Confession d’un amateur de musique, épisode 3 : ma découverte de la folk avec Simon et Garfunkel.

Après un épisode consacré à Dead Can Dance et aux musiques médiévales, puis au rock progressif via Genesis, passons à la folk.

J’ai découvert très jeune le duo folk. C’était via une compilation de leur cinq albums studio sorti à la fin des années 1980, début des années 1990. Ce fut mon cadeau d’anniversaire. Même si j’ai eu du mal avec les deux premiers albums du duo, mon coup de coeur primaire a été avec les créations du duo a été l’album « Bookends », l’avant-dernier album studio officiel sorti en 1968.

Il contient un de mes titres préférés, « Old Friends ».

Par la suite j’ai appris à apprécier des titres comme « A Simple Desultory Philippic (or How I Was Robert McNamara’d into Submission) », « Richard Cory », « The Boxer » ou encore « He Was My Brother ». Je dois dire que j’ai eu du mal par la suite à accrocher à d’autres créations inspirées folk, car trop orientées spirituellement ou trop larmoyante.

Dans les artistes « commerciaux » inspirés folk qui m’ont réconciliés avec le genre ? Les premiers albums du groupe d’indie pop écossais « Belle and Sebastian », spécialement « Tigermilk », « If You’re Feeling Sinister » et « Fold Your Hands Child, You Walk Like a Peasant » (que j’écoute alors que je rédige cet album.

Mais aussi « Hope Sandoval & The Warm Inventions » avec sa pop matinée de folk. Dans les artistes « non commerciaux », il serait dommage d’oublier Josienne Clarke et Ben Walker qui m’a réconcilié avec la folk anglaise quand j’en avais besoin. Et aussi un certain Moon Rambler qui semble avoir pris un peu de recul par rapport à la scène musicale.

7 réflexions sur « Confession d’un amateur de musique, épisode 3 : ma découverte de la folk avec Simon et Garfunkel. »

  1. Je n’ai sans doute pas passé assez de temps avec Simon Et Garfunkel mais j’ai toujours aimé leur talent dans les harmonies et les mélodies. Pour ma part, je suis plus folk coté Joan Baez (que j’ai eu la chance de voir plusieurs fois) qui a une voix peut-être plus classique et technique, enfin c’est différent.
    Je comprends par ailleurs que tu cites Belle & Sebastian et j’avais pu voir que tu aimais ce style à travers tes choix de bandcamp, même hors folk. On est parfois amoureux de certains sons sans savoir vraiment pourquoi.

    Enfin bon, tu m’as quand même laissé sur ma faim avec les deux compères. Tu n’as pas parlé des tentatives solo de Paul Simon non plus.

    1. Pour des duos comme celui de Simon & Garfunkel, les membres sont souvent écrasés par leur participation au groupe, et les tentatives solos ne sont pas très souvent couronnées de succès.

      Un autre exemple, c’est la carrière solo assez « faible » de Beth Gibbons en dehors de Portishead.

    2. Je rejoins Iceman sur la plupart des points.
      Par contre, parler de tentatives solos de Paul Simon, c’est un peu rude non ? Et « Still crazy after these years » alors ? Album sublime à mes oreilles « Surprise » de 2006 ?

  2. Quand je pense qu’un de leur plus grand succès « Mrs Robinson » composé à deux guitares sèches est longtemps resté dans l’anonymat, avant qu’un ingé-son ne le remastérise en rajoutant un peu de percussion et de rythme. Du pur folk voulu par Paul Simon, c’est devenu un des titres pop les plus diffusés dans le monde. On ne reste jamais maître de ses créations.

    1. Ce n’est pas Mrs Robinson, c’est « The Sound of Silence ». La version guitare sèche se trouve sur « Wednesday Morning 3 AM » (premier album), retouché dans l’album suivant « Sounds of Silence ».

      Sauf erreur de ma part 🙂

  3. Je corrige ce que j’ai dit sur diaspora* : je connais Belle and Sebastian, au moins de nom. Ce sont ceux du dernier paragraphe que je n’avais jamais entendus.
    J’ai commencé à écouter tout ça; Josienne Clarke et Ben Walker m’ont fait penser à Antonina Krzysztoń, un peu. Elle est connue en Pologne, mais pas tellement à l’étranger, je crois. J’aime particulièrement ses reprises des chansons de Karel Kryl (sur YT, on peut trouver notamment Małej wiary, Braciszku et Motyl, parmi mes préférées).

Les commentaires sont fermés.