Un peu d’auto-promotion :)

Une fois n’est pas coutume, je fais un peu d’auto-promotion sur deux projets scripturaux en publication libre en cours de rédaction.

Comme vous le savez, j’ai le cul entre deux chaises, comme je l’ai expliqué dans un billet récent. Je suis blogueur (depuis plus de 10 ans) et écrivaillon auteur auto-édité via Atramenta.

J’ai toujours un ou deux projets scripturaux en route, et pour le moment, c’est deux, que j’essaye de faire avancer aussi rapidement que possible. Ce qui est tout sauf évident.

J’ai donc déposé en format « brouillon » deux textes, un typé fantastique, l’autre un peu plus humoristique et cynique. Le premier est arrivé à peu près à la moitié, le second, à un gros tiers.

J’ai aussi un projet plus long et plus sérieux qui attend que certaines emmerdes décident de me foutre la paix.

Donc, si vous voulez voir comment un écrivaillon auteur auto-édité créé un texte et que vous vouliez me faire des remarques, ce serait très gentil de votre part 🙂

Il n’y a qu’un blogueur que je spamme, c’est moi-même 🙂

Merci pour toutes les remarques que vous aurez la gentillesse de me faire parvenir !

14 réflexions sur « Un peu d’auto-promotion :) »

  1. J’ai lu ton deuxième brouillon, « humoristique et cynique » ce n’est pas vraiment comme cela que je l’aurais décrit, on ressent un manque de confiance en la vie… mais pas celle des asticots 😀
    Maintenant ce qui serait assez poilant ce serait de nous faire « elle n’est pas belle la vie ».
    A pluche.

    1. Ah, tu parles de la chronique sur l’anniversaire ? J’avoue que j’ai pris un malin plaisir à la rédiger. Comme c’est préciser, c’est les pensées d’un misanthrope asocial. Donc, il faut le prendre ainsi. Quant à ta proposition, non merci. Je serais incapable de rédiger quelque chose de potable.

      1. Oui, c’est ce passage, mais rassures toi il y a toujours une solution pour éviter la rencontre avec les asticots.
        Tu veux dire que le misanthrope asocial qui sommeil en toi n’est pas « facile à vivre » 😀
        A pluche.

  2. J’aime bien votre humour grinçant …
    d’autant plus que je n’aime pas non plus la saint-valentin … ce jour anniversaire qui me rappelle chaque année que je ne suis qu’un vieux con !
    😉

