« II » de la Jungle : un deuxième album réussi ?

La Jungle, c’est un duo originaire de Mons en Belgique mélange des influences trance, techno et rock. À la mi-octobre 2016, le groupe a sorti son deuxième album, sobrement intitulé « II ».

Je n’ai appris que récemment son existence. Après un premier album que j’avais bien aimé, je dois dire que je me suis demandé ce que le groupe proposerait cette fois. En dehors d’une pochette assez spéciale 🙂

Dès la première piste, du nom bizarre de « Hahehiho », on se prend un énorme WTF musical. Il faut dépasser les 20 à 30 premières secondes pour retrouver les mélodies à la guitare et à la batterie du groupe comme sur leur premier album.

Avec la deuxième piste, « Technically You’re Dead », on retrouve le groupe qui revient à ses premières amours. Du bon gros kraut rock… Qui donne des furieuses envie de tomber dans le headbang digne d’un concert de death metal 🙂

La piste « Helizona » continue cette incursion en terrain connu. Tout en étant plus « douce » que la piste qui la précède.

Le WTF est de retour avec l’intro de « Blood Watermelon ». On sent que le duo s’en est donné à coeur joie. On a presque l’impression d’entendre une version de Pop Corn

L’ultime piste « Cold » revient aux classiques du groupe… Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple.

Je n’ai pas encore acheté l’album. Je passerai à la caisse début décembre, quand ma carte bleue me grognera moins dessus. J’ai malheureusement égaré sa muselière… Ouille !

Une réflexion sur « « II » de la Jungle : un deuxième album réussi ? »

  1. La Jungle, encore et encore. Pour moi, c’est l’une des révélations de l’année. Je suis allé les voir un paquet de fois depuis qu’ils ont sorti II, j’y retourne la semaine prochaine !

    J’avais précommandé II, reçu la veille d’un concert pas piqué des vers à Mons-même, en terrain complètement conquis. Franchement, si j’adore leurs albums studios, il y a un truc en plus lors de leurs prestations live, des boucles qui changent, un son plus direct (le batteur tape tellement dur, c’est impressionnant)… Si tu as l’occase de les voir près de chez toi (ils font parfois des incursions outre-Quiévrain, il faut voir sur leur site ou leur page Facebook — oui, je sais — qui est assez bien alimentée par les gusses du groupe), je te conseille le déplacement !

    Avec la sortie de II, ils ont eu une chouette couverture presse en Belgique, ça change des usines à merde étalées en pleines pages le reste du temps. 😉

Les commentaires sont fermés.