Le navigateur PaleMoon, fork de Mozilla Firefox 24.x (ou 25 ?), a-t-il encore un intérêt ?

En mai 2015, je parlais du fork de Mozilla Firefox, Palemoon. À l’origine ce fork voulait jouer les optimisations agressives pour faire gagner de la vitesse. Sauf à réécrire complètement Mozilla Firefox en assembleur, gagner de la vitesse ressemblait plus à une gageure qu’autre chose.

Par la suite, la raison d’exister du fork a été de combattre la nouvelle interface, Australis, introduite par Mozilla Firefox 28 (ou 29 ?) si ma mémoire ne me joue pas de tours. Sur le plan technique, comparé à Mozilla Firefox 38.0.x, Palemoon se prenait des belles fessées déculottées au niveau des tests de supports des technologies web, ayant une bonne dizaine de pourcent de retard, en moyenne, sur le duo html5test et Css3test.

En me baladant sur le forum manjaro.fr, j’ai appris que les versions binaires de Palemoon ont été rajoutées aux dépots de la « fille » d’Archlinux.

Pour voir si PaleMoon 26.0.0 avait compensé son retard où si les modifications s’étaient limitées à du « cherry picking » – la cueillette de cerise qui signifie qu’on ne récupère que les modifications intéressantes –  ou si le fork de Gecko nommé Goanna n’est qu’une adaptation du code de Mozilla Firefox 24.x sur lequel les correctifs de sécurité ont été rétroportés avec une ou deux fonctionnalités « uniques » en bonus, j’ai donc récupéré l’exécutable de PaleMoon 26.0.0 en version 64 bits pour Linux.

Pour vérifier une intuition, j’ai aussi récupéré l’ultime version de Mozilla Firefox 24 ESR, à savoir la 24.8.1. Sans oublier le dernier Mozilla Firefox stable au moment où je rédige l’article, à savoir la version 44.0.

J’ai ensuite lancé Kazam pour voir les résultats obtenus, et vérifier l’intuition que j’avais concernant la parenté entre Gecko et Goanna, nom malheureux et sujet à des jeux de mots assez odorants.

Pour chaque test, j’ai créé un profil spécifique, histoire de partir de zéro.

Si vous n’avez pas vu la vidéo, voici les résultats techniques.

Mozilla Firefox 44.0 (24/01/2016) :

  • html5test : 478/555
  • CSS3test : 61%

Mozilla Firefox 24.8.1 ESR (11/10/2015) :

  • html5test : 404/555
  • CSS3test : 42%

Palemoon 26.0.0 (26/01/2016) :

  • html5test : 406/555
  • CSS3test : 44%

Sur le plan technique, PaleMoon est au mieux un fork de Mozilla Firefox 24 voire 25. Sur le plan des informations de compilation, l’optimisation est passée à l’as, rendant la page de documentation pour compiler le code source incorrecte. Ce qui sera sûrement corrigé dans une prochaine de mise à jour.

Je sais bien que l’utilisateur lambda s’en foutra, mais sur le plan technique, PaleMoon est vraiment à la ramasse. Comme pour l’article du mois de mai 2015, avec Palemoon, le support du html5 audio est inexistant. Moralité, il faut passer par l’usine à faille de sécurité.

Le seul intérêt de PaleMoon résume dans son interface « old school ». Peu de chose donc pour justifier un projet. Après, c’est à vous de voir.

13 réflexions sur « Le navigateur PaleMoon, fork de Mozilla Firefox 24.x (ou 25 ?), a-t-il encore un intérêt ? »

  1. Dommage, c’est le genre de projet qui pourraient avoir un intéret. Le « marché » des naviateurs est assez fermé, une fois Firefox et Chromium passé il ne reste pas grand chose… Je parle bien sur des navigateurs complets, j’exclu les choses genre Lynx, Elinks ou les « hard webkit » genre Qutebrowser ou Luakit.
    Iceweasel ou Icecat pourquoi pas… J’avoue qu’avec le temps je suis de moins en moins convaincu par Firefox.
    Pour tous les intérésés, un projet porté par Brendan Eich est en cours de dev : https://www.brave.com/
    On verra bien ce que ça va donner 🙂

    1. Brave, une énième surcouche de Chromium ? Je n’en attends rien du tout. Pour tout dire, le seul intérêt de Palemoon, c’est son interface « old school ». Point final !

      IceWeasel et IceCat, c’est le même moteur que celui de Mozilla Firefox. Donc, niveau affichage, aucune différence.

  2. Salut Fred.
    Comme quoi il est souvent pas utile de recourir à des benchmarks pointus pour sortir des graphiques complexes qui disent, ben …. que ça ne vaut pas grand choses!!
    Grande question métaphysique du monde libre, empruntée aux célèbres Inconnus avec leur sketch « Manu »:
    « Oh Pourquoi faire!! »
    En tout , tu l’as bien descendu

  3. pour la faire courte, c’est moche, ça marchotte plutôt qu’autre chose, donc ça sert à rien….
    Mais finalement, quand je vois qu’à mon boulot, je me tape un vieux IE sur mon poste Win7 qui est du même accabit au niveau résultat, on pourrait tuer beaucoup de chose à ce régime là, gnark gnark

  4. Quand on voit que firefox se trandforme de plus en plus en clone de Chrome au point de rendre les extensions chrome compatible firefox et inversement, obligeant les dév à réécrire leurs extensions sous risque d’incompatibilité.

