Comment je suis devenu publiphobe… Et que je n’ai pas honte de l’être !

Enfant des années 1970, j’ai été biberonné avec des publicités qui étaient souvent artisanales, pour ne pas dire remplies de clichés sexistes avec des stars en devenir : la bande du Splendid y fit ses premières armes pour payer de quoi se remplir son assiette. Ou encore un certain Michel Colucci !

Comme vous avez pu le voir, il y avait quand même du lourd. Au fil des années, la publicité est devenue envahissante. Vraiment envahissante. Ce mouvement s’est accéléré avec la privatisation pour le mieux disant culturel (du moins, prétexte employé à l’époque) de la première chaine de télévision française en 1987.

Si on fait un rapide saut dans le temps entre 1987 et 2015, sur certaines chaines de la TNT, les coupures publicités arrivent à intervalles réguliers, mécanique. Ce qui donne parfois des résultats « marrants ». Après la 1350ième diffusion d’un épisode de « La Petite Maison dans la Prairie », après que celui-ci soit terminé, le générique de l’épisode suivant est à peine fini qu’une coupure pub de cinq bonnes minutes arrive…

Faites donc l’essai, c’est pathétique. Mais c’est le lot des médias non-interactifs, comme la télévision ou encore la radio.

Dans un sketch de 1990 des Inconnus, « La ZUP », le personnage de Manu interprété par Didier Bourdon déclare aux alentours d’une minutes trente-cinq : « Je regardais les pubs, mais ça va, le film il recommence ! »

25 ans plus tard, cette phrase est presque vraie. Ce qui a fait déborder le vase est dans mon cas les abus des régies publicitaires sur les sites web. Il n’était pas suffisant de se taper la publicité sur les médias non interactifs, dans les boites aux lettres ou encore sur les routes.

Avec l’arrivée de l’ADSL comme l’a si bien précisé Didier dans un billet nostalgique, avoir une connexion assez rapide et surtout en continu a été l’occasion pour les régies publicitaires de faire miroiter des revenus aux mainteneurs de sites contre des publicités jaillissantes (pop-up) ou sous formes de panneaux sur les sites webs.

Comme avec Laffer et sa courbe un peu trop parfaite, on est arrivé au point de rupture, et à une situation qu’on peut résumer ainsi : « trop de pubs tuent la pub. »

En terme médical, on parlerait d’une surdose ou d’une indigestion. Résultat des courses, les bloqueurs de publicités sont devenus de plus en plus présents, et la course aux armements continue de plus belle. Seul l’avenir nous dira qui gagnera cette course aux armements.

Pour contourner les bloqueurs de publicités, il y a plusieurs voies, toutes dangereuses pour le site et pour le respect des personnes qui y viennent :

  1. La culpabilisation des internautes qui – Ô sacrilège – choisissent de consommer leur bande passante pour afficher du contenu informatif.
  2. Les articles sponsorisés avec le degré d’objectivité qu’on imagine tendre vers le zéro absolu.
  3. Les articles invités qui sont du même tonneau et qui sont assez souvent du publireportage déguisé.

Les marques ont vu dans les blogueurs des moyens de propager la connaissance de leur produit à vil prix.

Je reçois régulièrement des propositions d’articles via des courriers automatisés. Le dernier en date, c’est pour une espèce de purificateur d’air de voiture d’une marque chinoise. Inutile de préciser que le courrier en question est allé voir chez /dev/null s’il y était.

On va me répliquer les sites ont besoin de financement, que la pub en est un, comme les abonnements, et les appels à donation.

Je suis d’accord, mais il faut faire attention. Ne dépendre que d’une seule source de revenus est pûrement et simplement suicidaire. Je m’étais déjà expliqué sur ce point de vue dans un article d’avril 2014.

En ce qui me concerne, je ne peux plus supporter les publicités, comme un nombre croissant de personnes. On finit par couper le son lors des publicités quand on regarde un programme à la télé. On installe un bloqueur de publicité pour éviter les agressions visuelles ou sonores quand on va sur un site. C’est une réaction de défense qui est normale. Essayer de naviguer sur la toile sans bloqueur de publicités durant une journée. Vous comprendrez vite ce que je veux dire.

Un jour, les bloqueurs de pubs atteindront une masse critique, et les conséquences s’en feront sentir. Des sites disparaîtront. C’est inévitable, ou cela sera contourné par les rachats. Il y a déjà eu une extinction de masse en ce qui concerne l’internet, l’éclatement de la bulle internet en 2001.

Je suis publiphobe et j’en suis fier. J’ai un blog qui ne me coûte pas grand chose, modulo les achats d’albums de musique et de livres que je chronique.

Mais c’est sûrement car je considère que vivre d’un blog avec la publicité est illusoire. Il faut presque obligatoirement passer par des sources de revenus plus conséquentes, et nous ne sommes pas à l’abri d’un petit scandale à la Doritos gate au niveau des blogs.

Reste à savoir quel sera le blogueur ou la blogueuse qui déclenchera le scandale.

16 réflexions sur « Comment je suis devenu publiphobe… Et que je n’ai pas honte de l’être ! »

  1. Salut Frédéric,
    comme tu le sais, je n’ai rien écrit sur Clapico’s Blog depuis le 4 juillet 2013 (et oui, déjà deux ans ). J’expliquais dans ce dernier billet que je mettais le blog en pause.
    Pourtant, voici un courriel que j’ai reçu hier par le formulaire de contact du blog (j’en reçois régulièrement du même acabit).
    Tu noteras comme l’auteur du courriel s’extasie sur mon blog qu’il n’a bien évidemment pas lu.

