« The Round Dimension » de Roger Subirana : l’attente en valait vraiment la peine !

L’arrivée d’un nouvel album de Roger Subirana, c’est toujours un plaisir pour les oreilles, surtout quand plusieurs années sont passées depuis le précédent opus. Je suis un grand fan du compositeur espagnol depuis… un certain nombre d’années. Je dirai que ça doit remonter à 2008 ou 2009. À peu de choses près.

J’avais déjà parlé de certains de ses albums récents sur le blog :

Quatre longues années sont passées, et le 25 janvier 2017 (soit d’ici une grosse semaine au moment où je rédige cet article), le neuvième album sortira officiellement. Pour le moment, il est en écoute libre sur la page Bandcamp de Roger Subirana.

Le premier constat, c’est que l’attente en valait la peine : 17 pistes (dont 4 bonus), le tout pour presque 70 minutes. Autant dire que Roger Subirana a mis le paquet 🙂

Et il y en a pour tous les goûts ici.

Si vous aimez les tendances « électroniques », des pistes comme « Atlantis » ou encore seront pour vous. Les amoureux de classiques pourront se tourner vers « Aboutime (adagio for 7 cellos and 1 piano) » ou encore « The Invisible ». Sans oublier « Fallen Angels ».

Vous préférez les morceaux plus ethniques ou traditionnels ? Tournez-vous vers « Yahirinadi », « Wolfsong » ou encore « Nightwish » qui flirte avec les sonorités celtiques.

Des pistes plus intimes ? Essayez « As the rain », « Spheres » ou encore « Clouds ».

Un album de Roger Subirana ne serait pas complet sans l’intervention de son épouse, Esther Lopez qui prête sa voix sur « Yahirinadi », « Wolfsong » et aussi « Vikings » ? La piste « Vikings » n’est pas sans rappeler des albums plus anciens comme « The Dark Symphony » ou « Point of No Return ».

Malgré que ce soit une compilation des créations de Roger entre 2013 et 2016, les pistes s’enchainent sans que l’auditeur soit choqué. Du grand art comme d’habitude.

Inutile de préciser que je compte me procurer un exemplaire physique fin janvier voire début février 2017. Il rejoindra ainsi ses « petits » frères dans ma petite collection musicale 🙂

4 réflexions sur « « The Round Dimension » de Roger Subirana : l’attente en valait vraiment la peine ! »

      1. J’avais bien compris – je parlais très égoïstement de ‘découverte’ me concernant !
        Bandcamp va rejoindre mon téléphone Android … (mais je doute que ça soit dispo sur fdroid…).

Les commentaires sont fermés.