Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 8 : GNU/Hurd.

Je sais, j’ai mis énormément de temps à sortir ce nouvel épisode de la série « Les projets un peu fous du logiciel libre », mais l’attente en valait la peine. Le huitième épisode est donc consacré à GNU/Hurd, qui est sûrement le projet le plus fou et le plus moqué du logiciel libre.

Noyau du projet GNU, il est plus vieux que Linux lui même… Dans la célèbre « dispute » entre Linus Torvalds et Andrew Tannenbaum, concernant le choix d’un noyau monolithique au lieu d’un micro-noyau (comme celui prévu pour GNU) en janvier 1992, Linus Torvalds déclara :

« […]If the GNU kernel had been ready last spring, I’d not have bothered to even start my project: the fact is that it wasn’t and still isn’t. Linux wins heavily on points of being available now.[…] »

Ce qui donne traduit ?

« […]Si le noyau de GNU avait été prêt au printemps dernier, je n’aurais pas pris la peine de même commencer mon projet: le fait est qu’il n’a pas été et est toujours pas. Linux gagne en grande partie sur le fait d’être disponible dès maintenant.[…] »

Le printemps dernier étant bien entendu celui de l’année 1991. Bref, 25 ans sont passés, et si on va sur le site officiel de GNU/Hurd, on s’aperçoit que les options sont limités. La seule distribution fonctionnelle ? Une image disque avec une Debian GNU/Hurd.

J’ai donc récupéré l’image ISO de la dernière version (mars 2016), et j’ai donc suivi les instructions disponibles aussi sur la page du projet chez Debian pour tester l’ensemble. Le noyau GNU/Hurd ne semblant être fonctionnel qu’en 32 bits pour le moment.

gnuhurd001

Une fois l’ensemble lancé, j’ai reconfiguré le clavier, comme conseillé, puis j’ai lancé le duo apt-get update et apt-get upgrade. Oui, je suis un peu malade. Histoire d’avoir un noyau et un ensemble relativement à jour 😀

La Debian GNU/Hurd mise à jour, j’ai fait redémarré le tout et j’ai installé un compte utilisateur classique. Puis, j’ai fait chauffer mon ami Kazam pour capturer la distribution en action.

Malgré les aléas du direct, je dois dire que voir fonctionner GNU/Hurd est un plaisir de fin gourmet. Le morceau de choix ? Voir fonctionner Mozilla Firefox 45.0.2 sous GNU/Hurd. Non, je ne plaisante pas 🙂

Allez, on va dire que dans 10 ans, le noyau sera soit suffisamment stable pour être utilisable… Soit il aura fini sa vie dans un musée consacré à l’informatique libre 🙂

4 réflexions sur « Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 8 : GNU/Hurd. »

  1. Je viens de tester Hurd dans une machine virtuel et Gimp se lance par contre effectivement Abiword ne veut pas. Un petit souci avec le clavier en qwerty mais pas de plantage.
    Je poste ce commentaire depuis Debian Hurd.
    A pluche

  2. bonsoir ,
    j’ai regardé aussi l’historique sur les évolutions , cela a un peu repris vers 2011 a 2013 avant d’aller du côté de Debian Hurd.

    maintenant le bilan est un peu dur pour Gnu Hurd :
    environ de 3 a 6 mois , il y a tant d’évolution matériel et système , que le reste a du mal a suivre
    ( sans parler des differentes évolutions des compilateurs et bibliothèques ) , tant qu’il y aura si peu de developpeurs sur ce sujet , cela risque de mourir comme le 32 bits …

    déjà pour les linux , drivers et environnements c’est dur pour les distribution linux , c’est assez compliqué pour les BSD qui sont plutôt en marché force pour progresser / évoluer , alors pour des noyaux prototypes cela semble de plus en plus compliqué de nos jours

    je reste surpris que côté FSF , il n’y a pa eu plus de monde sur le projet , ce qui explique se résultat ( ou alors ils avaient aussi envisagé de partie sur un noyau BSD , plutôt que Hurd )

    1. GNU/Hurd a fait un mauvais choix technique dès le départ : le micro-noyau. Ce que l’histoire de linux a prouvé, c’est que le micro-noyau, c’est bien beau sur le papier, mais dans le monde réel…

      On peut aussi penser que la FSF a compris que le noyau GNU/Hurd restera du domaine du « jouet » désormais, car un noyau comme Linux a pris sa place.

      Et GNU basé sur un noyau BSD, intéressant 😀

Les commentaires sont fermés.