C’est la fin d’une longue aventure, et presque 12 ans, c’est beau.

Avant qu’on me dise que je tombe dans la victimisation, je tiens à préciser que c’est l’aventure du billet sur la Mageia 6 qui m’a fait comprendre qu’il fallait que j’arrête. Suite à une intoxication, j’ai eu le malheur de pousser une énième gueulante. Après, j’ai fait une vidéo pour m’excuser, mais pour certaines personnes, ce n’était pas suffisant.

Les événements se sont succédés, et les commentaires sur une vidéo où j’annonçais la mise en pause de ma chaine youtube pour me ressourcer ont été la source d’une vague de propos lourds, parfois haineux, parfois sous la ceinture. Au point que j’ai du mettre en place une modération des commentaires pour tout gérer.

Ensuite, sur un billet du blog de Seb95, dont j’ai appris l’existence avec 48 heures de retard, et dont un commentaire déclare que je suis un sombre crétin technique, et un autre qui me fait des menaces à peine voilées concernant le blog, j’ai préféré, non par arrogance comme certaines personnes le déclare, mais par lassitude et pour éviter de perdre tout ce que j’ai écrit, décidé de clore mon outil d’expression principal.

La preuve en images :

Je comptais mettre en ligne un article pour le tutoriel du mois de mars 2017 concernant archlinux. Il n’existera tout simplement pas. Je tiens à m’en excuser. Mais j’ai atteint le point de non-retour.

Je tiens à remercier les personnes qui m’ont soutenu au fil des années. Les articles resteront en ligne, et je maintiendrai le blog à flot techniquement tant que j’en aurai l’opportunité. Quant aux personnes qui me demanderont des conseils pour du logiciel libre, je continuerai de les aider dans la limite de mes humbles connaissances.

Mais plus aucun billet ne sera publié désormais. Je n’en ai plus la résistance psychologique. Je n’en peux plus de l’aveuglement de la communauté du logiciel libre.

Je n’en peux plus de l’excuse : « Les développeurs du libre sont bénévoles » comme si cela pouvait expliquer le pire de ce que j’ai pu voir en terme de qualité. Être bénévole cela veut-il dire que l’on peut tout se permettre ? Les personnes en question qui déclare cela ont-elles déjà été bénévoles pour l’affirmer de manière aussi péremptoire ?

Aux personnes qui disent que je me victimise à tout va, tout en utilisant le confort du pseudonymat, je leur répèterai une dernière fois : dites-moi donc tout ce que vous avez à me dire en face. Je n’attends que cela, et avec une grande impatience.

Merci pour tout, pour les presques 12 années passées ici, pour les coups de gueules et les coups de coeur. Et peut-être à bientôt, dans une nouvelle aventure !

183 réflexions sur « C’est la fin d’une longue aventure, et presque 12 ans, c’est beau. »

  1. Bonjour Fred, un peu moins de temps pour te lire ses temps-ci. Et là je tombe sur ton ultime article…

    Bon ça fait drôle (façon de parler en fait pas drole du tout) de savoir qu’un peu de mon quotidien disparaît subitement. Faire un blog doit être un plaisir et si le plaisir ne fait plus assez pencher la balance face aux casses bonbons qui nuisent à ton blog.

    Donc je comprends ta décision.

    Si jamais tu reprends la plume sur un autre blog (dommage d’abandonner critiques musicales et littéraires) je ne saurai t’encourager à ne publier que les commentaires valides. Après tout, sur ton blog c’est chez toi même si le grand nain ternet à tendance à oublier tout ce qui est intimité et espace privé.

    Je te souhaite donc bon vent et bonne route pour tes futurs projets !

    Encore merci pour tes excellents billets.

    @+ gempaouindo

  2. Ah, quand même… :/

    Si je ne devais dire qu’une seule chose : les guides d’installation pour Arch Linux réactualisés tous les mois vont me manquer. Tiens, pas plus tard que mercredi, je me suis encore servi du dernier en date pour donner une nouvelle vie à un PC qui tournait (et tourne encore, pour l’instant) sur Windows Vista (c’est dire si ça devenait urgent de « passer à autre chose » !). La découverte de l’utilitaire KALU me semble aussi très utile.

    Mon remerciement personnel tiendra au fait que c’est grâce à toi que j’ai découvert Arch Linux (que je ne connaissais que de nom et de réputation, avant cet été 2014), et que tes vidéos de démonstration d’installation en machine virtuelle m’ont donné envie de faire de même (en VM aussi, puis en dur). Nul doute que si tu n’avais pas été là, je serais toujours sous Windows sur mon PC principal… ou sur macOS, mais j’ai pas les moyens. ^^ Bah, j’ai rien contre Windows, mais je le pratique depuis mes 8 ans (et je viens de passer le cap des 32 et demi…). Autant dire que, malgré l’attrait de Windows 10 et ses nouveautés – je ne parlerai pas de l’aspect « espiogiciel » ici, même si ça joue évidemment en sa défaveur –, j’avais envie de voir autre chose… J’ai même tenté Mint, à un moment, mais j’ai tenu qu’un mois. Mais pour d’autres personnes que moi, je serais tout à fait disposé à recommander la distribution à la menthe (si on fait gaffe à ce souci de gestion des mises à jour, évidemment).

    Pour en revenir à cette histoire qui t’a fait craquer, ben… que dire de plus qui n’a déjà été dit ? Tout ça est d’un navrant…

    Et je te remercie aussi pour le maintien d’une version Arch d’un émulateur CPC : ça court pas les rues, ces choses-là ! 🙂

    C’est tout ce que j’ai à dire et j’aime pas les adieux, donc… voilà, quoi.

  3. Cela fait un certain temps que je lis ce blogue. Je suis un des nombreux lecteurs silencieux, je commente rarement, mais je lis presque tous les articles sur le logiciel libre. Et c’est grâce à vous que je suis passé à GNU/Linux, sous Manjaro puis sous Debian, il y a quelques années.

    Je suis triste de voir que vous mettez fin à ce blogue. Mais je peux comprendre pourquoi vous faites cela, considérant les commentaires méchants et abusifs auxquels vous avez fait face à plusieurs reprises.

    Merci pour tous les articles de qualité que vous avez écrits. Et peut-être, un jour, vous reviendrez…

  4. Salut Fred.
    J’ai passé une bonne partie de la journée d’hier à lire tout ce bastringue.
    Puis ce matin, de très bonne heure, la suite. Ici, et sur le blog de seb95.

    Alors bon, voilà, ma conclusion: et bien ça ressemble assez à un lynchage (exécuter, par décision collective et sans procès régulier, un être humain).
    Et ça, c’est tout simplement insupportable. Il y a, de toute évidence, une partie de la communauté Linuxienne Française qui éprouve une haine profonde à ton égard.
    Mageia n’est qu’un prétexte, une opportunité pour eux. Leur but: t’exécuter en place publique.
    Inadmissible !!!
    Les attaques sur ta pseudo incompétence, ta vie sociale, ton blog, ta chaine YouTube;
    Enfin tout ce qui (je pense) compte énormément pour toi. C’est quoi le but ?
    Je me pose des questions, car est-ce qu’ils ont conscience que c’est une tuerie psychologique qu’ils mettent en place ?
    Je pense qu’il faut que ça s’arrête, et très vite.
    Et comme si ça ne suffisait pas, Adrien D, Baba Orhum en prennent aussi plein la poire …. Même Actualia66 est
    discrètement égratigné.
    Tout ça, c’est lamentable. Protèges toi, prends du recul, je ne vois pas d’autre solution.
    A bientôt j’espère.
    Amicalement

  5. Bonjour Fred.

    Sur le blog de Sébastien http://passiongnulinux.tuxfamily.org/2017/02/21/les-youtubeurs-se-prennent-pour-des-justiciers-et-insultent-a-tout-va/ Il y a un certain « linux07.aufildudoux » qui s’adresse à toi par trois fois, dont la dernière ce matin à 7H16.

