« Souviens-toi, Rose », le nouvel opus d’Isabelle Rozenn-Mari.

J’ai déjà parlé des écrits d’Isabelle Rozenn-Mari, comme pour le deuxième tome de sa quadrologie de fantasy celte. Elle a publié récemment un roman à suspense – doit-on employer le terme de thriller ? – au titre de « Souviens-toi, Rose… »

Même si pour le moment, le roman en question n’est disponible sur la plateforme Kindle d’Amazon, ce n’est pas une raison pour ignorer le livre. Bref, passons sur le côté technique de la plateforme Kindle qui n’intéressera que les personnes ayant oubliées l’existence des rasoirs et de la crème à raser.

Dans ce roman, Isabelle Rozenn-Mari nous plonge dans une petite ville de la côte Atlantique. L’histoire commence avec des enfants qui jouent dans une maison qui se traine une sombre réputation. Dès le deuxième chapitre, on apprend que 18 années sont passées, que les enfants sont désormais des adultes.

Rose Bénette – à ne pas confondre avec mon personne féminin préféré dans le domaine de la littérature magnifiquement interprétée par Jennifer Ehle, à savoir une certaine Elizabeth Bennet – est une romancière à succès qui traverse l’Atlantique depuis New York.

Sa grand-mère maternelle qui possédait la maison familiale meurt. Le notaire lui annonce qu’elle a héritée de la maison. Rose n’a qu’une envie : Récupérer ce qui est récupérable, vendre la maison et repartir aussi vite que possible dans sa ville d’adoption.

Cependant, ses souvenirs enfouis au plus profond de sa mémoire, et des événements comme une mort mystérieuse l’oblige à rester plus longtemps qu’elle ne le voudrait dans cette maison à la sale réputation. Une petite ville avec ses rumeurs, ses personnes bien pensantes. Bref, la ville de province dans toute sa splendeur.

Même si l’auteure n’a pas hésité à lâcher la bride sur certaines scènes qui sont quand même assez osées. L’histoire se tient bien, les rebondissements sont intéressants. La fin est vraiment inattendue, et j’ai été agréablement surpris. Ça change des romans policiers dont on connait déjà le nom du coupable à la 25ième page 🙂

Comme je l’ai précisé dans un article en vrac’ où j’abordais l’existence du roman, l’auteure met en concours 3 exemplaires physiques dédicacés. Il suffit pour cela de, je cite le courrier reçu :

de m’envoyer un petit mot pour me dire que vous participez en me précisant votre nom d’utilisateur sur Amazon.

Pour contacter Isabelle Rozenn-Mari, il suffit de se rendre sur son site officiel.

4 réflexions sur « « Souviens-toi, Rose », le nouvel opus d’Isabelle Rozenn-Mari. »

  1. Sans doute pour cela que je ne me lance pas dans le polar….bien que j’en étais pas loin dans le premier.

    dommage que ce ne soit que sur Kindle….je hais les formats propriétaires, gnark gnark. Allez, je file me raser

Les commentaires sont fermés.