Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 1 : « FreeDoom ».

Dans cette série de billets que je posterai le vendredi avec un rythme d’une fois tous les 15 jours, je vous parlerai des projets un peu fou du logiciel libre. Le premier exemple est lié à un anniversaire tout frais. Les 22 ans du premier Doom, jeu vidéo mythique des années 1990.

Nous somme le 10 décembre 1993. Une petite entreprise du nom d’id Software qui s’était déjà fait les dents dans le domaines du FPS (First Person Shooter) avec Wolfenstein 3D sorti un an plus tôt sort ce qui sera un titre emblématique : Doom. Derrière un scénario qui tient sur un ticket de métro, on trouve un des jeux les plus addictifs des années 1990.

Le joueur joue un space marine qui a été exilé sur Mars après avoir cassé la tête d’un officier qui lui demandait de tirer sur des civils. Une fois sur Mars, la base installée par des scientifiques qui font des expériences avec des technologies de transport qu’ils ne maîtrisent pas tourne au vinaigre. Vous êtes le seul survivant avec pour tout arme un pistolet… Et d’étranges bruits vous font penser qu’il se passent des choses pas très catholiques près de votre point de départ.

Après la publication du code source de ce qui a été appellé rétrospectivement id Tech 1 en 1999 sous licence GPL, les ports du moteur ont explosés, au point que toute nouvelle plateforme technique qui sort se doit d’avoir son port de Doom.

En 2001, un projet pour proposer des niveaux libres – au sens informatique du terme – aussi bien sur le plan graphique que sonore ou de construction voit le jour. Le développement est relativement lent, et en octobre 2014, la version 0.9 des niveaux est disponibles. La version 0.10 a été annoncée sur le suivi de code a été annoncé le 10 décembre 2015. Autant dire que la nouvelle version 0.10 sortira d’ici noël 2015.

Au moment où je rédige cet article, la version de développement est la 0.9.r246, c’est à dire qu’il y a eu 246 modifications apportée aux niveaux depuis la version 0.9.0. Étant le mainteneur de la version de développement pour les distributions apparentées à Archlinux, du moins au 11 décembre 2015, je suis au courant des évolutions techniques. Ensuite… 🙂

En attendant l’officialisation de FreeDoom 0.10, j’ai voulu faire une vidéo qui montre ce à quoi ressemblait le premier Doom (sorti en décembre 1993), et un aperçu rapide des wads pour Doom 1 et 2 proposées par la communauté du libre.

Oui, c’est vrai, les graphismes des niveaux de FreeDoom piquent par moment les yeux. Mais c’est quand même intéressant de voir qu’un projet pour créer des niveaux d’un jeu né il y a 22 ans continue d’exister. C’est cela le logiciel libre 🙂

17 pensées sur “Les projets un peu fou du logiciel libre, épisode 1 : « FreeDoom ».”

  1. Salut 🙂
    Peu importe les graphismes, moi je trouve que ça donne un charme fou au jeu. Ça laisse encore un peu de place à l’imagination.
    Et bizarrement, les limites du gameplay rendant les déplacements du personnage parfois un peu lourds rendent le jeu plus intéressant.
    Tiens, m’en vais y rejouer.

    Super idée cette rubrique 🙂

      1. Oui, je critiquais plus FreeDoom que le fait de porter 😉
        Il existe plein d’adaptations modernes.
        Je jouais à GLDoom à sa sortie il y a des années, une claque d’avoir Doom en OpenGL 🙂
        Pour la peine je viens de m’acheter la Doom Classic Complete à 5,09 € 🙂
        Histoire d’avoir les WAD à portée de téléchargement 😉

          1. Acquis légalement ? 🙂
            Le pack Steam fournit Ultimate Doom (le 1 avec tous les bonus lol) + Doom II + Masters Level (plein de niveaux) + Final Doom.
            Faudrait maintenant que je choppe un port Linux récent.

  2. Ah doom, combien de fois j’ai du jouer a ce truc, ça et bien sur « duke nuken »…
    Et tant de jeux qui ont été tiré de doom, comme quake, et plein d’autre.
    Le doom3 m’a bien fait flipper, le seul truc que je reproche a ce type de jeux c’est qu’on est seul, je verrais bien un melange de doom3 avec une gestion d’equipe de nettoyeur, et une intelligence artificiel.

    J’ai vraiment adoré aussi la serie half life.

  3. Du pipi de petit(s) matou(s)ce jeu!Vraiment…Non, là ou ça va défourailler, c’est quand le Fred sera pleinement trilingue, commencera a jacter le Swift courrament http://www.zebulon.fr/actualites/15307-apple-langage-swift-open-source.html et sortira la sulfateuse, la grosse Bertha pour dézinguer ce(s) nouveau(x) joujou(x)!…
    Ainsi que son armée de zombis baveux nourris au jus de pommes,qui lui tombera sur le paletot à bras raccourcis !Là, ça zoukera grave et fera passer Doom pour une chansonnette de noël…

Les commentaires sont fermés.