  3. Bonjour Frédéric (on ne se connaît pas, j’ose pas t’appeler Fred, déjà que je te tutoie sans te demander ta permission).
    Cela fait longtemps que je feuillette ton blog sans jamais laisser de commentaire car je n’aime pas laisser des commentaires sur les blogs : le format est trop court, pas assez de place pour me faire comprendre correctement (d’autant que j’ai une syntaxe déplorable, un style 33 tonnes et que j’adore les propositions incises (et les phrases gigognes qui nuisent à la fluidité du propos en amenant le lecteur à penser à autre chose (si tu vois ce que veux dire))), quand c’est trop long, les gens ne lisent pas tout, ou trop vite, donc ils déforment, complètent ce qu’ils n’ont pas lu par leurs projections et surinterprétations sur ton simple pseudo (bon c’est vrai qu’un pseudo comme zobi69 ne fait pas tout de suite penser à la délégation rhodanienne des Zoroastriens Octogénaires de la Branche Irannienne) et qu’en plus, le temps que je tape et poste un commentaire, généralement, il y a trois autres personnes qui ont dit la même chose, en mieux, et ont clos le sujet. Pour finir, quand je suis sur le point de finir mon commentaire, je clique par papillonnage sur un autre lien, oubliant que je ne suis pas sur un traitement de texte, et je perds mon brouillon tapé en ligne une fois sur deux.
    Donc, ne t’attend pas à me relire ici de sitôt, même si j’apprécie beaucoup ton travail qui me permet 1) de garder un oeil sur les distributions linux que je n’installerais jamais (je suis bien sous mon arch et mon serveur debian, ben je sais même plus comment ça fonctionne, tellement ça fait longtemps que je n’ai plus ouvert une ligne de commande dessus), mais cela vaut toujours le coup de savoir ce qui se passe ; 2) de vérifier régulièrement que le métal ce n’est pas mon style de musique (mais c’est pas grave, je ne te demande pas non plus d’écouter du klezmer) 3) de me dire que certains sont capables d’aller au bout de leurs projets d’écriture.
    Mais voilà, puisque tu fais appel à la gentillesse de tes lecteurs (j’imagine que tu es plus un misanthrope asocial par obligation, face à la bêtise et la méchanceté qui parcourent ce monde, et que tu finalement tu déplores surtout le gâchis monumental de cette humanité-hamster coincé dans sa roue), et que je me suis aperçu que quand je lisais ta prose, j’entendai ta voix avec la qualité de prise sonore que l’on connaît (ce n’est pas une critique, c’est beau comme un microsillon)… vu qu’au final, j’ai passé un bon moment, je me suis dit que c’était quand même la moindre des choses de te remercier. En plus, je viens d’apprendre qu’hier, c’était, paraît-il, la journée internationale des câlins (t’inquiète, c’est comme la journée de la femme, on peut se taper sur la gueule les autres jours (tiens, moi je rajouterais aussi ça à ton essai, je n’aime les journées de…))…
    Alors, j’ai seulement lu pour le moment le deuxième texte (tu auras compris). Personnellement, j’ai bien aimé l’esprit (anti-Delerm, façon « la mouche dans la première gorgée de bière »), mais avec l’avertissement je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus cynique, je n’ai pas senti la morsure du chien. Il me paraît évident que l’on ne peut pas aimer tout ce que tu as cité (mais c’est peut être que je suis trop déconnecté de la norme sociale, je ne me rends plus compte).
    Si tu fais rien le dimanche 14 février prochain, je t’invite dans les Pyrénéens pour voir le remake de « Julia et Julie » en bouffant une bonne galette que j’ai acheté en promotion à moitié prix. (pas de soucis avec la fève, je suis dentiste!) (bon ok, je n’ai pas lu après le chapitre 9 ;-).
    Live long and prosper \\//

    1. Je vais répondre avec un peu plus de concision 🙂

      Pour les distributions GNU/Linux, il faut bien parler de ce qui existe pour montrer le meilleur (5%) comme le pire (le restant). Pour la musique, j’ai eu ma période métal, mais avec Aythis, on est loin des guitares ultra-saturées, non ?

      Pour les projets d’écritures, c’est largement moins simples qu’on pourrait le penser. Pour mon projet d’humour un peu acide et un peu cynique, j’avoue que je prends un sacré plaisir à l’écrire. Surtout cela permet de faire des textes plus longs et un peu plus littéraires que pour le blog.

      Et on peut très bien être cynique sans être pour autant enragé 😉

      Pour l’invitation, merci, mais étant donné que je vais avoir bientôt 42 ans, je subis la tendance que les humains « mâles » à développer une « brioche » ventrale 😉

      1. C’est vrai que le cynique n’est pas toujours enragé, des fois, comme disent les jeunes (hé moi aussi je suis un gros de 74), le cynique est amer ! [dsl, pas pu résister, je sors]

  4. Un misanthrope cynique, râleur antisocial cherchant dans chaque coin et recoin la solitude des rois…C’est moi!C’est moi…On va pas tortiller du cul pendant des plombes, l’insupportable voisin qui fait péter la musique à donfe à 6H le lendemain du réveillon du nouvel an…C’est bibi!Le vieux con qui fait chier son clébard devant votre porte d’entrée…C’est encore moi!Le salaud qui savonne l’escalier le jour ou la belle-doche vient vous rendre visite pour qu’elle se casse la gueule et le cou en beauté…Encore moi!Le mec qui vous fait passer du pinard élémentaire pour du Châteaux Margaux…Hé oui c’est mÔaaaa!
    Pareil pour le pâté de foies de volailles transformé en foie gras de canard!Le vicelard qui pique les colis dans votre boite aux lettres en accusant la concierge de s’en foutre plein les fouilles et en accablant le postier de complicités… 🙂 … Ouioui…C’est moi!
    Idem pour la voisine marocaine qui commençait a me gonfler, ça sentait le couscous boulettes tous les jours de la semaine sur le pallier…Je l’ai balancé aux flics comme étant une terroriste islamique …Couic…24H de garde à vue, ça lui a fait du bien,aujourd’hui elle fait de la blanquette!Et voilà…Et tout est comme çà…

Les commentaires sont fermés.