Les « péchés capitaux » de la Manjaro Linux… Graves ou pas ?

Avant d’allumer le bûcher pour me faire brûler tel un hérétique, ce sont trois points précis que j’ai eu envie de montrer car ils sont, de mon point de vue de vieux linuxien (9 ans en démarrage unique sur du linux, ça ira ?), problématiques. Après tout, ne dit-on pas : « qui aime bien châtie bien » ?

La Manjaro Linux a de nombreux avantages, comme un installateur graphique, des outils pour gérer les noyaux en un clic de souris, un gestionnaire de paquets graphiques vraiment bien conçu. Sans oublier le gestionnaire de paramètres de la Manjaro Linux pour s’occuper des noyaux, paquets linguistiques et d’autres petites joyeusetés.

Mais il y a des points faibles, sujet de ce court article. À une époque, la temporisation par rapport à la Archlinux pouvait être problématique en ce qui concernent les failles de sécurité, mais une politique plus « énergique » a été mise en place, comme l’a souligné Allan McRae.

Le thème d’icones ? Je résumerais en un mot : mochissime. On pourra me répliquer que « La beauté réside dans l’oeil de l’utilisateur », mais des icones qui ressemble à des dessins d’élèves de CE1 ou de CE2, c’est assez moyen.

Parlons de choses un peu plus grave. Le premier point concerne l’apparence générale. Ma remarque se résume en une phrase : pourquoi autant de haine pour Xfce ?

La réponse est simple : attirer les personnes utilisant auparavant MS-Windows pour qu’elles ne soient pas trop perdues. Dans ce cas, un environnement graphique colle par défaut avec cette apparence : c’est KDE. Pour les captures d’écran, j’ai pris une Manjaro Linux 0.8.12 que j’ai mis à jour, en activant le noyau Linux 3.18, car ce sera celui proposé par défaut avec la Manjaro Linux 0.8.13. Dixit les notes de publications de la Manjaro Linux 0.8.13rc2.

Le deuxième point, c’est la floppée de noyaux disponibles. Au moment où j’écris cet article, le 13 juin 2015, voici la liste des noyaux disponibles, capture d’écran à l’appui :

  1. Linux 4.1rc7, version de développement du futur noyau 4.1
  2. Linux 4.0.5
  3. Linux 3.19.8, utilisé par la Ubuntu 15.04, abandonné en amont
  4. Linux 3.18.14, dernier LTS en date, abandon prévu en janvier 2017
  5. Linux 3.16.7, utilisé par la Debian GNU/Linux Jessie (8.x), abandonné en amont
  6. Linux 3.14.44, deuxième noyau LTS, abandon prévu en août 2016
  7. Linux 3.13.11.21, utilisé par la Ubuntu 14.04.x LTS, abandonné en amont
  8. Linux 3.12.43, troisième noyau LTS, abandon prévu courant 2016
  9. Linux 3.10.80, quatrième noyau LTS, abandon prévu en septembre 2015

Source pour les fins de vie de noyau linux LTS : https://www.kernel.org/category/releases.html

Quant à la liste des noyaux encore supportés : https://www.kernel.org/

Je veux bien qu’on laisse le choix. J’ai précisé dans la liste quels étaient les noyaux abandonnés en amont. Pourquoi les proposer ? Car une distribution très célèbre et devenu synonyme de Linux – ou par sa vénérable mère, la Debian GNU/Linux – dans le grand public les utilisent pour faire fonctionner l’ensemble ?

Une petite purge ne serait pas malvenue. Ne serait-ce que pour simplifier la tâche des mainteneurs et avoir moins de paquets à générer à chaque nouvelle mise à jour de pilotes non-libres comme ceux pour VirtualBox, ou encore des cartes graphiques

Le troisième et dernier point ? La préinstallation de Steam. Je veux bien que ce soit un avantage, mais est-ce que toutes les personnes qui migrent vers Linux utilisent toutes Steam ? Cela rajoute une liste non négligeable de paquets lib32 sur une version de Manjaro en 64 bits. Ce qui alourdit un peu l’ensemble au passage !

Un petit yaourt --stats est assez parlant. Sur les 1137 paquets installés, 144 sont du dépot multilib, donc des paquets en 32 bits. Soit 12,66% de l’ensemble des paquets installés.