    Je ne sais pas si tu as lu, mais tu devrais.

    Certes, il a des mots durs, mais derrière il y a sûrement quelqu’un qui cherche à t’ouvrir les yeux sur ce qui finissait par ne plus aller …

    Au global tu te sens attaqué, mais je crois que beaucoup aussi te disent REVIENS, mais d’une autre façon.

    Et au final je trouve que sa conclusion n’est pas si idiote, au risque d’être à contre courant.

    Un nouveau blog et une nouvelle chaîne.

    Espérons que tu ne vas pas censurer mon message, ni le lien qui va avec…

    1. Que cette personne – je le dis en gardant mon calme – vienne discuter directement avec moi. En chair et en os, surtout en os pour mon cas. Ou au pire, vienne poster le commentaire sur mon blog. Mais il ne veut pas comprendre que je suis ce que je suis. Qu’il n’y aura pas de mea culpa. Je ne changerai pas d’un poil.

      Quant à la zénitude des personnes que j’ai attaqué, elles sont trop enfermées dans leur bulle personnelle pour s’apercevoir des bétises qu’elles font.

      Il n’y aura ni nouvelle chaine, ni nouveau blog. Et je ne reviendrais pas. Le billet de Sebastien a servi de vecteur de propagation pour « avoir mon scalp ».

      Ite missa est.

        1. Je suis une personne dont le caractère est sanguin, qui a son franc parler. C’est ainsi que je suis. Et encore, pour la vidéo gueulante qui a tant fait jaser, c’est la troisième version qui est en ligne. Les deux autres étant largement pire.

          N’ayant aucune monétisation, je pouvais me permettre de ne pas être consensuel et de dire franchement et directement ce que je pense des distributions qui sont mises à disposition des utilisateurs.

          Si le logiciel libre stagne, est-ce de ma faute ou de produits qui sont une contre-publicité formidable ? Si c’est à cause de moi, cela voudrait dire que j’ai un pouvoir d’influence qui dépasserait largement celui d’une chaine comme TV Bouygues, dans le monde linuxien francophone.

          Dur à avaler, non ? 🙂

  6. J’ai aussi tendance à dire ce que je pense que ça fasse plaisir ou non et je vais me permettre de le faire une fois de plus. Combien de départ à la Tina Turner, combien de dernière tournée ?

    Pour ma part, quand on ferme un blog, enfin pour ce que j’en sais, on laisse un grand trou avec une erreur 404 ou une vieille page html pleine de rancœur pour dire qu’on s’en va.

    Le blog est encore là, la chaîne youtube encore présente, je ne sais pas qui croit encore que tu vas fermer boutique et mettre la clé sous la porte. Il me paraît difficile de critiquer de façon régulière le mauvais esprit, la mauvaise ambiance du libre, et de l’autre côté de jouer à ça tous les six mois, ce que j’appelle jouer à se faire peur, ce n’est pas plus sain que les commentaires qui ont pu être écrits sur toi.

    Ce commentaire n’a de seul but que de marquer que tout le monde n’est pas nécessairement dupe non plus.

    Je suis certainement mal placé pour donner des conseils ou peut être le contraire, expert en girouette, je peux raconter tout et son contraire sans que ça choque qui que ce soit.

    Il faut toutefois remarquer qu’à ce jeu là, il y a un risque, perdre toute forme de crédibilité, qui croira désormais à ton prochain appel au loup ?

    Je t’invite à passer un excellent weekend, il fait beau sur les plages de chez nous, de ne pas flinguer ton blog car comme tu as peu le lire les messages d’amour parmi plus d’une centaine de commentaires sont largement plus importants que les messages de haine, ou si tu dois flinguer ton blog fais le maintenant à l’ancienne comme un bonhomme.

    1. Je laisserai mon blog disponible pour une simple et bonne raison : les tutoriels que j’ai pu y laisser. Ou encore la publicité que j’ai pu faire pour les artistes que j’ai apprécié au fil des années. Rien de pire que des erreurs 4041 à foison. Pour le reste, je n’ai rien à rajouter. Bon week-end, Cyrille.

    2. Je partage l’avis de Cyrille, encore un appel au loup du roi des trolls qu’est Fred. Ou peut-être la volonté de battre un nouveau record du nombre de commentaires ? En tous cas je parie qu’il ne sera pas parti longtemps et qu’il pense même déjà à revenir.

  7. j utilise linux depuis 4 ans mais je ne suis pas un super pro … mais je suis ta chaine sur youtube a tous les jours j ai toujours aprécié tes commentaire bon ou mauvais .. je te souhaite bonne chance et surtout ne change pas LoLLLL

  8. Encore un départ, et oui un de plus, on dirait Johnny Halliday……
    Superbe interprétation dramatique, mais il y a un moment où il faut pas faire l’inverse des résolutions prises sur fond de broutilles puériles et stériles.
    En attendant ton retour……

  9. Bin, voila : je pars quelques jours sans connexion et quand je rentre c’est le souk ! 😉
    Ton blog va manquer….

    Bonne chance pour tes nouvelles aventures ! 🙂

    @bientôt

  10. C’est avec une certaine tristesse que je constate que vous choisissez de clore ce blog, comme beaucoup d’autres d’ailleurs.
    Cela doit faire trois ou quatre ans que je vous suis, mais je n’ai que rarement commenté vos articles, non pas parce qu’il n’étaient pas intéressants, mais souvent parce qu’il n’y avait rien à ajouter : vous aviez déjà dit l’essentiel. J’adorais « Méchant Fred », votre côté sanguin, comme vous dites, mais tellement dans le vrai. Vous dénonciez les dérives du monde lunixien (surtout) avec raison, la série des DGLFI en est un exemple éclatant.
    Le comportement de certains blogueurs envers vous est proprement scandaleux, quand aux menaces à votre encontre, elle pourraient, je pense, relever du judiciaire.
    Le problème du monde Linux, en dehors d’un nombre de distribution inutiles, voire inutilisable quand elles ne sont pas carrément dangereuses, ce sont ce que j’appelle les ayatollahs (barbus donc) de Linux, qui ont une idée de comment et ce que doit être ce système d’exploitation, et qui voudraient réduire au silence ceux qui auraient le malheur de ne pas penser comme eux. Il finiront par obtenir ce qu’il veulent : un système d’élite pour et par les élites…
    L’hégémonie de Microsoft n’est pas prête d’être bouleversée avant longtemps !
    Je voulais aussi vous remercier, à l’instar de beaucoup d’autres, car vous m’avez aidé à installer Archlinux, que j’utilise tout les jours, grâce à votre guide : de Debian-like à Manjaro à Arch sans douleur, merci !
    J’espère sincèrement que vous reprendrez un jour, d’une façon ou d’une autre vos guides et revues, dans un contexte plus apaisé et qu’on verra réapparaître « Méchant Fred » : délicieusement méchant certes, mais tellement dans le vrai…
    Enfin n’oubliez surtout pas que, si quelques tristes sires vous détestent, il y a aussi beaucoup de gens, dont moi, qui sont d’accord avec vous et vous soutiennent.
    Je vous souhaite une bonne continuation, et j’espère que vous reviendrez un jour avec un nouveau blog, qui sait…

  11. En visitant ton blog ce matin, je ne pensais pas avoir à faire à ce genre d’articles. Mais bon, les aléas de la vie sont ce qu’ils sont.
    En tout cas, je tenais à te remercier pour ton travail et pour ton engagement, notamment avec tes tutoriels sur Arch Linux qui étaient vraiment complets et bien écrits (ce qui explique pourquoi je l’avais mis sur ma section « Tutoriels »). Il est vrai que si je n’étais pas tout le temps en accord avec toi, je ne me suis pas amusé à sortir une critique ou un commentaire pour le dire. Je préfère encore fermer l’onglet (C’est pas très bien, mais bon).

