En France, on a peut-être pas de pétrole, mais des bons groupes de métal symphonique !

En fouillant les catégories de bandcamp, ma mine d’or pour trouver des albums et des groupes qui n’ont pas l’opportunité de passer à la radio et à la télévision, je suis tombé sur le premier EP d’un groupe grenoblois, du nom d’Ossonor.

Avec les lillois d’Alwaid et les parisiens de Unseelie (plus orienté gothique, d’accord !), voici que je tombe sur une troisième pépite orientée métal symphonique avec chant féminin, mon péché mignon.

L’album commence avec une introduction tout ce qu’il y a de plus classique dans ce domaine. Une mise en bouche avant « A Momentary Lapse in Hell » qui reprend tous les canons du genre avec un duo chant clair féminin et chant guttural masculin.

Ça envoie vraiment et ça donne la patate 🙂

La troisième piste « The Shattered Clock » nous donne l’impression d’être dans une salle d’opéra. Le genre de piste qui emporte l’auditeur au loin qui se laisse entraîner par un rythme effréné, puis soudainement, un passage d’une douceur fait retomber la pression… Pour la faire mieux repartir par la suite !

L’avant dernière piste est pour moi, le point d’orgue de l’album. Avec « Eternal Youth », on se retrouve avec un morceau d’anthologie dans le domaine du metal symphonique. Tout y est pour les personnes qui aiment ce genre. Autant dire que c’est le coup de coeur de l’album en ce qui me concerne. Francesca Gallo y est magistrale, et Mikaël Ratel nous offre du grand chant guttural.

L’ultime piste « Slave of Chaos » nous propose une introduction digne des films de vampires. Flippant à souhait, mais c’est tellement bon. En l’espace de 5 pistes et d’un peu plus de 22 minutes, on s’aperçoit que le groupe maitrise son sujet. Reste la question habituelle : À quand un LP pour voir le groupe prendre ses aises sur une création qui frôle l’heure ? Bientôt j’espère, car je suis conquis.

8 pensées sur “En France, on a peut-être pas de pétrole, mais des bons groupes de métal symphonique !”

  1. Ça m’a fait saigner des oreilles en même temps que ça m’a déchaussé les ratiches votre truc!
    Faut dire que question rock, je suis resté coincé dans les années 60/70 avec toute fois, un respect tout particulier pour Kilmister,mon choubichou préféré défoncé aux méthamphétamines!
    Les français…?Je les préfère largement quand ils excellent donc, dans le jazz et la musique classique!
    Votre trouvaille pour moi, n’est valable que pour faire chier ses voisins ou sa belle-mère ou…Ou les deux en même temps!Ce qui serait en soit, une petite douceur de fin gourmet!…

    1. Je ne suis pas responsable des conséquences des albums que je propose à l’écoute.

      J’aime aussi les années 60/70, mais j’apprécie les créations plus récentes.

      Quant à la conclusion ? Les égouts et douleurs goûts et couleurs, ça ne se discute pas !

  2. C’est du pipi de chat tout ça !
    Pas assez le pèche, DEATH/THRASH METAL !!!!!!
    Plus sérieusement, j’aime aussi le prog et la gothique, éclectique le gars ! et même la classique mais que la baroque, sinon c’est du bruit, Argh !!!! 😉

Les commentaires sont fermés.