Si on enlève Steam, une vingtaine de paquets sont déclarés comme étant orphelins et on peut les enlever sans risque. Une deuxième passe, soit avec Pamac, soit avec un yaourt -Qdt permet d’enlever 78 paquets déclarés orphelins à leur tour.

Un deuxième yaourt --stats nous donne le résultat suivant : Il ne reste plus que 58 des 144 paquets multilib. Quel nettoyage… Merci Steam pour la surcharge en terme de paquets ! Même si cela ne fait qu’une surcharge totale de 133 Mo environ. On passe en effet de 3938 Mo pris à seulement 3805 Mo.

Certaines personnes se contrefichent de savoir le nombre de paquets installés sur leur ordinateur, l’architecture. Ce sont des remarques d’un geek. Mais voir qu’on peut faire rendre orphelins une centaine de paquets en désinstallant Steam, sur une installation qui en a onze fois plus, ça fait quand même peur quelque part.

Qu’on ne se méprenne pas : Manjaro Linux est une bonne distribution. Mais certains choix, comme l’intégration de Steam par défaut se payent. J’ai listé dans ce court article les points qui m’ont fait le plus tiquer, mais qui en toucheront l’une sans faire bouger l’autre à la plupart des personnes utilisant la Manjaro Linux. Est-ce un mal au final ?

62 réflexions sur « Les « péchés capitaux » de la Manjaro Linux… Graves ou pas ? »

  1. Salut Fred,

    J’suis tout à fait d’accord avec ton analyse.
    À quand un système linux purement 64 bits ; encore que chez crosoft c’est bien pire, même pas comparable.
    Mais faut avouer que la pire distrib 48 bits ca reste OpenSuse 😛

    J’aime trop ton expression « ca m’en touche une sans faire bouger l’autre ».
    Ma femme qui suit aussi ton blog et qui en plus à son portable sous linux – j’ai trouvé la femme parfaite, je sais B-) – se demande comment appliquer cette expression aux filles ?

    À pluche

  2. Salut Fred,

    Je me demandais: quelle iso as-tu utilisé?
    Car de mon côté impossible de démarrer avec la 0.8.12.
    J’ai un superbe kernel panique.

    Si non super article, même si je ne suis de ton côté que pour les deux premiers points ;).

  3. Bonjour,
    Intéressante réflexion. 144 paquets multilib, c’est vraiment beaucoup.
    Je suis sur Arch 64 bits avec Steam (volontairement 😉 ) installé. Bilan : testing(77), core(144), extra(686), community-testing(0), community(61), multilib-testing(0), multilib(12), archlinuxfr(2), autres*(9)
    Bref, sans commune mesure avec Manjaro…

  4. > On sait que tu n’aime aucun thème d’icône de toute façon, et tu peux en changer en 2 clics. 😉

    > J’ai pas du tout compris ce que tu voulais dire dans le 1er point.

    > Où est le problème ? C’est à utilisateur de faire ce qu’il veut avec son noyau…

    > Je suis totalement d’accord, la plupart des utilisateurs de Manjaro n’utiliseront pas Steam, et en plus pré-installer un logiciel de jeu, non libre, avec masse de dépendances 32 bits on peux pas faire pire.

    1. On sait que tu n’aime aucun thème d’icône de toute façon, et tu peux en changer en 2 clics. 😉

      Je n’aime pas les thèmes d’icones qui font penser à du vomi de caméléon pour les couleurs utilisées. Bah, d’ici un an, gerbixNumix et apparentés seront passés de mode.

      J’ai pas du tout compris ce que tu voulais dire dans le 1er point.

      Compare la présentation proposée par Manjaro Linux et celle de Xfce via les captures d’écran du site officiel de l’environnement.

      Pour les noyaux, c’est la fête du slip côté nombre de versions. Et c’est bien connu, les utilisateurs de la Manjaro sont vraiment des pros dans le choix du noyau 🙂

      Pour ta conclusion, je ne puis qu’être d’accord.

