Le projet Manjaro Linux est-il atteint du syndrôme shadock : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

En clair, est-ce que ce projet qui était à l’origine prévu pour proposer à l’utilisateur un peu motivé un système clé en main et installable sans prise de tête devient-il un joujou pour geeks ?

J’avoue que cet article me fait très mal au postérieur à écrire, mais j’ai comme l’impression que plus rien ne va dans les hautes sphères de ce projet qui a eu le vent en poupe depuis plusieurs années et qui a permis de montrer qu’on pouvait proposer des distributions GNU/Linux en publication constante à un public qui n’est pas forcément des plus plongés dans les arcanes insondables de l’informatique libre.

Calamares est l’exemple même de l’outil – projet multi-équipes faut-il le préciser – qui est l’installateur parfait : on clique sur suivant, on fait deux ou trois choix, suivant, on attend, et boum. L’installation se termine et on peut redémarrer sur un système fraichement installé qu’il suffit de mettre à jour par la suite.

Mais on peut se demander si en ce moment, le projet n’est pas en train de pourrir par les tentacules.

En effet, une critique régulière et justifiée que l’on fait à Manjaro Linux est de ne pas proposer régulièrement des images ISO intermédiaires à un rythme régulier, du genre une fois toutes les 6 semaines.

Un choix étrange a été fait : proposer une version avec une installation en réseau… Imaginez simplement qu’il vous propose un miroir pas à jour ou d’une vitesse digne d’une tortue rhumatisante à trois pattes…

Une installation qui prenait 15 minutes vous prendra largement plus de temps. Il suffit que votre connexion ait des vapeurs… Et imaginez la tronche du résultat… J’ai déjà eu l’occasion de tomber sur cet installateur, et j’en ai subi les conséquences avec l’image ISO LXQt…

J’ai pu constater la disparition – temporaire – de la version Mate en tant que version communautaire. En effet, j’ai pu constater la présence sur le site linuxtracker.org d’une entrée intitulée Manjaro Mate 17.0. J’ai donc été voir sur le dépôt sourceforge, et boum ! Une ISO disponible. Je l’ai donc récupéré, et je l’ai capturé en vidéo.

Vous avez pu voir que l’on est dans le « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » de nos amis les shadocks.

Est-ce qu’un utilisateur classique comprendra l’interêt d’installer un groupe nommé base-devel ? Quel intérêt de proposer une version de développement de VLC ? Quel intérêt de proposer directement l’installation du paquet libdvdcss alors que c’est une dépendance – optionnelle ? – de VLC ?

N’est-ce pas irresponsable de proposer un logiciel non terminé au grand public ?

On constate une complexification croissante et inutile de Calamares. Au lieu de proposer comme pour l’installateur Debian ou comme pour l’installateur graphique d’Antergos une option qui permet d’avoir une partition séparée pour les données de l’utiliseur, mettre en place un point de fragilité avec un installateur réseau ?

Est-ce que l’équipe de Manjaro Linux n’est pas en train de se couper des utilisateurs qui ont fait son succès ? Pourquoi vouloir complexifier inutilement l’installateur ? Calamares est un très bon installateur conçu pour du hors-ligne. Lui greffer des fonctionnalités réseaux est comme vouloir mettre une tête de chien sur un corps de gnou…

Si je veux faire une installation en ligne, je prends un outil comme Arch-Anywhere ou Antergos (quitte à la corriger par la suite), mais pas Calamares.

40 réflexions sur « Le projet Manjaro Linux est-il atteint du syndrôme shadock : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? »

  1. No-Comment
    Et à côté, t’as les fanboys de cette distro qui vont venir te briser les testicules parce que tu oses dire qu’elle est d’avantage dédiée à des utilisateurs intermédiaires, éventuellement débutants curieux et motivés sachant se débrouiller avec de la doc, et en aucun cas à des débutants standards déjà incapable de vérifier si leur antivirus est à jour sur leur Fenêtre …

  2. Vous pensez à autre chose que Manjaro parfois ? 😂
    Laissez les tranquilles les pauvres petits ^^ ils ont le droit de ne pas linker une distrib sur leur site non ?

