Guide d’installation d’Archlinux, version de novembre 2016.

Voici la trente-septième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle d’octobre 2016.

Pour les captures d’écran, je suis parti d’une image ISO intermédiaire créée avec l’outil Archiso, au moment où j’envoie l’article en ligne, le 1er novembre vers 11 h 10 du matin, l’ISO de novembre 2016 n’est pas encore disponible.

Côté environnements : Gnome 3.22.1, Plasma 5.8.2, Xfce 4.12.0, Cinnamon 3.0.7 et Mate-Desktop 1.16.1 (en version gtk3 désormais). J’ai rajouté le Deepin Desktop Environment. Saluons aussi l’arrivée du noyau Linux 4.8.6.

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

Errata : une légère coquille pour la section concernant Deepin.

Au lieu de « il faut modifier le fichier : /etc/lightdm/lightdm.conf via sudo nano /etc/lightdm.conf » il faut lire « il faut modifier le fichier : /etc/lightdm/lightdm.conf via sudo nano /etc/lightdm/lightdm.conf »

Pan sur les doigts 😀

Errata 2 : il faut installer le paquet qt4 pour que VLC soit 100% fonctionnel. Deuxième coup sur les doigts !

29 réflexions sur « Guide d’installation d’Archlinux, version de novembre 2016. »

  1. Allez je me fais plaisir, je suis en train d’installer un système ArchLinux/Mate. 🙂

    Juste une remarque. C’est la première fois que j’installe ArchLinux depuis une clef USB (en ayant copié l’image iso hybride dessus via dd). Il faut savoir que la clef USB est liée à /dev/sda et que mon disque est lié à /dev/sdb.

    Par conséquent, il faut adapter certains passages du tutoriel de Frédéric. Ici par exemple :

    grub-install –no-floppy –recheck /dev/sda

    en

    grub-install –no-floppy –recheck /dev/sdb

    @+

    1. J’ai pris comme exemple un ordinateur classique. Après cela dépend de ton équipement. J’attends tes retours avec impatience, histoire d’améliorer la version de décembre et entre temps rajouter un errata.

  2. Et bien… rien de spécial à dire en fait. ArchLinux exploite très bien mon portable Lenovo ThinkPad X200s. (Ce même portable fonctionne très bien sur Debian, OpenBSD et FreeBSD.)

    Mon seul vrai commentaire porterait sur Mate gtk3 : FORMIDABLE ! 🙂

    De base, j’apprécie cet environnement graphique (ayant été un grand fan de Gnome 2). Je voulais l’utiliser dans sa dernière version gtk3. Ton tutoriel est tombé au bon moment. (Bon d’accord, j’avoue, je l’attendais depuis hier !)

    Non vraiment rien à dire. Cela fait au moins six mois que je n’avais pas utilisé un système ArchLinux. J’avais oublié mais il s’agit d’un très bon système GNU/Linux. Vraiment ! 🙂

    @+

    ps : Je ne ferai cependant pas de choix entre Debian, OpenBSD, FreeBSD et ArchLinux. Pour ma part, ces OS sont différents et tous de qualité. Je les apprécie tous. 😉

    1. J’espère que tu as pensé à rajouter tlp pour la gestion de l’énergie ?

      Sinon, tu aurais pu me demander une préversion du guide, il était presque prêt hier, modulo le fait que le noyau 4.8.6 est arrivé sur les dépots stables cette nuit, le méchant !

  3. « J’espère que tu as pensé à rajouter tlp pour la gestion de l’énergie ? »

    Done ! 🙂

    « Sinon, tu aurais pu me demander une préversion du guide, … »

    Non. Que nenni. Pas de favoristisme stp ! 😉

  4. Merci pour tes tuto.

    Par contre arrive tu as lancer une session gnome wayland depuis le tty (sans passer par gdm)?
    Les commandes du wiki arch ne fonctionne pas chez moi ou alors il est incomplet et le peu de tutos que j’ai trouvé datent.

    Ca doit quand même être possible?

