ZenWalk 8.0 béta : une distribution GNU/Linux basée sur Slackware Linux intéressante ?

La dernière fois que j’ai parlé de la ZenWalk, cela remonte à près de… 6 ans. En effet, mon dernier billet remonte à avril 2010. C’est à cause du – ou grâce au – billet proposé par Oliyeahh que j’ai eu envie de m’y plonger à nouveau.

Je l’avais abordé rapidement dans un en vrac’ de fin de semaine, dans une phrase plus que lapidaire : « Dans la série des distributions basées sur la Slackware Linux, je demande la version béta de la ZenWalk 8.0. »

Les notes de publication de cette Slackware Linux avec Xfce comme environnement graphique nous apprennent aussi la présence de LibreOffice, qu’elle est uniquement en 64 bits, et pour des raisons comme l’absence de support du multi-processus, Chromium remplace Mozilla Firefox. Super, la version libre de l’espiogiciel déguisé en navigateur internet de Google 😉

Quoique vu l’avancement d’electrolysis alias e10s dans Mozilla Firefox, ne serait-ce qu’au niveau des extensions les plus populaires, c’est pas la joie. Au 31 janvier, moment où je rédige le brouillon de cet article, electrolysis est prévu au mieux pour Mozilla Firefox 46 qui doit sortir en avril 2016.

J’ai donc fait chauffer mon wget et j’ai récupéré l’énorme ISO de la ZenWalk 8.0 béta pour voir ce qu’elle a dans le ventre.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://download.zenwalk.org/x86_64/8.0/zenwalk-8.0beta.iso
–2016-01-31 18:05:28– http://download.zenwalk.org/x86_64/8.0/zenwalk-8.0beta.iso
Résolution de download.zenwalk.org (download.zenwalk.org)… 91.121.50.95
Connexion à download.zenwalk.org (download.zenwalk.org)|91.121.50.95|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1055916032 (1007M) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : « zenwalk-8.0beta.iso »

zenwalk-8.0beta.iso 100%[=====================>] 1007M 4,01MB/s ds 4m 48s

2016-01-31 18:10:16 (3,50 MB/s) — « zenwalk-8.0beta.iso » sauvegardé [1055916032/1055916032]

Ensuite, j’ai lancé mon ami VirtualBox pour créer une machine « Linux 2.6 / 3.x / 4.x (64-bit) » avec 2 go de mémoire vive, 128 Go de disque virtuel et 2 CPUs virtuels. De quoi laisser de la place à la ZenWalk pour s’épanouir.

Après avoir démarré et sélectionner le clavier, on est obligé de quitter l’installateur, de créer les partitions à la main et de relancer l’installateur avec setup. Dommage que la SalixOS n’ait pas été copiée sur ce point précis. J’ai partionné en 3 : une partition /, une swap et une pour /home.

Une fois l’installateur relancé, on peut attaquer l’installation qui utilise le même outil que la Slackware Linux.

Un autre point auquel il faut faire attention : il n’y a aucun compte utilisateur créé lors de l’installation. Si on ne fait pas gaffe, on se retrouve au démarrage suivant à devoir se connecter en mode graphique au compte root pour créer un compte utilisateur… Pas biiiiiiiiien !

Évidemment, je n’ai pas fait gaffe… Ennuyeux 🙁

Le bon point est que j’ai pu créer facilement mon compte utilisateur via le menu Zenwalk / System / User Profiles.

Je n’ai pas oublié d’ajouter wheel à la liste des groupes pour pouvoir utiliser en toute tranquillité les outils systèmes depuis le compte utilisateur en cours de création.

Idem pour la langue d’utilisation, non définie à l’installation : je suis passé en français via le menu ZenWalk / System / System language configuration.

Une fois dans ma session utilisateur, j’ai lancé NetPkg pour installer les mises à jour.

La ZenWalk 8.0 béta étant à jour, j’ai lancé Kazam pour enregistrer la ZenWalk 8.0 béta en action.

Cette version m’a laissé sur ma faim, tout en sachant que c’est une béta et qu’il fallait s’attendre à des angles à arrondir. Mais ne pas proposer d’outils de partitionnement automatique, ni de création de compte d’utilisateur à l’installation, ça facilite le transit intestinal. Bon point cependant, c’est que la traduction est assez complète, modulo l’absence de la traduction de LibreOffice. Le jeu d’icones, même s’il louche sur la mode du « flat » est moins émétique que le thème Numix. Dommage que l’usine à faille de sécurité qu’est Adobe Flash soit préinstallé.

Si vous voulez une distribution basée sur la Slackware Linux, je vous conseillerai plutôt la SalixOS. Pour plusieurs raisons : outre le fait que l’installateur fait tout le travail qu’on lui demande, la SalixOS est plus adaptée. Évidemment, elle est moins fournie logiciellement parlant que la ZenWalk, mais elle est plus régulière dans ses sorties.

Sans oublier qu’elle propose des images ISOs pour les ordinateurs trop vieux pour être fonctionnel avec les instructions AMD64. Même si l’Athlon 64 est sorti en 2003, il ne faut pas oublier les eeePCs et compagnie – dont l’époque de gloire fut en 2007 et 2010 – qui sont équipés pour la plupart de processeurs Intel Atom donc en 32 bits.

Reste donc à voir comment se comportera la ZenWalk dès que la Slackware Linux 14.2 sera officiellement annoncée, surtout avec la concurrence de la SalixOS dans ce domaine.

4 réflexions sur « ZenWalk 8.0 béta : une distribution GNU/Linux basée sur Slackware Linux intéressante ? »

Les commentaires sont fermés.