PaleMoon, le fork de Mozilla Firefox, est-il à la hauteur de son parent « connu » ?

Suite aux derniers scandales sur Mozilla Firefox, certains zélotes – à côté de qui Richard Matthew Stallman serait un affreux promoteur du logiciel non libre – après avoir préparé le bûcher sacrificiel font la promotion d’une version dérivée du nom de PaleMoon, en parallèle GNU IceCat ou Debian IceWeasel.

Je concède que la politique de Mozilla Firefox est sujette à caution, mais il faut noter que certaines personnes tombent facilement dans le triptyque « On lèche, on lâche, on lynche » profitant d’une amnésie bien opportune.

À l’origine ce fork se résumait à une recompilation du code source de Mozilla Firefox avec des options d’optimisation agressives (j’ai toujours été dubitatif sur l’apport réel en vitesse). Palemoon est désormais plus développé : outre le fait qu’il exclut l’interface Australis (introduite pour Mozilla Firefox 29), il choisit le code à intégrer, dixit la page d’information dédiée du site :

Pale Moon will be released independent of Mozilla Firefox, as it uses a different source code and release plan, and is not affiliated with or subject to either code releases or publication plans of the Mozilla Corporation; the Mozilla rapid release schedule is not followed. Pale Moon is an independently developed product based on Firefox, but will most certainly not follow Firefox to the letter.

Ce qu’on peut traduire par :

Pale Moon sera publié indépendamment de Mozilla Firefox, car il utilise un code source et un suivi de publications différents, et n’est ni affilié ni soumise aux publications et au code source de la Mozilla Corporation ; le calendrier de publication rapide de Mozilla ne sera pas suivi. Pale Moon est un produit développé indépendamment basée sur Firefox, mais ne suivant absolument pas Firefox à la lettre.

J’ai donc voulu compiler le dernier code source disponible en ce 27 mai 2015, la version 25.4.1, version rendue disponible le 10 mai 2015.

Pour compiler cette version de Palemoon, j’ai simplement suivi, dans un premier temps, les instructions de compilation en prenant les conseils du wiki de Mozilla pour mon ArchLinux.

De plus, j’ai pu apprendre via cette page quel était le fichier .mozconfig à utiliser.

Ce qui me donne le fichier suivant, en rajoutant les spécificités liées à mon ArchLinux, en vérifiant bien que la ligne objdir pointe sur un emplacement correct :

# Archlinux :

mk_add_options PYTHON=/usr/bin/python2
mk_add_options AUTOCONF=autoconf-2.13

# Please note the restrictions on official branding when using this line.
ac_add_options –enable-official-branding
export MOZILLA_OFFICIAL=1

mk_add_options MOZ_CO_PROJECT=browser
ac_add_options –enable-application=browser

mk_add_options MOZ_OBJDIR=@TOPSRCDIR@/obj-@CONFIG_GUESS@

ac_add_options –disable-installer
ac_add_options –disable-updater

ac_add_options –disable-tests
ac_add_options –disable-mochitests
ac_add_options –disable-debug

ac_add_options –enable-strip
ac_add_options –enable-jemalloc
ac_add_options –enable-optimize= »-O3 -msse2 -mfpmath=sse »

ac_add_options –x-libraries=/usr/lib

J’ai donc fait extraire le code source dans un répertoire spécifique (à noter qu’il faut utiliser 7zip pour extraire le code), puis j’ai copié le contenu ci-dessus dans un fichier .mozconfig. Il ne faut cependant pas oublier d’appliquer un chmod, à savoir chmod -R 777, pour que le code source soit utilisable. Cool ! 🙁

j’ai lancé la compilation avec un make -f client.mk build et j’ai attendu. J’ai eu droit à un bug assez rapidement. J’ai donc rajouté l’option –disable-elf-hack pour que le processus de compilation continue.

