Guide d’installation pour Archlinux, version d’avril 2017.

Voici la quarante-deuxième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de mars 2017. Et publier la 42e version du guide un premier avril, quelle victoire geekienne 😀

Pour les captures d’écran, je suis parti d’une image ISO intermédiaire créée avec l’outil Archiso, au moment où j’envoie l’article en ligne, le 1er avril vers 09 h 00 du matin, l’ISO d’avril 2017 n’est pas encore disponible.

Le projet Archlinux32 semble commencer à proposer des images ISO. Si tout se passe bien, j’amenderai la version du mois de mai 2017 du tutoriel pour officialiser le changement.

Côté environnements : Gnome 3.22.2, Plasma 5.9.3, Xfce 4.12.0, Cinnamon 3.2.8 et Mate-Desktop 1.18.0 en gtk3, et Budgie-Desktop 10.2.9.

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

19 pensées sur “Guide d’installation pour Archlinux, version d’avril 2017.”

  1. Pas de poisson d’avril pour ce 1er avril ?

    Un article pour encenser la Mageia aurait été très amusant.

      1. Ouais mais ca aurait été une sacré blague de dire du bien de cette très mauvaise distribution, pour annoncer le lendemain le poisson et observer la réaction outragée de ceux qui se chargent de la défendre bec et ongles au moindre commentaire critique.

          1. Je comprend ta démarche. En effet j’ai pu comprendre que tu as deja eu des démêlés avec leur équipe suite à l’une de tes videos. Dans ces conditions limiter les interactions avec eux fait partie du bon sens.

  2. Hello,
    Suite à ta vidéo sur les multiples noyaux sur arch, peut être préciser que si on installe le noyau LTS, on se retrouve à la fin avec deux noyaux ( puisque linux est installé par défaut).
    Au niveau de la commande de génération du fichier de configuration de grub, je pense que si tu fais « mkinitcpio -p linux  » avec le LTS qui est aussi installé tu dois retrouver tes deux noyaux dans le fichier de conf.

  3. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter, merci pour vos guides toujours tres interressant.
    Mais il est vrai qu’avec votre vidéo sur l’arch-anywhere et les vidéos sur le cli, il est bien plus simple de passer sur Arch. Passer sur Arch pour une utilisation basique pour l’instant ne m’a pas poser de soucis (le seul complication, cups et le partage réseau, regler via votre video et le wiki arch).
    De votre point de vu faut il passer sur Arch via ce tuto ou le arch-anywhere et il une bonne alternative?
    A mon sens le passage sur Arch et peut être la solution au vu de ce qui se passe sur ubuntu, manjaro et Antergos qui ne progresse pas.
    Bonne continuation.

    1. Pour l’installation, je conseille de suivre au moins une fois mon tutoriel, histoire de savoir comment mettre en place une archlinux suivant les règles de l’art.

      Arch-Anywhere est bien pratique pour se simplifier la vie une fois qu’on sait installer une archlinux à la main.

Les commentaires sont fermés.