    En espérant te revoir ailleurs et te relire un jour 🙂
    Et encore merci pour le poisson 😉

  12. Bonjour Frederic,

    Je n’ai pas parcourus l’ensemble de tes articles et encore moins des commentaires par manque de temps, mais si je peux te suggérer deux choses, très sincèrement :

    – N’abandonne pas ton oeuvre, continues à expérimenter et à partager
    – DÉSACTIVE les commentaires sur ton blog et sur YouTube (si c’est possible)

    La dernière étant un peu radicale elle t’apportera une tranquilité immédiate. Si pas possible sur YouTube, regarde s’il existe des solutions alternatives où c’est possible (Dailymotion, …).

    En espérant sincèrement que tu n’abandonneras pas, je te remercie et te souhaite bonne continuation, quoi qu’il arrive.

    Un lecteur ponctuel que tu as aidé à ses débuts sans même le savoir grâce à tes articles sur FreeBSD. 🙂

  13. Je rejoins plusieurs commentateurs précédents et comme beaucoup de vos lecteurs fidèles qui ne se manifestent pas souvent, certes, je pense qu’il existe des abrutis qui sont jaloux de votre succès.
    Et ce succès est principalement dû à votre naturel.
    Si quelquefois « méchant Fred » gueule un peu trop fort après une distribution ou un logiciel, cela donne du sel à vos présentations et beaucoup vous apprécient pour ça.
    Pour ma part j’ai dégusté vos vidéos depuis deux ans environ et non seulement je ne trouve rien à vous reprocher, mais si vous décidez d’arrêter vous allez manquer à plus d’un.
    Je ne croyais pas qu’il puisse y avoir autant de cons dans le monde du logiciel libre – c’est vous en fait qui me l’avez fait découvrir !
    Vous devriez les laisser aboyer comme de petits caniches jaloux et prétentieux, qui ont d’ailleurs parfaitement le droit de ne jamais visiter vos pages au lieu d’en priver ceux qui vous apprécient.
    Bien à vous.

  14. Bonjour
    Je suis un vieux monsieur qui habite sur le bassin et pratique Linux depuis pas mal d’année, c’est grâce à vous que j’ai découvert Archlinux. Je suis vraiment déçu que ce blog prenne fin, mais je comprend également que c’est parfois difficile de supporter l’agressivité de nos contemporains mal embouchés. J’ai cru comprendre que vous aviez des projets professionnels et qu’il vaut mieux se tourner vers eux pour l’instant.
    Bonne chance pour la suite de vos activités.

  15. Reviens ou je viens te pêter les dents min garchon ! 😉 nan, reviens , déconne pas ! Et je suis sincère !
    Big up à Cyrille qui a l’air dproperge bien te connaître et qui aime bien balancer du propergol sur le feu ! Ah ces sudistes ! 🙂 !

  16. C’est dommage !
    Je ne cherchais pas spécialement un avis technique mais au moins une approche et je l’ai toujours trouvé sur ce blog surtout sur des distros qui méritent qu’on s’y arrête sans avoir le marketing qui va avec (KaOS et Bodhi pour mon netbook par ex).

    Merci pour ton travail !

  17. Salut Fred,

    Cela fait plus de 2 ans que je lis tes articles sur ton blog quasi quotidiennement (c’est pour cela que je me permet de te tutoyer, ton personnage m’est quasiment devenu familier depuis le temps), et jusqu’à présent je n’en ai commenté aucun. Je pensais depuis un petit moment le faire, un jour, lorsque j’aurais eu le temps et la motivation pour débattre avec toi des thèmes GNULinuxiens que tu abordais dans tes articles.

    Mais ta décision subite de fermer ton blog me prends vraiment de court. Du coup, me voici en train d’écrire ce qui sera peut-être un des seuls échanges que nous aurons l’occasion d’avoir, cet échange me permettant de te remercier pour ton travail, mais aussi pour te conseiller et enrichir ta réflexion.

    Attention, je suis en train d’écrire un gros pavé, prends bien tout le temps nécessaire pour lire et comprendre ce que je vais te t’écrire ici.

    __________________________

    Tout d’abord, je vais te parler brièvement de mon parcours Linuxien, dont la découverte de ton blog fait partie.

    Cela fait 4 ans que je connais GNU/Linux. A l’époque, alors que je me retrouvais avec un vieil ordinateur équipé d’un Pentium 4 et tournant sous Windows XP, j’ai entendu parler lors d’une présentation de la Ubuntu.

    Ma curiosité m’avait à l’époque poussé à creuser le sujet, et j’ai découvert toute l’affaire qui avait donné l’élan de popularité de la Linux Mint. Je l’ai même testé (ça devait être Maya à l’époque, la version numéro 13). Elle semblait parfaite pour remplacer le vieux Windows XP qui prenait des âges et des temps à démarrer.

    Au final, l’installation sur cette vieille bécane ne se fera jamais (j’avais acheter fin 2013 le PC portable que j’utilise encore aujourd’hui), mais ma soif ne découverte ne s’est tarie.

    J’ai pris mon bâton de pèlerin, et sur mon temps libre et à l’aide de Wikipedia, j’ai découvert tout un monde, de plus en plus vaste: celui des OS alternatifs. Partant de l’écosystème GNU/Linux (découverte de Debian, Fedora, OpenSuse, Gentoo, ArchLinux qui encore à ce moment là me semblait réservé à une élite d’utilisateurs, puis Slitaz, Slackware et tant d’autres distributions), j’ai élargi ma vision d’ensemble en découvrant les systèmes BSD, Minix, OpenSolaris aussi, puis (en mêmes temps que d’anciens ordinateurs et consoles de jeux) FreeDOS, les descendants de l’Amiga OS (MorphOS, AROS et Amiga OS 4), MiNT (descendant de l’Atari TOS), des tas d’OS indépendants (Syllabe et Kollibri OS me viennent tout de suite à l’esprit), et surtout Haïku OS pour qui j’ai une affection particulière, ayant découvert l’informatique avec des machines Apple, ce qui m’a donc poussé à connaître l’histoire de cette firme et de son OS (j’ai également découvert au passage le projet GNUStep, un autre projet libre qui me tient à coeur).

    Et c’est je crois là que tu interviens, il y a un peu plus de 2 ans. Je cherchais des informations sur Haiku OS, et je crois que c’est comme cela que j’ai découvert ton blog. Assez vite, ton ton à l’époque m’avait attiré, tu me semblais vraiment convaincu par ce que tu disais.

