Peut-on être défini comme un blogueur influent en niant l’être ?

Depuis quelques jours, j’ai l’impression d’être considéré de plus en plus comme un blogueur influent. Pas uniquement dans le domaine de l’informatique libre francophone où je suis un amateur avancé, incapable de coder même un « hello world » en Python. Même en script bash, c’est dire 🙂

En effet, j’ai des comptes de groupes de rock progressif et de metal progressif qui me rajoute à leur abonnement sur mon compte twitter. Il faut dire que m’être abonné au compte CharismaProg aide énormément.

Cela m’a permis d’être suivi par plusieurs groupes. J’ai déjà parlé de l’album d’un des dits groupes – Victim of Illusion – dans un en vrac’ vieux de près d’une semaine, du moins à la date de publication du billet.

Dans un article à venir très bientôt, à savoir un autre en vrac, je compte parler d’un autre groupe qui m’a rajouté à ses abonnements. Sans oublier une grosse cylindrée comme Ghost Ship Octavius que je risque de « me faire péter le premier album » pour reprendre les termes d’un ami peintre et caricaturiste qui est comme moi un dingue de musique.

Cependant, ce 22 septembre dans la matinée, sur mon fil twitter, j’ai reçu une notification d’un autre libriste qui m’annonce qu’il a un voisin – de classe ? de bureau ? – qu’il fait des recherches sur des distributions GNU/Linux en me basant sur mon avis. J’avoue que je me suis pris une sacrée claque.

Screenshot_2015-09-22-09-01-13

Moi qui me moque allègrement des blogueurs influents à longueur de billets, voila que j’en deviens un, à mon corps défendant ! Ennuyeux, n’est-ce pas ? 🙂

Pourtant, je n’ai rien fait pour être considéré comme un blogueur influent, que ce soit dans le domaine musical ou dans le domaine du logiciel libre.

J’écris juste ce que je pense, au risque de m’aliéner des créateurs des distributions comme lors de la saga MicroR-OS, produisant mon propre contenu. Je soigne juste la présentation, en évitant de faire une faute par mot.

Mais je ne fais strictement aucun effort pour faire de l’optimisation pour les moteurs de recherches, le saint Graal des Community Manager et autres webmestres.

Ce qui fait que je ne suis pas un blogueur influent au sens strict et communément admis du terme ? Pas d’articles sponsorisés, pas d’espaces publicitaires. Juste du contenu que j’espère informatif.

Comment pourrais-je être un blogueur influent avec un millier de pages vues par jour, soit un peu plus de 30 000 pages par mois ?

stats-22-09-2015

Une explication serait la bienvenue, car j’avoue que je suis un peu paumé. C’est vrai que cela me fait plaisir d’être suivi sur mon fil twitter par des groupes de rock et de metal progressif. D’être aussi suivi par une partie des libristes francophones.

Mais est-ce pour autant que je prends la grosse tête ? J’ai largement moins d’influence que le plus méchant célèbre prof de maths de la blogosphère francophone, j’ai nommé Maitre Cyrille Borne.

Je n’ai pas la prétention d’avoir la popularité d’un Manuel Dorne ou d’un Frédéric Cavazza. Cela me convient très bien ainsi.

Je blogue pour mon propre plaisir. Pour partager mes découvertes musicales. Pour montrer les flatulences cérébrales de personnes qui veulent enjoliver leur curriculum vitae avec une ligne du genre : « Création d’une distribution GNU/linux ».

J’essaye juste d’apporter depuis bientôt 10 sur cet humble blog ma pierre à l’édifice du logiciel libre, sans être développeur. Juste un utilisateur un peu curieux 🙂

27 réflexions sur « Peut-on être défini comme un blogueur influent en niant l’être ? »

  1. Salut Frédéric,
    Et bien oui tu es influent! En tout cas pour moi! Mais pas dans le sens gourou de secte médiatique publicitaire, mais dans celui du mec dont l’avis compte dans mon monde du libre. Cela fait quelques années que je te suis sans pour autant souvent commenter, et je sais que tes articles sont sans concessions, tes avis tranchés et sans équivoques. Avec ton expérience tu peux te permettre de « juger » et c’est sur cela que je me base pour choisir ma distribution Linux du moment.
    Alors oui: tu es influent!
    Attention, ce n’est pas un mot d’amour, mais à force de traîner dans mes flux rss, je me suis habituer à ta présence. Tu fais maintenant partie de ma famille du net! Tu me manquerai si tu arrêtai! Et je ne serai sûrement pas le seul.
    Continu!