    2. Y’a pire : installer pipemachin pour avoir Flash à jour ou installer Chrome 🙂 (pas Chromium).
      Après, c’est clair que Steam en 32 bits, ça alourdit et je ne comprends pas le fait de l’installer par défaut sur une distrib. pas forcément orientée gamer…

  5. Je ne suis pas joueur et donc je ne sais pas trop ce que peut faire Steam, mais une chose est certaine on devrait pourvoir laisser le choix à l’utilisateur de l’installer OU pas.
    Enfin, Manjaro a encore de la marge, elle n’est pas encore parvenue aux 7 péchés Capitaux ;D
    A pluche.

  6. J’ai installé la Manjaro sur ma machine en cohabitation avec d’autres distributions. J’ai fini par la planter car je ne peux plus la mettre à jour. Peu importe ici le message d’erreur car ce n’est pas le sujet. La véritable raison de mon plantage, à mes yeux, est que je démarre cette distribution trop peu souvent puisqu’elle n’est pas encore ma favorite. Donc, je soupçonne d’avoir fait des impasses « mortelles » dans les mises à jour parce que faites trop irrégulièrement. Devons-nous en déduire que Manjaro est une distribution à « caliner » quotidiennement sous peine de la voir fuir ? Un « péché capital » (comme tu dis) inné ou pas ?

  7. Ça commençait très bien, je me disais chouette, c’est la fin de la semaine, fin de journée, y’a Bezies qui a pondu un nouvel article, y’a bien un mec qui va se ramener avec de l’essence à briquet et lui cramer la gueule!
    Défoncer son article au lance flammes …Que ça allait être https://www.youtube.com/watch?v=l2i5hIxAMBw Ha que rock’n’roll!!!…
    Ben non!Un consensus mou autour de son dernier accouchement!
    Vous n’y mettez pas beaucoup du votre pour mettre de l’ambiance Bezies!
    Un peu plus de mauvaise foi , moins de factuel pour brancher les mecs bien chargés en catécholamines!
    Pensez aux lecteurs merde!!Merci par avance…

  8. Un autre point que je trouve particulièrement problématique, c’est le fait d’avoir plusieurs éditions officielles (KDE et Xfce) et de nombreuses éditions communautaires à la qualité parfois douteuse (y compris pour des environnements majeurs), alors qu’il aurait sans doute mieux valu ne proposer qu’une distribution unique qui aurait proposé les différents environnements lors de l’installation, comme peut le faire Antergos.

  9. Bonjour Fred,

    Moi perso, j’ai la version Cinnamon, mais j’ai testé aussi la version XFCE et KDE, et j’ai un problème, que je n’ai pas résolu impossible d’installer une imprimante ! sur Manjaro.

    Sinon chez moi le reste tourne bien, voir mieux que sur Linux Mint 🙂

      1. Re bonjour,

        Mon imprimante est une imprimante HP 2540 wifi en réseau, qui fonctionne super bien sur Linux mint et Ubuntu.

        Mais quelque soit l’imprimante que je veux installer sur Manjaro, c’est après la recherche d’imprimante, erreur de cups !

        Dommage, car j’adore Manjaro, qui joint la facilité, à la rapidité d’ArchLinux 🙂

    1. Sur Arch et Manjaro: cups+gutenprint+ghostscript et ça marche nickel. Surtout ne pas installer Manjaro-settings-manager et toute autre dépendance.

        1. Y’avait un moment un problème d’installation d’imprimante sur Manjaro … Essaye de désinstaller tout ce qui imprimante et de n’installer que les paquets cités ci-dessus + hplip

  10. C’est la piètre qualité de la version communautaire gnome qui m’a fait quitté manjaro. Je continue d’utiliser la superbe version xfce sur mon laptop avec handy (merci de me l’avoir fait découvrir).

    C’est aussi l’ambiance morbide du forum français et les positions dégueulasses pro peine de mort et exécutions sommaires extrajudiciaires que portent certains membres/modo/admin, mais ça c’est une autre histoire. C’est foutrement important
    un forum de support.

      1. Vraiment sympa ouais, si on accepte d elire des posts appelant au meurtre de présumés innocents et si on kiffe la propagande pour la peine de mort.

          1. ha ben j’ai plus accès au salon privé moi et mes posts ont été supprimés immédiatement.

            J’ai simplement à l’époque posté mon désaccord (calmement et avec modération) avec les posts appelant à l’assassinat (oui, le meurtre avec préméditation) de deux hommes, les frangins Kouachi et d’autres post en appelant au rétablissement de la peine de mort.

