Chakra Linux 2015.11 « Fermi », un nouveau souffle pour la distribution orientée KDE ?

Ah, la Chakra Linux… Derrière son nom qui tend vers la méditation, il se cache une distribution jadis basée sur Archlinux, dont les ponts ont été coupés avec en 2010, et qui a pour devise : KDE, uniquement du KDE.

La dernière fois que j’ai parlé de la Chakra Linux, c’était en mars 2013, avec la 2012.03 « Benz ». 2 ans et demi plus tard, le projet se prépare à la sortie d’une nouvelle version, du nom de code de « Fermi ».

La grande nouveauté de la version « Fermi » ? Le passage à Plasma. On peut toujours migrer d’une Chakra 2015.03 « Euler » avec KDE SC 4.14 vers Plasma, mais c’est une opération un peu casse-gueule…

En suivant un autre billet du blog de la distribution concernant les modifications à apporter aux dépots, on peut trouver un lien concernant les tests de la version « Fermi » et on peut récupérer des images ISOs de test. C’est ainsi que j’ai pu mettre la souris sur la version RC4, en date du 4 novembre 2015.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://rsync.chakraos.org/releases/testing/chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso
–2015-11-07 16:26:28– http://rsync.chakraos.org/releases/testing/chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso
Résolution de rsync.chakraos.org (rsync.chakraos.org)… 5.175.233.121
Connexion à rsync.chakraos.org (rsync.chakraos.org)|5.175.233.121|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 2155806720 (2,0G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso »

chakra-2015.11.5-fe 100%[=====================>] 2,01G 557KB/s ds 72m 13s

2015-11-07 17:38:42 (486 KB/s) — « chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso » sauvegardé [2155806720/2155806720]

Le serveur étant limité à 1 Mb/s en envoi, c’était un peu long à récupérer. Ensuite, j’ai réveillé mon ami VirtualBox pour voir ce que cette version RC4 de la Chakra 2015.11 « Fermi » a dans le ventre.

Au démarrage, on se retrouve avec un environnement Plasma 5.4.2 tout ce qu’il y a de plus classique. Première nouveauté ? Tribe a laissé la place à Calamares. Même si l’ancien installateur était très complet, il commençait vraiment à faire son âge 😀

Une fois Calamares lancé, il fait son travail, et autant dire qu’on peut aller se faire un café ou un thé avec ou sans petits gâteaux, le temps que l’installation se termine.

Au démarrage, un bug ennuyeux : pas de connexion filaire définie. Obligé de la rajouter à la main. Bug dans VirtualBox ? Bug de l’ISO ?

Autre petit mauvais point : pas de répertoire utilisateur créé au démarrage. Ouille. Bah, un petit coup de xdg-user-dirs-update dans une Konsole pour régler ce problème et vogue la galère.

Une fois les répertoires utilisateurs créés, j’en ai profité pour lancer l’ensemble et faire une capture vidéo de la distribution en action.

J’ai un sentiment mitigé en concluant cet article. C’est certain que le passage à Plasma donne un coup de fouet à la distribution qui en avait bien besoin. Quelques petits bugs, comme le réseau non activé après l’installation ou encore l’absence des répertoires utilisateurs gâche un peu le plaisir. Mais ce ne sont au final que des bugs mineurs qui ne pourrissent pas l’expérience de l’utilisateur. Peut-être que l’absence de l’outil de post-installation est responsable pour les quelques manques que j’ai pu voir ?

Dommage aussi que le port de Mozilla Firefox se plante à cause d’une bibliothèque manquante. Un bug sûrement connu qui sera corrigé d’ici la version officielle de la distribution.

J’espère de tout coeur que la Chakra Linux 2015.11 Fermi en version finale n’aura plus les quelques petits problèmes auquel j’ai été confronté. En tout cas, je préfère largement la Chakra à ce que propose KaOS avec les mêmes bases : une base plus ou moins éloignée d’Archlinux – ou au minimum l’utilisation des outils et des recettes de paquets – avec une logithèque purement basée sur KDE.

8 réflexions sur « Chakra Linux 2015.11 « Fermi », un nouveau souffle pour la distribution orientée KDE ? »

  1. Bonjour ! Il y avait un bon bout de temps que je n’avais pas laissé
    de commentaire sur ton blog. (because raisons diverses dont divorce et moult emmerdes qui vont avec, enfin bon …)
    Pour Chakra, j’aime bien cette distro, enfin je l’avais testée plusieurs fois avec KDE 4. Pas avec Plasma 5.
    Chakra/KaOs il y a bien une relation. La créatrice et dev principale de KaOs,
    était à une époque la dev principale de Chakra. Une « usine à packager » d’après ce que j’ai pu lire. Quand elle est partie pour fonder KaOs, j’ai lu aussi que ça avait été dur de s’en remettre pour Chakra.
    J’aime bien ces deux distros. Mais voila, je ne teste plus et je n’aime pas KDE « 5 ». J’ai aussi laisser tomber XFCE et suis retourné à mes fondamentaux: moi c’est pas Gnome 3, c’est KDE 4. Et maintenant uniquement deux distros, Debian stable et Slackware.

  2. J’aime assez cette distribution. Son modèle de publication semi-continue est très intéressant, combinant stabilité du système et logiciels à jour. Tu dis que tu la préfères à la KaOS, quels sont les différences selon toi ?

    Et puis, quel est l’avantage de Calamares par rapport à l’ancien Tribe ? Tu dis qu’il commençait vraiment à faire son âge, mais quels étaient ses défauts ? Personnellement, je le trouvais plus convivial que Calamares.

    1. Première différence : sa durée de vie. Elle existe depuis 2009 ou 2010.
      Deuxième différence : elle ne renie pas sa parentée avec ArchLinux.

      Quant à Tribe, il était quand même devenu lourd avec le temps. Quant à la convivialité, c’est très relatif comme concept 😀

Les commentaires sont fermés.