    1. Pour un installateur fonctionnel et un gnome suffisamment complet dès le démarrage, même si tu as besoin de broder autour après ? Arch-Anywhere. Il est en mode semi-graphique, disponible en français, mais il fait son taf.

  5. Bonsoir.

    J’ai un souci étrange sur mon système ArchLinux/Mate gtk3 : vlc ne veut pas se lancer. (Par contre, cvlc fonctionne.) En effet, si je le lance avec un Xterm, cela me donne :

    VLC media player 2.2.4 Weatherwax (revision 2.2.3-37-g888b7e89)
    [00000000010adb18] pulse audio output error: PulseAudio server connection failure: Connection refused
    [0000000000fa0218] core libvlc: Lancement de vlc avec l’interface par défaut. Utilisez « cvlc » pour démarrer VLC sans interface.
    [00000000010e5828] skins2 interface error: no suitable dialogs provider found (hint: compile the qt4 plugin, and make sure it is loaded properly)
    [00000000010e5828] skins2 interface error: cannot instantiate qt4 dialogs provider
    [00000000010e5828] [cli] lua interface: Listening on host « *console ».
    VLC media player 2.2.4 Weatherwax
    Command Line Interface initialized. Type `help’ for help.

    Et la commande `sudo pacman -Qi pulseaudio` retourne

    erreur : le paquet « pulseaudio » n’a pas été trouvé.

    et m’indique que `pulseaudio` n’est pas installé. (Normal… je ne l’ai pas installé sciemment !)

    Une idée ?

  6. Pourriez-vous, cher Frédéric, m’expliquer comment vous faites pour produire vos documents à la fois en PDF, MOBI, EPUB, etc. ?
    J’ai beau cherché sur internet et – à part des sites douteux qui offrent la conversion avec ces formats – je ne trouve aucune solution logicielle simple et fonctionnelle ?
    Comment procédez-vous et par quels paquets logiciels ? Merci d’avance pour votre réponse.

    1. J’utilise LibreOffice pour créer le document de base. Celui-ci possède une fonctionnalité d’export en format PDF.

      Pour la conversion en epub et mobi ? Bien que ce soit précisé en toute lettre à la fin de la page d’accueil du document, je remet ici l’info : j’utilise Calibre qui génère à partir du fichier d’origine les versions ePub et Mobi :

      http://calibre-ebook.com/

      Voila. « Tout simplement », la partie la plus ennuyeuse étant la génération de la table des matières.

  7. Bonjour,

    J’ai regardé un peu Arch-Anywhere sans pour autant l’installer mais du coup quel avantage d’utliser Arch-Anywhere à la place d’une Manjaro net install si le but est de se faciliter la vie en cherchant u installateur certes que semi graphique pour installer une arch? Autant passer par Manjaro non?

    1. La manjaro net-install ne t’installe que la base avec Xorg. Arch-Anywhere te permet d’avoir une floppée d’environnements : Gnome, Plasma, Xfce, Mate etc. et une floppée de gestionnaires de fenêtre : i3, fluxbox, openbox etc.

  8. Ok donc pourquoi passer par arch-anywhere plutôt que par manjaro avec ses saveurs xfce, kde, ou ses versions communautaires comme i3, fluxbox, cinnamon, … si on veut du arch en se simplifiant la vie?

  9. Bah pour avoir utilisé la version communautaire i3 j’ai trouvé cela plutôt bien fini et sympathique, idem pour la version sous cinnamon, donc pour qui veut du arch, du très frais tout en se simplifiant l vie, je vois toujours pas pourquoi plutôt arch-anywhere que manjaro.

  10. Moi je vois plutôt arch-anywhere entre la mère et la fille du coup (oups!), sauf si c’est vraiment qu’un installateur et rien de plus mais du coup autant partir de la mère et suivre le tuto, ou prendre la fille si on souhaite plus simple (c’est pas souvent le cas ^_^)…

  11. Bah justement, vouloir partir sur une arch et vouloir se simplifier la vie, c’est un peu antynomique non?
    C’est comme ça que je le vois. C’est là où je vois une sorte de contradiction.

Les commentaires sont fermés.