Guide d’installation d’Archlinux, version d’octobre 2015.

Voici la vingt-quatrième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de septembre 2015.

Pour les captures d’écran, je suis parti d’une image ISO intermédiaire créée avec l’outil Archiso.

Côté environnements : Gnome 3.16.2, Plasma 5.4.1, Xfce 4.12.0, Mate Desktop 1.10.2 et le duo Lxde « 0.99 » et LXQt 0.9.0. Il y a aussi la passage au noyau Linux 4.2.1 4.2.2, et pour les fans de noyau LTS, c’est la génération 4.1.x qui est à présent proposée.

Au niveau des modifications, juste un peu de nettoyage, rien de bien flagrant. Cinnamon est temporairement indisponible pour deux raisons :

  1. Son évolution est très lente.
  2. Son intérêt en dehors de la LinuxMint est très limité.

Il pourrait revenir dans le tutoriel de novembre 2015, mais ce n’est pas encore gagné.

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 3.0.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

Ajout au 4 octobre 2015 : il manque un paquet dans la section consacrée à Plasma 5, « kde-l10n-fr ». Cette coquille sera corrigée pour le tutoriel du mois de novembre 2015.

10 réflexions sur « Guide d’installation d’Archlinux, version d’octobre 2015. »

  1. Quelques remarques si je puis me permettre… Testé maintes fois :

    1. cfdisk marche aussi pour supporter un disque en GPT et mettre la partoche boot en « EFI system ».

    2. VFAT me semble plus approprié que FAT (pour sa flexibilité et sa simplicité).

    3. La procédure d’installation de GRUB en mode UEFI détaillée dans le document ne marche tout simplement pas (pour moi). Voici ce que j’applique à la place :

    > mkdir -p /boot/efi
    > mount -t vfat /dev/sda1 /boot/efi
    > mkdir -p /boot/efi/EFI
    > grub-install –target=x86_64-efi –efi-directory=/boot/efi –bootloader_id=arch_grub –recheck
    > cp /boot/efi/EFI/arch_grub/grubx64.efi /boot/bootx64.efi
    > grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

    4. Quid de systemd-networkd ?

    1. Voyons cela.

      Pour le partitionnement UEFI, je préfère utiliser un outil qui le supporte en natif, et non un rajout comme avec cfdisk.

      Pour la partition EFI, je ne fais que suivre les recommandations officielles : https://wiki.archlinux.org/index.php/Beginners'_guide#UEFI.2FGPT_examples

      Pour la mise en place du grub en UEFI, j’ai encore pu la vérifier hier dans une machine virtuelle, n’ayant que des machines équipées de Bios sous la main.

      Pour systemd-networkd, je ne l’utilise pas. Faudra que je teste. Merci pour les retours.

  2. Je recommande absolument systemd-networkd. C’est la méthode recommandée notamment quand tu as un serveur dédié (Dédibox…), et que tu veux faire en sorte que ta machine accède au réseau et ait une IP fixe.

  3. Bonjour,
    J’ai tenté sur virtuabox et j’ai rencontré un ou l’autre souci :
    – pacstrap /mnt base base-devel ne fonctionne pas, j’ai supprimé le base-devel et cela est passé.
    – après l’installation de Gnome si je fait ‘systemctl start gdm’ j’obtient l’interface graphique. Par contre si je fait ‘systemctl enable gdm’, alors cela plante.
    J’ai tenté aussi avec Manjaro version net et j’ai exactement le même souci.
    Auriez-vous une piste ?

    Merci.

  4. En fait cela plante visiblement, a la ligne update man-db-cache
    Je vois pas bien le rapport, sauf si il essaye de se connecter, alors là j’ai un souci de proxy.

Les commentaires sont fermés.