Cependant, je n’ai pas réussi à faire aller plus loin la compilation. Je me suis donc retourné vers le paquet AUR disponible. Les dépendance semble indiquer un retard sur un point technique par rapport à la version « officielle » : l’utilisation des paquets gstreamer 0.10 en lieu et place des versions 1.x, du moins pour la version précompilée, depuis au moins Mozilla Firefox 30.0, sorti en juin 2014.

La compilation depuis le code source du dépot git s’étant bien passée, j’ai pu enfin obtenir un PaleMoon « maison » après une bonne heure et demie d’attente.

J’ai installé en parallèle d’une version nightly (tant que Mozilla Firefox existe, donc pour environ deux ans avec un peu de chance et qui me sert au quotidien), une version compilée par les serveurs d’Archlinux. En dehors du fait que j’ignore si les failles de sécurité corrigées dans le code source de Mozilla Firefox le sont dans le code de PaleMoon (il faut espérer qu’un port des correctifs soit effectif), j’ai voulu comparer quelques points précis :

  1. Le niveau de compatibilité avec le HTML5 et les CSS3
  2. Le support de l’audio et de la vidéo sans passer par Flash

Pour la taille de l’installation, c’est comme les concours de pénis entre gamins immatures (en gros, jusqu’à 25 ans) pour savoir qui a le plus long appendice caudal. Donc inutile.

Sur le premier point, je suis passé par les sites html5test et Css3test. Sur le deuxième point, je suis passé par Bandcamp, Youtube et Dailymotion. Les deux navigateurs utilisant des profils fraichement créés pour l’occasion.

Si vous n’avez pas vu la vidéo, voici les résultats. Pour les tests chiffrés avec Mozilla Firefox 38.0.x :

  • HTML5Test : 467/555
  • CSS3test : 53%

Et avec PaleMoon 25.4.1 :

  • HTML5Test : 412/555, soit 9,90% en défaveur de PaleMoon
  • CSS3test : 45%, soit 8% en défaveur de PaleMoon

Pour les sites ?

Mozilla Firefox 38.0.x :

  • Html5 audio avec Bandcamp : OK
  • Html5 vidéo avec Youtube : OK
  • Html5 vidéo avec Dailymotion : OK

Palemoon 25.4.1 :

  • Html5 audio avec Bandcamp : Non
  • Html5 vidéo avec Youtube : OK
  • Html5 vidéo avec Dailymotion : Non

Sur ce dernier point, c’est vraiment anecdotique, car l’écrasante majorité des internautes installera l’usine à faille de sécurité Adobe Flash sans chercher à comprendre.

Je dois dire que je ne m’attendais pas à un tel retard sur le plan purement technique de PaleMoon. Évidemment, la plupart des utilisateurs n’y fera pas attention.

Mais pour l’utilisateur un peu avancé, PaleMoon n’est pas une solution viable si on veut un support avancé des technologies de la toile. Après, libre à chacun de trouver le navigateur qui convient le mieux.

33 réflexions sur « PaleMoon, le fork de Mozilla Firefox, est-il à la hauteur de son parent « connu » ? »

  1. Salut Fred, à la limite utiliser « Iceweasel »pour le reste ca ne tient pas la route. Je viens de lire la dernière sortie de Mister Stallman, pitoyable pour ma part, maintenant il s’en prends aussi à apple.
    Tant de buzz et de prise de tête pour rien.
    Le monde gnu/linux commence à me prendre la tête de plus en plus, certains ne savent pas faire la part des choses!
    Le libre, gratuit, les devs…

    A force de vouloir un monde parfaitement libre, c’est eux qui s’enferme avec leur système donc on peut comparer cela avec d’autres OS…

    @+ tagada

    1. Dans l’ensemble ils ne se prennent pas la tête la règle est pourtant extrêmement simple si c’est libre ok si ça ne l’est pas bye bye.

      Le logo de FF n’est pas libre, Telefonica + WebRTC ce n’est pas un service libre, de même la partie serveur de Pocket est propriétaire, les DRM ne sont pas libre. Don la FSF et Stallman ecarte tout ça, après chacun est libre de suivre ou pas les directives de la FSF ils ne forcent personne à ce que je sache.