    Et, au cours de ces 2 années, tu m’as (je penses comme beaucoup de lecteurs de ton blog) fait découvrir de nombreuses distributions que j’avais loupé lors de mes premières recherches ou tout simplement qui n’existait pas à l’époque: Salix OS, l’aventure Handy Linux, mais surtout la Manjaro.

    A travers tes articles passionnés, j’ai vu grandir et arriver à maturité ce projet qui semblait complètement fou et insensé de prime abord (pourquoi simplifier une distribution créée justement par et pour des barbus). Bref, la magie du libre.

    A tel point que j’avais envie de sauter le pas, de passer à ce système d’exploitation. Je devais changer de disque dur, mon Windows 7 et les applications y étant installées saturant celui d’origine, et tout le fiasco Windows 8 et 8.1 m’avais rendu méfiant quand à l’hégémonie de Microsoft en ce qui concernait les systèmes d’exploitation pour ordinateur (restriction des applications installables au Store possible, ce qui menaçait directement les logiciels libres un peu trop dangereux pour les produits de Microsoft), les révélations d’Edward Snowden ayant aussi joué.

    Le facteur déclencheur, cela a été le lancement de Windows 10. Microsoft passait à un modèle économique basé sur le commerce de données privées, transformant son OS en aspirateurs de données au mépris des utilisateurs, les réduisant juste en marchandise que l’on peut acheter, vendre ou mettre au rebut. La confiance que je ressentais envers Windows (XP et 7 donnaient l’impression d’être au service de l’utilisateur, d’être contrôlable) s’est envolée à ce moment-là, et je me sentais pris au piège si je restais sous Windows. Je devais partir, prendre la tangente.

    Du coup, j’ai contacté un des développeurs de la Manjaro (qui d’après tes articles semblait être à ce moment-là arrivée à maturité), qui a levé tous mes doutes et répondu à toutes mes questions sur ce système d’exploitation, puis, après avoir commandé les pièces nécessaires et pris le temps de les installer, j’ai fait le grand saut à l’automne dernier: j’ai installé la Manjaro avec comme bureau Xfce (après l’avoir testée un an plus tôt durant 3-4 mois dans une machine virtuelles en la maltraitant, mais le système à tenu bon jusqu’à ce que j’ai essaié d’installer LXQt qui à l’époque était encore très instable).

    Et depuis, je tourne sous Manjaro. Au départ, j’ai galérer pour faire fonctionner la mise en vieille (j’ai toujours une erreur par ailleurs) et mon imprimante (toujours pas trouvé un gestionnaire d’impression aussi riche que l’était celui de Windows 7, ni à régler celui de la manjaro pour être automatiquement en page A4 avec les marges qui vont bien), mais ma détermination m’a permis de faire fonctionner l’engin comme il faut.

    Mais maintenant, j’adore ce système pour sa rapidité (système prêt à fonctionner en 20 secondes) et pour son côté rolling release (je fais les mises à jour en général samedi ou dimanche chaque semaine, pour éviter des risques de prendre un paquet instable).

    A voir si ma Manjaro soufflera sa première bougie, mais pour l’instant j’en suis assez satisfait.

    Ainsi, je te remercie énormément pour m’avoir fait découvrir mon système d’exploitation actuel, de m’avoir aidé à sortir de Windows à temps par tes articles, et j’espère que l’on se reverra bientôt sur le forum francophone de la communauté Manjaro.

    __________________________

    Parlons maintenant de ta décision, que je respecte et comprends complètement.

    Depuis le temps que je te lis, j’ai remarqué depuis quelques mois déjà que tu étais plus à fleur de peau que d’habitude, que tu étais plus radical et acerbe dans tes propos concernant des distributions qui certes n’était pas parfaite, mais auraient été traitées avec moins de virulence si tu avais écrit ces articles 2 ans plus tôt.

    Je me demandais d’où cela pouvait venir, qu’est-ce qui avait changé chez toi.

    Crise de la quarantaine (cf l’article sur ton 42ème anniversaire avec l’illustration de Péhä)?

    Situation financière difficile (cf ton article sur la primaire de la droite, où tu marques ton opposition à ce qui furent les propositions du candidat de la droite aujourd’hui embourbé dans son affaire)?

    Peut-être ta santé (que tu n’as jamais voulu abordé dans ton blog car il s’agit de ta vie privée, cf certains de tes commentaires, dont un concernant un permis de voiture si je me souviens bien)?

    Vision incomplète de ce qu’est vraiment le Libre (cf un article d’un autre bloggeur, en réponse à un des tiens, qui expliquait qu’il n’y avait pas de communauté du libre, mais une infinité, et aussi tous tes articles où tu affirmes que gagner des parts de marché et de la visibilité auprès du grand public est ce qui est le plus important pour l’écosystème GNU/Linux)?

    Et puis, j’ai remarqué que tu avais toujours tenu ce blog, toujours parler de GNU/Linux. Je crois avoir compris la raison profonde qui t’as poussé (peut-être inconsciemment) à arrêter ce blog: tu es parti en une sorte de Burn Out!

    Dis-moi, depuis combien de temps tu n’as pas pris de vacances?
    Je veux dire, depuis combien d’années tu fais que parler de distributions GNU/Linux, de les tester, de te prendre le bec avec certains « développeurs » (certains ne l’étaient pas du tout si je me souviens bien), de vivre Linux, de manger Linux, de dormir Linux?

    J’ai l’impression que c’est bien ce type de surmenage, de cette obligation pour toi de parler de distributions GNU/Linux (cf ta phrase d’ouverture dans tous tes En Vrac depuis plusieurs mois, où tu dis qu’ils sont obligatoires (à mon sens, on n’est plus au stade de l’ironie avec une phrase qui dure depuis plusieurs mois et qui commence à s’incruster dans l’esprit de l’auteur)), ce sentiment de devoir aiguiller les utilisateurs finaux qui te guide depuis des années, c’est ce qui t’a fait péter un fusible selon moi.

    C’est un peu similaire à ce qu’il s’est passé avec l’auto-édition pour toi, à force de t’investir sans retenue, de prendre les choses trop à coeur, et de constamment se retrouver en conflit avec des personnes et de s’énerver, tu as claqué la porte de ce monde-là aussi.

    Du coup, je te conseilles, contrairement à beaucoup de tes lecteurs qui aiment tes articles et veulent que tu continues encore pour les divertir ou les instruire, de vraiment faire une pause, de prendre des vacances.
    Mais quand je dis prendre des vacances, cela veut dire que pendant 2 mois, tu te coupes de tout ce qui est GNU/Linux. Plus de lecture de blogs de tes connaissances, plus de contributions, plus de recherches de distributions qui intéressent pour voir où elles en sont ou que tu souhaites briser (tes fameuses DGLFIs), plus de discussions sur les forums. Tu n’utilises plus ton ordinateur que pour faire autre chose et le mettre à jour.
    Bref, l’idée est de te couper du monde GNU/Linux, pour te retrouver toi, faire le point sur ta situation, faire autre chose et prendre le temps de réfléchir à ce que tu veux faire après (je crois que tu as un projet personnel justement), et enfin de voir si tu veux revenir vers les distributions GNU/Linux après ces 2 mois de cure, et comment y revenir si tu le souhaites.

