Puisque durant des semaines on va casser les salauds de pauvres, autant parler de la pauvreté de l’intérieur…

La campagne présidentielle de 2017 sera une de celles où les salauds de pauvres, celles et ceux qui survivent des minimas sociaux, que ce soit le RSA, l’AAH ou encore les personnes indemnisées par Pole-Emploi seront une cible de choix de la part des différents partis politiques. Je m’étais promis de ne faire aucun billet lié à la politique. Celui-ci sera donc la seule exception.

Avant qu’on crie au misérabilisme, c’est une volonté de pousser un coup de gueule sur l’hypocrisie d’une partie de la population, quelle que soit son encartage politique.

Étant moi-même un salaud de pauvre, qui va utiliser une partie de ses économies pour lancer son projet professionnel, j’ai donc décidé de jouer la transparence. Pour mémoire, le seuil de pauvreté est situé au minimum à 840€ par mois en terme de revenu.

Donc, étant bénéficiaire du RSA socle amputé d’un forfait lié au versement d’une allocation logement, je touche royalement pour la RSA socle la somme de 463,95€. En effet, 64,22€ sont enlevés du montant officiel pour une personne seule logée en dehors d’un cadre familial.

Avec les dépenses fixes suivantes, volontairement arrondi à l’euro supérieur pour éviter des comptes d’apothicaires :

  • Complément de loyer versé par chèque à mon bailleur : 115€ ; en espérant que ma demande de logement social soit un jour prise en compte. Il faut compter 5 à 6 ans par chez moi. Je garde donc espoir, surtout que les hommes célibataires et sans enfants, c’est pas le top priorité pour l’accession aux logements à prix abordables.
  • Assurance : 18€
  • Mobile : 16€
  • Fixe (avec internet) : 38€
  • Électricité : 28€

Soit un total : 215€

Avant de pouvoir me nourrir, il me reste : 248,95€

Budget alimentaire moyen : 20 à 25€ par semaine. Donc entre 80 et 100€ par mois. Il me reste donc pour les coups dur et les dépenses tierces : au pire 148,95€ et au mieux 160,95€.

Donc, on va dire sur un mois de 30 jours, je ne peux me permettre de dépenser qu’entre 4,96€ et 5,36€ avant d’être à « sec » par rapport au versement mensuel du RSA.

Par (mal)chance, je n’ai pas le permis. Mais il faut savoir que l’heure de conduite à l’auto-école la plus proche de chez moi (et la seule de ma ville) est plus qu’abordable. L’heure de conduite n’est qu’à 43€ !

Autant dire que pouvoir me payer le permis n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Il me suffit d’avoir une tuile du genre téléphone portable qui rend l’âme comme cela m’est arrivé le 2 janvier 2017 (et bonne année au passage !) pour ronger sur les réserves serrées du mois en cours. Et dépenser 89€ ainsi, ça ne me plait pas le moins du monde. Mais peut-on (sur)vivre de nos jours sans téléphone portable ?

Inutile de vous préciser que j’espère que mon ordinateur fixe – qui va sur ses 7 ans – me fera encore une ou deux années avant de se décider à me demander la retraite.

Par chance, j’ai mis un peu d’argent de côté, économisé durant mes périodes d’activités professionnelles. Celui n’est pas planqué dans un paradis fiscal, mais sur un duo livret A et livret d’épargne populaire. Avec un taux d’intérêt d’un gros pour-cent au mieux donc. Argent qui me fait payer la redevance audio-visuelle chaque année. C’est vrai qu’être au RSA, c’est la planque, surtout quand on sort d’une période d’activité plus ou moins longue et qu’on a des dépenses « faibles ».

Maintenant si vous pensez toujours que les personnes bénéficiaires des minimas sociaux sont des parasites, je ne puis plus rien pour vous. Il ne faut pas souhaiter le malheur d’autrui, mais les donneurs de leçons qui déclament cela, je leur propose de venir vivre un trimestre ou deux avec le RSA.

Enfin, je dis cela, mais je dis rien au final. Ce serait con de les voir ouvrir les yeux sur leur propagande et sa vacuité profonde.

Enfin, ne vous inquiétez pas, les prochains billets seront largement plus légers et moins méchants – toutes proportions gardées – que celui-ci !

64 réflexions sur « Puisque durant des semaines on va casser les salauds de pauvres, autant parler de la pauvreté de l’intérieur… »

  1. Y’a-t-il une solution idéale? le travail? il sert à payer beaucoup de factures générées justement par le travail (comme se nourrir ailleurs qu’à la maison le midi, le transport, voiture, essence, assurance, habillement différent, frais de parking, frais de garde des enfants, …) autant de dépense que l’on aurait pas si on travaillait pas.
    Ma femme a été arrêté un bon moment pour burn out-, et franchement la différence au niveau dépenses/gains entre rester à la maison et allez travailler est minime, avec la course à la montre en moins pour toute la famille (ce qui n’est pas le plus négligeable des avantages dans un monde de plus en plus fou).
    On travaille tous les deux, du coup on paie les impôts, on n’a pas d’aide car au-dessus du plafond, en gros on paie tout et on bénéficie de rien et à deux ben on les a pas les 140€ de côté en fin de mois en cas de coup dur.
    Bref l’équation n’est pas simple entre épanouissement personnel, gain d’argent et qualité de vie!

