VeltOS : ite missa est ?

Que faire un dimanche soir quand on s’ennuie sec ? Que l’on a pas envie de penser à son projet professionnel en cours ? Qu’on s’est mis du metal symphonique à chant clair féminin ? Voir ce que deviennent les projets plus ou moins inutile et / ou redondants comme seul le monde du logiciel est capable d’en produire, par exemple.

J’ai donc fouiller mes archives, et je suis retombé sur une horreur, la VeltOS. J’en avais parlé en octobre 2015. Pour résumer à l’époque, c’était une Archlinux avec un Budgie Desktop revampé. Même pas de quoi casser trois pattes à un palmipède.

Je concluais l’article ainsi :

Sans être méchant ni pessismiste, je donne moins d’un an avant que le projet ne soit abandonné. Surtout comme je l’ai précisé plus haut, il entre en collision frontale avec Solus Project. Mais si des personnes veulent gaspiller leur temps à pondre un projet qui n’aboutira jamais, c’est leur problème, pas le mien.

Entre temps, le projet VeltOS a sortie une deuxième image ISO – toujours non installable, en mars 2016. La grande nouveauté est de proposer une interface fortement pompée inspirée du Budgie Desktop, Graphene Desktop. Et oui, encore un environnement de bureau.

Étant donné qu’il n’y a pas d’ISO installable, mais qu’un guide existe, je suis parti d’une base Archlinux minimale, en rajoutant juste Network Manager (avec son applet) et un utilisateur avec des droits pour accéder au compte root. Juste au cas où 🙂

Ce que je n’ai pas vraiment apprécié, c’est qu’il faut utiliser un script et l’exécuter avec des droits root. Côté sécurité informatique, on a vu largement mieux. Bref. Heureusement, qu’ils conseillent de vérifier le sha1sum…

veltos-install

J’ai pu noter l’installation de Chromium, de LibreOffice-fresh. Avant de lancer l’environnement maison de VeltOS, j’ai rajouté la traduction français de LibreOffice-fresh et les additions invitées de VirtualBox.

Puis j’ai relancé l’ensemble. Mais je vous laisse la surprise en vidéo…

Outre le fait que le projet n’a pas proposé la moindre ligne de code sur son dépot github depuis le 20 juillet 2016, soit environ trois petits mois au moment de la rédaction de l’article, il est impossible de lancer le Graphene Desktop avec une base Gnome 3.22… Je veux bien qu’une migration de Gnome puisse casser les thèmes graphiques… Mais faire exploser complètement l’affichage d’un environnement… Il y a peut-être des questions à se poser, non ?

Je disais en octobre 2015 que le projet serait mort d’ici un an… Sauf contre-indication la fin de l’année du projet, je crains d’avoir eu raison trop tôt… Même si des informations contraires circulent en provenance des développeurs, mais c’est normal après tout. Faut bien laisser de l’espoir aux personnes intéressées par le projet.

Une réflexion sur « VeltOS : ite missa est ? »

Les commentaires sont fermés.