HandyLinux 2.3 : c’est une évolution ? Non Sire, c’est une révolution !

En reprenant et détournant une phrase célèbre attribuée à François XII de La Rochefoucauld accessoirement Duc de Liancourt (1747-1827), j’ai voulu introduire ainsi l’article sur la HandyLinux 2.3. Après avoir parlé de la HandyLinux 2.2 en septembre 2015 qui introduisait une image ISO en 64 bits, la 2.3 qui est sortie le 22 janvier 2016 pourrait correspondre à cette citation.

Sur l’article de blog annonçant la sortie de la Handy Linux 2.3, nom de code « Ian » pour Ian Murdock, fondateur de la Debian GNU/Linux, mort fin 2015, on apprend que nombre de nouveautés répondent à l’appel : nouvel handy menu, un gestionnaire de logithèque simplifié, un nouveau thème, un outil d’assistance avec une série de guide à suivre en cas de problème, un gestionnaire de mise à jour maison, et surtout le passage à une base Debian GNU/Linux 8.3 et un rétroportage du panneau, depuis la Debian GNU/Linux testing, de Xfce 4.12 (pour améliorer l’accessibilité). Sans oublier la migration de Slim vers LightDM. Autant dire que les notes de migration sont les bienvenues.

Un autre changement est le remplacementt de l’équipe fondatrice par un grand nombre de membres de la communauté HandyLinux. On peut interpréter ceci comme un signe de maturité de la part de ce projet encore assez jeune.

Autant dire qu’avec autant de changements, une numérotation en 3.0 aurait été justifié. Quoiqu’il n’y a rien de plus arbitraire qu’une numérotation de distribution après tout, et qu’une HandyLinux 3.0 collera mieux avec une base Debian GNU/Linux Stretch qui sortira courant 2017.

Bref, j’ai mis en route mon client de tipiakage torrent préféré pour aider à la propagation de la HandyLinux 2.3… Même si sur la capture d’écran, c’était pas la joie 🙁

Pour voir la HandyLinux 2.3 en action, j’ai utilisé mon ami VirtualBox avec l’image ISO 64 bits.

Au moment où j’ai lancé l’image ISO, j’ai constaté qu’une des options d’installation prenait en compte la synthèse vocale. Autant dire que l’accessibilité ne passe pas à l’as avec cette distribution.

J’ai ensuite utilisé les options par défaut tout au long de l’installateur. J’ai fait mon utilisateur technophobe qui n’a envie que d’une chose : en finir au plus vite avec cette horreur qu’est l’installation. La dite opération n’a pris qu’une dizaine de minutes, la partie la plus sensible étant la configuration de grub.

Au démarrage, on a droit un lightdm personnalisé par Péhä, illustrateur officiel de la distribution. On a droit aussi à la recherche de mise à jour.

J’ai donc décidé de lancer Kazam pour enregistrer en vidéo l’ensemble en vidéo.

Je concluais mon précédent article ainsi :

[…]
Sinon, tout le reste est du pur plaisir : le support des technologies non-libres comme le mp3 – une distribution GNU/Linux qui vit dans le monde moderne, quelle joie – est la cerise sur le gâteau. L’aide en ligne est une bonne idée, mais une version hors-ligne serait aussi un bon point.

Ça me fait plaisir d’avoir d’aussi bonnes distributions à me mettre sous la souris de temps à autre.

Je pourrais conclure ainsi ce nouvel article. Le nouvel HandyMenu est un bijou d’ergonomie. J’ai bien aimé aussi le nouvel outil de gestion de logithèque L’aide en ligne interactive est bien pratique. Cette nouvelle version mériterait largement d’être appellée HandyLinux 3.0.

Cette nouvelle HandyLinux s’attaque avec succès au marché des personnes technophobes qui n’ont pas envie de tomber dans la céphallocapture, jeu préféré des grands théoriciens enfermés dans leurs tours d’ivoire, pour utiliser du logiciel libre.

Un projet utile, avec Emmabuntüs entre autres, pour démocratiser le logiciel libre auprès du public technophobe, comme ça fait du bien !