    1. Je n’ai jamais prétendu qu’il existait une solution miracle. De plus, tu sembles oublier une chose : le télétravail existe, même s’il est minoritaire.

      Il est vrai que les frais que tu cites sont ceux des personnes en couples ou des parents seuls. N’étant ni parent, ni en couple, comme une bonne partie de la population française. 52,3% si on en croit cette étude de l’Insee en 2006 sur la vie en couple. https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281080

      140€, c’est le montant théoriquement disponible. Montant maximal que j’ai déduis de la sortie des frais fixes. Quand j’y arrive, je suis content.

      Je voudrai bien payer des impots autres que la TVA sur chacun de mes achats, qu’il soit alimentaire ou « de loisir ». Cela me ferait plaisir. J’aurai dû rajouter les frais annexes de mon logement en résidence comme les ordures ménagères une fois par an, qui me grèvent le budget de 140€, soit près de 12€ par mois.

      Les travailleurs pauvres sont les cocus du système actuel, qui le nierai ? Au moins, les travailleurs pauvres sont des personnes qui pourront avoir un peu plus que le minimum vieillesse quand ils arriveront à l’âge de la retraite qui est bien parti pour tourner dans les 75 ans d’ici les années 2020-2030.

      Désolé pour la réponse un peu dure, mais je dois préciser que cela fait près de 5 ans que je ne suis pas allé voir l’ophtalmologiste – car je sais que j’aurais droit à des verres progressifs – et même en étant à la CMU avec sa complémentaire, je risque d’avoir – sauf erreur de ma part à sortir une somme rondelette pour les lunettes adaptées à ma vue.

      http://www.ameli.fr/assures/soins-et-remboursements/cmu-et-complementaires-sante/cmu-complementaire/la-prise-en-charge-de-vos-soins-a-100.php

      En effet, les verres progressifs sont pris en charge « à hauteur de 85,75 euros par verre ». Autant dire que pour deux verres progressifs, on doit être loin du compte.

      Selon ce site, c’est 200€ le verre progressif pour l’entrée de gamme : https://www.confortvisuel.com/verres-progressifs/

      Idem pour le toubib que je n’ai plus vu depuis une demi-douzaine d’années. Pourquoi ai-je l’impression que les personnes touchant juste ce qu’il faut pour être imposable veulent casser la tête des personnes en dessous d’elles qui sont parfois dans une merde pire ?

      Diviser pour mieux régner ?

      1. Frédo, je te l’ai déjà dit plusieurs fois.
        Ce que déteste le plus le pauvre, c’est le pauvre, pas le riche.
        Quelqu’un qui gagne 2ke net / mois déteste celui qui bénéficie du RSA mais trouve tout à fait normal que les riches fraudent le fisc et ne paient pas d’impôts.
        Dès qu’un pauvre devient plus riche, son 1er réflexe est de déménager pour ne plus côtoyer cette populace.
        Combien de fois les gouvernements de gauche et de droite ont dégainé le 49.3 contre des pauvres et jamais jamais jamais jamais contre des riches ?
        Méfie toi plus de ton voisin de pallier que de Bernard Arnaud.

        1. Tu es quelqu’un d’intègre, honnête et qui a des scrupules.
          Mais ce monde ne l’est pas.
          Quand tu dis que tu ne peux pas travailler à cause de ta grande gueule, je comprends parfaitement ce que tu dis.
          Mais le travail, ce n’est pas toute ta vie, ça ne te définit pas et je pense que t’es capable de mettre en sourdine ta grande gueule quelques heures / jour pour t’épanouir le reste du temps.

          1. Mais le travail, ce n’est pas toute ta vie, ça ne te définit pas et je pense que t’es capable de mettre en sourdine ta grande gueule quelques heures / jour pour t’épanouir le reste du temps.

            Très difficilement. C’est une composante importante de ma personnalité.

        2. Puis Frédo t’as quelque chose de très très rare : un cerveau qui fonctionne ET énormément de temps.
          Si tu le décides, tu peux te former à n’importe quoi et devenir le meilleur.
          Par exemple, en informatique, dans administration système linux, sur ce site http://www.allitebooks.com/ t’as une cinquantaine de livres sur le sujet. En 1 an, t’as largement le temps de tout lire et acquérir une expertise unique.
          En informatique, tu as la chance que l’employeur n’est pas regardant sur les diplômes mais sur ton savoir faire, t’auras droit à un test technique, en général, c’est assez facile pour quelqu’un qui s’y connaît.
          Je te parle d’administration système linux, mais ça peut être autre chose dans un autre domaine.

          En fait, j’ai une seule chose à te dire, ne gâche pas ton temps qui est la chose la plus précieuse que tu possèdes. Steve Jobs aurait donné ses milliards pour vivre un peu plus, pendant ce temps, toi, tu ne sais pas quoi faire du tien.

          Peut être qu’à 40 ans passés, il est temps que tu te poses la question qui vaille la peine :
          Que veux-tu faire de ta vie et du temps qui te reste ?
          C’est tout ce qui compte.

          1. Par exemple, en informatique, dans administration système linux, sur ce site http://www.allitebooks.com/ t’as une cinquantaine de livres sur le sujet. En 1 an, t’as largement le temps de tout lire et acquérir une expertise unique.

