Deepin GNU/Linux 15.2 : 3 mois après la version 15.1, quoi de neuf ?

Il y a 3 mois de cela, en février 2016, je parlais de la Deepin GNU/Linux 15.1. Une personne m’a contacté par courrier électronique pour me demander si j’allais aborder la Deepin GNU/Linux 15.2 qui est sortie fin mai 2016. Ayant un trou dans mon agenda, j’ai décidé de m’y attaquer.

Toujours basée sur la Debian GNU/Linux, les développeurs ont décidés de faire un sacré bond en avant et de proposer le noyau Linux LTS 4.4 ! J’ai donc récupéré l’ISO de la Deepin GNU/Linux 15.2 pour savoir ce qu’elle nous propose. Je suppose qu’en 3 mois, il n’y a pas dû avoir des trillions d’améliorations, mais c’est une occasion de voir si ma conclusion précédente était toujours d’actualité :

Une bonne surprise donc. Comme des publicités informatiques le disait dans les années 1990, « À suivre… »

Après avoir récupéré l’ISO et vérifié la somme MD5, j’ai utilisé Qemu… Pourquoi pas VirtualBox ? Au moment où je rédige cet article, il a tendance à planter comme un MS-Windows Millenium sous amphétamine en conjonction avec le noyau Linux 4.6.0/4.6.1 🙁

Donc, utiliser les lignes de commandes suivantes :

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qcow2 disk-deepin.img 128G
Formatting 'disk-deepin.img', fmt=qcow2 size=137438953472 encryption=off cluster_size=65536 lazy_refcounts=off refcount_bits=16
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk-deepin.img -cdrom deepin-15.2-amd64.iso -boot order=cd &

Pour mémoire, kvm64 est l’alias pour la ligne de commande suivante (2 CPUs virtuel, clavier français, 2 Go de mémoire vive, circuit son ac97 et le support de la virtualisation matérielle) :

qemu-system-x86_64 -smp cpus=2,threads=1 -k fr -m 2048 -soundhw ac97 -enable-kvm

Au démarrage, deux options. Soit on installe la Deepin, soit on démarre en mode « sans échec ». Dommage qu’il n’y ai pas d’ISO live pour avoir un premier aperçu.

L’installateur est le même que celui de la version 15.1. Sauf que cette fois-ci, il ne pousse pas de hurlante quand à sa présence dans une machine virtuelle. Apparemment, seul VirtualBox serait visé ?

Après avoir sélectionné le clavier, on passe au remplissage d’un formulaire tout ce qu’il y a de plus classique 😉

L’installation se lance après qu’on est choisi le disque à utiliser. 10 minutes plus tard, l’ensemble est installé et on peut passer à la configuration post-installation.

J’ai juste vérifier la présence de mises à jour, et rajouter le clavier français à l’environnement Deepin via la barre de réglages qui est des plus intuitives.

Ensuite, j’ai lancé mon ami Kazam pour montrer la distribution en action.

Je dois dire que cette distribution est vraiment en train de confirmer l’impression que j’en avais eu février 2016.

Mes seules critiques ? WPS Office et Chromium par défaut. Dommage aussi que le magasin d’applications de la Deepin soit aussi en anglais, mais cela n’est pas trop handicapant, étant donné qu’il est très bien conçu lui aussi. Et surtout l’absence d’une ISO pour tester avant d’installer en dur ou en virtuel, l’environnement Deepin.

On voit le travail de développeurs qui savent se sortir les doigts du fondement, et qui propose un résultat qui a dû être longuement testé avant d’être proposé au « grand public ».

La désinstallation des programmes est un peu bizarre mais est au final assez pratique. Dommage cependant que l’installation des traductions ne soit pas faite automatiquement. Le rajout de Spotify, Skype et Steam sont des bonnes idées pour aider à une migration en douceur.

Voir des développeurs consciencieux, ça fait du bien. Malgré l’utilisation en machine virtuelle, Deepin s’est montré véloce à l’utilisation, ce qui est une très agréable surprise.

L’utilisation d’un base Debian GNU/Linux est un gage de sérénité. Si je devais lui mettre une note sur dix, ce serait un bon huit. La présence de WPS (plus adapté au marché chinois de la Deepin GNU/Linux) et de Google Chrome sont des facteurs à prendre en compte pour les utilisateurs des autres pays.

À vous de voir maintenant !

19 réflexions sur « Deepin GNU/Linux 15.2 : 3 mois après la version 15.1, quoi de neuf ? »

  1. Merci pour cette découverte. Cela parait esthétique et très bien pensé!
    Distrowatch précise bien « Basée sur: Debian (Unstable) »…

    Un concurrent à MATE ou aux bureaux obèses ?