30 réflexions sur « HandyLinux 2.3 : c’est une évolution ? Non Sire, c’est une révolution ! »

  1. Quel titre flatteur!
    L’article fait plaisir à lire, tu n’oublies pas le travail qui a été réalisé à plusieurs niveaux 🙂 .

    Au fait, en parlant de documentation hors ligne, elle est disponible et consultable dans le dossier « Documents » 🙂

    Juste une petite précision, ce n’est pas le panel de xfce qui a été rétroporté mais le gestionnaire de fenêtres 🙂

    Et pour emmabuntüs, je laisserai arpinux en parler de manière plus éclairée que moi 😛

    Bref, un grand merci pour ce test!

    1. Justement, j’ai précisé que c’est un travail collectif qui donne un si bon résultat.

      Merci pour les précisions. Quant à la documentation, je n’y avais pas pensé. Sûrement trop simple.

      Quant au test, bah, avec une distribution d’une telle qualité, c’est un vrai bonheur à rédiger.

  2. Merci Fred !

    C’est toujours plaisant de voir de tels retours. 🙂
    Comme tu as pu le constater, le handysoft est encore tout jeune. Thuban a déjà fait un boulot de fou en peu de temps, donc je suis très très confiant sur la résolution des petits problèmes que tu as rencontré.

    Enfin surtout n’hésite pas à nous faire part de tes remarques. 🙂

    Et bon courage pour l’auto-édition. 😉

    1. L’handysoft est tout jeune, mais assez puissant malgré tout. Le problème le plus ennuyeux, c’est la lenteur de rafraichissement en cas d’ajout ou de suppression de programmes.

      Pour les remarques, j’en ferais si le besoin s’exprime.

  3. Malgré tout, je ne suis pas fan de cette distribution.
    Bien que je ne soit pas le public visé j’aurai beaucoup de mal à la conseiller a des débutants, car je la trouve extrèmement « lourde » à l’utilisation. Trop de clicaumachin, trop de fenêtres, trop de trop. Partant d’une bonne intention on se retrouve avec une distribution parfois pataude.
    Cela dit, si le « public cible » trouve son bonheur avec cette distribution, tant mieux 🙂

    Par contre, handysoft est vraiment bien foutu et mériterai d’être utilisable dans d’autres distributions. Ce soft est très bien foutu et le fait qu’il soit encore en developpement le rends très prometteur.

    1. @ Tom : c’est que tu manques d’expérience ! Moi je mets des novices (plus d’une centaine !) directos sur Handylinux, même s’ils ont Winmachin chez eux et ils n’ont AUCUN problème, au contraire ils trouvent que c’est simple et rapide.

      1. @poiraud
        C’est bien possible, j’ai mis bien moins d’une centaine de débutants sur Linux. Mais je pense que tu as mal compris ce que je voulais dire.
        Évidement, passer de « Winmachin » à Handy est un gros pas en avant, Handy est plus fluide, plus rapide, mieux conçue, la distribution est visuellement agréable, etc.
        Ça ne change rien au fait que je la trouve lourde et pataude pour une Linux. Je pense, à mon avis qui vaut ce qu’il vaut et libre a tout le monde de ne pas être d’accord, qu’un Linux « simple » ne rime pas forcément avec un Linux surcouché à outrance.

        Exemple pour illustrer mon propos : Firefox. Pré-installer flash, pourquoi pas. C’est une manipulation différente qui pourrai poser problèmes aux novices. Par contre pré-installer tant d’addons et les désactiver pour qu’elles soient disponibles directement je n’en vois pas l’intéret.