    M’enfin 😅

  3. Pour libdvdcss, il me semble que c’est une bibliothèque libre créée pour lire les DVD de toutes les zones qui sont chiffrés par usage de la technologie CSS, cela permet au néophyte de lire ces DVDs sans trop se prendre la tête ?
    Mais je suis d’accord avec toi, « pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer » et surtout lorsque des solutions existent sans faire quatre fois le tour du monde.
    A pluche.

  4. J’imagine qu’ils utilisent une version de dev de vlc pour pouvoir utiliser gcc6 et/ou la dernière version de ffmpeg…

    Sur une version alpha voir beta ou une branche instable, pourquoi pas… mais passer ça une prod c’est aberrant !

  5. Les distribution type Rolling-release sont-elle vraiment destine au grand public ?

    Quand je pense à madame Michu (déjà j’ai du mal a l’imaginer avec une distribution Linux à cause de la surabondance de distribution/interface/logiciels disponnible) Je la vois plutôt avec une distrib à la Debian/Ubuntu qui se rapproche plus d’un Windows/MacOSX ou la base est plutôt stable et on ne tremble pas à chaque update (oui je sais je caricature un peu).

    C’est peut-être un gros préjugé mais j’ai toujours perçu les rolling-release pour un public averti et sachant dans quoi il met les pieds.

    1. « Quand je pense à madame Michu (déjà j’ai du mal a l’imaginer avec une distribution Linux à cause de la surabondance de distribution/interface/logiciels disponnible) Je la vois plutôt avec une distrib à la Debian/Ubuntu qui se rapproche plus d’un Windows/MacOSX ou la base est plutôt stable et on ne tremble pas à chaque update (oui je sais je caricature un peu). »
      Ce que tu dis était vrai jusqu’à Windows 8.1, car depuis Windows 10, même l’OS de MS est passé en (semi-) rolling release, avec des petites mises à jour régulières – forçant cependant à redémarrer pour leur installation, puisqu’elles modifient le noyau – et une grosse mise à jour (carrément une mise à niveau vers une version suivante, dans les faits) deux fois par an environ.

  6. Bonsoir.
    De ce que je peux lire depuis quelque temps, Manjaro n’est pas fait pour les débutants contrairement aux idées reçues. Nous sommes très loin des différentes versions d’Ubuntu pour les débutants. Mais alors quel est l’intérêt de cette meta-distribution ? ArchLinux est là ! autant utiliser la meta-distribution originelle. C’est amplement suffisant. Non ? Enfin c’est mon avis. Je me trompe ?

    1. Bonjour, l’intérêt c’est qu’on avait une arch installée en 10 min. Pour découvrir arch c’était super.

      Par contre, une rolling release n’a aucune utilité pour M et Mme Michel pour deux raisons :
      – la maintenance quotidienne ou hebdomadaire : les Michu sont ceux qui clique sur annuler quand on leur propose des mises à jour car ils veulent utiliser leur ordinateur tout de suite.
      – les Michu s’en fiche d’avoir le dernier Logiciel en date. Il veulent un traitement de texte et un navigateur Internet (voire un client mail) et quelques applications comme ce qu’il faut pour écouter la musique ou la copier utiliser un baladeur.

      Une rolling c’est pour les gens aventureux (même s’ils sont débutants) pas pour les Michus.

      @+ gempaouindo moitié Michu moitié aventurier (debian stable et Sid sur la même machine)

      1. Bonsoir.
        Bonjour, l’intérêt c’est qu’on avait une arch installée en 10 min.
        Oui… on avait… 😉
        Merci pour ta réponse. Vu ce que devient Manjaro et vu que jue suis assez d’accord avec toi sur le fait qu’une distribution rolling release n’est pas faite pour un novice (pour notamment toutes les raisons que tu as éviquées ci-dessus), je considère que le projet Manjaro n’est pas utile. Archlinux est là et cela suffit. La version Ubuntu d’Archlinux n’existe pas actuellement !
        @+ kuniyoshi depuis un système OpenBSD 😉

          1. Bonsoir Frédéric 😉
            Je ne suis pas de ton avis. Vu tes deux vidéos, nous sommes désormais loin du côté kiss du projet Archlinux. Que de complication pour un novice !!! Comme tu le mentionnes dans l’une de tes vidéos, laisser le choix des paquets à installer n’est pas une riche idée… vu le public visé !!! Et je ne parle pas des miroirs utilisés par défaut. Je ne suis clairement pas convaincu que les deux systèmes Manjaro de tes vidéos puissent plaire à un novice. Mais alors vraiment pas. 🙁
            Pour ma part, Manjaro devrait peut-être s’inspirer de DFLinux pour créer des systèmes faciles d’installation et d’utilisation. Non ? 😉