      Les gens qui ne sont pas d’accord avec ça vont voir ailleurs et c’est ce que Linus et la majorité des distributions font depuis des années.
      Tu peux pas reprocher à Stallman d’exprimer un point de vue, tu as aussi le tiens. Le fait est que le sien est plus populaire que le tien et il en joue certes mais c’est son taf c’est son rôle au sein de la FSF. Ce qui serait vraiment inquiétant c’est qu’il fasse l’inverse non?

      1. Le problème est que certains libristes sont plus extrèmes que RMS par moment 🙁

        Autant dire qu’à ce rythme, la FSF va tomber dans une forme d’extrémisme qui n’a rien à envier à celui qui détruit les religions de l’intérieur.

        1. Exact en plus le fait d’une conception trop absolue amène plus de problèmes au libre. La règle aurait du être: « Tant qu’il n’y a pas d’alternative libre réellement équivalente alors on utilise la partie propriétaire « la plus respectueuse » jusqu’à pour la remplacer ». Avec ça GNU/Linux aurait vraiment percé.

  2. Une petite coquille dans ton texte de traduction?
    ni affilié ni soumise aux « publiations »
    La petite gué-guerre continue, j’ai lu que la version de PaleMoon pouvait s’avérer plus rapide ?
    Et qu’au contraire de Firefox, les binaires de Pale Moon ne peuvent être redistribués que sous certaines conditions ?
    A pluche.

    1. Je n’ai pas fait attention aux conditions de redistributions. Mais vu le retard technique, ne serait-ce qu’au niveau de l’implémentation des standards HTML5… Ouille !

      Je corrige la coquille.

  3. Pas trop d’accord. Stallman reste un pilier de l’informatique. Et je ne pense pas que ce qu’on emploi comme « informaticiens » aujourd’hui soit de la même trempe que ce qu’on avait dans les années 80/90. Aujourd’hui c’est plutôt une tranche de lard

  4. Bien comme test ça change! 🙂

    J’ai aussi testé Palemoon et chez moi, même sur Youtube ça foire le son crachotte à mort et le son devient un supplice.

    Quitte à chercher à tout prix un navigateur libre pour remplacer Firefox ça aurait été cool de voir les différences avec GNU IceCat, Iceweasel, Midori, Qupzilla, SeaMonkey et Web. Mais je le ferais chez moi au pire si ça n’intéresse que moi.

    A+

    1. Je voulais surtout voir les capacités de ce PaleMoon que certains encensent.

      IceCat = Mozilla Firefox ESR + nouvelle apparence + greffons tiers.
      IceWeasel = Mozilla Firefox ESR + nouvelle apparence

      Midori = webkit (coeur de chromium / chrome avant le « fork » de Google) + interface GTK.
      Qupzilla = cf Midori avec une interface en QT
      Web = cf Midori mais pour Gnome.
      SeaMonkey = Firefox + module courrier + modules forum + client IRC + éditeur de pages Web

      1. Ok du coup 100% d’accord il faut patienter un peu avant de l’encenser mon test sous Manjaro est encore pire que dans ta vidéo!

        Donc si j’ai bien compris pour le reste des navigateurs c’est kiff-kiff si on se rattache à tous les grands frères respectifs.

  5. Si les défenseurs du libre en général n’avaient pas fait preuve « d’extrémisme », ben je crois que le libre ferait partie depuis longtemps du passé. Je ne suis pas pour l’extrêmisme pourtant.

    Aujourd’hui, comment surfer sans avoir adobe flash, sans avoir un compte facebook, en se privant des videos sur youtube etc ?
    Ca devient vraiment de plus en plus compliqué même si on cherche à éviter tout ça.

    Accéder à de l’information sur internet sans passer par un truc proprio au niveau du navigateur ou par la suite sur la toile devient un véritable challenge (déjà perdu ?). Ca s’est amplifié au fil des années. J’en suis à utiliser Opera parce que ça ne merdouille pas trop alors que j’utilisais Firefox auparavant.