            J’ai par la suite fait part de mes réserves polies sur le slogan « je suis charlie » que certains reprenaient sur le site. Notamment en expliquant qu’il ne fallait surtout pas se laisser emporté par l’émotion et que je refusais d’être sommé de me positionner dans un des deux camps antagonistes. J’ai essayé d’expliquer vers quels dangers je pensais que nous aurions à faire face dans les temps qui suivraient.

            J’ai été immédiatement banni et censuré, motif : je faisais de la politique. Ce qui est drôle c’est qu’appeler au meurtre, se réjouir d’un assassinat ou soutenir la peine de mort ce n’est pas politique. Alors qu’essayer humblement d’apporter des nuances et d’analyser ce qu’il nous arrivait, cela devenait politique. Foutaises, ces mecs là on des idées politiques bien précises et sous couvert d’apolitisme font se taire toute contradiction.

            Il était déjà évident que se mettait en place dans les têtes ce qui devrait massivement suivre : toute voix discordante serait considéré comme complicité avec les terroristes, voire comme terrorisme même.

            Voyez les résultats et ce n’est qu’un début.

        1. Bonjour df

          Simple curiosité, as-tu eu l’occasion de lire beaucoup de messages appelant au meurtre de présumés innocents ainsi que d’autres faisant la propagande de la peine de mort ?

          J’essaie de m’astreindre à lire tous les messages justement pour éviter des conneries de ce genre. Nul n’est infaillible, mais si ce genre de trucs est passé il vaut mieux le signaler aux admins/modos pour régler ça.

          En tout cas ce genre de réflexions n’est pas la politique du forum.

          1. Salut,

            « Ce genre de réflexion n’est pas la politique du forum » ben il fallait plutôt à l’époque en parler aux admins/modo/membres qui se permettaient d’appeler au meurtre et « bêler avec les loups » charliiiiie, plutôt que de me jeter dehors lorsque je l’ai fait.

  11. Manjaro ce nom qui résonne plus souvent quand je cherche à me simplifier le travail quand je suis sous openbox m’enfin c’est le petit de Arch donc faut pas crier dessus.

    Après je suis d’accord sur l’idée que Steam pré-installé ce n’est pas possible c’est comme sous ubuntu (rien que de l’écrire j’ai envie de me bruler les mains) qui t’inflige la recherche du net dans le menu, qui soit disant tu peux supprimer dans les options mais tu le vois quand même te proposant des paquets à installer… Bon cette comparaison n’est pas faisable vu qu’on peut desinstaller Steam.

    Autre point, les noyaux, il y en a tellement j’aurais préféré voir que 2 ou 3 noyaux genre un noyau lts, noyau pour ceux qui veulent chercher les bugs avant de dire prêt à être lancé.

    Tu dis dans ton article que l’interface de manjaro permet d’accueillir les windowsiens sans qu’ils soient perdu je m’excuse mais je pensais que zorin OS était l’OS qui emettait une passerelle de conversion sous linux en douceur m’aurait-on menti ?

    Pour finir « yaourt –stats » tu viens de m’apprendre une nouvelle commande merci =)

    Sinon très simpas ton article ça m’a permis d’apprendre quelque petite chose sur manjaro (non je ne passerais pas sur manjaro j’aime arch)

  12. Bof… c’est l’avis de quelqu’un qui a essayé la distribution 15 minutes comme d’habitude. Le thème d’icônes c’est purement ton avis, moi je le trouve bien et il se change en 2 clics. Pour la présence de multiples noyaux je vois pas le problème, Manjaro propose le LTS par défaut et celui qui veut changer est forcément un connaisseur il sera donc content d’avoir le choix…
    Il n’y a que pour Steam que je suis d’accord, c’est un logiciel proprio et je ne comprends pas ce choix de le préinstaller, tout le monde ne joue pas.

    Sinon les deux seuls « vrais » points que je peux reprocher à Manjaro :

    – Mises à jour problématiques : si tu attends 2 mois avant de mettre à jour ton système c’est la cata, les clés PGP changent souvent et il faut alors bidouiller/forcer des paquets pour débloquer la situation (et c’est chiant).

