« The Illusion and The Twin », quatrième opus d’Aythis.

Aythis, c’est le projet solo de Carline Van Roos. En ce début de janvier 2016, elle publie son quatrième album. Si je l’ai découverte via un autre projet, j’ai accroché à son oeuvre de musique néo-classique teinté d’ambiant.

J’avais parlé rapidement de son troisième album en septembre 2014.

En ce début 2016, le quatrième opus montre enfin le bout de son nez, après plusieurs années de maturation. Intitulé « The Illusion and The Twin », c’est le plus long des albums d’Aythis. Doté de 11 pistes d’une durée totale de 47 minutes, il reprend les recettes des albums précédents.

Comme je l’avais précisé dans l’article de septembre 2014, aimer la première époque de Dead Can Dance (spécialement les albums « Spleen And Ideal » et « Within The Realm of A Dying Sun ») est un bon pré-requis qui permettra d’apprécier toute la substance de ce nouvel opus.

Les pistes sont relativement courtes, mais elles s’enchaînent en douceur, comme si l’album n’était constitué que d’une seule piste découpée en 11 tranches.

Pour vous donner un aperçu de cet album, j’ajoute les liens vers deux des titres qui sont disponibles sur la page youtube officielle d’Aythis. Respectivement la piste d’introduction et la huitième de l’album, « Without a Name » et « Night ».

Je dois dire que l’album a été une excellente surprise pour moi, ayant retrouvé les éléments qui m’avaient enchantés lors de l’écoute de « The New Earth » et qui m’avait fait me mettre en quête des autres opus.

Lors de la précommande qui avait été ouverte dès novembre 2015 – dont j’avais parlé dans un article « en vrac' » de la mi-novembre – j’ai eu la surprise d’apprendre que pour me remercier de mon soutien, elle me ferait parvenir un deuxième exemplaire.

Donc, un concours sera mis – ou aura été mis – en place entre le 10 et le 17 janvier 2016. Au moment où j’écris l’article (le 9 janvier 2016) je suis en train de finir les préparatifs.

Pour conclure, si vous aimez le néo-classique, laissez donc trainer vos oreilles du côté des créations d’Aythis, vous ne serez pas déçus !

3 pensées sur “« The Illusion and The Twin », quatrième opus d’Aythis.”

  1. Très original en ce qui me concerne, j’aime varier les sons.
    Cela change de mon ThrashMetal 😉 habituel.
    Reposant voire planant.
    Merci Mr Frédo pour cette mise en lumière.

    1. De rien. Comme préciser, j’ai eu le plaisir de recevoir un digipack supplémentaire que je mettrais en concours très bientôt.

      Cependant, je suis pas super fan du thrash metal. Je préfère le metal prog, plus travaillé 😀

      1. Je ne participe pas car j’ai commandé les 2 albums présents sur son site. Le dernier et le 2ième il me semble.
        Vivement les ré-éditions des 2 manquants.
        Très originale et captivante cette demoiselle.
        A suivre …. 😉

        PS : Je ne tomberai pas dans le « piège » de ta dernière phrase, écoutes Harlott ou Havok entre autres. Bon, ça dépote. C’est dénommé  » Néo-Thrash ».
        A écouter pour les réveils difficiles 😉

Les commentaires sont fermés.