    Alors le choix d’aujourd’hui, le voilà :

    – soit utiliser du libre 100% et dire non à plein d’informations
    – soit basculer petit à petit dans le proprio

    Les extrêmes sont ceux qui ne nous laissent pas de choix.
    Je ne pense pas que ce soient les libristes les extrêmistes dans l’absolu. Faire des compromis : ben malheureusement, ça ne fonctionne pas et je le regrette mais vraiment.

    1. Une belle tirade qui oublie une chose : le monde 100% libre n’a jamais existé qu’en théorie et n’existera qu’en théorie.

      Opéra n’est plus que l’ombre de ce qu’il a été depuis qu’il a migré sur Webkit puis Blink.

  6. Bon je n’étais pas très clair au dessus (mais quand ça m’exaspère, je m’énerve et après je bafouille).
    Pour résumer plus clairement mon agacement :

    On est en 2015. Peut-on surfer librement avec un navigateur libre et accéder à toute l’information sur le web ?
    La réponse est/devient : non

    La faute aux libristes ?
    Réponse à mon avis : non

    1. Je suis en désaccord complet avec la conclusion. Les libristes sont en partie responsables de l’état actuel.

      Les compromis sont nécessaires à la vie en société, que cette dernière soit informatique ou humaine.

      Les extrémistes libristes sont restés enfermés dans leurs beaux principes, en oubliant un proverbe : « la route de l’enfer est pavé de bonnes intentions ». Ou encore : « À trop vouloir bien faire, on finit par mal faire ».

      Si on veut utiliser du 100% libre, dans ce cas, on ne peut rien utiliser du tout ou presque. Un noyau 100% libre ? GNU/Hurd, et on connait le résultat. On peut à la limite utiliser la version « déblobée » de Linux.

      Je n’ai plus de greffon flash sur mes ordinateurs depuis des mois, grace à l’utilisation du logiciel maudit qui s’appelle Mozilla Firefox, du moins dans sa version de développement, alias Nightly.

      Quant à accéder à l’intégralité des informations, cela reviendrait à tuer un principe cher au mouvement du libre : la vie privée et sa protection.

      1. Bonjour,

        Il vaudrait mieux comparer à ce moment là le noyau linux avec le noyau linux-libre. Hurd n’ayant rien à voir dans l’histoire. Mais bon c’est du chipotage 🙂

        Après sans forcément partager l’opinion des libristes pur jus, je trouve qu’ils donne une certaine impulsion ou du moins un référentiel au reste de la communauté. Si les purs et durs devenaient mous alors je n’ose même pas penser ce que deviendraient les autres.

        Par ailleurs, j’attends toujours qu’on soutienne plus le libre dans nos administrations et nos entreprises (en attendant éventuellement un microprocesseur européen) ? Un pas je le crains nécessaire pour contrer les services d’espionnage.

        Mais bon on peut toujours rêver avec APTA… 🙁

        @+ Gempaouindo

        1. Le vrai noyau libre, c’est celui développé par la FSF, voyons 🙂

          Le noeud du problème est d’oublier que ce n’est qu’un référentiel, et pas le monde réel. Quant à l’espionnage, toutes les technologies libres et ouvertes du monde seront impuissantes devant l’ingéniérie sociale.

          1. Oui c’est un référentiel.
            Mais j’aime a penser qu’un référentiel est important pour le réel.
            Ce ne pas parce qu’on admire Gandhi, Assange qu’on est prêt a faire les même sacrifice qu’eux.
            Mais il faut amha que ces référentiels existent. A moins qu’on laisse le seul fauteuil de référence à Apple, une star du football ou autre ?