    – Les versions communautaires sont mauvaises… la KDE est trop chargée, la GNOME est buguée, il n’y a que l’officielle sous Xfce qui est bichonnée.

    1. Bof… c’est l’avis de quelqu’un qui a essayé la distribution 15 minutes comme d’habitude.

      Déjà, rien que cette remarque me fait dire : tu as jeté un oeil aux archives du blog ? Je tâte de la Manjaro Linux ses débuts, avant même la 0.8.0. J’avais consacré un article début février 2012, quand la 0.8.0 était justement en plein développement : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=6975

      Pour mémoire, j’avais consacré un article à la Manjaro Linux 0.8.0 en août 2012 : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=8305

      Le thème d’icônes c’est purement ton avis, moi je le trouve bien et il se change en 2 clics.

      Encore faut-il trouver les deux clics en question 😉

      Pour la présence de multiples noyaux je vois pas le problème, Manjaro propose le LTS par défaut et celui qui veut changer est forcément un connaisseur il sera donc content d’avoir le choix…

      Quid du gaspillage de ressources liés au support d’une dizaine de noyaux différents ?

      Mises à jour problématiques : si tu attends 2 mois avant de mettre à jour ton système c’est la cata, les clés PGP changent souvent et il faut alors bidouiller/forcer des paquets pour débloquer la situation (et c’est chiant).

      Dans ce cas, l’utilisateur n’a pas choisi la distribution qui lui convient. Une rolling release, même rationalisée, cela se met à jour une fois par semaine au minimum.

      Les versions communautaires sont mauvaises… la KDE est trop chargée, la GNOME est buguée, il n’y a que l’officielle sous Xfce qui est bichonnée.

      Ce ne sont pas des versions officiellement supportées. C’est tout. Et en ce qui les concerne, on y trouve le meilleur comme le pire :

      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=12680 => Manjaro Linux Unity
      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=11382 => De l’obligation de passer par l’ISO d’installation en réseau pour avoir une version Gnome, KDE ou encore Mate Desktop de qualité.

  13. Bonjour,

    Voila, pour mon problème d’imprimante sur Manjaro c’est bon.
    J’ai lancer, la comme suivante, dans le terminal :

    sudo pacman -Rdd foomatic-db foomatic-db-nonfree

    Voila, si cela peut aider, certains qui sont dans mon cas, et maintenant, pour moi Manjaro Cinnamon, c’est que du bonheur !!

  14. Joli billet !
    Gros utilisateur/installateur de Xubuntu, j’ai découvert Manjaro il y a peu.
    Je pense que sa courbe d’apprentissage est plus courte que celle de Xubuntu, mais… beaucoup plus pentue !
    Très peu d’ajustements permettraient d’en faire un truc beaucoup plus ouvert au grand public.

    Ps. Je me permets de vous mettre dans les liens de mon almanet 😉

    1. Content de te voir sur Manjaro … j’en profite au passage pour te féliciter pour ton tuto sur Xubuntu qui m’avait bien servi à l’époque de la 12.04.

  15. Bah pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi

    – Xfce façon manjaro s’inspire un peu de construction « Windowsesque » d’accord mais elle constitue quelque part ce que doit être le futur de cette distrib, une forme d’ubuntu (largement mieux qu’ubuntu, puisque débarrassée de la lourdeur d’Unity et de la perversité de Canonical). De toute façon que ce soit le pack d’icônes ou l’apparence tout est modifiable

    – De multiples noyaux peuvent être utiles en cas de problèmes. Même si le nombre de versions maintenue sont un peu excessives.

    – Steam est le virus et le moteur, je pense de migrations Windows > Linux. Mais cette opinion n’engage que moi. De toute façon on peut le retirer à souhait.

    Par contre le fait que Arch et Manjaro ne supporte pas les états boostés des proc AMD FX ça c’est inadmissible, les autres distrib basés RedHat et Debian ne posent pas ce problème (je continue de préférer la base Arch malgré tout et plus particulièrement Manjaro)

    1. Chouette, quelqu’un en désaccord.

      Premier point : qui s’amuse à modifier l’apparence d’origine, mis à part les personnes informéées ?

      Deuxième point : 3 ou 4 noyaux seraient largement suffisant, en effet. Virer les courts termes mort en amont du genre 3.13 ne serait pas une grande perte.