            Qui sera purement théorique 🙂

            En informatique, tu as la chance que l’employeur n’est pas regardant sur les diplômes mais sur ton savoir faire, t’auras droit à un test technique, en général, c’est assez facile pour quelqu’un qui s’y connaît.
            Je te parle d’administration système linux, mais ça peut être autre chose dans un autre domaine.

            Je préfère garder l’informatique pour le plaisir, pour éviter de m’en écoeurer complètement.

            En fait, j’ai une seule chose à te dire, ne gâche pas ton temps qui est la chose la plus précieuse que tu possèdes. Steve Jobs aurait donné ses milliards pour vivre un peu plus, pendant ce temps, toi, tu ne sais pas quoi faire du tien.

            Grosse erreur sur la fin. Je sais quoi faire d’une bonne partie de mon temps libre. Mais je veux faire trop de choses, donc j’y arrive difficilement.

            Peut être qu’à 40 ans passés, il est temps que tu te poses la question qui vaille la peine :
            Que veux-tu faire de ta vie et du temps qui te reste ?
            C’est tout ce qui compte.

            J’espère avoir trouvé une réponse, même partielle, en 2016.

          2. Oui mais Frédo, tes envies sont totalement contradictoires.
            Tu sais quoi faire pendant ton temps libre mais t’as pas les moyens de le faire.
            A cela, tu ne veux faire aucune distinction entre ton travail et ta vie.
            Conclusion, tu veux gagner ta vie avec l’informatique / l’écriture / etc… mais tu refuses d’exercer ces métiers.
            De plus, tous ceux que je connais qui ont une passion mais qui ne veulent pas en vivre, finissent par ne pas réaliser leur passion et exercer un métier alimentaire qui prend tout leur temps, ce qui est un comble pour un passionné.

            En fait, tu refuses de vivre ta vie et tu attends ton heure fatidique.
            C’est vraiment dommage.
            Ta vie est entrain tes mains et personne d’autre.

          3. Conclusion, tu veux gagner ta vie avec l’informatique / l’écriture / etc… mais tu refuses d’exercer ces métiers.

            Pour l’informatique, j’ai déjà essayé. Pour l’écriture, partiellement. Je ne me refuse pas, j’essaye de rester réaliste en fonction du rapport opportunités sur capacités personnelles.

            De plus, tous ceux que je connais qui ont une passion mais qui ne veulent pas en vivre, finissent par ne pas réaliser leur passion et exercer un métier alimentaire qui prend tout leur temps, ce qui est un comble pour un passionné.

            J’ai connu cela. Et je pense que je serai obligé de le revivre à un moment ou un autre.

            En fait, tu refuses de vivre ta vie et tu attends ton heure fatidique.
            C’est vraiment dommage.
            Ta vie est entrain tes mains et personne d’autre.

            On peut voir les choses ainsi.

  2. Tu peux enlever le point d’interrogation car c’est bien un écran de fumée pour détourner l’opinion publique sur le fait que la grande majorité des hommes politiques se goinfrent sur tous les plans !
    Attention je n’ai pas dit tous !

  3. Pour le toubib (généraliste), tu as le tiers-payant qui arrive, non ?
    Pour le mobile, fais comme moi et change d’opérateur en fonction des promos vente privée, etc.
    Je suis chez Bouygues (B&Y) à 4 € / mois en ce moment (et au bout d’un an je change en fonction des promos).

    1. Pour la téléphonie mobile, je préfère la stabilité. Quant à retourner chez BTP télécom, sans façon. J’ai trop été siphonné par leurs offres.

      Pour le généraliste, je m’en passe depuis des années. Je fais une fois tous les deux ans le « bilan de santé » de la sécu. Quant au tiers payant généralisé, je pense qu’il disparaîtra dès l’arrivée de François Fillon au pouvoir contre Marine Le Pen.

  4. Ah mais je tape pas sur la tête des pauvres encore plus pauvres que les pauvres travailleurs pauvres, attention. je dis juste que dans les salauds de pauvres, y’a pas que ceux qui sont au RSA, y’a aussi d’autres catégories, faut pas chercher non plus à se victimiser plus que les autres hein.
    C’est pas forcément facile pour beaucoup plus de monde qu’on le croit et quand j’entends que la solution à la pauvreté, c’est le travail, ben j’en connais qui travaillent pas et qui au final arrivent à mieux vivre que ceux qui se cassent le cul.
    Après je me plains pas, je suis content au final de ma situation parce que je sais qu’il y a pire et que c’est pour ceux qui sont actuellement dans une situation pire que la mienne que cela va empirer.
    Et puis avec tout ça ça demande aussi des sacrifices, j’ai fait une croix sur ce pour quoi je me prédestinais et pour quoi je me suis tapé les années d’études pour trouver un boulot tout autre, quitte à partir dans le nord loin de mon pays basque natal et finir là où je suis dans le centre, à encore 500 bornes… y’a pas d’idéal, pas de solution miracle, juste essayer de mieux vivre ensemble de la meilleure façon qui soit et ne pas attendre de l’autre de l’aide.

    1. Le RSA est quand même le strict minimum. Quant à vraiment mieux vivre sans activité professionnelle, c’est combien sur 100 personnes ? 1 ? 2 ?