          2. Les choix faits actuellement, comme cette incongruité de calamares hybride est plus que contre productif. C’est cela que j’ose dire, et c’est pour cela que je me fais traiter comme de la… 🙁

            Pour les deux vidéos, c’est juste le pire de ce qu’à fait Manjaro récemment. Le projet semble partir en sucettes en ce moment 🙁

          3. Frédéric, je respecte ton travail. Tu sais de quoi tu parles. Pour ma part, je teste très souvent des systèmes libres/open source sur une (vraie) machine (compatible *BSD… c’est pour dire !). Tes deux vidéos me feront gagner du temps : ces deux systèmes Manjaro ne seront pas installés et testés sur ma machine physique.
            Sinon, je comprends que l’on veuille démocratiser Archlinux. Je respecte ce choix. J’ai d’ailleurs aussi fait un choix : aider à démocratiser OpenBSD et FreeBSD notamment en tant que systèmes pour exploiter un Desktop. Alors les défis, je connais bien ! 😉

          4. Oui manjaro a quand même une utilité car elle permet de tester une archlinux en douceur. Même si le temps d’installation est plus long, elle est utilisable sans terminal et ligne de commande.
            Une fois qu’on a compris comment fonctionnaient les fichiers de configuration et Pacman/yaourt on peut passer à arch (un tuto précis traine dans les parages me semble-t-il 😁).
            Mais je pense qu’une image netinstall et une xfce suffirait pour avoir des isos fréquemment mises à jour et l’utilisateur installer ensuite à la main ce qu’il veut puisqu’il n’est pas un Michu de toute manière.

          5. Pour ta conclusion, il existe une solution plus simple : une ISO rafraîchie toutes les 6 semaines, en mode hors ligne pour les personnes n’étant pas encore assez avancée pour franchir le pas vers la maison mère.

            Il existait jadis une ISO net-install, qui était simple et fonctionnelle. Elle installait la base et Xorg. Mais le projet Manjaro Architect qui la remplace est vraiment trop complexe – du moins au moment où je rédige ce message, fin mars 2017 – pour lui succéder vraiment.

  7. Je suis madame Michu et j’attendais une manjaro (parce que rolling et que je suis feignante) avec mate (parce que je vois quelques petites imperfection d’usage avec xfce) avec impatience…

    je suis bien deg…

  8. Je partage l’avis qu’elle n’est pas à conseiller à un tout débutant (sauf s’il garde le soutien, même à distance, d’un moins débutant). Malgré les quelques défauts présents et quelques hésitations dont vous parlez, qui seront certainement corrigés avec le temps, on peut noter que Manjaro rencontre un grand succès, se paie même le luxe de passer devant Ubuntu sur Distrowatch. Et ce succès illumine sa base : Arch

    1. Comme jadis l’avait fait Ubuntu pour Debian. Mais les seules statistiques vraiment crédibles de distrowatch ne concernent que l’indexation des distributions, et leur état de santé publié chaque semaine dans les gazettes.

      Le classement de curiosité n’indique en rien le nombre d’installation effectuée par la suite.

  9. désolé je voulais t’ignorer mais puisque tu me mets en lien !

    Du grand guignol le Fred :
    – il dit que que manjaro n’est pas pour débutant mais il reproche que calamares cli soit trop compliqué pour madame michu !
    – Il dit que le système de net installation n’apporte que des problèmes mais il fait la promo de arch-anywhere !
    – Il aimais Evo/lution et maintenant il déteste son clone architect ?

    Moi j’appelle cela être bipolaire car je suis trop gentil et n’osais pas dire de mauvaise foi voire menteur . C’est vraiment dommage d’être aussi con alors que sur le fond tu as raison mais Mr préfère en rajouter des tonnes pour faire passer un message simple.