    Tu peux faire ce que tu veux durant cette période: avancer dans ton projet personnel, aller te reposer dans un centre thermal au milieu des Pyrénées, faire un road-trip dans la péninsule Ibérique, ou tout simplement aller voir et/ou discuter avec tes proches. Mais il faut vraiment que tu te mettes à l’écart du monde GNU/Linux durant cette période, car de mon avis, tu me sembles en avoir besoin (notamment pour tes nerfs).

    Après, tu fais ce que tu veux, ce n’est que mon avis. L’important, c’est que tu ailles bien. Tout le reste n’as pas vraiment d’importance.

    _______________________________________________

    Par ailleurs, la galaxie du Libre devrait continuer à exister et à bien aller sans ton intervention.

    Car si la situation n’est pas rose, voir dans certains domaines peut être critique, elle n’est pas aussi catastrophique que ce que tu décris.

    Du côté des distributions GNU/Linux, il reste tout de même des garanties de survie de ce système, malgré les dérives de forks plus ou moins justifiables et celles de Canonical qui menace l’avenir du projet Debian à mes yeux (il faudra créer un bloc autour de cette dernière, avec des entreprises comme la Hypra Linux pour éviter la fuite des logiciels pros qui abandonneraient le format .deb pour le .snap d’Ubuntu).
    Red Hat continuera à jouer son rôle de médiateur et de locomotive du libre (je crois que c’est en partie grâce à eux que le projet GNOME ne s’est pas complètement effondrer, grâce à eux qu’il y a eu une vraie évolution concernant certaines technologies intégré dans les distributions (cas des Inits, avec les lignes qui ont beaucoup bougé (gain de popularité de OpenRC), mais avec l’objectif atteint de mettre le vieux système d’Init à la retraite)).
    Debian, Slackware et Arch Linux, ainsi que tous leurs dérivées, continueront à exister tant que des développeurs auront la volonté de persévérer dans leur vision toute particulière du libre.
    Gentoo continuera à exister tant que Linus Torvald et Richard Stalman continuera à défendre le Libre, et tant que des développeurs les suivront, donc tant que du code source continuera à être écrit.

    Et puis, le vrai marché stratégique sur lequel les distributions GNU/Linux doivent se positionner pour éviter d’être marginalisés, voire de disparaître, ce n’est pas les ordinateurs grands publiques qui disparaissent à la fois heureusement et malheureusement (question écologique vs possession de sa machine), mais bien le Smart GRID (réseau électrique intelligent, qu’on pourrait doubler du coup par un réseau de fibres optiques entre des serveurs situés dans des immeubles ou des quartiers d’habitations, ces serveurs créant de l’information ou la traitant et chauffant en même temps le(s) bâtiment(s)), les Smart Cities et les véhicules autonomes.
    Car c’est bien là qu’il y a un besoin de transparence, là qu’il y a besoin de mécanisme pour protéger les données privées des utilisateurs, là qu’il y a d’énormes enjeux de sécurité qui demandent des moyens trop grand pour des sociétés privées et que seule une communauté internationale peut fournir (correction de failles du système et développement de mécanisme de défense des serveurs).
    Et j’ai failli oublié l’internet des objets et l’intelligence artificielle (qui doit être contrôlable, mais pas forcément contrôlée).

    Si le Libre, et à fortiori les distributions GNU/Linux, ne s’emparent pas rapidement de ces aspects, alors ce n’est pas seulement Linux qui est menacé, mais également notre démocratie, la relative paix actuelle, notre libre arbitre, notre humanité (risque de déshumanisation, Humain réduit à l’état de machine), voire notre survie en tant qu’espèce.
    Voilà où est le vrai enjeu.

    Pour retourner aux autres systèmes d’exploitations, il me semble que les BSDs (Free et Net en tout cas) sont bien parti pour vivre encore un long moment (FreeBSD grâce au soutien d’Apple via la publication du code source de MacOS, mais aussi via le projet d’Apple autour du langage Swift et de l’apprentissage de la programmation au grand public, dynamique qui pourrait être reprise via le retour de GNUStep sur le devant de la scène, et NetBSD grâce à son système de paquetage utilisé par d’autres systèmes d’exploitation comme Minix). Et puis, Ghost BSD pourrait aussi avoir un bel avenir du côté des utilisateurs finaux (universitaires et professionnels peut-être).

    Enfin, il ne faut pas oublier tous ces systèmes créés par des hobbyistes, et qui continuent à survivre ou évoluer grâce à leur utilisateurs et/ou leur développeurs (Haïku et ReactOS qui sont presque terminés, MorphOS qui s’accroche encore, le projet CpcDOS qui montre que des jeunes motivés et très doués peuvent encore arriver à faire quelque chose de très intéressant).

    En fait, je suis optimiste en ce qui concerne l’avenir du Libre en général. On voit que partout sur la planète, il y a des passionnés qui donnent du temps, de l’énergie et de l’argent pour faire avancer des projets libres, juste par passion ou conviction. Et que cette masse de passionnés est suffisamment grande pour que l’on ait une variété extraordinaire de systèmes d’exploitations, malgré tous les obstacles présents (dont le fork inutile).

    Plus spécifiquement aux systèmes GNU/Linux, tu qui voyais le verre à moitié vide, moi je le vois à moitié plein: c’est déjà extraordinaire que des personnes prennent du temps pour créer et maintenir des distributions destinés aux utilisateurs lambda, voire aux débutants, alors que ce n’est clairement pas le marché le plus important à conquérir stratégiquement, un marché très petit qui plus est (je doute que la part de marché des utilisateurs de systèmes GNU/Linux augmente, car à mes yeux il faut être sensible aux questions de vie privée pour pouvoir sauter le pas; il me semble qu’une grande partie de l’intérêt très fort pour GNU/Linux ces dernières années était liées à sa gratuité, modèle de gratuité sur le net qui est en train de s’effondrer de lui-même (tout le débat autour des ads-blocker, presse numérique payante, DRM et j’en passe); enfin, comme la plupart des gens soit consomme leur ordinateur (acheté au magasin avec Windows « gratuit » , puis jeté dès qu’il ne fonctionne plus) soit on besoin de Windows (jeux vidéo principalement, mais aussi logiciels professionnels), je doute qu’il n’y ait un report significatif vers les distributions GNU/Linux à moins de l’imposer dans les domaines critiques que j’ai abordé plus haut)!

    _______________

    Voilà, j’espère que tu as pu lire tout ce message (la fin est un peu brouillon, ayant écrit ce texte d’une traite).

    Je te remercie encore pour ces 2 années durant lesquelles j’ai pu te lire et apprécier ton ton si particulier.

    Je te souhaite en tout cas le meilleur pour la suite, et j’espère que l’on se reverra un de ces jours sur le forum Manjaro.

    Bonne soirée.

    1. @Le visiteur du soir, FreeBSD n’a et n’aura jamais le soutien d’Apple. C’est un fait connu que Apple reprend du code dans la plupart des BSD (notamment bien plus en provenance de NetBSD que FreeBSD).

      De plus, Apple met de plus en plus des parties de son système sous une licence libre, mais il manque des éléments centraux, donc rien n’a changé de ce côté là.

      1. @olivier: C’est vrai, vous ayez raison. Maintenant que j’y pense, il n’y a pas de soutien actif d’Apple envers FreeBSD.

