Vieux geek, épisode 58 : Redneck Rampage, un des premiers FPS complètement déjanté.

Le monde des FPS aussi connu sous le nom de Doom-like a toujours été marqué par des ambiances sombres et sérieuses. Même si des projets comme Rise Of The Triad flirtait avec le déjanté, il faudra attendre l’arrivée de Duke Nukem 3D en 1996 (soit deux ans après la sortie de Doom et Doom 2) pour avoir un jeu qui ne se prend pas au sérieux avec au menu des blagues graveleuses et franchement en dessous de la ceinture.

Serious Sam, sortit en 2001, fut l’exemple parfait du FPS qui ne se prend pas la tête et qui tombe dans le parodique et l’humour non-sens en l’assumant. L’annonce de la libération de son code source en mars 2016 m’a fait me souvenir d’un titre développé par Xatrix Entainternment aussi connu sous le nom de Gray Matter Interactive et racheté par Activision en 2002.

On doit à Xatrix le premier expansion pack pour Quake 2, « The Reckoning », le mafieux « Kingpin », mais aussi un jeu plus que déjanté… J’ai nommé Redneck Rampage.

Sorti en 1997, il pousse le côté déjanté au maximum de Duke Nukem 3D – dont il utilise le moteur – en se plongeant dans le Sud des États-Unis, plus précisément dans l’Arkansas. Les protaganistes sont deux « rednecks », Leonard et Bubba. Le terme pour traduire redneck serait… « plouc » 🙂

Leonard et Bubba doivent secourir leur truie primée Betsie et au passage contrecarrer une invasion alien. Tout le folklore sudiste est présent. Sans oublier le fait que l’alcool fait remonter le niveau de vie du joueur même s’il ne faut pas en abuser sous peine de le payer très cher.

Tout est l’avenant. J’ai donc récupéré la version démo du jeu via Abandonware Magazines et le CD jadis fourni avec le numéro 23 de PC-Team. J’ai utilisé Dosbox pour lancer le jeu et Kazam m’a servi pour faire la capture vidéo ci-après.

Même si le jeu fait son âge, il aura 20 ans en 2017, son côté bien déjanté permet de passer une partie de franche rigolade… Surtout si on aime l’humour bien graveleux… Et la musique country 🙂

15 réflexions sur « Vieux geek, épisode 58 : Redneck Rampage, un des premiers FPS complètement déjanté. »

  1. Ah oui, je me souviens….et en même temps pas trop car je n’y ai pas joué chez moi. Mais effectivement c’est une période où les FPS faisaient preuve d’originalité au niveau des univers, par rapport à maintenant, en tout cas. Car maintenant, les licences sont installés et on tombe vite dans le cliché GI de l’espace contre méchats Aliens (on peut y voir un message politique par ailleurs, mais bon… y’a l’UPR qui rode, faisons gaffe )

    1. Les zélotes de l’UPR connaîtront /dev/null s’ils commencent à me chauffer les oreilles. Sinon, c’est vrai que les FPS ont perdus en originalité depuis le dernier Serious Sam… Et ne parlons pas du merdique Duke 4 Ever…

      1. Je regrette aussi la disparition des FPS old school.

        Duke Nukem Forever c’est exactement ça, son univers, son humour et son histoire sont très réussis mais il est plombé par son gameplay CoD-like : limitation à deux armes, déplacements pas assez fluides, la regen de vie automatique…

        De manière surprenante c’est Fallout 4 qui se rapproche le plus d’un FPS old school en ce moment, bien que ce soit théoriquement un RPG.

  2. Je dois avoir le cd du jeu qui avait ete offert par le magazine pcteam.
    J’ai jamais reussi a le faire marcher sous XP. Mais sous 98, je me souviens que je m’étais bien marré avec ce jeu.
    Je vais essayer avec dos box. C’est vrai qu’avec le recul les fps c’est toujours la même chose. Redneck rampage me fait un peu penser a Postal 2. Pas toujours de tres bon gout mais qui a un univers bien décalé.

      1. J’ai retrouve le cd c’est le numero 66. Sur abandonware magazine, il n’y a pas le cd en lien visiblement.
        Par contre c’est redneck rampage rides again. D’après wikipedia c’est une suite.

  3. Il est disponible sur GOG.com, il s’agit en fait de la collection intégrale.
    https://www.gog.com/game/redneck_rampage_collection
    Pas pour Linux, hélas (Windows et OSX), mais ça devrait passer avec une VM XP.
    Je viens de voir ça alors que je viens de me racheter Day of The Tentacle (« remasterisé »), et dire que je possède ce jeu en version originale CD (avec la grosse boîte en carton) qui fonctionne encore très bien (ScummVM), je dois être malade.

      1. Bien sûr mais il y a DOSBox, de toute façon en matière de vieux jeux, seuls les jeux d’aventure et quelques RPGs m’intéressent.
        Et les jeux modernes ne m’intéressent pas (sauf peut-être Fallout 4).
        Et j’ai encore le matos pour les vieux trucs (un PC 286 et un PC 486 pour DOS, un PC P2 400 pour Win 95/98, un P4 pour XP).

          1. La place ?
            Le pavillon de Papa et Maman est bien pratique (en fait ces machines n’ont jamais changé de place), si j’en veux une, je vais la chercher, c’est à … 300 m. 🙂

  4. Je me souviens avoir pas mal tripatouillé l’éditeur de niveau, « Build ». Il était commun à tous les jeux partageant ce moteur (Duke Nukem 3D en tête de liste), et avec un peu de doc (pas facile à trouver à l’époque) et pas mal de prises de tête, on arrivait à faire ses propres maps.
    Sauf erreur (c’est ok pour dn3d mais pour Redneck Rampage je n’ai pas testé), pour les curieux l’éditeur est fourni avec le jeu (build.exe) et fonctionne très bien dans une dosbox 😉

Les commentaires sont fermés.