    Ah, les WebExtensions, je suppose ?

    https://wiki.mozilla.org/WebExtensions
    Si cela permet de purger le catalogue des extensions des machins pourris qui ne sont plus maintenus depuis des années, quel mal y a-t-il ?

    Dès lors pourquoi continuer à utiliser firefox plutôt que Chrome? On voit bien que l’utilisation de firefox s’écroule complètement au profit de Chrome, rien d’étonnant là-dedans, les gens préférant l’original à la copie.

    Ce qui entraine une monoculture aux effets secondaires assez marrant : Cf l’exemple de CrashSafari qui fait planter tous les navigateurs basés sur Webkit et apparentés.

    Pour moi mozilla se suicide en se rapprochant de Chrome et en obligeant à la signature numérique des extensions.

    C’est vrai : c’est tellement mieux de laisser tout et n’importe qui être installé. C’est ce qui fait la solidité et la stabilité de MS-Windows, c’est bien connu.

    Palemoon n’est pas parfait c’est sûr, il n’y a pas une armée de dév derrière, mais au moins c’est une saine réaction pour la liberté de l’utilisateur.

    Mouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Un moteur qui a 20 mois de retard sur les normes html5 et CSS3, qui est même en retard sur Microsoft Edge, c’est une saine réaction pour la liberté de de l’utilisateur ?

    Quand à tes tests html5, tu peux te les enfoncer dans le fion jusqu’à la trachée puisqu’un nombre encore relativement restreint ont besoin d’une compatibilité html5 pour fonctionner et qu’en plus ces sites sont des sites pour hipsters, donc non libres, donc peut intéressants.

    Qui a dit Youtube ? Dailymotion ? Bandcamp ? C’est vrai, ce sont des sites qui ne sont presque pas visités, c’est bien connu.

    C’est tellement mieux de dépendre de l’usine à faille de sécurité qu’est Adobe Flash.

    Message écrit depuis mon Palemoon 26.0

    Libre à toi d’utiliser un moteur techniquement obsolète depuis environ de 2 ans. En effet, avec une version toutes les 6 semaines, et sachant qu’on en est à 20 versions après la 24, cela fait 120 semaines, donc 30 mois. Deux ans et demi, c’est rien pour les navigateurs web…

    Merci pour le commentaire, j’avais besoin de rire devant un tel ramassis de bétises.

      1. Apprends à lire. Cela fait des mois que je n’utilise plus flash, que ce soit pour Bandcamp, Youtube ou DailyMotion.

        Quant à ta question, je pense que le dernier vers que tu cites s’applique parfaitement en ce qui te concerne.

        Reste avec ton navigateur dont le moteur est dérivé d’un code vieux de plus de deux ans et qui fait penser à IE6 dans son époque de gloire.

  5. Complètement débile le coup de la justification d’un retard technique sous le pretexte falacieux de recréer une « pseudo concurrence » sur du gratuit.
    Si on veut redonner une alternative à Firefox faut le faire sur du crédible: Un niveau technique équivalent ou meilleur.

    Il est vrai que je n’aime pas Chrome à cause de la politique dominatrice de Google.
    Et je n’aime plus la mozilla fondation qui bien que fondation rejoint les impératifs du marché libéral de la concurrence libre et non faussé et met l’aspect associatif et convivial du libre à la poubelle.

    Mais il faut avouer que pour le moment il n’y a rien aucune alternative et c’est pas ton « pseudo firefox » (bah oui quand on veut faire vraiment différent on ne fork pas) qu’est PaleMoon qui va sauver la mise.

  6. Et quid d’Opera ? j’ai un ami (avec Manjaro) qui ne jure que par lui et pour l’avoir moi-même essayé il a très bonne compatibilité HTML5. Je crois me rappeler qu’il utilise le même moteur que Chromium/Chrome.

    1. En effet, il utilise Blink, le fork de Webkit de Google. Opera n’est plus qu’une surcouche pour le dit moteur désormais. Le seul intérêt d’Opera à la grande époque était d’avoir son moteur à lui, du nom de Presto.

      Donc, si c’est pour avoir Blink avec une nouvelle interface, l’intérêt n’est pas frachement au rendez-vous. Mais à chacun de voir.

  7. Plusieurs réponses à des comm., en vrac.
    Bravo de Brendan machin va remplacer les pubs Google Adsense par les siennes.
    Super.
    Chrome une alternative à FF ? Quand il sera libre et libéré de Google. Quant à Chromium sous Windows, pas de mises à jour auto donc poubelle. Faute à Windows/Google. Mais reste Ninite. J’ai un Chromium en parallèle de FF.
    Pas de fork valable à ma connaissance pour FF, ni d’alternative valable en fait.
    Soit on utilise Chromium soit on utilise FF.
    Le reste, c’est pour geek.

Les commentaires sont fermés.