« L’Arlésienne » ou le retour en fanfare de la saga policière de Jérome Dumont.

S’il y a une saga policière matinée d’un humour toujours bien dosé, c’est celle écrite par Jérome Dumont. Dans le huitième tome de la série, nous sommes à la fin de l’été. En cette période de calme estival plus que trompeur, Gabriel Rossetti essaye de profiter du beau temps pour liquider les dernières affaires en cours.

L’ebook est disponible sur Amazon et chez Kobo Books.

Entre un client un brin ombrageux, et dont la masse des dossiers laisse penser qu’une facturation au kilo serait plus réaliste qu’un forfait horaire, une chanteuse de Jazz qui demande à divorcer et les ennuis de sa chère et tendre épouse Amandine MacLane qui doit gérer des travaux qui s’éternisent, il n’a malheureusement pas de quoi souffler.

Et voila qu’une nouvelle tuile s’annonce à l’horizon. La fantasque Vanessa Beltri, qu’il avait embauché en intérim un an plus tôt, ne se présente pas. Tout comme Ange, le patron du milieu local qui a pris quelques vacances dans son village de naissance.

S’engage alors une enquête où Gabriel, Amandine, mais aussi Nina vont participer, et qui les ménèra loin de la côte d’Azur… Et vous pouvez me croire si je vous dis qu’il faut se méfier des apparences.

J’ai eu l’insigne honneur de faire parti des béta-lecteurs, et j’ai relu rapidement le livre pour me rafraîchir la mémoire.

J’avoue que j’ai copieusement ri devant les mésaventures de Robert Martinez, ami et collègue de Gabriel, surtout quand celui-ci raconte par le détail sa vie de futur papa… Ou encore comment Gabriel est capable de tout, même si c’est parfois à son désavantage 🙂

Même s’il y a une ou deux idées plus que classique, Jérome Dumont a su une nouvelle fois brouiller les cartes et surprendre le lecteur jusqu’à la fin.

Merci Jérome, même si la fin nous laisse entrevoir un Robert Martinez encore plus exubérant… Mais est-ce seulement possible ? J’avoue que je l’ignore 🙂

2 réflexions sur « « L’Arlésienne » ou le retour en fanfare de la saga policière de Jérome Dumont. »

  1. De la même manière que toi, après l’avoir lu en bêta, je refais un petit survol histoire de cerner les dernières modifs. Les idées de l’ami Jérôme sur ce coup là était vraiment pas mal et on assiste à un vrai truc de dingues à la hauteur de l’exubérance de Vanessa. Une enquête qui ne rejoint pas encore ma favorite (celle de Cannes) mais un livre vraiment canon !

Les commentaires sont fermés.