De la folk médiévale festive et un peu déjantée : « The Graalbum » des « Compagnons du Gras Jambon »

J’avoue que j’aime beaucoup la musique folk médiévale. Mais comme dans tous les domaines, il y a du bon, du très bon, et malheureusement du « à jeter dans la cuvette des WC sans oublier de tirer la chasse très rapidement ».

Dans la catégorie du très bon, je suis tombé sur la troupe des « Compagnons du Gras Jambon  » d’origine toulousaine.

Leur premier album, « The Graalbum » est sorti en mai 2015. Sur 9 pistes, dont le premier titre en version concert, et dont l’introduction vaut le détour, on a droit à ce qui ressemble à une fête médiévale, légèrement modernisée. Les instruments médiévaux sont à la fête, dont le nyckelharpa dont joue le chanteur principal du groupe, bien que les chansons sont souvent coopératives.

C’est 43 minutes de musique festive, chantée en latin, en occitan et en français pour la piste « Bonsoir Maître de Maison » qui est un petit bijou à la limite du paillard 🙂

Avec « In Taberna », on comprend qu’il y a du lourd, du très lourd. La piste est tellement rapide qu’on se retrouve presque avec des rythmiques « modernes ». Pas besoin de guitares électriques pour avoir un rythme qui essoufle 🙂

La deuxième piste est plus lente, plus médiévale. On s’imagine aisément la fête au milieu d’un marché, sentant bon les épices arrivées par la « Route de la Soie ».

La troisième piste fleure bon la ballade, chantée au coin du feu. Arrive le seul titre chanté en français, mais qui n’est pas à mettre dans toutes les oreilles 🙂

On retourne ensuite à une autre ballade en latin, « Poc Vecem ». Le genre de ballade qui arrache des larmes vu l’ambiance qui s’en détache. C’est sûrement le titre le moins festif de tout l’album.

« Villemann Og Magnhild » semble être une reprise d’un titre chanté par le groupe de folk médiéval allemand « In Extremo ». Du moins, si j’en crois les quelques recherches que j’ai fait. C’est un titre plus joyeux que le précédent, et cela permet de redonner la pèche à l’auditeur.

Comme la piste suivante « Herr Manneling », sorti par « In Extremo » en 1996 sur leur album « Guds spelemän ». Une ballade bien triste, mais tellement belle !

L’ultime piste en studio « Plinn » commence par une longue introduction mélangeant cornemuse et nyckelharpa. C’est aussi la piste la plus folk « contemporain » de l’album. C’est aussi la seule piste entièrement instrumentale.

À l’image du groupe de folk médiéval provençal « Cortesia », « The Graalbum » des Compagnons du Gras Jambon est un album à découvrir pour se plonger dans ce domaine musical peu connu. À tort !

8 réflexions sur « De la folk médiévale festive et un peu déjantée : « The Graalbum » des « Compagnons du Gras Jambon » »

  1. C’est une belle découverte, je ne sais pas si je serais prêt à mettre 10€ pour le CD mais cela reste à réfléchir.
    A pluche.

  2. hello Fred,

    Album acheté il y a une semaine ( en gros le surlendemain de ta publication sur l’ autre réseau fantôme, diaspora), je l’ai reçu 3 jours plus tard en provenance directe du groupe ( c’est peut-être la norme chez band camp, j’ avoue que c’est mon premier achat sur ce site.), je l’ ai offert à un ami et j’ai profité de l’ archive en .flac. C’est du très bon, je ne suis pas expert mais je ne regrette pas mon achat. merci pour la découverte.
    bonne journée.

    1. Pour le délai de livraison ? Cela dépend de plusieurs facteurs : localisation du groupe ou de l’artiste, présence ou non de jours fermés, précommande ou pas. En gros ça peut aller de 3 jours (comme pour ton cas) à un bon mois (en cas de précommande).

      Heureux de t’avoir fait découvrir un groupe. Bandcamp est très bien, mais il faut prendre le temps de fouiller 😀

Les commentaires sont fermés.