        Ce que je voulais dire, c’est que comme Apple publie plus ou moins librement (faudrait regarder en détail les clauses de la licence open source d’Apple) la base de son système d’exploitation, Darwin, il y a plus ou moins la possibilité, si des innovations y sont créées et publiées dans le code source, le projet FreeBSD pourrait réintégrer ce code si c’est techniquement possible (à moins que la licence d’Apple empêche de telles manipulations).
        Car, de mémoire, il me semble que Darwin est bâti sur XNU (micro-noyau Mach avec des éléments de NetBSD) accompagné d’éléments repris de FreeBSD.
        Dites moi si je me trompe, je ne suis pas suffisamment calé dans le domaine du développement pour être sûr que la publication du code source de Darwin soit réellement utile au projet FreeBSD.

        Néanmoins, je trouve tout de même l’attitude d’Apple plus fair-play que celle de Oracle, qui a complètement enterré tous les projets de Sun, y compris OpenSolaris, ce qui oblige l’équipe d’OpenIndiana à faire de la rétro-ingénierie (analyse du système) pour rester compatible avec les nouvelles versions de Solaris.

        Quand à la non-publication de bibliothèques importantes, c’est typiquement ce qui a posé problème au projet GNUStep depuis des années (je sais plus quelles bibliothèques manquaient, mais elles étaient assez importantes pour empêcher le fonctionnement des applications développées spécifiquement pour Mac OSX avec GNUStep).

        Reste à voir comment les choses vont évoluer. Peut-être Apple pourrait complètement fermer son système d’exploitation suite à un hypothétique passage au tout ARM (car code trop proche de iOS, dont on n’a pas le code source).
        Peut-être Apple ouvrira suffisamment l’écosystème autour de son nouveau langage Swift pour permettre une inter-compatibilité suffisante entre GNUStep et Cocoa (si ce n’est pas le cas, ça risque de grogner chez GNUStep, qui si je me souviens bien avait menacer de créer une version libre de Swift si ce dernier ne l’était pas, ou un truc dans le genre).

        Dans tous les cas, l’idéal serait que FreeBSD (ou ces dérivées) trouve un moyen de faire plus pression sur Apple, pour pouvoir profiter des retombées de la popularité de macOS.
        Par exemple en devenant une plateforme de référence dans le développement en Swift, au détriment de macOS certes, mais en assurant ainsi la création d’applications haut niveau fonctionnant sur les 2 familles d’OS (à quelques changement près, comme le système de fenêtrage différent (Wayland vs Quartz il me semble) ou le nom des bibliothèques utilisées).
        Mais cela me semble assez improbable que cela arrive.

        Merci en tout cas pour votre réponse.

  18. Eh ho bonsoir,

    Voila , ça fait plus de deux ans que je te suit , c’est grace a toi que j’ai sauté le pas de passer de Windows vers Linux (Arch-Linux pour être plus précis) , et la j’apprend ce soir que c’est la fin :/

    Je sais pas quoi dire , déjà un grand merci , un grand merci pour tout tes guides qui m’ont toujours servis , ensuite merci pour tes vidéos , que j’aimais vraiment , mais comme on dit , tout chose a toujours une fin :/

    Du coup je te souhaite bonne chance pour la suite , plein de bonheur toussatoussa 😀

    Cordialement, Aventurepix

  19. Bonjour,
    Je suis désolé par votre décision d’arrêter votre blog. Pour vos détracteurs je me contenterai de citer Voltaire :
    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. »
    Bonne continuations.

  20. Putain, c’est pas trop tôt. Je suis Popol et je trolle ce blog depuis 2013 pour expliquer à l’auteur à quel point il est d’une nullité technique et morale à toute épreuve. Enfin Bezies, tu as finalement compris à quel point tu es sans intérêt.
    Bouge toi le cul, achète toi une vie sociale, sort de ton RSA éternel sombre déchet, c’est une chance pour toi de te sortir de ta vie misérable coincée entre deux lignes de commandes. Tu vas pouvoir te balader maintenant et regarder les petits oiseaux dans les parcs entre deux rendez-vous de réinsertion sociale.

    1. @Popol: J’espère que le jour où un accident (accident de travail, infirmité, …) de la vie t’arrivera en pleine face sans prévenir, le RSA et autres CMU existeront encore pour pouvoir rebondir. Ça ce trouve je répond à un étudiant qui vie encore au crochet de ses parents.

  21. Tiens Frédo,
    Pourrais-tu tester la http://rancher.com/rancher-os/ ?
    C’est disruptif comme distribution, il n’y a pas de paquets (.deb, .rpm, etc…) ni de package manager (apt, yum, pacman, etc…), toutes les applications sont remplacées par des containers docker.
    Pour moi c’est révolutionnaire.

  22. Bonjour Frédéric,

    Je suis triste que tu arrêtes d’animer ton blog, malgré que je n’ai pas forcément le temps de lire les blogs et les actions de tous mes amis, mais je pense que tu es libre de ton choix, et que je le respecte.

    Je voudrais rajouter comme certains posts de témoignages très forts que j’ai lu et en particulier celui arpinux, que j’apprécie énormément, qu’il est important de regarder le côté positif des choses, et pas le côté obscur de celles-ci.

    Déjà je pense, que de maintenir ton blog actif est une bonne chose, car pourquoi détruire ce que l’on a fait à cause de quelques petits trolleurs, qui n’apprécie pas tes commentaires. Le déactiver serait leurs donner trop importance, eux qui critiquent, mais qu’ont ils fait pour les autres, pour la communauté du logiciel libre.

    Après, tu peux faire un petit break, et revoir ta position à froid, et reprendre ce blog de 12 ans d’âge, ce qui est déjà un grand exploit, et comme le bon whisky, il faut le laisser de temps en temps reposer pour l’apprécier Et le reprendre sur la partie découverte musicale, culture autour du libre, et abandonner les revues, ou ne publier uniquement celles pour lesquelles tu penses qu’elles méritent le coup, et ne pas publier les autres, comme font beaucoup de blogueurs qui ne publient pas de revues sur les distros, qui ne leurs conviennent pas à tord ou à raison, mais nous ne le saurons jamais.

    Sur cela je te conseille de méditer cette phrase : « Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien. » que je te dédicace, et qui n’est pas de moi, mais d’un très grand Monsieur exemplaire.

    Pour ce qui est des tests de notre petite distro, cela n’est pas grave si tu ne peux pas nous aider, le principal pour toi est de te reposer et de nous revenir en pleine forme pour animer ton blog, car il est important que dans notre communauté, nous ayons des personnes qui parlent du logiciel libre, et cela permet sa diffusion au plus grand nombre.

    Bien à toi Fred, et je te dis à très bientôt.

    Patrick

  23. Salut Fred,
    Je n’ai pas grand chose à dire de plus que les précédents commentateurs… Mais je te remercie pour tous les articles et les vidéos partagés, qui m’ont fait rire, intriguer, découvrir, informer, former,etc…
    Merci pour tout le temps passé, ce n’est pas rien… bravo Monsieur Bezies.

  24. Ben merde alors! Vache de mauvaise nouvelle! J’ai eu le plaisir de te rencontrer, et on a réussi à installer à l’époque une Manjaro sur un netbook pourri par de l’UEFI. Donc rien que pour ça, grand merci. Mais aussi et surtout pour le blog que je consultais très régulièrement.
    Il y a toujours et il y aura toujours des rageux, des trollesques, des provocs à la petite semaine, des à qui il faut un os à ronger…mieux vaut les éviter, ou relativiser, avec eux. Mais bon, plus facile à dire qu’à faire.
    En tout cas, bon repos, bonne nouvelle voie, et au plaisir de se recroiser ailleurs!