      Dans le système économique actuel, le travail permet de survivre un peu mieux que les personnes qui sont sans emploi. Il y aura toujours des personnes pour dire que les assistés du genre RSA ou AAH s’en sortent mieux. Mais il est vrai que la fraude au RSA est largement plus importante que la fraude fiscale renommé optimisation fiscale et qui fait que des boites énormes ne payent presque aucun impôt.

      Pour ta phrase de fin, je pense que c’est justement le hic de notre système économique : oublier que nous dépendons tous les uns des autres.

      Enfin, je dis cela, mais après tout, je ne suis qu’un salaud de pauvres du rang le plus bas, celui qui est au RSA socle et qui touche royalement 465€ par mois pour vivre, qui n’a pas changé de lunettes depuis près de 5 ans et qui ne sait plus ce qu’est une consultation chez un généraliste.

  5. Je sais pas trop quoi te dire, car j’ai mon salaire, mais je citerai juste un exemple personnel, avec un cousin qui il y a quelques années, soi disant en mettant ses aides bout a bout (plus une aide de 800€ suite a son passage en prison) se faisait pas loin de 2000€. Sans compter que je le soupçonne de faire quelques « affaires » à coté…

    Ayant été en entreprise et traité comme un chien (smic + responsabilités+ heures sup obligatoires non payées non rattrapées) pendant pas mal de temps, à l’époque l’entendre déblatérer ses conneries me rendait dingues.

  6. Non, Fred, je ne rouvrirais pas Icezine ou une rubrique politique… Mais ton sujet tombe plutôt bien puisque j’ai eu une discussion avec un collègue sur ce sujet. Lui se plaignait que des gens qui ont droit au tarif minimum de la cantine de leurs gamins se pointe avec des iphone derniers cris…. Je lui ai fait remarquer au passage que lui aussi avait le dernier modèle, déjà et que chacun se fixe des priorités. J’ai un collègue cadre qui a pris un prêt pour s’acheter une Maserati d’occasion… il fait ce qu’il veut.
    Mais revenons au sujet…On part vite sur des caricatures sur le sujet. Il suffit d’un resquilleur, arnaqueur pour une chose pour que tout le monde fasse l’amalgame. On sait pourtant bien que la fraudes aux aides sociales est ultra minoritaire et un grain de sable dans le désert des fraudes aux cotisations, et à l’évasion fiscale. D’autant que les sommes alouées au RSA ne sont jamais consommées totalement, car beaucoup des personnes y ayant droit ne le réclame pas.

    Alors on continue, comme pour les chiffres du chômage, à raconter n’importe quoi sur le sujet et à faire peur…. bouh le méchant pauvre! Le seuil de pauvreté unifié pour un pays n’a déjà aucun sens. Comment comparer Paris et un petit village du Larzac ? Rien que pour le logement, cela n’a rien à voir.
    L’autre jour j’étais sur le périphérique et je voyais de nouveaux et gigantesques immeubles de bureaux se construire. Je suis dégouté, scandalisé par cela, alors qu’ils pourraient accueillir des centaines de familles. oups, c’est dans le 17ème et ça dérangerait sans doute ces braves gens de se mélanger un peu avec les pauvres. Rien que quand je franchissais l’avenue de saint ouen, quand j’étais à Paris, je ressentais comme la bizarre impression d’entrer dans un autre pays, où l’on te juge sur ton apparence, où il y a des codes…. bon je vais finir par parler aussi de cette lubie d’afficher sa marque, pour entrer dans un clan. Et ça aussi, le pauvre, il ne peut pas… ou alors il va se saigner pour avoir l’illusion de cela, par pression sociale. C’est pour cela qu’on arrive c’est vrai à des problèmes de crédits à la consommation. Mes parents n’ont jamais cédé à cela quand j’étais petit, malgré un environnement qui aurait pu s’y préter, mais depuis cette pression est plus forte aussi.

    Quant à la santé, avec le business des mutuelles, il vaut mieux ne pas avoir de problèmes de vue, de dents, d’opération à faire. Quand je regarde l’année dernière ce que ça aurait pu me coûter dans certains cas, on se demande si certains ne voudraient pas directement prélever nos organes de pauvres….on y vient doucement

    Surtout il y a une « infinité de pauvretés », si bien que ces caricatures, ces émissions qui utilisent la pauvreté pour se faire du fric, pour verser dans des caricatures sont justement ce qui me fait gerber. Je connais pourtant bien des personnes pauvres, mais riches de coeur, autant que l’inverse. (et dans la P.A…., ce n’est guère la richesse). Bon allez, Frederic, je te laisse et tu sais où me trouver, si un jour …(cf signature du dernier mail)