        Encore une fois c’est que mon avis et j’ai moins d’expérience que toi, et après tout

        Cela dit, si le « public cible » trouve son bonheur avec cette distribution, tant mieux 🙂

        😉

        1. @Tom : Bonjour,
          En tant qu’utilisateur avancé, il est normal que cette surcouche nous paraisse lourde et pas forcément nécessaire.
          Mais en tant que débutant (ce que j’étais il y a trois ans), je pense qu’il y a rien de mieux qu’un environnement complet, prêt à l’emploi et toujours en phase avec sa documentation.
          C’est la seule distribution que je peux installer chez un parfait novice un minimum curieux, juste lui montrer la doc et partir sereinement. Je n’ai pas trouvé mieux jusqu’ici 🙂

    2. Bonjour,
      Pour l’avoir installée sur plusieurs pc d’ordinateur (des récup) de personnes qui ne connaissent rien en informatique , je te promets qu’elles en sont très contentes pour leur utilisation qui se limite à aller sur le web , à recevoir des photos de leurs petits fils ou à communiquer via skype.
      Pour ma part je l’ai utilisé pdt un petit moment sur un vieux portable et franchement que du bonheur

      Cordialement,

  4. Est-ce qu’il y a moyen d’installer les pilotes pour les cartes Nvidia ou Radéon facilement qui parfois sont sources de problémes ?
    Je ne suis pas fan du menu comme je l’ai déjà dit mais il me semble que la manipulation est facile d’accès pour retrouver un menu classique.
    A pluche.

      1. @Caribou22
        Effectivement, utilisateur Debian depuis quelques années il m’arrive encore assez souvent de me battre avec ma carte Nvidia, n’ayant rien à dire sur la Handylinux que je trouve sympa et fonctionnelle c’était la seule question qui m’était venu à l’esprit.
        A pluche.

  5. merci fred pour ton article. par contre je préfère évolution que révolution. révolution = faire un tour et revenir au point de départ. évolution c’est avancée (vers le haut ou le bas).

    1. Pour la révolution, c’était un clin d’oeil à la célèbre phrase du Duc de Liancourt :

      Louis XVI : « C’est une révolte ? »
      Duc de Liancourt : « Non, Sire. C’est une révolution. »

      Par révolution, je pense surtout au grand nombre de changements introduits par cette version qui font bouger les lignes.

      1. En parlant de sortir de nos tours pour y voir, Frédéric irait-il faire une nouvelle tour-née de Slitaz ? Depuis 2012 à priori pas de nouvel essai retranscrit ici. Il y a un peu plus d’un an, avant d’être passé d’une distribution au prénom féminin pour une au nom monumental facilité par ce blog, j’avais déjà été séduit par cette distribution qui fait peu de bruit, suit son petit bonhomme de chemin loin des écueils des principales, et j’ai l’impression pour le meilleur, au point de relire la documentation et d’aller voir, pourtant comblé, si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs (syndrome bien connu de la maladie chronique des personnes accros du libre après des années de prison derrière les barreaux du logo en forme de fenêtre). Bref, juste à chaud, je suis resté, comme nos bons vieux rois soucieux qu’une révolte ne compromette leur passe temps favori, sur le cul. Frédéric nous ferait-il l’amabilité de confirmer ou infirmer par un petit essai rondement mené ?

  6. Pour moi c’est le genre de distribution qui fait evoluer linux.
    Bien plus interessant qu’un nième fork.

    Avec antix, certains ont réellement compris ce que voulait dire « debutant ».
    Et même pour un utilisateur avancé, je trouve l’ergonomie plutot bonne.

    Pour moi antix et handy sont les deux distributions que je retiens en ce debut 2016.
    Je suis de plus en plus deçu de voir comment évoluent les autres distributions.

    Merci pour cette revue.

  7. merci pour ton aide fred 🙂
    mais à part le passage de slim vers lightdm que j’ai effectué sans problème, je n’ai pas vu grand chose de nouveau sur mon système. Faut-il modifier le sources.list et faire un upgrade ?

  8. Merci de me faire redécouvrir cette distribution.
    Je connaissais de nom seulement, et étant très bien sous debian , mageia ou opensuse, je ne me sentais pas capable de bouger.
    Opensuse, je l’abandonne a nouveau pas a cause de probleme, seulement pour la simple raison que j’aime mieux les « debian-likes ». Pareil pour mageia, elle est tres bien, mais j’ai une grosse préférence pour du debian surtout sur les vieilles becanes.

    Je vais regarder de plus pres celle ci puisque c’est une pure debian avec je suppose des depots ajouté?
    Amicalement

Les commentaires sont fermés.