Que sont devenues les distributions GNU/Linux « alternatives » nées en 2014 dont j’ai parlé sur le blog l’année dernière ?

En fouillant les archives du blog, je me suis aperçu qu’il y a déjà plus d’un an que commençait la saga « Micro-R OS » qui m’avait valu une sacré volée de bois vert à l’époque. Telle une mini-saga, elle a eu plusieurs épisodes : le premier en septembre 2014 et le deuxième en janvier 2015. Le site de la distribution répond désormais aux abonnés absents.

J’ai donc fouillé dans les archives de 2014 pour lister les distributions alternatives nées en 2014 et connaitre leur destinée. On pourrait prendre trois catégories : celle qui sont mortes, celle dans un coma profond et celles encore activement maintenues.

Comme je l’ai précisé au dessus, uniquement les projets nés en 2014. Ce qui exclue le projet nOS qui nous a quitté assez vite. Ainsi que des projets plus vieux comme la Tanglu (né en 2013).

Ce qui ne laisse qu’une grosse poignée de distributions. Chronologiquement par ordre de rédaction d’articles, ça nous donne :

  1. La GDNewHat
  2. La MooOS
  3. La EvolveOS
  4. La PeachOSI
  5. La VintOS
  6. Les PearlOS et TrentaOS

Soit 7 distributions alternatives nées en 2014. Quel bilan au bout d’un an ? La huitième étant bien entendu celle qui m’a donné l’idée de l’article en question, la « Lord Voldemort », à savoir la Micro-R OS.

Dans la catégorie des distributions nous ayant quittés, il faut malheureusement signalé le décès de la GDNewHat abandonnée suite au retour – plus que raté – de la Blag Linux. L’arrêt a été effectué fin septembre 2014. Quant à la Blag Linux, elle est retourné à son stade de zombie en voie de décomposition avancée. Il suffit de voir que la BLAG 200000 – basée sur la Fedora 20 – aurait du sortir en novembre 2014, la 210000 en avril 2015.

Dans la liste, il y a deux distributions basées sur Archlinux ou sa fille Manjaro. À savoir MooOS et VintOS. Je pense qu’on peut les ranger dans la catégorie « coma prolongée ». La dernière MooOS date de janvier 2015, la dernière VintOS de décembre 2014.

Dans un article de fin septembre 2015, j’exprimais mon point de vue sur des distributions en rolling release avec des images ISO d’installation prenant la poussière :

[…]Il y a d’ailleurs un principe de base à suivre. Si une distribution basée sur Archlinux complète (environnement et installateur) n’a pas d’images ISO de moins de 3 mois au moment où vous allez sur le site officiel, il n’y a qu’une chose à faire : fuir à grandes enjambées sans se retourner.[…]

Pour la EvolveOS elle existe toujours. C’est devenue la Solus Project. Une première ISO dite RC1 est sortie le 29 octobre 2015.

Donc, la distribution est toujours en vie. J’attends la prochaine version RC pour faire un article plus poussé.

Continuons avec la PeachOSI. Je pense qu’on peut la mettre dans la catégorie « coma prolongé ». Si on regarde sur la page de téléchargement, une vingtaine de versions sont annoncées pour la fin de l’hiver 2014-2015, le printemps, l’été et l’automne 2015. Cependant, le dernier téléchargement disponible date du 17 décembre 2014. Pas vraiment un bon signe.

Pour la PearlOS, j’avoue que je suis plus perplexe. Soit il y a un problème technique avec le site internet, soit la distribution est morte. En tout cas, au moment où je rédige ce rapide article, rien se s’affiche sur le site officiel. La seule image ISO que je peux récupérer date de décembre 2014, sur l’espace sourceforge.

Finissons avec la TrentaOS. Pour le moment, sur sa page officielle, on peut récupérer une version dite alpha 3, datant de juillet 2015. Donc, sauf contre indication, la distribution est toujours vivante.

Le bilan n’est pas très folichon. Seulement un quart des distributions nées en 2014 et dont j’ai parlé en 2014 semble activement soutenu. Un autre quart est dans le « coma ». Le terme boucherie prend tout son sens et devrait faire prendre conscience que pondre une distribution GNU/Linux uniquement car on peut le faire est une sombre idiotie.

Il sera intéressant que je fasse un article semblable dans un an, pour les distributions GNU/Linux alternatives nées en 2015 et dont j’aurais parlé sur le blog. Je pense que le résultat sera intéressant à voir. Rendez-vous dans un an pour ce billet, si le blog existe encore !

16 réflexions sur « Que sont devenues les distributions GNU/Linux « alternatives » nées en 2014 dont j’ai parlé sur le blog l’année dernière ? »

  1. A cette liste de distributions mères principales, je rajouterai Mageia, qui bien que basée sur rpm n’est pas un fork de Redhat/Fedora et qui est la suite directe de Mandrake puis de Mandriva.

  2. Les commentaires ne sont pas modérés ici donc tout est à l’honneur de Fred .
    C’est de la taquinerie le « pauvre lapinou » car, quand je lis ton commentaire avec le terme « connard », j’ai l’impression d’entendre mon ado de 16 ans. Il est cru dans ses termes, toi aussi. Cela sent la personne piquée au vif et « immature » (noter les guillemets pour ne pas remettre de l’huile sur le feu). Un djeun’S quoi, pour l’humble quadragénaire que je suis.(même le père Fred est plus jeune que moi ! )
    Allez Lol et un gros poutou sans aucune méchanceté !
    Signé un vieux con du niveau niveau mégaquiche triple lardons & fromages (au choix) en GNU/Linux.
    Bonne soirée.

    1. Non, aucune modération. Juste que je n’avais pas accepté le commentaire. Je ne suis pas en 24/7 derrière mon clavier.

      De plus, au moment de l’envoi des commentaires, j’étais en train de me régaler devant un documentaire historique sur France 5.

  3. Hello la compagnie,

    Très cher Frédéric un grand merci pour ce blog qui nous permet à tous d’échanger le plus simplement du monde. Tes tests et analyse s qui en résultent nous font du bien. Vivement les prochains tests n’en déplaise aux râleurs.
    Effectivement quand des personnes pensent qu’ils peuvent pondre des distrib Linux inutiles, sans volet de bois vert. Je me marre comme disait l’éternel Couche.
    Vive le blog de Frédéric Bézies et long vie à lui.

    Eddy

  4. A bon ! il y a une vie en dehors d’internet ? .-)
    La modération est nécessaire histoire que cela ne tourne pas à la foire d’empoigne !
    Bonne journée et comme dit Eddy « Vive le blog de Frédéric Bézies et long vie à lui ».

Les commentaires sont fermés.