  7. Salut Frédéric,
    comme je me sens moins seul tout d’un coup…
    Je ne vais pas faire de concours de pauvreté plus pauvre que l’autre.
    Je te confirme que lorsque la situation est différente, en couple avec enfant, c’est pire encore, car ton enfant sais ou sens (ou les deux) la situation plus que tendue.
    Le temps d’activité nous a aussi permis de mettre à gauche, et nous avons déjà commencé à pomper dedans, pour monter notre projet aussi, sans aucune « aide directe » extérieure de quelque nature que ce soit.
    La solidarité s’exprime aussi au final, des gens passent, voient ce que nous faisons et ensuite entrent, discutent et nous disent qu’ils reviendront nous prendre des fraises, des légumes, des fruits, l’an prochain… Nous l’espérons vraiment.
    On ne vit pas du RSA (ou équivalent), on ne fait que survivre, avec une calculette greffée dans le cerveau pour chaque dépense, en priant que l’imprévu arrive le mois prochain, le trimestre prochain, l’année prochaine.
    Mes lunettes ont passées les 15 ans et je n’ose même pas aller voir l’ophtalmo. Alors regarder les prix des lunettes, n’y pensons pas.
    Nous ne nous plaignons pas, nous estimons avoir fait notre part pendant une vingtaine d’année, et aujourd’hui, pendant cette période de transition, nous prenons cette petite aide pour survivre et monter LE projet qui nous tient à cœur. Nous travaillons mais nous n’avons pas d’emploi.
    J’espère que ton projet verra le jour comme tu le souhaites, et qu’à terme tu pourras en vivre et laisser tout ça derrière toi, comme nous nous l’espérons aussi.
    À bientôt de te lire
    Christophe

  8. Bonjour Frédéric

    Tu parles ouvertement de ta précarité et je trouve cela courageux de ta pars. Les médias mainstream ont tendance à ne relayer qu’un son de cloche, celui des politiques, leur mépris et leur cynisme envers les personnes dans ta situation. ils martèlent tellement l’opinion publique que madame Michu a tendance à leur donner raison et à trouver cela légitime.

    Comme si être pauvre était un choix !

    Que dire de plus à pars te souhaiter une amélioration de ton quotidien et pourquoi pas une job à temps plein !!

    1. Un job à temps plein ? Je serai déjà content d’un mi-temps, ce serait au minimum 100€ en plus en terme de ressource basique.

      Le temps plein ? Quand je me sentirai capable de le gérer, pourquoi pas !

      Sinon, rien à rajouter ici.

  9. Salut, étant moi même un pauvre, je peux te dire que tu peux faire quelques économies :
    téf mobile free 2 €/ mois avec un petit samsung téléphone pas smart à 20 € neuf, et aussi 30 €/mois de tél avec freebox, ce qui te fait 22 € d’économie par mois par rapport à ce que tu annonces.
    Si t’as moyen de te mettre dans un jardin ouvrier, tu feras également de bonnes économies au niveau nourriture.
    Mais bon c’est clair que ça reste la misère faut pas se leurrer…

    1. Pour le téléphone, j’ai besoin d’un smartphone pour accéder à mes courriers électronique en déplacement. Pour l’offre freebox, j’ai la révolution qui fonctionne bien 98% du temps. Ce sont les 2% restants qui font chier. Ce qui me ferait faire des économies substantielles ? Un logement social qui me permettrait de donner moins mensuellement en complément de loyer.

      Pas de jardins ouvrier par chez moi, mais j’achète au maximum du non conditionné, ce qui fait baisser la note. Et le smartphone, j’en change tous les deux ans, en prenant le premier prix à chaque fois.

  10. Est ce que tu souhaites passer ton permis ou non ?
    Si oui j’ai déjà entendu parlé d’associations ou d’organismes qui pouvaient aider à financer le permis, peut être que ça existe dans ta région sait on jamais, si ça t’intéresse.

    1. Le passage du permis ? Vu que le passage du dit permis est plus une rente pour les auto-écoles qu’autre chose, ne serait-ce que les 35 heures d’apprentissage qui sont le minimum courant pour l’obtention du sésame. 35 heures à 43€ de l’heure, ça fait très mal sur le plan du budget.

      Sans oublier les frais annexes. Un coup à t’en sortir avec 1800€ au bas mot. Si le permis était moins cher, ce serait déjà un bon point de départ.

      Je me demande s’il existe des statistiques sur les personnes ayant dépassés la trentaine et ne possédant pas le précieux sésame.

  11. Moi j’ai une petite question, pourquoi ne pas tout simplement travailler ? Cela se fait en général, même si on paye des impôts et des taxes ca permet de juste mettre du beurre dans les épinards.

    Pas d’enfants, donc pas de dépenses en plus tu es juste toi tout seul, donc le travail te donnerais juste de quoi vivre comme une majorité de Français.

    1. Je voudrai bien exercer une activité salariée… Si je pouvais en exercer une, ce serait déjà bien. Des raisons personnelles limitent mon accès à l’emploi, comme celle d’ouvrir ma grande gueule ou encore d’avoir du mal à tenir le choc dans les métiers physiques. Ou d’autres que je n’évoquerai pas ici, par respect pour une chose incroyable, ma vie privée.

      De quoi survivre mieux. Il faut rester réaliste. Si tu veux vraiment vivre correctement d’une activité professionnelle, une fois et demi voire deux fois le SMIC est un minimum réaliste. Qu’on soit seul ou pas.

      Je suis réaliste : j’ai dépassé la quarantaine, n’ayant que le brevet d’aptitude au chômage alias bac, j’ai une grande gueule, donc sur liste noire par défaut pour nombre de postes potentiels.

  12. Salut

    Habitant à la campagne, la ligne RTC est pourrie, l’Adsl une cata. Par chance, on a deux antennes Bouygues et SFR à moins d’un km de la maison depuis quelques mois. Et cette année Free va ajouter la sienne.
    Donc, j’ai arrêté l’abo ADSL, et je me suis acheté ça: http://www.ebay.fr/itm/381850042630
    Faut fouiller les offres avec ce modèles ou d’autres proches, on trouve à moins de 40 €.
    Depuis quelques années, on surveille les promos des abos mobiles.

