Confession d’un amateur de musique, épisode 4 : ma découverte de la musique libre avec Tryad…

Quatrième épisode de cette série, il sera plus fourre-tout que les précédents, car il ne concerne pas un genre en particulier. Mais une méthode de publication, la musique libre.

C’est vers 2006 ou 2007 que je découvre Jamendo, ainsi que des sites comme Altermusique ou dogmazic. Je ne sais plus par quel moyen j’entends parler d’un mouvement que je trouve bizarre : la musique sous licences libres. De la musique qu’on pouvait récupérer gratuitement et légalement, comme je l’avais fait pour mon système d’exploitation.

Un des albums qui cartonnait à l’époque, c’était « Listen » de Tryad. Je sortais d’une époque où je récupérais illicitement un peu de musique commerciale sur des réseaux comme Kazam ou encore sur Limewire… Toute une époque 🙂

J’étais déjà utilisateur de logiciels libres, mais de la musique sous licence libre, je me suis dit « Quoiiiiiiii ? »

J’ai donc lancé la lecture de l’album, m’attendant au pire, et une fois passé la première piste, je tombe sur « Breathe ». Et c’est le coup de coeur.

Je me suis alors mis à fouiller frénétiquement les sites de musique libre, et comme pour la musique commerciale, j’ai trouvé à boire et à manger.

Mais surtout des artistes que j’ai continué de suivre par la suite : Ehma, Roger Subirana (dont je reparlerai dans un futur billet), Zero Project, Strange Zero, In Limbo, Marker Beacon ou plus récemment Lily Anne Jutton. J’ai dû en oublier une tripotée ou deux, mais cela m’a permis de m’ouvrir à des univers musicaux que j’aurais boudé autrement…

4 réflexions sur « Confession d’un amateur de musique, épisode 4 : ma découverte de la musique libre avec Tryad… »

  1. Salut,
    Le premier album sous licence art libre ou creative commons que j’ai écouté est « Soleil d’hiver » du groupe Lessazo, disponible sur le site altermusique. Puis, il y a eu l’album éponyme du groupe Garmisch (site blocsonic.com).

    Greg

  2. Un article qui apporte beaucoup de nostalgie Fred et pourtant pour une époque pas si lointaine.
    Perso, ma première démarche concernant la musique libre a été la découverte comme tu le cites du site Altermusique sur lequel j’avais découvert le groupe Lessazo , un groupe musical et dont les deux albums « Soleil d’Hiver » sont toujours restés un véritable coup de coeur. Après j’ai élargi mes recherches en matières de sites sur la musique libre et sur tes pages, j’ai découvert l’ami Nikos alias Zero-Project, StrangeZero et tant d’autres.
    Beaucoup de bons moments musicaux et d’artistes découverts dans des univers souvent intéressants mais après, le fameux les goûts et les couleurs a fait le reste. Nous avons également assisté à l’évolution des sites consacrés à la musique libre et cela me parait moins bien qu’avant.
    Mais pour ceux qui n’aurait pas encore trempé le bout de leur nez dedans, il y a des tas de découvertes à faire.

Les commentaires sont fermés.