Vieux geek, épisode 45 : 5 juin 1998, sortie de The Gimp 1.0.

J’écris ce billet le 23 novembre 2015, quelques jours après le 20ième anniversaire du projet The Gimp. Le 20ième anniversaire est célébré avec la publication de The Gimp 2.8.16, mais c’est pour moi l’occasion de retourner en 1998 et de parler de la toute première version stable du projet.

Dans ce but, je suis parti à la recherche d’une distribution GNU/Linux de l’époque. Après avoir essayé la récupération et l’installation en vain, entre autres, de la Slackware 4.0, de la RedHat 5.2 ou encore de la Mandrake 5.3, je me suis replié sur une distribution légèrement plus jeune, mais sortie avant Noël 2000, date de sortie de Gimp 1.2.0.

Après une longue et lassante série d’échecs, j’ai fini par me replier sur la Mandrake Linux 7.1 alias Helium, sortie le 13 juin 2000. Une occasion de voir KDE 1.1 en action… Des personnes se plaindront-elles encore de Plasma en voyant une des premières versions de KDE ayant jamais existé ?

Quoiqu’il en soit, voici une petite vidéo avec une version 1.0.4 de The Gimp dans la Mandrake Linux 7.1.

C’est vrai que The Gimp est toujours éloigné d’un Adobe Photoshop en terme de fonctionnalités. Mais on peut toujours voir le progrès effectué entre temps, non ? Ce qui est aussi vrai pour KDE au final 🙂

11 réflexions sur « Vieux geek, épisode 45 : 5 juin 1998, sortie de The Gimp 1.0. »

          1. C’est vrai, je pensais plus a ce truc, ça tiens encore le coup? Il n’y a plus de nouvelle version depuis 2013, non?

            Pour ton soucis de trouver une distribution de 98, je pense a une debian, ça devait etre encore faisable de la demarrer. En même temps avec les librairies qui ont tellement changé, les vieilles distributions ont du mal a booter.

            Amicalement

          2. La dernière version stable date de 2014. Il y a une ISO alpha sortie courant mars ou avril 2015, et plus rien depuis. Ça sent le boisé.

            Pour les distributions de 1998-1999, le problème était au niveau de Xfree86… Une horreur à faire fonctionner.

  1. Et je me demande ce que j’ai fait de ma boîte de redhat5… J’ai encore le cas beos par contre.

    J’ai toujours eu du mal avec thegimp… Et finalement, comme au boulot il y a quelques libristes infiltrés, il y a thegimp depuis 2 ans sur tous les postes du groupe. Donc j’ai fini par m’y faire.

  2. Un grand merci pour votre enthousiasme et votre distance tendre et amusée. Cela fait bien des années que je vous suis, toujours avec le même enthousiasme. On entend vos clics, vos rires, vous vous trompez dans l’arborescence, revenez en arrière. Bref, la VIE, bien loin des clips ripolinés. Merci. Un vieux debianiste.

    1. Oh gimp est parfaitement exploitable, je m’en suis servi pour me dépanner dans un contexte pro.
      Mais je dois dire que la lenteur du soft, lorsque l’image est trop grande ( je devais créer des textures de 2k par 2k ou 4k par 4k ) avec plein de layers… me rendais fou.
      Et je ne parle pas de la manipulation de la couche alpha, qui est… douloureuse..
      Mis à part ca, le soft est trés bon et parfaitement utilisable dans la plupart des cas par la plupart des gens.
      Sinon il y a un autre soft open source tres prometteur: krita en version desktop.

      Et pour finir, merci Frederic pour l’ensemble de ta production dont ce petit coup de massue derrière la nuque 🙂

Les commentaires sont fermés.