    Donc, routeur 4G, trois abos mobiles.
    Ma femme: 30 Go mensuels, 4 €.
    Moi: 20 Go mensuels, 4€
    Dans le routeur: Bouygues 20 Go mensuels 4 € + data illimité week end: 5€
    Total data: 70 Go mensuels + week end illimités.
    Total Thunes (hors investissement initial achat routeur) : 17 € mensuels.
    Pour nous, cela est suffisant. Je conçois bien que ce n’est sans doute pas ton cas. Moi perso, c’est le week end illimité qui me permet de considérer que ce système est confortable.
    Je ne dépends plus d’un de ces FAI requins qui surfacturent, ont un service client déplorable, sont menteurs, ne pensent qu’à vous soutirer un max et de votre coté, il n’y a qu’à prier pour avoir une ligne potable. Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde.
    Et j’ai 80 mo en débit descendant, 20 en montant. Avant j’avais 3 mo en descendant, des coupures continuelles, le débit montant je n’en parle même pas.
    Ce message servira peut être à d’autre si toi tu n’y vois pas d’intérêt pour toi.

    1. Très intéressant ton truc …
      Tu pourrais peut-être un peu développer tout ça en donnant plus de précisions ?
      Car la c’est un peu succinct.
      – Fonctionnement du routeur et branchements ?
      – Ta femme quel abonnement chez quel fournisseur ?
      – Toi quel abonnement chez quel fournisseur ?
      – Dans le routeur comment tu obtiens ton abonnement ?
      Bref, à voir, mais explications pas très claires …

  13. En fait le plus terrifiant aujourd’hui sur ce sujet, c’est la facilité avec laquelle ces réflexions stéréotypées sortent des bouches et s’envoient sur les réseaux. Comme tu disais chez-Cyrille-en-face, ça donne de furieuses envies de porter atteinte de la manière la plus brutale possible à l’intégrité physique des personnes qui tiennent ce genre de propos.

    Avec ma compagne on a aussi dû pendant un temps se partager un RSA socle pour couple. C’était sans difficulté la période la plus difficile de ma vie jusque-là, heureusement que j’avais les parents et la famille pour filer un coup de pouce de temps en temps, notamment avec quelques courses par-ci par-là, parce que sinon je ne sais pas comment on s’en serait sorti. Ce stress permanent à redouter chaque jour qu’une grosse tuile nous tombe sur le coin du nez et qu’on ne puisse pas s’en débrouiller financièrement, ça devrait juste pas être permis, et s’il y en a qui arrivent à avoir une vie de rêve avec ça, je serais bigrement curieux de savoir comment ils se sont débrouillés, parce qu’en ce qui me concerne j’en ai pas la moindre idée.

    Par contre, oui, en général on essaye autant que faire se peut de profiter encore de ses loisirs et de se faire plaisir un minimum, sauf que la grosse différence avec les gens qui ont un peu plus de moyens, c’est justement pour ne pas totalement péter un câble face à toute la pression qu’implique la pauvreté financière.

  14. Salux Fred,
    Comme on dit dans ces cas, bienvenu au Club … avec un grand « C » … car nous sommes de plus en plus nombreux dans cette époque qui reviens plus du temps des féodaux que d’une époque dites moderne …
    Moi même j’ai dû mettre ma famille à l’abri, et opté pour une médiation de dettes, qui nous protège durant les cinq ans à venir …
    En venir là a été dur, mais avec ma femme qui ne retrouve plus du travail …. on lui dit carrément de prendre sa pension à passé … cinquante ans … trop vieille, plus rentable etc etc … ou même trop d’expérience … vivre sur une paye nous a fait verser dans la précarité.
    Là maintenant, on doit vivre à trois, avec 25 euros par jours, toutes charges déduites ….
    Nous faisons nos courses en France, puisque votre TVA est moindre que ici en Belgique, cela nous permet de nous y retrouver.
    Mais il ne faut surtout pas que une tuile nous tombe sur le coin de la figure, sinon, c’est la catastrophe, et avec la vie qui ne fait qu’augmenter, les 25 euros par jours ne serons plus suffisant pour vivre.
    Nous touchons tout les 30 du mois ….. nous sommes déjà à sec au alentour du 20 de chaque mois, quand tout va bien ; le 25 en tirant à fond ….
    Des comme nous, les statistiques démontrent que deux à 6 personnes verses dans la précarité … par jour … et c’est pas près de se terminer.
    Ce n’est pas tant la politique qui nous met dans cette belle M****, mais bien la CEE et ces lois à la con, qui oblige tout les gouvernements à faire ce que eux disent … chaque gouvernement étant un pantin de cette CEE …
    Depuis l’avènement de l’Euro, tout à augmenter de près de 60% …. sauf notre paye …
    Courage 😉

  15. Salut Fred,

    Pourquoi n’essayes tu pas de vivre de ton blog, tu as beaucoup de visibilité et ca pourrait au moins t’apporter un peu plus de confort. Beaucoup de gens aujourd’hui arrive à en vivre en partant de rien tu devrais pouvoir faire quelque chose, qu’en penses tu?

      1. Bonjour,
        Il n’y a pas que la pub pour monétiser, (je ne suis pas non plus un expert)

        Déjà je ne suis pas sûr que ca refoulerai des personnes, et ensuite avec une transparence sur le sujet je pense que tout le monde peut comprendre, comme tu le dis si bien il faut bien manger.

