Le 24 août, date pas franchement reluisante du calendrier ?

En ce 24 août 2015, je me pose cette question. En effet, si on regarde les principaux 24 août célèbres de l’histoire humaine, il n’y a pas de quoi se réjouir.

24 août 79 : Pompéi, Herculanum, Oplontis et Stablies sont ensevelies par l’éruption du Vésuve. Cependant, des recherches plus récentes déplacent la date de l’éruption au mois de septembre ou d’octobre de la même année. La date du 24 août ayant été établie par l’étude des écrits de Pline Le Jeune (61 ou 62 – 113 ou 115)

24 août 410 : Rome est mise à sac par les Wisigoths d’Alaric 1er. L’empire romain n’est plus que l’ombre de qu’il a été, et chutera définitivement 66 ans plus tard, le 4 septembre 476 avec l’abdication de Romulus Augustule.

24 août 1572 : suite à la tentative d’assassinat de Gaspard de Coligny, les mouvements ultra-catholiques massacre à tour de bras les huguenots venus à Paris pour la célébration du mariage d’Henri de Navarre (héritier lointain à la couronne de France) et de Marguerite de France, dite Margot. On estime le massacre a fait 3000 morts au bas mot.

Une « légende » dit que quand Gustave Eiffel fit creuser les fondations de la future Tour Eiffel en 1887, des ossements avaient été trouvés : ceux des victimes du massacre de la Saint Barthélémy.

Nous arrivons au milieu des années 1990, pour notre dernière date peu glorieuse de cette courte liste.

24 août 1995 : Les plus ancien(ne)s passionné(e)s d’informatique sauront de quoi je veux parler. C’est la date de sortie officielle de MS-Windows 95, et de son « Start Me Up ! » reprise des Rolling Stones.

On peut trouver des archives vidéos de ce jour qui a marqué l’histoire de la micro-informatique personnelle… Et pas forcément qu’en bien 🙂

Y a pas à dire, le 24 août, c’est pas la meilleure journée de l’année !

13 réflexions sur « Le 24 août, date pas franchement reluisante du calendrier ? »

  1. ‘LLo,
    Ouaip, pour le dernier c’est le prolongement de la monoculture (maniaque aussi) redmondienne entamée un peu + tôt & on a beau tourner le problème dans tous les sens, c’est quand même l’exacte contraire de la concurence (logicielle en l’occurence) libre & non faussée que d’aucuns prônent à longueur de temps.
    Merci à tous les acteurs de ce subterfuge, pfuuu…

  2. J’avais pensé justement à cette Saint Barthelemy…Si on en avaient certains au pouvoir, ils seraient prêts à nous la refaire. Et si on remet dans le contexte de la population de l’époque, ça fait des dizaines de milliers de morts que l’on aurait aujourd’hui…

    Finalement, on fait notre saint barthelemy autrement, en se barricadant derrière des frontières physiques, psychologiques, … https://icezine.wordpress.com/2015/08/24/monde-terre-de-migrants/

    Et ça vaut aussi pour les OS ou beaucoup n’osent sortir de leur zone de confort windows pour explorer les immenses possibilités des OS libres.

    1. Et pire que tout ça réuni , le 24 août de cette année est la date où je suis rentré de vacance….. :/
      Sinon, s’il n’y avait pas eu ce [censuré] de w$95, on aurait eu peu être moins d’engouement pour le libre.

  3. Désolé, mais je ne vois pas la sortie de W95 en négatif.
    C’est un grand pas dans la démocratisation de l’informatique grand public.
    Comme l’iPhone a annoncé les smartphones pour le grand public, même si ce n’est pas le premier…

    1. « Désolé, mais je ne vois pas la sortie de W95 en négatif. »
      Ah quand même… Une mémoire non biaisée, ça fait du bien +1

      « C’est un grand pas dans la démocratisation de l’informatique grand public. »
      Arf, la véritable démocratisation de l’informatique auprès du grand public, c’est à dire un écran / un clavier / des services dans presque tous les foyers, ben c’est tout bonnement le Minitel. (on appelait ça télématique).
      Pour rappel, l’internet était « prévu » pour rester dans les souterrains blindés de la force de frappe nucléaire américaine.

      Malheureusement le lavage de mémoire (et de cerveaux) induit par la conférence type rabâchée d’un certain libriste célèbre sans peur et sans reproche est passé par là, et plus personne n’ose évoquer cette époque éphémère certes, mais charnière.

      1. Je me souviens juste que j’avais réussi à détruire ma première installation de Win95 en l’espace de 24 heures en installant un logiciel de généalogie à l’époque.

        Malheureusement le lavage de mémoire (et de cerveaux) induit par la conférence type rabâchée d’un certain libriste célèbre sans peur et sans reproche est passé par là, et plus personne n’ose évoquer cette époque éphémère certes, mais charnière.

        Saint Ignucius, sûrement.

  4. je voudrais pas faire d’uchronie (mais si, tiens..), mais est-ce que cela se serait moins développé s’il y avait eu la moitié de la place disponible pour Unix ou assimilé sur le parc émergant ? pô sûr, amha…
    Hé pour le côté visionnaire (en référence à l’I-truc), si je me rappelle bien, la Redmondie & son grand-schtroumpf à l’époque ne croyait que moyennement au développement d’internet, pfuuu…

  5. Il n’y avait pas vraiment de solutions (simples) en 1995 si tu voulais faire fonctionner un ordinateur et puis c’était quand même un peu poilant ces écrans bleu.
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.