Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 17 : « Love Is All  » de Roger Glover.

En me promenant sur le fil de mon compte sur la framasphere*, j’ai constaté la publication d’une de mes madeleines (au sens où l’entendait Marcel Proust) : « un élément de la vie quotidienne, un objet ou un geste par exemple, qui ne manquent pas de faire revenir un souvenir à la mémoire de quelqu’un »

Ce court dessin animé était le petit train de l’interlude (célèbre dans les années 1960) pour la génération des années 1970. Dès qu’un ennui technique se produisait, sur la chaine Antenne 2, le titre produit par Roger Glover en novembre 1974 servait de bouche-trou bien pratique.

C’est sûrement l’un des premiers dessins animés que j’ai pu voir. Même si je ne comprenais rien, la musique était porté par le dessin, de cette grenouille chanteuse et de sa mandoline magique.

Complètement déjanté, j’ai appris bien plus tard que le bassiste de Deep Purple, viré du reste du groupe par l’irrascible Ritchie Blackmore en 1973, avait travaillé avec le regretté Ronnie James Dio – entre autres – pour pondre ce petit bijou déjanté. D’autres pistes sont chantées par Glenn Hugues (Deep Purple Mark III et IV), David Coverdale (Deep Purple Mark III et IV).

C’est d’ailleurs tiré du seul (??) album solo de Roger Glover, « The Butterfly Ball and the Grasshopper’s Feast » qu’on peut traduire par « Le bal des papillons et la fête des sauterelles ».

Une autre version est disponible, en live, où on peut voir Ronnie James Dio reprendre ce titre, avec aux claviers un certain Jon Lord…

Le genre de titre qu’on peut se passer en boucle pour se remonter le moral… Ou encore foutre un coup de blues à une personne née dans les années 1970 🙂

10 réflexions sur « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 17 : « Love Is All  » de Roger Glover. »

  1. J’en arrivais presque à prier pour que quelque chose déconne afin de voir ce chef d’œuvre (pas en péril, pour parodier une autre émission de l’époque). Madeleine de Proust puissance 10.

Les commentaires sont fermés.