    1. Merci pour ta gentillesse.

      Tu mélanges les carottes et les navets dans ta réponse, donc pour tes remarques :

      1. Le Calamares en version installation en ligne est d’une complexité au niveau de la dernière étape. L’ancien Calamares classique est 100 fois plus utilisable. Je passerai sur certains bugs de jeunesse comme le non-tri et la non-optimisation des dépots avant une installation en ligne.
      2. Calamares avec sa version en ligne complexifie une tache rebutante.
      3. Arch-Anywhere est un outil pour la maison mère Archlinux, par pour sa fille, Manjaro Linux. Arch-Anywhere est à destination des personnes ayant déjà un certain arrière plan technique, pas pour les personnes « technophobes ».
      4. Manjaro Architect ? Une horreur dans sa version actuelle, ne serait-ce que le panneau qui demande les options à appliquer dans le fichier /etc/fstab quand tu montes les partitions.

      Bref, les qualificatifs dont tu m’affubles sont d’une telle gentillesse que j’en viens à me demander si je n’ai pas fait une erreur en soutenant le projet manjaro et en apportant mon aide au forum durant des mois.

      Ta remarque de fin, cela ne tombe pas sous le coup de l’exercice illégal du métier de psychiatre ?

  10. – maintenant que calamares soit une net install te pose pas de problème ? il faut que tu refasses ta vidéo 😉
    – anywhere n’est que pour archlinux ! quel rapport ? tu fustigeais les net install c’est pour cela que je l’ai pris en exemple mais puisque maintenant il n’y a plus de probleme 🙂
    – architect, Tu ne te trompe pas de cible ? ce n’est certainement pas pour un simple utilisateur, il a déjà du mal a créer des partitions avec gparted donc en console ! Son but est justement d’être « pointu » et de proposer beaucoup d’options lvm,lusk, volumes btrfs …
    annonce sur le site web :
    >Options for customization are basically unlimited. …and very detailed ways of configuring the target install to your liking.

    Tien maintenant nous sommes d’accord sur les problèmes de calamares ! ce n’était que de la bipolarité ? si oui je te pris d’accepter mes excuses et merci de m’envoyer ta carte vitale

    1. Ah, la volonté de lire que ce que l’on a envie de lire.

      maintenant que calamares soit une net install te pose pas de problème ? il faut que tu refasses ta vidéo 😉

      Ah, la volonté de lire que ce que l’on a envie de lire.

      architect, Tu ne te trompe pas de cible ? ce n’est certainement pas pour un simple utilisateur, il a déjà du mal a créer des partitions avec gparted donc en console ! Son but est justement d’être « pointu » et de proposer beaucoup d’options lvm,lusk, volumes btrfs …

      Un utilisateur avancé aura plus de chance de s’orienter vers Archlinux que vers Manjaro. Quel marché cible Manjaro avec cet outil ?

      Et la complexité inutile de certaines parties de cet outil le rendent insupportable.

      Tien maintenant nous sommes d’accord sur les problèmes de calamares ! ce n’était que de la bipolarité ? si oui je te pris d’accepter mes excuses et merci de m’envoyer ta carte vitale

      https://www.eurojuris.fr/articles/lexercice-illegal-de-la-medecine-10462.htm

      Simple remarque. Au lieu de proposer des images ISO intermédiaires, proposons un outil qui n’intéressera presque aucun utilisateur et brouillera le message de la distribution.

      En terme simple : savez-vous vous suicider en place publique ?

    2. Ah, la volonté de lire que ce que l’on a envie de lire.

      maintenant que calamares soit une net install te pose pas de problème ? il faut que tu refasses ta vidéo 😉

      Ah, la volonté de lire que ce que l’on a envie de lire.

      architect, Tu ne te trompe pas de cible ? ce n’est certainement pas pour un simple utilisateur, il a déjà du mal a créer des partitions avec gparted donc en console ! Son but est justement d’être « pointu » et de proposer beaucoup d’options lvm,lusk, volumes btrfs …

      Un utilisateur avancé aura plus de chance de s’orienter vers Archlinux que vers Manjaro. Quel marché cible Manjaro avec cet outil ?

      Et la complexité inutile de certaines parties de cet outil le rendent insupportable.

      Tien maintenant nous sommes d’accord sur les problèmes de calamares ! ce n’était que de la bipolarité ? si oui je te pris d’accepter mes excuses et merci de m’envoyer ta carte vitale

      https://www.eurojuris.fr/articles/lexercice-illegal-de-la-medecine-10462.htm

      Simple remarque ironique. Au lieu de proposer des images ISO intermédiaires, proposons un outil qui n’intéressera presque aucun utilisateur et brouillera le message de la distribution.