        En tout cas personnellement je comprends tout à fait que quelqu’un qui veuille s’investir dans son blog fasse aussi de la monétisation,

        Enfin dans tous les cas bon courage,

        1. Les articles sponsorisés ? C’est juste l’autre mamelle de la monétisation des sites. J’ai décidé de ne jamais monétiser mon audience, car c’est le gage d’une forme d’indépendance de parole.

          Dès que la publicité s’invite, le propos devient plus doux, plus neutre, moins mordant.

          1. Je parlais de chose à vrai valeur ajoutée,

            je ne sais pas par exemple formation, livre, cours….. enfin ce ne sont que des idées
            dans tous les cas bon courage à toi

  16. Salut Fred,
    Mème avec de la pub pour Apple ou Microsoft je lirais encore ton blog et je serais mème capable de désactiver adblockplus :o)
    Bonne année

  17. Bonjour et merci pour ton témoignage. C’est un ami qui m’a indiqué ton billet et j’avais envie de te souhaiter la bienvenue au club ! Je trouve bien que les pauvres puissent enfin l’ouvrir, grâce à Internet (que tout le monde ne maîtrise pas). J’avais écrit il y a quelques temps un billet dans l’esprit du tiens :
    http://gauchiste.fr/post/2016/02/22/%C2%AB-Les-pauvres-sont-tous-des-assist%C3%A9s-%21-%C2%BB
    L’un des problèmes aussi, quand on perd son boulot, c’est qu’on doit davantage ramer pour être inséré socialement. Pour les coûts, avec le temps, on s’adapte. J’ai réussi à diviser ma consommation d’eau par 3, de gaz par 6. Mais je n’arrive toujours pas à mettre autant de côté que toi. Surtout qu’en pratique, les économies sont taxées chez les pauvres (bien que ce soit illégal) :
    http://gauchiste.fr/post/2016/04/29/Taxation-des-livrets-de-pauvres

    Bref, chacun aborde la pauvreté différemment. Certains sont très organisés et s’en sortent, d’autres n’y arrivent pas, tout simplement.

  18. Et au vu des températures que l’on connait actuellement je pense que certains auront des surprises en recevant leur facture EDF ou GDF d’ici 2 à 3 mois, malheureusement.

  19. Salut Fred,

    C’est courageux de parler de ta situation publiquement.

    Ce qui m’a toujours fasciné avec mes compatriotes, c’est leur capacité à cracher que les plus pauvres ou les plus précaires et a ne jamais vouloir regarder la vérité en face, voir à lever le menton et voir ce qui se passe dans leurs classes socio-culturelles, voir encore plus haut, chez les CSP++, élites ou dirigeants (publics, privés).

    Il y a 9 millions de pauvres dans ce pays, c’est une honte sans nom pour nous tous.

    Au lieu de courir après 430 millions de fraudes sociales par an, les courageux décideurs feraient mieux de récupérer les 80 milliards qui partent chaque année dans les paradis fiscaux.

    Ton sujet me touche et me rend encore plus furax contre ce monde inégalitaire et l’aveuglement du malheur de certains de nos citoyens.

    1. Toute cette discussion serait bien (plus) intéressante si elle n’était pas pollué par du poujadisme primaire (pléonasme).
      «Au lieu de courir après 430 millions de fraudes sociales par an, les courageux décideurs feraient mieux de récupérer les 80 milliards qui partent chaque année dans les paradis fiscaux.»
      Évidemment d’aucun ici s’empresseront d’embrasser ce point de vue simpliste sauf que :
      http://www.challenges.fr/challenges-soir/fraude-fiscale-jackpot-pour-sapin-et-eckert_36072
      (1mn de recherche, premier lien au hasard)
      L’un n’exclut pas l’autre visiblement…

      Oups/ Arghh… je viens de voir que je commente la prose de notre cher Damien !! Je comprends mieux maintenant. Pas grave, je poste quand même 😀

      1. C138, tu es un pauvre type. Je te laisse à ta suffisance.

        Le billet de Fred est hautement gravissime et tu viens balancer ta morale.

        Je te laisse avec Sapin et Hollande, tes amis.

        J’t’embrasse pas.

  20. Bonjour , Pour ne pas payer la Redevance audiovisuelle, il faut que ton revenu fiscal de référence soit à zéro , comme le Rsa socle ne rentre pas en compte dans ce dernier ,je t’invite à déplacer tes économies sur un compte qui ne rapporte rien , ainsi je pense que tu es gagnant (le redevance est de 137 euros).

      1. D ou intérêt de les mettre sur un compte qui ne rapporte rien car le revenu fiscal de référence doit être égal à zéro. Sur l année tu gagnes 117 euros , cela change rien à ta situation mais c est juste pour d informer

  21. Je crois surtout que les vrais pauvres qui souhaitent s’en sortir sont malheureusement victimes d’une minorité de « pauvres » qui mendient à droite à gauche toutes les aides possibles sans chercher réellement à s’en sortir par eux-mêmes et qui comme lu dans un commentaire donnent le minima à leurs gamins mais roulent en grosse berline, changent d’iPhone tous les ans, ont écran plat géant,…
    Perso malgré nos deux payes, on est toujours au cathodique et mon smartphone a plusieurs années au compteur, toujours sous kitkat

    1. Une minorité plus que minoritaire, sûrement. J’ai pu travaillé dans une association qui lutte contre l’exclusion sociale, et des personnes pauvres propriétaires de leurs logements, ça existe.

