Nolubuntu, une distribution GNU/Linux qui se résume à du siphonnage de compte bancaire ?

Derrière ce titre foncièrement putaclic, mais dont le contenu est raccord, il se cache un problème fondamental, celui du financement du logiciel libre. Il est classique de récolter des fonds via la vente de support technique ou d’autres produits, comme des coffrets de CD/DVD contenant la distribution, des tee-shirts, des mugs ou autres tapis de souris. OpenBSD ou la Slackware Linux en sont des exemples parfaits.

Mais il y a aussi des méthodes franchement limites, comme celles de proposer des distributions GNU/Linux volontairement bridées et faire payer le prix cher des options comme l’installation de Wine ou de VirtualBox.

Il y a bien sûr la ZorinOS qui fait payer l’accès à des thèmes complémentaires et des codecs non libres, mais il y a pire. J’ai nommé la Nolubuntu. Distribution dont les agissements me font penser à ce xkcd

La nolubuntu ? Elle est basée sur la Fedora Linux, et non la Ubuntu comme son nom pourrait laisser le penser. Le pire ? C’est d’annoncer la disponibilité de futures version allant de 20 à 50$ pour obtenir VirtualBox ou encore Wine… Mais le plus simple est encore de montrer le tout en vidéo, du moins tant que le site existe encore…

Outre le fait que le site internet est encore incomplet, j’en arrive à me demander si certaines personnes ne jouent pas sur la technophobie des utilisateurs pour se faire des gonades en or… Nolubuntu, le retour de la vengeance de Micro-R OS ?!

Allez, bonne journée et sans rancune, hein ?

22 réflexions sur « Nolubuntu, une distribution GNU/Linux qui se résume à du siphonnage de compte bancaire ? »

  1. Il y en a qui ne doute de rien.
    Déjà un site sous Wix, ça fait sérieux :/
    Ensuite, tu sembles te tromper : elle est basée sur openSUSE (je ne sais pas ce que ça vaut) et le fondateur voudrais changer pour Ubuntu ou Fedora.
    Par contre, je dois être bête, mais il est possible d’utiliser, sous Ubuntu, APT pour installer un logiciel, donc à moins de supprimer APT, je vois mal comment il va empêcher un apt install winexxx (faudrait juste mettre à jour à la main sources.list ?)…
    Le mot « bouffon » me vient à l’esprit.

    1. Je rejoins le questionnement de Gilles. Etant au boulot je n’ai pas regardé la vidéo, je ne sais donc pas si l’information si trouve. Mais comment empêcher l’installation d’un logiciel spécifique ?
      Surtout si il propose un gestionnaire courant tel qu’aptitude, yum ou dnf.

      Et si encore il s’agit de dépôt restrictif puis premium. Il ne suffirais pas de se câbler sur un autre dépôt plus « ouvert » ?

      Si c’est le mot « bouffon » qui vient à l’esprit de mon VDD, ici, pour moi il s’agirait surtout d’abus de « confiance ».

  2. C’est moi … ou y’a rien sur ce site ?
    Qui peut avoir confiance en çà ?

    Et, qui serait stupide pour payer ce que les distributions, en général, proposent toutes gratuitement !

    Ça me rappelle un autre projet sur clé USB, déjà à l’époque, du temps où je faisais partie de l’équipe de Knoppix-fr.org, sous mon pseudo ‘the_CName’. Il y avait eu un projet qui dérivait de Knoppix, copié sur le principe de la Dawn Small Linux, qui voulait se faire payer sa dîme, aussi.
    Je peux vous dire qu’on a fait en sorte de vite l’enterrer !
    Grrrr…

    1. C’est encore du travail en cours. Il aurait mieux fallu d’abord finir l’ISO, le site et se faire de la promotion en se mettant sur la liste d’attente de Distrowatch… Enfin, je dis ça…

      Il n’est pas interdit de vendre du logiciel libre, mais il y a l’art et la manière de le faire. Cf OpenBSD ou encore la Slackware Linux.