      1. Merci pour cette précision.

        Pour les personnes débutant sous Linux, je note qu’ils ont intégré un logiciel d’assistance à distance et préinstallé CrossOver 15.

        J’ai aussi jeté un coup d’œil au site de WPS Office for Linux Community.
        Il y est indiqué : « Due to some reasons, all of the old version of WPS Office for Linux Community is down, we will push a new version as soon as possible ».

        Pas très causant les développeurs de cette suite bureautique inconnu 🙁

  2. Merci, j’avais testé une des premieres versions sans etre emballé
    Mais alors la chapeau (chinois !)…
    Encore un effort pour des fonctionnalités supplémentaires et une accessibilité (serveurs tres lents) plus souple.
    A moins qu’une manjaro/arch deepin viennent mettre un rayon de soleil supplémentaire. (ou alors deepin passe en rolling qui sait ?) et la on aura une belle alternative.

    Merci pour votre blog

    1. Bonsoir, très bonne distro que j’ai essayée en dur pour voir. À priori de mémoire, c’est une rolling release non? Ça ne vaut pas une debian mais c’est celle que j’installerai chez mes proches (ou une handy si leur machine est vieille).
      @+ gempaouindo

  3. Effectivement, je viens de tester (Live USB), ça semble plutôt lourd, mais bon sans les drivers Video.
    Mais ça a l’air bien sympathique (Le control center, une bonne idée)
    Après l’utiliser au quotidien , c’est autre chose.
    A+

  4. Je suis allé sur le site pour voir la taille de l’Iso et elle est quand même assez volumineuse (2.2GO).
    Cela en fait quand même une version originale qui change un peu de ses concurrentes. Habitué à XFCE j’avais un peu zappé la lenteur de Gnome mais la version me semble sympathique.
    Si j’arrive à télécharger la version je me ferais ma petite opinion.
    A pluche.

  5. Toujours des choix étranges dans la construction de cette distribution.
    Pour la version 15.0 et 15.1 on avait un daemon mal foutu, pour cette version 15.3 des appels systemed plus que discutable. On verra dans les prochaines semaines mais je pense que cette version est, comme ses précédentes, pourvue de faille(s) importante(s).
    Si on mets de coté ces spéculations… trop lourd et trop lent à mon gout. Mais elle à au moins le mérite d’être utilisable et vu la qualité des ISO en ce moment c’est déjà exeptionnel (triste à dire…).
    « WPS Office et Chromium par défaut. »
    Chromium, après tout pourquoi pas… le navigateur se défend (bien que je soit partisant de Firefox également). WPS Office c’est tout de suite moins acceptable, surtout vu les progrès de LibreOffice depuis plus d’un an.

  6. Très belle distribution, bien pensée et bien construite. Mais pour l’avoir fait tourner en dur un petit moment (15.1.1), il y a encore trop de bugs pour moi. J’estime qu’elle n’est pas encore assez mure pour l’utiliser au quotidien, sans avoir à mettre quelques fois les mains dans le cambouis !
    A suivre avec attention pour l’avenir.

  7. ‘LLo,

    Il y a même chez manjaro une version deepin-minimal de dev (1 Go) qui m’a embêté/surpris:
    Embêté car c’était la dernière des sept minimals que je n’arrivais à gérer dans la e20-buildy (aka « la buildeuse » ;-)) avec lequel je m’amuse en ce moment & surpris car cela change le bureau & plutôt en bien..!

  8. Bonjour
    Déjà, sympa le preview test super réactif 🙂

    > Dommage qu’il n’y ai pas d’ISO live pour avoir un premier aperçu.

    Ah si, quand tu lances l’ISO la seconde entrée t’emmène sur Deepin *Live*.

    > WPS Office et Chromium par défaut.

    Je dirais même plus, *Google*-Chrome-stable.
    Kingsoft Office est assez répandu sur Android où la suite est bien appréciée. L’éditeur est chinois (Guangdong) et mon avis est que c’est sain qu’ils se tiennent la main entre compatriotes ;o} Pensez à certains élus qui pour « développer l’avenir numérique dans l’héxagone », livrent 12 millions d’écoliers à Microsoft surface (j’ignorais que le pays avait besoin d’autant d’agents de surface mais bon).

    Sur mes tests avec les mêmes options de machine virtuelles sauf : Live et un swap de 512 MB l’occupation mémoire reste scotchée sous 370 Mo une fois les applis refermées.