      Le problème est l’utilisation de cette minorité de proftieurs extrèmes pour en faire une généralité à des fins politiques.

  22. Mieux vaux voir le bon côté des choses. Étant pauvre (comme moi mais pas salaud, je ne trouve pas adéquat l’association de ces deux mots), tu consommes beaucoup moins, donc moins de déchets. Puis n’ayant pas les moyens tu recycles beaucoup plus. Dans ton cas tu pollues d’autant moins puisque tu n’as pas de voiture, donc bravo ! tu participes favorablement à la société en montrant l’exemple à tous d’une consommation frugale, à contre-vent du modèle économique basé sur la consommation, puisque la plupart pensent que c’est le seul modèle valable. Le rêve de l’éternelle croissance, la même qui nous amène dans le mur, pfff !! Vive la décroissance oui !

    En même temps en te lisant j’ai le sentiment que ta situation te convient assez bien. C’est juste que tu aimes bien chouiner un peu non ?  😉
    Et pour ton projet professionnel, pourquoi pas tenter un financement participatif ?

    1. J’ai mis les deux termes ensemble car il faut le dire, le pauvre est le bouc émissaire le plus passe-partout qui existe.

      La situation me convient ? Si on veut. Je voudrai bien changer d’ordinateur fixe sans me dire : comment je vais faire pour le financer ?

      Un financement participatif pour mon projet pro ? Pas vraiment utile. J’ai terminé la formation que j’ai financé avec mes propres deniers, je m’occupe de la mise en route de mon installation en tant qu’auto-entrepreneur durant quelques mois pour migrer vers un statut plus protecteur, comme celui d’EIRL.

      1. Pourrait pas y avoir un lecteur friqué pour t’offrir un ordi récent ? Ou bien faudrait faire un appel au don, c’est pour une bonne cause. Par exemple ça nous permettrait d’avoir des tutos plus courts 😉 Pour me faire la main je suis ton tuto Youtube pour installer Gnome à partir d’une Manjaro Net Edition sur un « vieux »  Dell Latitude E6400 (Core2duo 2,53ghz – 2go ram – 160go HDD), et bien je suis étonné de constater que c’est plus rapide que sur ta vidéo.

        1. Pour les tutos plus courts, avoir un ordinateur plus puissant ne serait que résoudre la moitié du problème. Quelle que soit la puissance de mon ordinateur fixe, le débit de ma ligne internet ne change en rien.

          1. Oui je ne parlais pas du débit qui lui est plus rapide que chez moi, je parlais du reste, de l’installation des paquets téléchargés sur le disque.

  23. Et pourquoi pas un financement de type Patreon ou Tipeee, pour soutenir ton blog ?

    C’est pas du sponsorisé, les lecteurs du blog restent libres d’y participer ou pas et cela te permettrai peut-être de financer (en partie) ton matériel au bout de quelques mois/année.

    1. Tout argent touché via les dites plateformes doit être déclaré. Et avec le principes des « vases communicants » de la déclaration trimestrielle de revenus pour le RSA et apparentés, ce serait revenir peu ou prou au même point de départ.

  24. Pour la redevance TV, les livrets A, LDD, LEP n’apparaissent pas sur la feuille d’impôts, donc rien à changer. L’alternative est de ne pas avoir la télé (et revivre).
    Pour ce qui est de pointer certains « pauvres qui abusent », il faut juste arrêter avec cette idée. Chacun essaie de s’en sortir comme il peut (les escroqueries à la sécu concernent 0,02% des assurés). Je considère que celui qui abuse, c’est celui qui prend les ressources aux autres : conduire un 4×4, remplir une piscine privée, déverser des produits chimiques, prendre l’avion 10 fois par an, etc. Le point d’orgue étant que 67 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la planète. Que font-ils pour sauver le monde, à part regarder les pauvres se battre dans la boue ? Leur responsabilité est plus en cause que celle des RSAstes.
    Il est vrai que l’économie étant mal faite, les classes moyennes sont pressurisées pour financer le système social (alors que 2 ou 3 personnes pourraient le financer à elles seules). Article sur l’évolution des mentalités à ce sujet :
    http://www.lemonde.fr/exclusion/article/2016/10/31/la-pauvrophobie-s-exprime-plus-ouvertement-aujourd-hui_5023241_1653459.html

  25. Passer la quarantaine en étant infographiste ça devient très dur de trouver quelque chose, et c’est pire après 3 ans de chômage. Le milieu de graphiste étant réellement hyper concurrentiel j’ai fait une formation dans l’hôtellerie/restaurant où l’âge n’est pas un facteur discriminant, ça me permet de faire des jobs de temps en temps.
    J’avais une dette de 2k auprès des impôts mais bon au vu de ma situation financière ils me laissent tranquille, ils ne peuvent pas me prendre ce que je n’ai pas…
    Avec le seul rsa+apl on survit, on ne vit pas…
    Heureusement qu’il y a le secours catholique et les resto du cœur à de pas de chez moi, parce que les fin de mois en étant célibataire sans enfants c’est chaud

Les commentaires sont fermés.