            Je préfère qu’on doive faire un écart par rapport a des opinions des avis louables 🙂

            @+ gempaouindo

  7. Haaaa Flash player le vilain petit canard honni, détesté, vilipendé par nos bons, si bons « diafoirus » éclairés!
    Non Frederic ne vous mettez pas en pétard, du moins pas tout de suite car, même si in fine vous avez raison, le fait est que quand on veut regarder une vidéo sur le site du Monde, du Figaro,de Libération ou soyons fous de Valeurs Actuelles[…] Le vilain petit canard nous est à chaque fois imposé, demandé!!
    Alors à qui la faute?Moi, je veux bien me débarrasser de l’affreux palmipède, mais il va falloir cher ami, nous donner une alternative facile a mettre en place!
    Excellente journée.

    1. Pourquoi me mettrais-je en pétard ? J’ai vu que la section dédiée à la vidéo du site du monde passe par Dailymotion, donc avec html5.

      Pour les autres sites, il faudra qu’il prenne conscience des avantages du html5 en vidéo.

  8. ……. eh bien, tu en fais du boucan à critiquer Pale Moon à la suite de mes commentaires sur LinuxFr, CyrilleBorne. Et maintenant sur ton blog.

    1. J’aime bien Wallabag, c’est juste vachement efficace comme outil – parmi d’autres – de curation. Rien d’autre à ajouter.

    2.

    Projet qui est en gros maintenu par une personne. Et combien de versions de retard sur le plan technique, ne serait-ce qu’au niveau du moteur de rendu ? ».

    Une seule personne peut faire des miracles avec une communauté (sectaire ou non), bref une tribu qui la soutient. Pour le retard par rapport à Firefox, au moteur de rendu, je m’en contrefiche, c’est un fork, c’est donc destiné à se séparer complètement de l’origine pour maintenir une différenciation philosophique et applicative dans ce que doit être le logiciel libre. Oui bien entendu, le logiciel libre est une utopie, ce n’est pas négatif en soi.

    3.

    Le problème est que certains libristes sont plus extrêmes que RMS par moment.

    J’ai mis en avant Pale Moon, car c’est le meilleur navigateur libre par rapport aux critères stallmaniens. Le « plus » n’est pas de mise. Cela ne fait pas de moi un extrémiste, je viens de remplacer Pale Moon sur Android (dont le développement est ralenti) par Chromium : https://download-chromium.appspot.com/?platform=Android
    Je suis ravi d’utiliser un chromebook avec Chrome et Chrome OS (+ Crouton). Je le complémente d’un serveur autohébergé. Je suis enchanté d’utiliser Windows 8.1 (et de tester Windows 10), car il supporte mieux que les autres le dispositif d’eye tracking EyeTribe (pour le service EyeProof ==> http://www.eyeproof.net/) et les BluRay 3D avec Daum PotPlayer (mieux que VLC !) : https://potplayer.daum.net/ ; tu comprendras donc que – tout comme toi – je reste pragmatique, je ne suis pas un libriste acharné, je défends une certaine conception du logiciel libre, cela doit bien faire 2011 que je n’utilise plus couramment Mozilla Firefox. J’utilise Pale Moon sur Windows.

    4.

    L’avenir des navigateurs du monde libre est simple : ce sera navigateur basé sur le moteur Webkit ou sur Blink, frère jumeau de Webkit.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. A noter, ce navigateur sympa basé sur Chromium : https://github.com/breach/breach_core

    5.

    J’essaye de me battre – en bon utilisateur « stockholmisé » – contre les idées répandues à la va vite. Comme l’histoire de l’EME où les personnes refusent de voir que c’était : « accepte ou crève ».

    Je ne crois pas que c’est un refus. Car c’était plutôt « crève ou crève ». En acceptant EME, ils acceptent de détruire leur noyau communautaire. En le refusant, ils sont dans le statu quo et s’éloignent du grand public. Bref, tu résumes bien en évoquant le duopole Webkit+Blink contre EdgeHTML.

    6. Toi qui acte déjà la mort de Firefox : non, ce n’est pas la faute partielle de ces olibrius plus libristes que Richard Stallman qui ont fait un bruit médiatique négatif incroyable. L’enfer, ce n’est pas les autres. Tu dois avoir de bonnes bases pour qu’une communauté te soutienne. L’éviction de Brendan Eich en dit long… Il est certain que Mozilla a changé sa stratégie communautaire à la suite de la déferlante Chrome. Bien mal lui en as pris.