  2. Je ne crois pas que l’influence soit absolue mais plutôt relative. Pas grand monde blog sur les distributions linux et encore moins sur du rock et du métal progressif. Ce sont des sujets de niche pas comme korben qui ratisse très large et tu es influent dans cette niche.
    Je te suis depuis peu pour la musique que tu me fait découvrir et si un jour je cherche à changer de distribution j’irais probablement faire un tour sur ton blog.

  3. Je crois qu’il faut poser la question ainsi : y a-t-il beaucoup de blogueurs qui postent aussi régulièrement à propos de toutes les distributions Linux ou BSD (+ quelques extras redmondiens de temps en temps), en français (j’insiste sur ce point), pour faire rapidement le tour du propriétaire (sic !) et en donner un avis, aussi subjectif soit-il ?
    Généralement, les gens qui parlent d’OS Linux se concentrent uniquement sur leur distribution favorite et, « OS de geek » oblige, c’est surtout dans le cadre d’usages difficiles ou impossibles à faire depuis un Windows (donc, rien à voir avec une présentation pensée dans le but d’utiliser son PC sous Linux comme s’il était sous Windows, en gros). Sinon, c’est en anglais, donc moins accessible. D’où le fait qu’à force de critiquer des distributions et d’être un peu le seul à faire ça dans le coin, tu finis par avoir naturellement un rôle de conseil qui va orienter les choix des gens, même si tes avis n’engagent que toi au départ.

    Rien de dramatique en soi. Le plus important reste de continuer à faire ce qui te plaît, comme ça te plaît.

    1. Je n’avais pas vu mon activité libriste dans ce cadre. Il est aussi vrai que j’essaye de me mettre dans la peau de l’utilisateur moyen et non pas dans celui du technophile qui prend un plaisir presque sensuel à faire des actions en ligne de commande incompréhensible pour le vulgus pecum :/

      Il est vrai que la blogosphère francophone n’est pas dans un état de santé incroyable. Donc, par « défaut », mon blog et le travail qui y est présenté sert de référence.

      Merci pour ton commentaire.

  4. Salute,

    Oui tu es un blogueur influent car tu as tout de même pas mal de passage, parce que tu es là depuis longtemps, parce que tu es une grande gueule connue de beaucoup, parce que tout simplement concernant Linux beaucoup de gens aiment ta façon de parler des distribs et ta façon de les tester avec soin (commentaires et vidéos).

    Enfin pour apporter une réponse à la question Peut-on être défini comme un blogueur influent en niant l’être ? Évidemment que oui, c’est d’ailleurs comme la célébrité. Une star peut se considérer comme quelqu’un de simple ne cherchant pas les flashs et la reconnaissance pour autant c’est le public qui fait la star et qui transforme une personne en une personne publique.

    Un exemple à mon niveau j’ai parlé de toi dans un article récent pour rigoler : http://www.laurent-napias.com/post/2015/09/13/dictionnaire-et-synonymes-du-libre

    T’es un peu devenu une personne publique 😉

    Tcho !

    1. Et merdre ! Faudra revoir la définition du blogueur influent, dans ce cas 😀

      Ta réponse à ma question est très intéressante. Je n’avais pas vu les choses ainsi.

      Pour ton billet, je vais te laisser un commentaire car j’ai bien ri en le lisant.

  5. Comment ne pas penser qu’à force de présenter de bonnes choses, tu influences les choix et les découvertes de tes lecteurs ? Et pareil, tu montres à minima l’utilisation d’une flopée de distributions Linux, ou de BSDs, comme personne, au moins en France (et Trit’ a raison d’insister là dessus). Te manque juste un vrai micro 😀 (ou une vraie carte son, parce que chez moi aussi c’est une catastrophe).

    En tout cas, fais ce qui te plaît, tant que ça te plaît, c’est la seule chose qui compte 🙂

    PS : d’un point de vue technique, t’inquiète pas, le site tiendra la charge si tu deviens plus célèbre encore, vu que tu dois être le seul à encore utiliser les pages persos de Free :trololo:

    1. Présenter uniquement des bonnes choses ? Tu en es certain ? Quand au vrai micro et la vraie carte son, je n’ai pas les moyens d’investir dans du matériel plus puissant.

      Pour le PS, j’avoue que j’ai bien rigolé !

  6. ‘LLo,
    Pour résumer, tu évites bon nombre de téléchargements, lancements voire installations inutiles pour qui essaye de suivre l’actualité linuxo-libresque & un Archer qui fait gagner du temps (surtout à l’install !), c’est rare, nan je déconne 😉

  7. En même temps, dans tes articles tu parles beaucoup d’influence
    Donc je me pose la question : Pourquoi ?

    Dans ton discour j’ai l’impression (qui peu être fausse) que tu dis « je ne suis pas influent » pour qu’on te dise « Mais si, tu compte sur la blogosphère…. ».