    @abeille0767 : merki le memo repos !

    @Tom : tu es sérieux sur le « manque de sécurité » de la distro pour Mme Michu ?

    @dis pas de quels bugs parles-tu pas ?-)

    1. Bonjour kozaki,

      Oui je suis sérieux.
      « @dis pas de quels bugs parles-tu pas ?-) » la formulation est étranges mais si j’ai bien compris ça veux dire aue je devrai préciser ? Soit.
      Pour la version 15.0 et 15.1 je l’ai déjà fait lors du précédent billet datant de février, je t’invite à suivre ce lien pour le voir : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=14072#comment-27889
      Pour la version actuelle aucun bug report n’est encore sorti. Dans la version actuelle on suspecte toujours le même genre de problèmes (suspecte j’ai dit), on verra si c’est avéré ou non.

      J’ajouterai deux choses :
      1/ il faut arrêter de croire que Mme Michu utilise GNU/Linux, c’est une partie très minoritaire de la minorité qui utilise ces systèmes.
      2/ c’est pas parce que c’est Mme Michu qu’on peu construire ses applis n’importe comment.

      1. Pour Google Chrome il est je crois très apprécié de l’autre côté du grand firewall « rouge ». Un peu comme Radio Free America était un robinet de « liberté » vu de Berlin Est ou Leningrad.

        @Tom C’est vu :
        > Lastore-daemon se lance avec les privilèges root pour utiliser les commandes apt, et il écoute les messages dbus de chaque utilisateurs (donc non root également, ndlr).

        Oh, purée ! J’avais pas encore réalisé combien l’intégration inclue dans Deepin (le DE) va à l’envers de la règle « Fais une chose mais fais là bien » –au coeur de la stabilité et modularité des systèmes basés sur UNIX et ses petits.

        On s’est peut-être mal compris sur Mme Michu.
        On met en place un atelier #diy électro-numérique à la maison de quartier de ma banlieue [1]. Je m’occupe de la partie Fais-mieux-avec-moins en me basant sur des projets open source KISS, efficaces et sûrs. Mme Michu et John Smith sont tous ceux de 7 à 77+ ans sachant *voir* l’intérêt pour eux desdits systèmes KISS, efficaces et sûrs [2]. De ceux ayant simplement besoin d’une galette *Buntu, à tous ceusses persuadés qu’un PC efficace est cher, car neuf is ze solution (à leurs complexes/flemme mais ils peuvent pas tous s’en payer), est trop compliqué/à-anti-viruser/laisser-à-leur-gosse-qui-va-le-casser, touçatouça.
        Pour celà on retape, puis on teste et fait tester des OS. Les collègues vitrés un Fenêtres® « Starter » et les deux autres gusses une palanquée de distributions avec un balancier variable entre les 3 objectifs. [3]

        > 2/ c’est pas parce que c’est Mme Michu qu’on peu construire ses applis n’importe comment.

        > @dis pas de quels bugs parles-tu la formulation est étrange

        +1; en fait « @dis pas de quels bugs tu parles » m’avais paru plus étrange ;-}

        D’où ma question Tom 🙂


        [1]: tof du lieu à mi-parcours https://trello-attachments.s3.amazonaws.com/573f25ac4a0ccdb2e89df872/1479×835/e56914cfd7d2e9a89c82202f4ca21b8b/WP_000341.jpg

        [2]: antiX on Mama’s AMD 3000: a feedback http://antix.freeforums.org/antix-on-mama-s-amd-3000-a-feedback-t6315.html

        [3]: Test real-life de systèmes légers sur Pentium 3 120 MB (ou plus): https://www.youtube.com/playlist?list=PLOJlSRU-hcKu52UJftmc9FY0qoT0PjDgM

  9. bonjour,
    j’ai essayé deepin 15.0 et depuis je le garde installé sur un de mes ordinateurs,dommage que les autres distributions linux ne sont pas pensées avec la même ergonomie.
    pour tous autres renseignements sur « deepin »,il y a un site en français :
    http://deepin-fr.org/
    bonne journée

  10. Deepin DE 15.2 fonctionne parfaitement sur Antergos grace au dépot community de Arch. il est toutefois plus gourmand en ressource que Gnome-shell.

  11. Bonjour, je viens avec bcp de difficulté de m’installer Linux Mint. Dommage que je n’ai pas lu votre article avant. En tous les cas, je suis ravi depuis que je suis sur linux. J’ai découvert Linux par un ami et franchement, je ne regrette pas windows ni même mon mac.

Les commentaires sont fermés.