Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 7 : Pan, LE client libre pour Usenet.

Pour ce septième billet de la série « Les projets un peu fous du logiciel libre », j’ai eu envie de parler de Pan, LE client libre pour Usenet. C’est un projet relativement vieux, car l’une des premières versions numérotée 0.4.3 est sortie en… août 1999 !

Merci l’internet Wayback machine 🙂

Mais avant tout, c’est quoi un client Usenet ? Internet de nos jours, on le résume à la toile qui est né en 1992. Sauf qu’il y a d’autres aspects, comme les forums usenet. Ce sont les ancètres des forums qui pullulent sur la toile, mais avec une hiérarchie mondiale.

C’est aussi le lieu d’une des plus célèbres controverses du monde libre en 1992, avec le long fil entre Andrew Tanenbaum et un certain Linus Torvalds sur l’obsolescence du noyau linux qui n’était qu’en version 0.0.2 à l’époque. Merci google groups pour avoir conservé une archive du débat 🙂

En 1999, il y a un projet de client pour le tout jeune Gnome qui est lancé, PAN pour « Pimp-ass newsreader ». Inutile de me le demander, je ne traduirai pas. C’est aussi un des rares clients qui respecte le GNKSA, pour « Good Net-Keeping Seal of Approval« , en gros des règles d’hygiène minimale pour les personnes qui utilisent Usenet : pas de réponse au dessus du message cité, possibilité d’annuler un message posté, respect des bases d’utilisation des forums usenet. Les vieux de la vieille qui ont connu Outlook Express 6.0 savent de quoi sont capables les pires clients usenet.

Entre 1999 et 2004, jusqu’à la version 0.14.2.91, le logiciel est développé en C. En 2006, le développement recommence, mais en C++. Pour l’occasion, on passe à la version 0.90, certain que la mythique version 1.0 est proche… 10 ans plus tard, nous en sommes à la version 0.140… Merci à la page oldnews du site de Pan pour les références historiques.

Bientôt 17 ans que le logiciel est développé, et toujours pas de symbolique version 1.0 en vue. M’occupant de maintenir la version de développement dite git du client usenet sur AUR, je me suis dit que ce serait une entrée parfaite pour la série « Les projets un peu fou du logiciel libre. » Donc acte.

J’ai donc fait compiler le futur Pan 0.141 alias « Tarzan’s Death » et j’ai décidé de faire une vidéo pour vous montrer l’outil en action. Vidéo dans laquelle je n’ai fait qu’effleurer la surface du logiciel 🙂

Oui, Usenet c’est vieux. Oui, sur certains plans, c’est dépassé. Mais de voir que ce mythique client est toujours en développement 17 ans après sa toute première version, ça fait chaud au coeur !

9 réflexions sur « Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 7 : Pan, LE client libre pour Usenet. »

  1. Que de bons souvenirs avec PAN.
    Je vois que je ne l’ai pas compilé depuis la version 0.139 . Malheureusement, il risque de tomber en désuétude, maintenant que Gnome a son propre client de News (c’est comme cela qu’on appelait Usenet).

    1. Il me semble que Gnome News (à part si y’en a un autre) est uniquement un client RSS et non de Newsfeed ^^ A moins que ce soit autre chose.

  2. C’est une bonne chose si tu as pris du plaisir pour faire cette petite vidéo 😀
    J’ai vu qu’en 2012 la version c’était: Pan 0.139: « Sexual Chocolate ». cela prouve quand même que l’humour est toujours au rendez-vous.
    A pluche.

    1. Faute avouée… Sinon, concernant la censure de la fin de ton commentaire, un blog est considéré comme un organe de presse depuis un arrêt de la Cour de Cassation : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2011/10/08/un-blog-est-un-organe-de-presse.html

      Ce qui met les écrits postés dessus comme tombant sous la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Et les propos potentiellement racistes et / ou discriminatoires en fonction de la couleur de la peau, de la confession, du sexe ou de l’orientation sexuelle n’ont pas droit de cité ici.

  3. Les newsgroups uniquement « texte » sont tombés en désuétude et un client comme Thunderbird remplissent très bien la fonction de lecteur NG.
    Et pour les binaires, y’a mieux (sabnzbd par exemple).

Les commentaires sont fermés.