    1. Au plaisir de se revoir dès que possible. Et je me souviens de la prise de tête avec ce netbook… Heureusement que la Manjaro Linux testing était disponible 😀

      Je pars quelques jours, donc, pour modérer les commentaires déposés, ce sera par lot le soir.

  25. Bonjour Fred,
    Je suis malien et je ne vis pas en France. Cependant je consulte régulièrement ton blog. Je n’ai jamais émis de commentaire sur ton blog ; mais cette news m’a poussé à le faire. Je ne sais pas si tu te rends compte de l’audience de ce blog, du nombre d’humains qu’il rend heureux sur cette terre après une dure journée de labeur ! C’est grâce à toi que j’ai connu la Void et la Viperr. Tu as un pendant anglophone qui se fait attaquer aussi tout le temps dedoimedo.com. Et il tient bon.
    Je te dirai d’abord que c’est ton droit de vouloir arrêter. Ensuite en te disant merci pour tout ce que tu as écrit, j’espère que ce sera juste une pause. Un adage de chez nous dit ceci : si tu te rends compte que tu n’as plus d’ennemi, c’est que tu te fourvoies lamentablement et que tu es devenu ton pire ennemi. Personne de droit et de véridique ne peut plaire à tous. C’est une traduction presque mot a mot d’une autre langue, donc j’espère que tu as saisi le sens.
    En espérant que mon commentaire sera aussi fort que les attaques que tu as subies ces derniers temps et te fasse revenir, je te souhaite bon vent quelque soit ta décision.
    Encore merci.
    Ton voisin d’à côté qui commençait à s’intéresser aux bruits de tes ordinateurs et aux musiques qui s’égrenaient de sous ta porte.

  26. J’espère juste pouvoir retrouver malgré tout ici quelques « en vrac » mettant en avant des artistes musicaux « coups de coeur », car j’ai pu faire quelques belles découvertes grâce à ce blog.
    Merci pour tout, en tout cas.

  27. Bonjour les humains
    Dans ses moments difficile il y a qu’une chose a dire : Race d’aiglons jamais vassale .
    Allé relève toi l’ami , et n’oublie une chose celui qui abandonne une fois abandonnera toute sa vie . Et comme disait notre ami Marius un peu de moraline et de motivex .

    Amicalement votre: PS je suis pas un numéro a la bonne série

    1. Venant de ta part, dois-je prendre cela comme un compliment ? Sûrement 🙂

      Mais tu sais que j’aime mes contradicteurs ? Qu’ils peuvent continuer, cela ne fera qu’augmenter l’amour que j’ai pour eux, voyons.

      Sources ? Évangile selon Luc 6:27 / 6:28 ou encore l’Évangile selon Matthieu 5:44

      Ce qui ne tue pas rend plus fort.

  28. Bonjour Fred, La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »
    (Confucius)

    Je suis ton blog depuis qques années….Ce serait vraiment dommage de l’arrêter pour quelques coulées de bave de crapauds!
    Courage et confiance!
    En espérant te relire bientôt,

  29. Je pensais la même chose et c’est qui qui va me faire découvrir des bons groupes voire de les aider ?
    Tu parles même de death mélodique (oxymore 😉 ) .
    Bon repos l’ami de SUD un peu sanguin 🙂 !

  30. Bonjour Fred,
    Comme de nombreuse personnes je consulte ton blog sans jamais avoir posté de message.
    Aujourd’hui, c’est le moment de t’apporter mon soutien et de te dire Merci pour tout ce que tu nous as apporté.

    Pour la suite, le choix d’arrêter ou pas t’appartient ! Et je respecterai ton choix.

    Voilà, repose toi, refait toi une santé et repart sur un nouveau projet.

    Salut l’ami

  31. Cette histoire m’a fait réfléchir.
    Voila qu’on a un blogueur pour qui la liberté et l’indépendance sont les choses les plus importantes, jamais il n’a accepté de faire de la pub par respect pour ses lecteurs.
    De l’autre coté, il y a les blogueurs sous contrat pour vendre la lessive à du temps de cerveau disponible. Blogueur sans liberté qui doit faire attention à tout ce qu’il dit pour ne pas perdre des sponsors.

    On pourrait imaginer que le blogueur libre n’a aucune « pression » et peut raconter ce qu’il veut jusqu’à la fin des temps.
    De l’autre coté, on peut imaginer que le blogueur sponsorisé doit toujours caresser ceux qui le nourrissent et qu’à un moment vendre son âme au diable, ça va le saouler et il arrêtera son blog.

    Et bien, qu’est ce qu’on remarque dans la pratique ?
    L’exact opposé.
    Le blogueur libre se fait descendre justement parce qu’il est libre.
    Comme dirait un certain camarade « Seule la vérité est révolutionnaire ».
    Pendant ce temps, le blogueur sponsorisé touche des pépettes et s’en fout royalement de ses lecteurs en leur racontant ce qu’ils ont envie d’entendre.

    Des blogueurs libres, il y a 2 types, les sentimentaux et les autres.
    Si t’es sentimental comme Frédo, ferme les commentaires, ça n’a aucun impact sur le nombre de visiteurs.
    Sinon, laisse les commentaires et chaque fois que quelqu’un t’embête, tu réponds « je t’emmerde !! ».

  32. Tout cette discussion m’a rappelé un essai que j’avais fait une fois.
    Je m’étais toujours tenu au monde Ubuntu/Debian : Mint Mate, Mint Cinnamon LMDE Mate, Kubuntu, SolydK, HandyLinux, DFLinux, Debian Jessie Cinnamon, Ubuntu Mate, Debian Jessie KDE…
    En gros ça marchait. Et en tous cas, au démarrage, ça jouait toujours.
    Une fois j’avais voulu m’aventurer en dehors de ce que je connaissais et j’avais testé autre chose, une Mageia 5.
    Avec cette discussion, j’ai eu envie de refaire l’essai et j’ai obtenu à nouveau le même résultat :
    https://s17.postimg.org/lhdui041b/DSC_0465_redimensionn.jpg

    bon j’arrête

    à une prochaine, j’espère !

  33. plus de 160 commentaires et même pas un pauvre petit point godwin….
    comment vous expliquer à quel point je suis déçu par la blogosphère qui s’est tant ramollie ?
    fred se plaignait qu’il n’y avait plus de bon troll (ça va mieux maintenant que tu te l’est pris en pleine poire?) et bien je réclame un peu de gniake, de véhémence, du godwin comme s’il en pleuvait, c’est le dernier article (ouai enfin on verra lol) autant partir en beauté dans les flammes de la destruction !!!

    allez, je me lance : les linuxiens de tout’, c’est que des fachos intégristes (je sais c’est moins efficace quand on l’annonce mais il faut bien lancer le truc)

  34. Bien que pas d’accord forcément avec tout, j’aimais assez les vidéos de prises en main car plutôt d’accord qu’on traite du le manque de finition général qui pourrit le monde linux. Pire que ça je trouve que la critique (même subjective) manque cruellement.

    Faut dire ce qui est, la plupart des sites traitant de distros linux font de l’encensement idéologique et choisissent d’ignorer les problèmes liés à leur multiplication qui est au final sans réel intérêt. Genre la liberté de choix entre machin-moitié-cassé #17 et autre-machin-cassé-autrement #45 c’est trop top en oubliant que les ressources dév se dispersent excessivement ce qui dilue l’effort général en faveur du libre.