      1. OUI, Fred …

        Je sais très bien qu’il n’est pas interdit de vendre du Logiciel Libre, ni de l’Open Source, d’ailleurs. Cela fait longtemps que je l’ai compris … et, certaines grandes distributions « GNU/Linux » ont bien compris qu’elles pouvaient packager et/ou vendre du service autour … mais pas le contenu de la distribution en lui-même, puisqu’il est accessible gratuitement généralement. Bien souvent, tu peux même télécharger l’iso du projet, tout autant gratuit …

        Là, c’est quand même autre chose … y’a un delta dans la différence !
        C’est plus du « piège à gogo » !

  3. « Il n’est pas interdit de vendre du logiciel libre, mais il y a l’art et la manière de le faire. »
    T’as tout résumé ! 😉
    A quand un bullshit de zorin justement, puisque tu l’a cite ?

    1. L’union de la carpe et du lapin ? Si je veux du BSD facile d’accès, je n’ai qu’à me tourner vers GhostBSD ou PC-BSD.

      UbuntuBSD est un projet qui ne fera pas long feu, comme toute tentative d’employer un coeur BSD avec des outils GNU. Debian a mis de côté le projet, non ?

      Les dernières ISO de test pour la Debian kFreeBSD date… d’août 2015 !

      https://kfreebsd.eu/~stevenc/d-i/installer-kfreebsd-amd64/current/images/

      PacBSD, anciennement ArchBSD, est à peine mieux. La dernière ISO d’installation date de juillet 2016 :

      http://www.pacbsd.org/news/new-iso-available/

  4. Pour moi cette distrib ne mérite meme pas un article.
    Le fait qu’elle essaye de « vendre » de logiciels gratuits et open-source ne me choque pas plus que ça.
    « Buziness is business » comme dit l’addage.
    Mais il faudrait surtout etre con de payer un truc quand on le retrouve gratuitement dans 250 autres distrib.
    Cette « pseudo distrib » est donc, selon son modèle économique, déjà morte.
    C’est dûre loi de la nature. Les faible (pour ne pas dire les cons) nourrissent les forts.
    Le monde est pave de profiteurs
    Moi qui sui de Suisse, mon grand-père disait toujours (paix à son âme) : « Pour un pays qui n’a ni mer ni océant, la Suisse est un beau repère de requins »

  5. salut Fred,
    Je vois que tu est revenu sous Mate. Plus de bug alors.
    Bon concenrnat ce logiciel, je ne comprends pas le but de ses devs.
    Ils feraient mieux d’offrir leurs compétences à une distrib qui fonctionne déjà.
    Je ne pense pas qu’ils vont attirer du monde avec ce truc. C’est trop gros pour être vrai.
    Je pense même que c’est un poisson de Août??????
    @Plus

  6. Complément,
    J’ai une question bête: Quelqu’un a t’il déjà réussi à utiliser « WINE » ce truc qui n’est pas fini et ne sera jamais fini ?????
    Je pense que la communauté LINUX en général ferait mieux de convaincre les grandes entreprises du logiciel tiers de développer aussi pour linux. Je suis convaincu que si les softs comme Photoshop par exemple trouverons preneur si la version Linux était disponible même en version payante, car un utilisateur qui paierait pour l’avoir sous Windows, ne serait pas contre de payer sous linux, car le soft dont il aurait besoins est disponible pour tous les OS qui existent. Je trouve cela complètement débile de la part des éditeurs de négliger autant une parties des utilisateurs.
    Par contre il faut dans le même temps que la communauté Linux arrête de se faire la guerre pour savoir qui sort la distrib la plus pourrie dans le cas présent « Nolubuntu ».
    et les projets qui ne mènent nul part comme les mélanges Freebsd et linux.
    Même dans le monde professionnel , HP par exemple, utilise une base Linux pour leurs firmwares et OS sur les baies de stockage, mais développe une interface d’admin sous Windows ????
    Et dernier point, qui pourrait développer un soft autre que ce p……n de JAVA pour les navigateur????

    A plus,

  7. Il semble évident que les articles #méchantfred ont leur utilité. Là il ne s’agit pas d’une saleté ou d’une sale bête mais bien d’une saloperie !
    Comment un site comme ‘distrowatch’ peut-il proposer un lien vers cette arnaque ?

Les commentaires sont fermés.