      En terme simple : savez-vous vous suicider en place publique ?

      1. Merde j’ai lâché un gros troll avec Manjaro Architect… C’était purement involontaire !
        @papajoke Fred fait juste une analyse objective des errements actuels de Manjaro il ne remet pas en cause les grandes qualités de celle-ci (à mon avis).

  11. >Simple remarque ironique. Au lieu de proposer des images ISO intermédiaires, proposons un outil qui n’intéressera presque aucun utilisateur et brouillera le message de la distribution.
    A Mr recommence ! monsieur décide pour les autres , une net install n’intéressera personne ! Belle énormité. Par contre Mr exige que les bénévoles travaillent plus , tu pense que les bénévoles manjaro sont des fainéants ?

    >Un utilisateur avancé aura plus de chance de s’orienter vers Archlinux que vers Manjaro. Quel marché cible Manjaro avec cet outil ?
    Tu es sérieux ? tu penses vraiment que manjaro est pour les nuls et arch pour les saigneurs ?
    Tu sais très bien que les 2 installateurs officiels manjaro sont calamares et calamares-cli (le future net install). En quoi cela te dérange qu’une personne extérieure à l’équipe de manjaro donne de son temps libre pour proposer un produit justement différent des 2 autres ? Il y a bien 36 installateurs archlinux, c’est sur cela nuit gravement a ta distribution 😉
    De plus apparemment (je l’espère) tu n’as qu’une très vague idée du développement actuel, il est quand même prévu qu’il soit plus un moteur d’installation et donc de ne pouvoir proposer que le minimum de dialogues (branche ini les dialogues sont shuntés), prévu dans le roadmap pour la version 1.0 ou plus tard.

    1. Et on est repartir à lire que ce qu’on veut uniquement lire ?

      A Mr recommence ! monsieur décide pour les autres , une net install n’intéressera personne ! Belle énormité. Par contre Mr exige que les bénévoles travaillent plus , tu pense que les bénévoles manjaro sont des fainéants ?

      Personne ou juste une minorité proche d’epsilon comme l’on dit en mathématiques ?

      Quant à l’accusation de paresse, no comment.

      Tu es sérieux ? tu penses vraiment que manjaro est pour les nuls et arch pour les saigneurs ?

      Oh, la belle bleue…

      Tu sais très bien que les 2 installateurs officiels manjaro sont calamares et calamares-cli (le future net install). En quoi cela te dérange qu’une personne extérieure à l’équipe de manjaro donne de son temps libre pour proposer un produit justement différent des 2 autres ? Il y a bien 36 installateurs archlinux, c’est sur cela nuit gravement a ta distribution 😉

      Je répète que tu ne lis que ce que tu veux bien lire. Manjaro s’est fait connaitre avec un installateur hors ligne développé en partie par des membre de Manjaro. Proposer une version cli, pourquoi pas. Mais cela est pour le moment, cela rajoute une dose de complexité qui pourrait répulser la majorité des utilisateurs potentiels.

      De plus apparemment (je l’espère) tu n’as qu’une très vague idée du développement actuel, il est quand même prévu qu’il soit plus un moteur d’installation et donc de ne pouvoir proposer que le minimum de dialogues (branche ini les dialogues sont shuntés), prévu dans le roadmap pour la version 1.0 ou plus tard.

      On verra quand le projet sortira en 1.0 s’il sort un jour.

          1. pas un combat ?
            j’ai essayé gentiment avec la première version lxqt de dialoguer avec fred , les dev et fait des recherches. Tous les griefs auxquels les devs manjaro avaient accès étaient a la suite de l’échange réglés ou en cours (les devs ne travaillent pas 24h/24). La seule chose que manjaro ne peut pas toucher c’est remplacer, dans les options, un nom de paquet par un descriptif, la c’est calamares. Pas grave, Fred ressort quelques jours après la même vidéo avec les mêmes problèmes.

            Fred ne me croit pas ? il a un ami qui fait des iso, il peut se renseigner auprès de lui… il te dira qu’un service (systemd ou openrc) pacman-mirrors est lancé au démarrage depuis quelques semaines pour les isos classiques, qu’il existe maintenant la même chose pour la version net, c’était en discutions avant ta vidéo mais Mr préfère faire son mini buzz et surtout ne pas dire que manjaro connait ces problemes, qu’ils sont corrigés dans les derniers profils ou que le réglement est en cours.