    La lecture de ce blog me manquera.

  35. Et bah… Triste nouvelle que celle-çi… Tes vidéos, tes articles m’ont permis d’entrer dans le monde du logiciel libre et de linux, d’abord en voyant test sur des distros que j’envisageais, puis avec la consécration qu’est d’installer arch…
    J’espère que tu trouvera un moyen de continuer à aider les internautes, à les guider dans le libre comme tu l’a fait… Malgré ce qu’en disent certains, tu as aidé de nombreuses personnes avec tes articles, et c’est un manque à gagner pour la communauté de te voir partir…
    Sincèrement,

  36. J’aime bien votre blog découvert il y à peu. De mon côté je penses beaucoup sur ces questions du logiciel libre et de sont impuissance et aimant beaucoup les conférences gesticulées de Franck Lepage je me permet de faire cette boutade modifier de l’une des siennes : « Au fond il faudrait se demander si le développement culturel développe quoi que ce soit ? »

    => « Au fond il faudrait se demander si le logiciel libre libère de quoi que ce soit ? » Moi même

    J’en suis arrivé à cette allégorie ou métaphore de Blanche-Neige et les septs nains : La Reine déguisée en sorcière empoisonne Blanche Neige avec une pomme mais elle croque dans la pulpe et le noyau ou plutôt les pépins bref le trognon reste intacte en quelque sorte. Et bien Linux est le noyau du logiciel libre (certe il existe BSD et cie) et donc le noyau peut bien être un remède si les utilisateurs ne croquent que la pulpe qui reste du Windows / macOS dans le rapport au PC, du iOS ou Android sur mobile cela ne change pas grand chose. Or Linux domine dans le cloud et les datacenters. Il y bien VLC, Firefox, LibreOffice Blender, GIMP et d’autre applications existant sur tout les OS desktop mais cela ne parviens pas à changer le rapport de force.

    Benjamin Bayart de la Quadrature du Net parle du danger du minitel 2.0 qu’est le WEB 3.0 mais Linux et le logiciel libre favorise cette asymétrie technologique. Pourquoi Linux perd la bataille du bureau (Linux kill the desktop) ? Eh bien peut-être parce que les Linux ne fait pas la bataille du bureau et perd par forfait ou alors se bat mais avec des flèches contre Google, GAFAM…

    Y a t’il trop ou pas assez de distributions linux ? Peut-être que c’est le concept de distro qui devrait être supprimé, renversé, transcendé tel le Aufhebung d’Hegel.

    Le vrai problème viens de la mentalité libertarienne qui imprègne le logiciel libre et ces communautés. Rob Pike disait que une qualité d’UNIX était ses communautés et que un des ses défauts était qu’il y avait trop de communautés.

  37. Que dire ? Pffff
    Logiciels libres mais pas de liberté d’expression.
    Monde libre mais bridé par des personnes qui se croient meilleurs que d’autres.

    Je te remercie pour ton blog que je n’aurais pas connu très longtemps (6 mois).
    Mais j’espère vivement que tu vas revenir sur ta décision.
    Car grâce à TOI (pas eux), j’ai redécouvert Linux (et surtout Arch).

    Autrement, je souhaites pleins de bonnes choses et à plus.

    Xavier

  38. Je suis dans le métier depuis longtemps (trop ?). Je me balade sur le net tous les jours et ce site est dans la liste sur laquelle j’appuie sur « Tout ouvrir dans des onglets ». Autant dire que j’y viens avec plaisir. Quand je lis la diatribe d’un merdeux, je passe dessus et l’ignorer est le plus grand honneur que je peux lui faire. Et, en plus, ça les rend fous parce qu’il cherchent à se faire remarquer. J’ai peur que renoncer ainsi revienne à promouvoir la médiocrité.
    Quelque soit votre choix, merci pour ces moments de plaisir !

  39. Bonjour Fred,

    Je comprends mieux pourquoi je n’ai rien vu de toi ces derniers temps, j’étais passé à côté de ce billet. Je suis étonné de cette décision, venant de quelqu’un qui a toujours nagé à contre-courant dans n’importe quel domaine, que ce soit l’auto-édition, la musique, et bien-sûr l’informatique.

    Il est vrai que tes coups de gueule devenaient de plus en plus récurrents et frisaient trop souvent le ridicule. Presque autant que ceux de Bob Morris, c’est pour dire… Je me demandais même si vous ne faisiez pas un concours tous les deux 🙂 . Nous avons eu récemment une discussion assez constructive toi et moi sur Youtube, il y a quelques mois, où je te demandais, sur une vidéo coup-de-gueule de je ne sais plus quel OS, comment pouvait-on critiquer le travail des dev quand on se sait pas faire soit-même un « hello world ». Je pense que t’as compris qu’il n’y avait rien de méchant dans mon discours, mais c’était déjà un signal d’alerte de ma part (Et c’est justement ce genre de discours qui t’est souvent reproché dans les commentaires que tu cites sur cet article). Il est vrai aussi que la vidéo sur Mageia a allumé un incendie qui s’est propagé avec celle des attaques ad hominem où tu te justifies sur tes contributions en poussant des grognements et autres onomatopées relevant plus du monde animal que de l’humain, mais ça fait partie de ta personnalité, parfois impulsive. Qu’on t’aime ou qu’on te déteste, tu fais partie des gens qui ne laissent pas les autres indifférents. Et c’est pour ça que je t’apprécie.

    Je n’ai pas à te dire ce que tu dois faire, t’es un grand garçon. Mais si je devais te donner tout de même un conseil, je dirais « Éloigne toi des écrans pendant quelques semaines, fait du macramé, de la poterie, ou ce que tu veux, et reviens vers nous une fois que t’es serein ». Après cette période de recul, regarde la vidéo « L’équipe de la Mageia ne connait que les attaques ad-hominem quand on ose émettre des critiques ? ». Je t’assure que tu vas t’auto-effrayer. Mais pas effrayer dans le sens « Oulalah j’étais terrifiant », mais plutôt dans le sens « J’étais bon pour une internation à Ste Anne ».

    Ne vis pas pour les autres. Si tu te sens bien sur ton blog, continue, ce n’est pas à toi de quitter ton propre territoire. Et à la limite, je dirais même « Fais toi plaisir et tiens leur tête ».

    Repose toi bien, vide toi la tête (ou autre), et je te dis à bientôt, que ce soit ici ou ailleurs.

    1. Pour la vidéo gueulante sur laquelle je me suis fait avoir, je n’ai rien à retirer en ce qui concernent les attaques sur ma personne ou mes capacités. Quant à m’auto-effrayer, il suffit que je me regarde le matin dans un miroir pour faire de même.

      J’ai juste pu noter que Mageia est passé de la grande muette à la grande bavarde par la suite. Ce qui ne change en rien le « diagnostic » que j’ai dressé en début d’année pour les prévisions 2017 : Mageia comme OpenMandriva sont des acharnements thérapeutique sur une distribution qui a connu son âge d’or il y a une douzaine d’années.

      Laissons les morts enterrer les morts.

  40. qu’ajouter qui n’a pas encore été dit ?
    merci, merci, merci…
    malgré tout, j’espère un jour que ton blog va se réanimer, j’attends…
    Regrets

Les commentaires sont fermés.