      Troisième point : encore faudrait-il des jeux en quantité suffisante pour atteindre une masse critique. On en est loin.

      Pour les processeurs AMD FX et le problème du support des états boostés, j’avoue que je suis un peu paumé. Autant éviter les AMD FX pour un futur achat, donc 😀

      1. Premier point: Des tas, c’est formidable de pouvoir le faire contrairement à Windaube.

        Deuxième point: On est d’accord sur ça

        Troisième point: Là jsuis pas d’accord je joue sur steam et la bibliothèque Linux est déjà très riche. Il faut le temps de convaincre. (Il ne faut pas oublier que c’est le support jeu qui popularise un OS auprès des constructeurs, oui c’est absurde mais on y peut pas grand chose).

        Donc si je comprends bien ya un bug donc faut pas corriger faut tout simplement laisser tomber le matos…. C’est pas bon comme raisonnement je pense 🙂

        1. On peut toujours modifier légèrement l’interface avec MS-Windows. Windaube ? Cela me rappelle mes débuts zélés sous Linux. J’ai appris à garder la tête froide depuis.

          En ce qui concerne les jeux, on est encore loin de la masse critique. Je crois avoir lu que les utilisateurs linuxiens de Steam doivent tourner autour du pourcent symbolique. Il faudrait que le vaporware appellé SteamBox sorte pour changer la donne.

          Pour ma dernière remarque, c’était plus une boutade qu’autre chose. Simplement que je commence à en avoir ma claque du matos AMD, c’est tout 😀

          1. Le but de l’expression « Windaube » n’a pas pour but du troll. Mais de rappeler que le but de Linux on Desktop est quand même de déposséder Windows de son quasi monopole. Sinon Linux peut très bien se cantonner là où il réussit (Serveur, Super Calculateurs, Mobile…). Je préférais largement l’époque des Windaube, Wincra$sh… plutôt que le consensus mou actuel qui au final n’amène qu’une victoire totale à un monopole privé.

  16. Salut à Tous.
    J’avais utilisé manjaro openbox et j’amais vraiment. et je trouve dommage qu’il ne la supporte plus. Propre et rapide comme l’écair.
    Depuis je suis sous Arch et KF5 au boulot et pas de problème no plus.
    Donc manjaro c’est pour les débutants qui veulent bien s’investir un peu.

    1. Pas seulement pour les débutants, mais aussi pour les experts qui ont compris et qui veulent se simplifier un peu la vie avec des automatismes.

  17. ‘LLo,
    Très juste, hé je pense qu’il faudrait tendre vers + de simplicité/automatisme car l’écosystème linux, de par sa diversité est déjà assez compliqué comme cela. Par exemple, arrêter les « trouzemille » partitions pour un seul Os, les systèmes de fichiers « exotiques » alors que quasi tout le monde utilise ext4, & caetera, & caetera…

  18. Les reproches à faire à Manjaro : elle a deux buts
    * un but atteint : l’installation facile d’une Arch. Mais il y a d’autres moyens, et l’install « punition-bizutage » officielle, ce n’est quand même pas la mer à boire et ça apprend beaucoup de choses, ce qui est le but
    * un but illusoire de « stabilisation » en passant d’une rolling-release à une semi-RR. Illusoire parce que ça introduit une sur-couche et donc une source de bugs, et que la Arch officielle est incroyablement stable. C’est aussi une dispersion de dév et le risque aussi d’en manquer pour la pérennisation.
    Le résultat collatéral particulièrement intéressant par contre : en ciblant des linuxiens moins « pro », il s’est créé un forum (francophone en tout cas) extrêmement sympathique et formateur.

  19. Salut
    Je me suis amusé à me faire une manjaro-kde5 à la sauce OpenRC et ça fonctionne très bien, tout aussi rapide que la version systemd.
    Ça devrait convenir aux anti-systemd.

  20. Ton dernier test début décembre ?

    Tu devrais faire un nouveau test avec la dernière version 0.8.13 de Manjaro OpenRC, j’ai trouvé qu’elle fonctionnait vraiment bien !! Pourtant je ne suis pas un afficionado d’Arch/Manjaro.

