bouffer les 24 Gio d’espace libre disponible d’origine !).

      Bon, comme tablette pour surfer, le soir, dans le salon, elle fait largement le job ; même si, bon, IE10 a toujours eu ses limitations (au moins, on pouvait lui ajouter les listes antipub d’EasyList ! C’était toujours ça de pris)…

      1. J’ai eu une Surface RT (Je l’ai offerte à mon frangin quand je suis passé à Linux).
        Pour surfer le soir dans le salon, c’était plutôt cher… Et on ne pouvait pas faire bcp plus, vu que le système était extrêmement bridé.

  11. Hé! y’a pas qu’Ubuntu dans la vie! J’a découvert récemment Manjaro qui n’a rien à voir avec Debian/Ubuntu. Et je peux vous dire qu’il est super véloce. J’en croyais pas mes stats de boot! 4,2 secondes! Bon, j’ai légèrement perdu mes marques au début (mais pas tant que ça puisque je suis très à l’aise avec XFCE) surtout quand quelque chose déc…mais ça été vite acquis.

    1. Manjaro… Manjaro… Manjaro ?
      C’est bien cette distro qu’on présente comme adaptée aux débutants et dont une mise à jour récente a planté 40% des machines ?
      Oui, c’est bien ça.

  12. Bonjour,

    Je n’ai pas le temps de tout lire tout le temps mais je me suis souvent posé la question de savoir quelle était la distribution utilisée par Frédéric ou du moins, s’il s’agit d’une distri montée par ses soins, qu’elle distri « déjà faite » il préfère … et s’il y en a plusieurs donner ses ordres de préférence. C’est important à mes yeux avec ce fin connaisseur.

    Et puis, si c’est possible, les distri préconisées pour les gens qui ne veulent pas se prendre la tête.

    Merci pour ton gros travail de passionné et sinon je lis toujours tes tests et remarques que je trouve très à propos.

      1. Merci de me répondre. J’avais la page du lien mais j’ai jamais trop accroché au distri certe fiables mais à personnaliser car manquant un peu d’esthétisme, plus moderne quoi !

        Actuellement je suis sur des Voyager et sur un très vieux tromblon une Bento avec Xfce.

        A+ de te lire.

  13. Bonjour à tous,

    Je veux pas que ça parte en TROLL mais il faut tout de même contre-balancer certains commentaires.

    Ce qui compte c’est que chacun trouve son compte dans le choix de son environnement de bureau sans critiquer et sans arguments les autres environnements ici gnome3.
    Perso je suis, depuis sa sortie, sous gnome 3 de base (avec gnome-shell) sur mon PC maison, mes pc portables (j’en ai trois) et mon pc au boulot. Et je fais quasi tout ce que je veux avec et de manière très productive.
    Je comprend pas que l’on dise que c’est pour tablette, sans doute à cause de la vue « activité » avec les icônes que j’utilise quasiment jamais.
    Perso, j’ai adhérer au principe de gnome3 dès le départ (il a fallu un temps d’adaptation bien sûr). Puis, c’est le passage à unity et la mise de côté de gnome 3 chez ubuntu (ubuntu gnome est arrivé un peu plus tard et vraiment pas stable au départ) qui m’a fait migrer sous archlinux et je les en remercie (là aussi il m’a fallut du temps mais quel confort aujourd’hui).

    J’arrête là car je suis un peu hors sujet mais, je tenais à proposer une autre vue de gnome3 et gnome-shell à d’autres qui chercheraient des infos sur cet environnement.

    Bonne journée à tous.

    Jodes

  14. Que de tracasseries inutiles. Ubuntu ne va pas mourir vu que la société engrange pas mal de bénéfices (c’est un peu le but de toute société commerciale). Qu’Unity meurt, c’est chiant. Certains aiment, d’autres pas. Moi je trouve Unity très beau, facile d’utilisation et classe. Malheureusement, le dash est mal pensé et Unity est finalement assez lourd. Que va donner Ubuntu sans Unity? Ubuntu! C’est-à-dire​ une distribution avec Gnome comme environnement par défaut. La différence, j’en suis sûr, avec Gnome Shell, sera le look. Canonical va fignoler ça au petits oignons pour garder sa « patte » graphique qui, quoi qu’en disent certains, plaît à pas mal de monde qui, peut-être, ne surfent pas sur les sites que nous lisons et sur lesquels les « barbus » aiment se déchaîner sur Unity… Donc Unity est un environnement pour débutant, finalement… ou pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, comme 80% des personnes qui utilisent un ordinateur…

    1. Moi aussi j’ai toujours trouvé le bureau Unity très esthétique. C’est pour moi le plus beau bureau Linux actuel.
      Je ne sais pas si les polices de caractères  » Ubuntu  » sont Made in Canonical mais je les adore aussi, à tel point que je les colle dans toutes mes distributions lol.
      Bref, une touche esthétique façon Canonical, mais sans les défauts ( lourdeur, rigidité ) représenterait à mes yeux le bureau Linux parfait.

  15. Annoncé ce soir sur G+, ils vont affecter des ressources au projet Ubuntu Gnome pour devenir la version Desktop de Ubuntu.

    Et c’est bien ce que je me suis dit lors de l’annonce, en lisant qu’ils se recentre sur les serveurs et Iot.
    Je me suis dit, ca sent le sapin pour la version desktop. Je n’avais pas vraiment tord.

    1. Donc, pour résumer.

      1) Fusion des projets Ubuntu et Gnome suite à l’abandon d’unity
      2) Réduction de la voilure en terme d’ISO pour se concenter sur les serveurs et l’IoT ?

      Ça sent la purge qui arrive dans le domaine des distributions basées sur Ubuntu dans les mois qui viennent…

      1. On en est à combien de saveurs officiellement reconnues, en plus de la Ubuntu basée sur Unity ?
        Donc le quidam aura de toutes manières largement le choix. Et même si on élaguait un peu, ce ne serait pas un drame.
        Si j’ai bien compris, KDE proposent une version d’Ubuntu taillée sur mesure pour leur environnement (Neon, j’ai jamais testé).
        Linux Mint est reconnue pour ses versions avec Cinnamon et Mate (en plus de versions à base de KDE et Xfce).
        Et la liste est encore longue.
        Bref, Ubuntu n’avaient aucune bonne raison de perdre du temps et de l’énergie avec leur propre environnement de bureau. Ils pourraient même se recentrer cesser de soutenir une ou deux des autres saveurs officielles, ce ne serait pas un drame.

        1. Bref, Ubuntu n’avaient aucune bonne raison de perdre du temps et de l’énergie avec leur propre environnement de bureau. Ils pourraient même se recentrer cesser de soutenir une ou deux des autres saveurs officielles, ce ne serait pas un drame.

          Sauf pour les utilisateurs / utilisatrices convaincu(e)s d’Unity, non ? 🙂

          1. Je ne me rappelle plus vraiment des environnements de bureau proposés lors de la sortie de la 11.04 ( en avril 2011 donc )
            Mais de mémoire il me semble que la version Gnome 2, cad l’ancienne présentation traditionnelle d’Ubuntu avait purement et simplement disparue.
            Ou alors encore dispo en option sur l’écran de connexion ? j’avoue ne plus savoir…
            Bref, la disparition d’Unity en avril 2018, ce ne sera rien d’autre que du déjà vécu pour certains utilisateurs, ceux qui se contentent d’utiliser le bureau par défaut.
            Ils seront habitués lol

Les commentaires sont fermés.