    Bonne journée.

    Nom: Saïd A
    E-mail: said.inf@gmail.com
    Site web: https://secuweb.fr
    Message: Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car j’ai visité votre site et j’ai particulièrement apprécié. Un grand bravo pour l’effort éditorial !

    Je souhaiterais savoir si vous êtes ouvert à un blog post sur votre site expliquant les avantages des VPNs à vos lecteurs ?
    https://secuweb.fr

    En vous remerciant pour votre réponse.

    Saïd

  2. Ah là là, tout à fait d’accord avec toi sur cet agression perpétuelle, visuelle, sonore… qu’est devenue la pub au sens large du terme !
    Sur le Web, sur le téléphone, sur les par-brise de voitures, et bien sûr sur notre bonne vieille télé ;
    Et là c’est trop ! J’avoue que j’arrive plus à regarder un film ou un feuilleton jusqu’à la fin ! La première coupure de pub met à mal ma patience et la deuxième me pousse à zapper voire éteindre…
    Et si encore les pubs télévisuelles ne nous prenaient pas pour des déficients mentaux ; des pubs de plus en plus nulles et sans aucune créativité, avec des fonds sonores agressifs…
    En tout cas, le phénomène de rejet est là et bien là, quelque soit le format de la pub ; je coupe/zappe/peste/éteint/change…

  3. J’avoue que j’ai de plus en plus de mal avec la pub vidéo. Il y en a un peu partout sur le web.
    Sur mon blog, il y a de la pub et pas de tracker anti-blocker, libre à vous de les utiliser. Le but de cette pub est de payer l’hébergement, le reste je le passe en don (on parle d’une centaine d’euros par an …).
    Je n’ai pas le problème des blogueurs influents 😉 qui reçoivent milles sollicitations pour des articles sponsor, ou des partages d’article.
    Finalement, je me demande si c’est pas un problème d’âge. Jusqu’à présent, cela m’était égal, mais à l’approche de la quarantaine ça me gave.
    Comme Aldrick, en général, je coupe la TV à la deuxième coupure pub. Des fois, on regarde sur le replay.

      1. Bonjour,

        Je ne veux pas être méchant, mais même sur le replay il y a de la pub (MyTF1 par exemple au début et au milieu).

        Un peu de pub ne fait pas de mal et permet de financer l’hébergement des blogs, mais trop c’est trop 🙂

        Le pire, c’est que les annonceurs croient, qu’en faisant plus de pubs, les consommateurs vont acheter plus, c’est pas vrai, donnez leurs plus de pouvoir d’achat et ils achèterons plus 🙂

        C’est comme cela, qu’on relancera la croissance, mais nos dirigeants ont rien dans la tête 🙂

        1. Les dirigeants considèrent qu’un « accident » de croissance est en réalité la norme. S’il y a eu une croissance économique monstrueuse entre 1945 et 1975, c’est qu’il fallait remettre en état l’économie mondiale après les deux conflits mondiaux.

          Même si certains considèrent – et ce n’est pas complètement faux – que la période dite de l’entre-deux-guerres a été une pose dans le conflit engagé en 1914.

  4. Ce qui est le plus dérangeant, c’est que souvent le volume sonore de la pub est doublé en comparaison du volume du porogramme suivi.

  5. « J’avais la télé, mais ça m’ennuyait. Je l’ai retournée. De l’autre côté, c’est passionnant. » [Boris Vian, Je suis snob]

    Devra-t-on un jour faire pareil avec son écran (PC, tablette, smartphone) pour retrouver un semblant de respiration ? Je suis déjà à deux doigts de bannir certains sites qui mettent plus de temps à charger la pub que l’info alors que j’ai fait l’effort de désactiver µblock…

  6. Moi qui attend sur toi pour me parler de Mint ! 😉
    Je taquine mais malgré ton excellent tuto sur Arch, j’ai bien peur que cela soit trop chronophage .
    Si je reviens à du Arch like , je repasserai par Manjaro (pas tapé !) , ils vont bien y arriver à la 1.0 non de diou ! Stable bien sûr, trop « con » le gars pour du testing :*-) .
    Sur ces bonnes paroles, au plaisir de te lire (sincèrement je ne rigole plous !)

  7. Rapellez vous du 56k, 15 minutes pour afficher une page donc 5 pour les pubs avec un parent qui nous plantais la page car il voulais telephoner, on se retrouve avec une page blanche et juste les pub chargées…

    Et que dire de l’irl, les panneaux de pub qui nous empêchent de voir le nom de la rue ou encore les panneaux luminaires qui éblouissent et nous font surprendre de ne pas avoir vu le velo qui passais.

    Pour les blogs, j’ai un peu de mal a comprendre le tournant, j’ai toujours imaginé qu’un site etait sur son ordinateur a soi et sans pub, (bon ok j’ai mis 10 ans avant d’oser mettre mon serveur sur le net) en tout cas je suivais quelques blog et j’ai vite fait le tri, a cause (grace) grace aux pubs et au jeu concours en gros il ne reste que celui-ci ^^.

    et je m’arrete la j’aurai tant de chose a dire sur les mefaits de la pub et ce qui s’en rapproche (une carte specifique a l’electronique et une autre plutot micro-pc pollue les recherches dans ses domaines comme les microprocesseur on tombe trop souvent dessus)

Les commentaires sont fermés.