    No troll, je me pose juste la question.

  8. Salut,en fait tu es mon distrowatch à moi 😂… Les tests en plus. J’ai beaucoup appris avec tes tutos et vidéos sur Manja/arch et lorsque je veux un avis je traîne ici … En plus du blog de Oliveyeahh et quelques bons forums (MLO/Manjaro pour ne pas les citer…) çà me permet de mieux connaître le monde complexe de Linux. J’ai aussi découvert 2/3 bonnes chansons.

    😀

  9. Hello, c’est pas le deuxième article du genre en moins d’un an (peut-être un tweet) ?
    Faudra bien t’y habituer, tu es peut être le bonhomme qui teste le plus de distributions Linux au monde et qui en fait une vidéo.
    Avec les déboires de Windows 10 et de ses officielles remontés d’information personnelle vers la firme de Redmond, les gens se tournent vers Linux (secret espoir). Avec tes vidéos tu leur montre à quoi ça ressemble et c’est déjà énorme.
    Le nombre de lien qui va vers ton site doit commencer à augmenter sérieusement. (54000, tout de même).

    Bonne continuation, je ne pense pas que tu prennes la grosse tête, ne te pose pas de questions et continus de faire ce que tu aimes faire.

    1. Deuxième article, sûrement. Sinon, pour le nombre de tests, peut-être pas. Et encore, j’élimine une partie des ISOs que je récupère avant même de faire un test.

      Quant au nombre de liens, s’il augmente tant mieux. S’il baisse, tant pis. Ne touchant aucun argent avec mon blog, cela n’a aucune espèce d’importance 😛

      Pour la grosse tête, je ne risque pas de la prendre.

  10. Jusqu’à il y a quelques mois, je ne connaissais pas ton blog. Il est vrai que j’avais laissé tombé un peu le coté linux et que la dernière fois où j’avais eu besoin d’une remise à niveau, j’étais allé voir, bêtement du coté anglophone. (surtout ce site : http://mylinuxexplore.blogspot.fr )
    ça veut dire aussi que tu ne sombre pas dans tout ce que Google attend de nous pour être mieux référencé.
    Mais pour en revenir au site que j’ai cité, il est finalement très similaire dans son approche « grand public », allant droit au but quant à l’utilisation, l’ergonomie, l’utilisation mémoire, etc… C’est là que le monde linux a encore des efforts à faire, à moins de considérer que l’on veut garder linux pour une élite de techies.
    Mon expérience montre que l’on peut proposer du Linux à des utilisateurs non avertis qui, en général, seront tranquille pour un moment, alors que je passais tous les mois pour régler des problèmes sous windows. Par contre, en cas de vrai problème sous linux (une mint en l’occurence), c’est obligatoirement par moi qu’ils passeront.

    Et puis pour l’influence musicale, tu as ton rayon avec un petit cercle d’influence bien loin du grand public, plus proche des musiciens. C’est un peu comme Histozic où petit à petit j’établis des contacts, avec parfois des déboires dans la vie réel pour un de mes redacteurs mais bon…

    Bref, l’influence, c’est un grand mot, qui ne se mesure pas en nombre d’amis sur facebook ou en audience pure.

  11. Bonjour , pour ma part je te lis presque tous les jours.Souvent j’essaye les distributions que tu apprécies comme quoi tu m’influences
    Pour la musique par contre 1: je ne suis pas mélomane 2: nos goûts sont différents et je suis rarement curieux pour la musique.
    Cordialement,

      1. ça se transpose parfaitement.
        La marque achète de l’influence / ‘audience ciblée et le blogueur récupère des produits / invitations / etc…

        ça parle des blogueurs qui veulent rester indépendants et transparents vis à vis de leurs lecteurs, puis ceux qui ont transformés leur blog en véritable cash machine (boite de 15 personnes et 6 millions d’euros de CA).

        ça parle aussi des lecteurs qui reprochent aux blogueurs de les tromper sur les produits et de faire de la pub déguisée.

        ça parle aussi des marques, certains disent que c’est une mauvaise idée que les marques fricotent avec les blogueurs, ça écorne leur valeur de marque.

        En résumé, faut que le blogueur soit sincère avec ses lecteurs, sinon ça ne marche pas.

        Bref, le docu est pas mal.

Les commentaires sont fermés.