    7.

    FirefoxOS ? Un essai qui valait le coup d’être tenté. Quant à l’OS de Canonical, il se plantera dans les grandes largeurs pour une raison : un magasin d’applications anémiques.

    Oui d’accord, Firefox OS était un essai qui valait le coup d’être tenté et qui a été un flop pour des raisons que je n’évoquerais pas ici. Le seul qui commence à tirer son épingle du jeu face à Android est Sailfish OS ; la startup Jolla a notamment réussi :
    – à faire une campagne de crowdfunding à succès pour la Jolla Tablet – à entreprendre un partenariat d’envergure avec la Russie : http://www.nextinpact.com/news/94135-la-russie-veut-son-propre-systeme-dexploitation-base-sur-sailfish.htm

    8.

    Quel outil util Pale Moon. Pour visionner des vidéos sur les sites de vidéos en ligne qui proposent HTML5 et Flash, tu ne pourras les utiliser en mode HTML avec Palemoon.

    Je n’en ai cure. HTML5 Video prendra du temps à s’imposer. Utiliser l’obsolète Flash ou HTML5 Video m’est égal, d’autant plus que pour le streaming vidéo basique, j’utilise mon Chromebook. Quant au streaming vidéo de fichiers illégaux, j’utilise Pale Moon + Transmission + ownCloud + plugin Embedded Videostream + VLC Web Plugin + Daum PotPlayer (pour la 3D SBS & TAB). Comme tu l’as dit, le support du HTML5 Video n’est pas une fonctionnalité phare du navigateur.

    9.

    Quant à l’openwashing, comment dire ? On commence par vérifier ce qu’on avance, non ? 😀

    Oui, là j’ai pleine conscience d’avoir abusé. Mozilla, je veux le défoncer, quand bien même j’apprécie Asm.js pour le cloud gaming, et Let’s Encrypt pour la généralisation du HTTPS. Après tout – tu peux l’être aussi – les trolls c’est fait pour critiquer de manière constructive, non ? 🙂 Non, en fait, je suis touché terriblement qu’on ait évincé Brendan Eich, et pour ma part, Mozilla n’est plus crédible à mes yeux : donc j’ai le droit de les défoncer dans mes commentaires, de soulever toutes mes déceptions, et passer à autre chose : un libriste est un consommateur normal.

    10.

    Ultime remarque. Notre ami HFLH a commis une erreur énorme en confondant EME (les DRMs HTML5) et MSE (Media Source Extensions)

    Je suis ravi d’être ton ami, qui plus hors de FB. Dans ce cas, tu es mon ami aussi. Frédéric, je t’ai aimé, je t’aime et je t’aimerai toujours quoiqu’il arrive. Je ne crois pas avoir confondu. Comme vu sur le blog de Netflix, EME comme MSE sont considérés comme des HTML5 Premium Video Extensions : http://techblog.netflix.com/2013/04/html5-video-at-netflix.html ; je t’accorde qu’en ayant associé MSE aux HTML5 DRM, j’ai fait un raccourci peu recommandé, que NextInpact et bien d’autres font aussi dans leurs articles. Exemple : http://pix.toile-libre.org/upload/original/1432822654.png ; là : c’est marqué EME et ESE (DRM) ==> ils voulaient dire EME et MSE (DRM). Bref, le même raccourci que moi. Quand on voit que l’un des initiateurs – Netflix – voit une logique conjointe entre EME et MSE, on peut se permettre de faire ce type de raccourcis.

    11.

    Quant à accéder à l’intégralité des informations, cela reviendrait à tuer un principe cher au mouvement du libre : la vie privée et sa protection. »
    « Les compromis sont nécessaires à la vie en société, que cette dernière soit informatique ou humaine.