    Par contre je ressent toujours la même chose en utilisant le gestionnaire de paquets Octopi : je le trouve brouillon, pas clair, incomplet, beaucoup moins pratique à utiliser que le gestionnaire Synaptic dans Debian.

    1. À mettre dans la liste des articles à rédiger d’ici fin juin 2015. Ensuite, je dois dire que j’évite comme la peste Octopi ou Pamac. Je suis un fan de la ligne de commande pour gérer les logiciels.

  21. Oh là il faut arrêter avec les grands mots !

    Non systemd ce n’est pas l’antéchrist ou l’apocalypse !
    Non dans l’informatique il n’y pas de « guerre de religion » !

    L’informatique c’est justement un des très rares domaines où personne ne se prend la tête avec la « religion » !

    C’est un des très rares domaines où TOUT LE MONDE SE FOUT de savoir si c’est un catholique polonais, un musulman marocain ou bien un bouddhiste coréen qui programme la dernière version de Firefox ou d’autre chose !

    Systemd ce n’est qu’un paquet parmis des dixaines de milliers d’autres paquets.

    Systemd a des qualités et des défauts, des avantages et des inconvénients, comme n’importe quel autre programme.

    Comme n’importe quel autre programme nous pouvons l’utiliser ou bien ne pas l’utiliser, chacun ses goûts, chacun ses préférences, et peu importe franchement !

    Avoir des avis différents ça ne signifie pas « se faire la guerre ».

    1. Oh là il faut arrêter avec les grands mots !

      Mots ou maux ?

      Non systemd ce n’est pas l’antéchrist ou l’apocalypse !
      Non dans l’informatique il n’y pas de « guerre de religion » !

      Vu la tournure des évènements, il faut employer les termes qui claquent. Même s’ils sont excessifs, ils ne sont pas loin de la vérité par moment 🙁

      C’est un des très rares domaines où TOUT LE MONDE SE FOUT de savoir si c’est un catholique polonais, un musulman marocain ou bien un bouddhiste coréen qui programme la dernière version de Firefox ou d’autre chose !

      +1

      Systemd ce n’est qu’un paquet parmis des dixaines de milliers d’autres paquets.

      Systemd a des qualités et des défauts, des avantages et des inconvénients, comme n’importe quel autre programme.

      C’est surtout un logiciel qui est une des pierres principales de n’importe quel OS (libre ou pas) : son gestionnaire d’init, sans qui le reste des outils ne sont que des 0 et des 1 sur un support de stockage.

      Comme n’importe quel autre programme nous pouvons l’utiliser ou bien ne pas l’utiliser, chacun ses goûts, chacun ses préférences, et peu importe franchement !

      Avoir des avis différents ça ne signifie pas « se faire la guerre ».

      Il y a des opposants à Systemd qui parle de chevaliers de l’Apocalypse. Difficile de faire une référence plus religieuse :

      http://www.zdnet.fr/actualites/systemd-sur-debian-la-guerre-de-clochers-tourne-aux-menaces-39808179.htm

      http://www.infoworld.com/article/2608798/data-center/systemd–harbinger-of-the-linux-apocalypse.html

      On peut traduire le titre part :  » Systemd: un signe avant-coureur de l’apocalypse Linux ».

      On atteint le fond, non ?

  22. Ah au fait je voulais te poser la question :
    Quel programme utilises-tu pour faire les vidéos que tu mets sur Youtube ?
    J’aimerais bien essayer…
    merci 😉

  23. C’est vrai c’est éxagéré l’histoire systemd qui serait l’apocalypse et tout… N’importe quoi… Il y a des distributions qui tournent sans problème sans lui et voilà…
    Tout ceux qui nous expliquent que : « maintenant c’est systemd pour tout le monde ou alors rien parce que c’est obligatoire d’utiliser ce système init » sont des menteurs.
    Debian ment, Ubuntu ment, RedHat ment en faisant croire que dorénavant systemd est OBLIGATOIRE.
    C’est triste de ne pas dire la vérité aux utilisateurs.
    C’est les prendre pour des cons dans le fond.

  24. @df : en réponse à ton message du 17.06 10h30, ôte-moi juste un petit doute, ton pseudo à l’époque ne se composait-il pas de deux mots, M***** J**** ?

Les commentaires sont fermés.