Confession d’un amateur de musique, épisode 9 : ma découverte du heavy-metal classique avec le Sabbat Noir…

Nouvel épisode ou nouvelle confession ? Les deux à la fois ! Pour ce nouvel épisode, je vais retourner à la grande époque du heavy metal, les années 1970. Même si les Beatles ont été des précurseurs avec « Helter Skelter » tiré de leur album blanc, pour moi, les fondateurs du heavy metal, c’est le trio Black Sabbath, Led Zeppelin et Deep Purple.

J’avoue ma préférence pour le groupe fondé par Ozzy Osbourne, Toni Iommi, Geezer Butler et Bill Ward. Je tiens à préciser que je n’ai pas découvert le groupe avec l’album éponyme, mais avec le jouissif « War Pigs ».

J’ai par la suite découvert la discographie du groupe, même si les deux derniers albums de la première période Ozzy Osbourne peuvent être ignorés sans mal.

En parallèle de Black Sabbath, j’ai vraiment découvert Led Zeppelin que je connaissais avec un ou deux titres comme le « je me coince les testicules dans la braguette » euh, pardon, je voulais dire « Immigrant Song », l’hypnotique « Kashmir » ou le complètement barré « Starway to Heaven ».

C’est aussi à la même période que j’ai découvert la meilleure période de Deep Purple, l’époque Mark II et III (1969-1973). Des titres comme « Stormbringer » ou la sublime ballade « Soldier of Fortune » pour la courte époque Mark III, des classiques comme le surentendu « Smoke on the Water » ou le titre où Ian Gillan s’arrachait les cordes vocales, « Child in Time ».

J’avoue que je n’ai pas trop accroché au heavy metal des années 1980. Je préfère les titres classiques de ce mouvement musical. Mais c’est sûrement mon côté vieux con qui parle ici 🙂

4 réflexions sur « Confession d’un amateur de musique, épisode 9 : ma découverte du heavy-metal classique avec le Sabbat Noir… »

  1. Salut Fred

    Ma culture musicale doit aussi beaucoup à ces 3 groupes.

    Personnellement et en pinaillant un peu, je classe Deep Purple et Led Zeppelin plutôt dans la catégorie hard rock. Le genre a d’ailleurs été utilisé pour la première fois lors de la critique du 1er album de Led Zep, si je ne dis pas de bétise.
    Avant ces 3 là, il y avait déjà des groupes qui envoyaient du lourd comme Iron Butterfly et son album Heavy sorti en 1968 (soit 1 an avant Led Zep I) ou Ted Nugent qui a bien musclé les Amboy Dukes.

    Le Made in Japan de Deep Purple est une référence absolue (même si ce n’est pas les meilleurs concerts de la tournée qui ont été enregistrés)

    J’ai quant à moi un faible pour les 2 derniers album de la 1ere période Ozzy du Sab (en fait je les aime tous) Et, même si c’est autre chose, ne pas oublier les 2 premiers chefs d’oeuvre de la période Dio, Heaven and Hell et Mob Rules. Allez, j’ajoute une curiosité dans la discographie compliquée du Sab, l’album Born Again avec la collaboration de Ian Gillan LE chanteur de Deep Purple (même si le duo Coverdale/ Hughes a fait des trucs sympa) et qui malgré sa pochette horrible, la voix de Gillan pas au top, est un album que j’aime beaucoup.
    A ce trio formateur, j’ajoute pour ma part, AC/DC (je me souviens encore du frisson à la 1ere écoute du riff de Highway to Hell), Queen (Existe-t-il un chorus plus heavy que celui qui cloture We Will Rock You ? Si, si, réécoutez, vous verrez !) et surtout Thin Lizzy dont l’album Live And Dangerous est tout simplement le meilleur album live que je connaisse.

    Merci Fred pour cette chronique qui m’a replongée dans mon adolescence soit plus de 37 ans en arrière !

    1. Pour les Iron Butterfly, je n’ai que le classique « In-a-Gadda-da-Vida ». Pour Dio, chanteur que j’ai découvert sur le tard (deux ou trois ans avant sa mort), j’ai sa période Rainbow, le premier album de son groupe éponyme, et la dernière période avec les membres de Sabbath sous le nom d’Heaven and Hell (« The Devil You Know » et le live de Wacken).

      Il faudrait que je me prenne les albums des deux périodes avec Sabbath (en rajoutant « Dehumanizer »).

      Pour Queen, j’ai des albums fétiches : « A Night at the Opera » et le dernier « Innuendo ».

      J’étais aussi au courant de la période de Sabbath avec Gillan.

  2. Aaaah BlackSabbath….
    WarPigs, n’en parlons pas…. La reprise de FaithNoMore dans les années 90’s est sympathique mais ne vaudra jamais l’original….
    Quant à Windows…. :lol:lol: on doit être de la même génération car à l’époque moi aussi j’avais halluciné… Bien que j’étais sur un PC encore plus pourri un PC AT tournant à 4,77MhZ si je me rappelle bien… Une grande époque…. On en buvait du café en attente de réponse du fameux GUI !

Les commentaires sont fermés.