En vrac’ un brin vachard :)

Normalement, c’est le genre de billet que je sors le mercredi et en fin de semaine, mais comme hier j’étais en pleine vadrouille toute la journée… 🙂

Commençons par le monde qui travaille sous la forme d’une communauté sans vouloir l’admettre, je parle bien entendu du logiciel libre 🙂

Dans le domaine culturel ?

Voila, c’est tout et c’est déjà pas mal. Si vous considérez que j’ai été un brin vachard, je vous renvoie à la citation de Pierre-Augustin Caron dit Beaumarchais : « sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »

Bonne journée !

20 réflexions sur « En vrac’ un brin vachard :) »

  1. Que penses-tu des booktubeurs ?
    Est-ce que certaines chaînes YT sont des booktubeurs dédiés à l’auto-édition ?
    Ça ne te tente pas d’en faire, avec Agnès de Destination Passion ou d’autres ?

    En bibliothèque, les certain.e.s bibliothécaires font du booktubing…

    1. Gilles, pour répondre à ta petite suggestion sympathique, il n’est pas prévu dans mes objectifs de transférer mon travail sur YouTube car le contexte d’un blog me convient parfaitement tant pour des raisons pratiques que médicales. La suggestion m’ayant déjà été faite par le passé, la réponse avait été la même.

  2. Bonjour,

    Normalement, Soluce va aussi passer prochainement en Rolling.

    (j’ai testé ce matin les deux isos proposées depuis hier).
    Ils sont en train, en plus de fournir un système parti depuis une feuille blanche et qui semble extrêmement performant, de développer quelque chose d’assez novateur sous Linux en terme d’ergonomie.
    Si j’ai bien compris, la version Mate se destine à des machines peu puissantes car moins gourmande en ressources (et pourtant, l’originale ne semble pas l’être plus que ça).
    De plus ils semblent dire que Mate est bien fichu.
    Non parce que je me suis posé la question quand même. S’ils ont l’ambition de proposer une interface au poil niveau ergonomie, pourquoi distribuer une version avec un autre environnement ?
    Mate m’a paru assez sympa en effet.

    Soluce est encore jeune avec trop de bugs pour une utilisation au quotidien, sans parler de la pauvreté de l’offre logicielle disponible, mais s’il y a un projet à suivre, c’est bien celui là.
    Mes tests se font en live sur clef usb peu performante et Soluce est la distro qui boot le plus rapidement de tout ce que j’ai pu tester ces temps ci, c’est même impressionnant, y compris des système archi minimalistes et censés être les plus rapides et performants.

      1. Merci pour le rectificatif. 🙂

        J’avais lu la semaine dernière le billet cité.
        Bon ben moi je voulais oublier ton blog, ayant fait une parenthèse linuxienne dans mon quotidien mais la question de l’auto edition m’intéresse donc je vais rester dans les parages. C’est sympa cette variété de contenu.
        Bonne continuation.

  3. Tu coûtes cher l’ami ! 😉
    Même si je ne pense pas utiliser du bsd , un petit coup de pouce pour faire exister une doc plus que rare sur l’esprit « logiciel libre » . Mon humble façon d’y contribuer. Et merci de nos faire connaitre ces micro-projets !
    Quand au loustic de Nota Bene, j’apprécie sa chaine donc 19.5 en moins.
    Bonne journée !
    PS: moins d’inspiration pour les tiotes vidéos ?

  4. Cette distro semble prometteuse, les screenshoots alléchants, enfin une distro légère avec un semblant d’ergonomie (bon j’exagère car en ce sens, KDE et opensuse font quand même vraiment pro de visu). Après ça peut sembler beau à l’extérieur et merdique à l’intérieur (ça me fait penser à elementary os tiens, beau à l’extérieur et buggé à l’usage).

    1. Pourquoi dites vous ça ?
      Critiquer par ce que c’est le sport national ?
      Faudrait peut être attendre un produit finalisé pour se permettre des jugements.

      Les développeurs m’ont tout l’air d’être des pointures, le système est à la pointe technologiquement parlant. Il est encore jeune, c’est tout.
      Ca boot en un temps records, ça ne consomme rien en ressources, le bureau se charge en défonçant tous les benchmarks. Une fois stabilisé et avec une offre logicielle conséquente, on pourra en reparler.

      « Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d’ autant plus sévères qu’ ils ne font rien du tout. »

  5. Marrant, Frederic. 🙂
    Je passe par ton blog au détour d’un tes vieux billets intitulé « l’immaturité d’une partie de la communauté mondiale du logiciel libre… ».
    Certes, Solus a l’air plus sérieuse, mieux finie et j’ai plus de respect pour ce genre de projet qu’un énième fork d’ubuntu mais en avions nous réellement besoin? Comme Endless OS d’ailleurs.
    Qui croit réellement qu’ils vont percer? Percrer un peu plus le tissus GNU/Linux, sans doute.

    1. Endless OS !?! Première fois que j’entends parler de cette distribution. Un petit tour sur le net pour se rendre compte qu’on y en cause pourtant beaucoup, même que Lenovo va distribuer des ordis équipés de cette distribution !! Et toujours aucun test chez Fred ! Non mais je rêve !!!

  6. De mon coté c’est opensuse leap qui m’intéresse;p
    Par contre une qu’on entend pas parler c’est de la tumbleweed, pour une roling c’est du tranquille, on a pas l’impression d’être sur de la rolling, on pourrait croire a une opensuse standard, par contre mises a jour ça depote, on a normalement les toutes dernières versions le jour même, sauf pour kde5.8 ou on a attendu moins d’une semaine, mais c’est du testé. Dommage qu’elle soit pas plus mis en avant.

    Amicalement

  7. Je teste Budgie Desktop sur ma Ubuntu « sauce » maté. Pas mal mais où avoir le double-clip du touchpad comme clip souris. Des petits riens qui sont chiants, même pas trouvé dans le « centre de contrôle » aaaarrrrrggghhhh ! 😉
    A suivre donc !

  8. La nouvelle de Christelle Morize propose non seulement une histoire intéressante mais surtout l’auteur s’est risqué à l’exercice de la nouvelle, chose qui ne lui était pas arrivé jusque là. C’est une mission réussie car cela plait aux lecteurs.
    J’apprécie particulièrement la transparence d’Olivier Saraja dans son article qui montre bien qu’il ne faut pas arriver dans l’autoédition avec des rêves plein la tête mais rester lucide.J’essaierai de jeter un coup d’œil sur ses publications.

Les commentaires sont fermés.