            Il lance des accusations à propos de la net install sans savoir, il n’a pas tout simplement pas la connaissance technique, tu as un ami qui fait des isos manjaro renseigne toi ou va sur github.
            Sache aussi que manjaro-mirrors est en cours de réécriture (tu as du le remarquer avec tous ces bugs !), mais tu ne te poses pas la question du pourquoi, des nouvelles fonctionnalités en cours ou en devenir et après tu prétend :
            > »Imaginez simplement qu’il vous propose un miroir pas à jour »
            tu n’as jamais remarqué qu’il était possible de savoir si un miroir est a jour ???? http://repo.manjaro.org/status.json
            Il ne te vient même pas à l’esprit que les devs puissent penser a récupérer les infos, le travail d’un autre projet manjaro ????? bien sur que non puisque tu ne regardes pas le site github, c’est ton droit, mais alors ne fait pas croire aux autres que tu as un vague savoir 😉

          2. Puisque tu dis que je combats, répondons avec diplomatie.

            j’ai essayé gentiment avec la première version lxqt de dialoguer avec fred , les dev et fait des recherches. Tous les griefs auxquels les devs manjaro avaient accès étaient a la suite de l’échange réglés ou en cours (les devs ne travaillent pas 24h/24). La seule chose que manjaro ne peut pas toucher c’est remplacer, dans les options, un nom de paquet par un descriptif, la c’est calamares. Pas grave, Fred ressort quelques jours après la même vidéo avec les mêmes problèmes.

            Les mêmes problèmes causés par UNE MAUVAISE RÉPONSE à une question légitime : le manque de fraicheur des images d’installation. Ici, les développeurs ont préféré jouer compliqué plutôt que simple.

            Selon mon point de vue de sombre inculte en développement, je pense que Calamares a été développé dans une optique d’installation hors ligne. Le rajout du hors ligne semble le prouver vu ses débuts assez chaotiques.

            Fred ne me croit pas ? il a un ami qui fait des iso, il peut se renseigner auprès de lui… il te dira qu’un service (systemd ou openrc) pacman-mirrors est lancé au démarrage depuis quelques semaines pour les isos classiques, qu’il existe maintenant la même chose pour la version net, c’était en discutions avant ta vidéo mais Mr préfère faire son mini buzz et surtout ne pas dire que manjaro connait ces problemes, qu’ils sont corrigés dans les derniers profils ou que le réglement est en cours.

            Ta remarque partait bien, puis l’invective. Dommage. J’aurai pu répondre constructivement à ce passage, mais comme tu es tombé dans l’attaque, je passe au paragraphe suivant.

            Il lance des accusations à propos de la net install sans savoir, il n’a pas tout simplement pas la connaissance technique, tu as un ami qui fait des isos manjaro renseigne toi ou va sur github.

            Et attaque sur les capacité maintenant. Classique.

            Mon point de vue d’inculte technique est : la net-install NOUVELLE GÉNÉRATION est une erreur technique. On rajoute de la complexité inutilement.

            Sache aussi que manjaro-mirrors est en cours de réécriture (tu as du le remarquer avec tous ces bugs !), mais tu ne te poses pas la question du pourquoi, des nouvelles fonctionnalités en cours ou en devenir et après tu prétend :

            Et maintenant, on tombe dans le paternalisme.

            Il ne te vient même pas à l’esprit que les devs puissent penser a récupérer les infos, le travail d’un autre projet manjaro ????? bien sur que non puisque tu ne regardes pas le site github, c’est ton droit, mais alors ne fait pas croire aux autres que tu as un vague savoir 😉

            Et une dernière couche. Bref, un « ferme ta putain de gueule » en mode diplomatique.

            Simple remarque que je ferai encore et encore : les net-install nouvelle génération vont à l’encontre du message de simplicité que véhiculait Manjaro à ses débuts. C’est trop compliqué à comprendre ?

            J’ai l’impression que Manjaro s’éloigne de sa cible idéale – les utilisateurs qui aiment la nouveauté sans se prendre la tête et avec un installateur qui fonctionne en hors ligne – pour attaquer un marché sur lequel il risque de se casser les dents, vu l’offre existante : les technophiles.