    Oui, je suis d’accord. Bravo pour l’article, les analyses et pour la publicité pour Pale Moon 🙂

    1. PaleMoon, combien de mois de retard sur le plan technique et combien de failles de sécurité non corrigées ?

      Car sur le plan d’un navigateur internet, cela peut s’avérer plus qu’ennuyeux. Pour EME, qui n’arrivera sûrement jamais sur Linux – car c’est Adobe qui est en parti derrière et vu le support de flash pour l’OS libre le plus connu – c’était soit :

      « On refuse => perte de clientèle massive dans les utilisateurs fidèles mais peu technophiles », soit la majorité.

      « On accepte => perte de clientèle massive dans les utilisateurs fidèles et technophiles »

      Entre la peste et le choléra…

  9. C’est vrai Frederic : du 100% libre, ça n’existe pas.
    Je suis juste agacé parce que cela devient difficile de surfer librement avec du logiciel libre.

    Quand je dois visionner une video : je dois passer par du flash.
    Quand je dois accéder à certains contenus (mis en ligne publiquement) : me faut un compte facebook
    Adobe et FB : la vie privée : ils s’en …

    Il y a quelques années, c’était parfois énervant de ne pouvoir accéder à certaines choses. Des efforts on été fait. Par exemple : on ne pouvait pas déclarer en ligne ses impôts avec un navigateur libre 🙂
    .
    Je suis agacé parce que je me sens plus pénalisé aujourd’hui qu’hier d’utiliser un navigateur libre librement pour accéder à l’information sur le web.
    A tel point que j’en suis venu à utiliser un navigateur non libre.

  10. C’est vrai que le support des Encrypted Media Extensions chez Firefox laisse à désirer. Je laisse donc pour référence : https://support.mozilla.org/en-US/kb/enable-drm

    Currently, Adobe Primetime is only available in Microsoft Windows Vista and above when using 32-bit versions of Firefox. Mac OS X, Linux, Windows XP and 64-bit versions of Firefox are currently not supported.

    Autant passer à Chromium tout de suite…

  11. ‘LLo,
    @Steph (& cie):
    – Installer *open with* comme extension/module dans le panda
    – Installer mpv comme lecteur multimedia
    – Dans les prèfs du module ( panda), renseigner oû & quoi faire, en l’occurence -> dans le menu clic-droit, ajouter l’entrée *ouvrir avec mpv*, par exemple…
    & voilou ! Je viens de tester sur libération.fr (adieu veaux, flash, cochons & caetera..)
    Ps: Trouvé entre autres grâce au *grand poutreur*, merci à lui & il y a plein de variantes possible 😉

  12. Je rêve du jour où toutes les applis Flash (jeux ou vidéos par exemple) obligeront à avoir Flash 12 🙂
    Pour YT, ça sera pas grave grâce au lecteur HTML5… mais pour les jeux FB, ça sera le carnage (car je pense qu’une grosse partie de linuxiens sont aussi facebookiens et donc jouent peut-être ?)…

  13. Chez les propriétaires, ils doivent bien se marrer de voir les libristes se battre entre eux (toi t’es plus libre, toi t’es moins libre, il ne faut pas …) . Pendant ce temps le propriétaire gagne du terrain 😀
    Heureusement, des libristes font fi de se combat et continuent leur bonhomme de chemin

    1. Les « propriétaires » s’en battent les roubignoles du Libre.
      Sinon, j’ai jamais compris : être « Libriste », c’est utiliser des logiciels Libres OU utiliser des logiciels Libres + adhérer à leur philosophie obligatoirement OU utiliser des logiciels Libres + adhérer à leur philosophie obligatoirement + faire du prosélytisme et n’utiliser que ça ?
      Moi c’est le premier choix. Pour le reste… ça dépend 🙂
      D’ailleurs je préfère défendre les « formats ouverts » avant le logiciel Libre, mais si c’est lié intrinsèquement (genre enregistrer un document créé sous MS Word en format ODT)…

Les commentaires sont fermés.