            Si tu ne veux pas comprendre que je considère que la politique actuelle de Manjaro est dangereuse pour la pérénité du projet à terme ne serait-ce qu’avec :

            1) la nouvelle génération d’ISO net-install qui est trop complexe (du moins pour le moment)
            2) l’intégration d’une saveur Gnome immature
            3) l’histoire du thème qui fait exploser en vol l’affichage d’une partie des utilisateurs, cf ce fil du forum manjaro.fr – http://www.manjaro.fr/forum/viewtopic.php?f=23&t=8320&p=96692

            Nous n’avons plus rien à nous dire. J’ai vraiment aimé et soutenu le projet manjaro, et j’ai envoyé je ne sais combien de personnes qui voulait découvrir ArchLinux vers sa fille par simple sécurité, mais je ne peux pas être en accord avec l’orientation prise.

            En toute cordialité, et tu vois, je n’ai pas été dans l’invective. Toutes tes références sont dignes du technophile, ce qui n’était pas, jusqu’à preuve du contraire, la cible prévilégiée de Manjaro.

  12. > »Toutes tes références sont dignes du technophile »
    Parce que tu connais déjà mon point de vue utilisateur et ma réaction, ces 2 isos sont nulles : j’ai été INCAPABLE de bien installer la lxqt (comme la mate) puisque je ne connais pas du tout ces environnements !
    Je me suis pleins au dev de la lxqt qui a reconnu tout de suite qu’il y avait un gros problème d’ergonomie/simplicité avec cette net install. Il l’a très bien reconnu et a ouvert une issue dans la foulée auprès de calamares (la chakra a aussi un profil calamares-cli sur git, on peut donc espérer que la demande va être écoutée puisque l’intérêt est multiple et ne vient pas uniquement de manjaro).

    Avant tu était extérieur à manjaro, aujourd’hui tu fais partie d’une équipe donc tu devrais connaitre ton sujet au plan technique, en tout cas maintenant tu ne peux être vu que comme une personne maitrisant le sujet.
    tes vidéos était bonnes lors de leurs sorties (la lxqt), mais lorsque les problèmes techniques (uniquement eux) sont réglés en unstable ou testing tu sors cet article en reprenant les griefs techniques sans aucun mot sur le fait que les devs manjaro les connaissent et qu’il semblerai (en dev on est sur de rien) qu’ils ont trouvé des solutions. Pour moi, a titre perso cela me met en colère (contre toi)

    1. De l’intérêt du CLI pour Calamares ? Vraiment ? Tu me surprends. Je vois cela comme une erreur sur le plan pratique, car Calamares a été conçu pour du hors ligne à l’origine, non ?

      Avant tu était extérieur à manjaro, aujourd’hui tu fais partie d’une équipe donc tu devrais connaitre ton sujet au plan technique, en tout cas maintenant tu ne peux être vu que comme une personne maitrisant le sujet.

      Je m’occupe uniquement de faire quelques vidéos à la demande (trucs et astuces), faire de la communication, et du rapport de bugs sur les ISO internes. Je ne touche pas aux tripes de la construction des ISO.

      tes vidéos était bonnes lors de leurs sorties (la lxqt), mais lorsque les problèmes techniques (uniquement eux) sont réglés en unstable ou testing tu sors cet article en reprenant les griefs techniques sans aucun mot sur le fait que les devs manjaro les connaissent et qu’il semblerai (en dev on est sur de rien) qu’ils ont trouvé des solutions.

      J’ai pris les images ISO DISPONIBLES, donc celle que les visiteurs peuvent récupérer. En clair LE VISIBLE, ce que l’on voit en premier.

      Pour moi, a titre perso cela me met en colère (contre toi)

      Car je parle des images ISO mises à disposition ? Celles qui sont rendues PUBLIQUES ?

      L’utilisateur n’en a rien à faire que les problèmes soient corrigés. Il veut juste de l’utilisable. C’est de la responsabilité de Manjaro de proposer des ISO utilisables.

      On verra quand l’ISO 17.0.1 sortira (la rc1 a été annoncée sur Distrowatch). Pour moi, cela me fait penser à une revision mineure cette numérotation… On appelle aussi cela une « point release », non ? 🙂

      Bonne fin d’après-midi.

Les commentaires sont fermés.