Archlinux sur un Asus eeePC : bilan au bout de 3 mois et demi d’utilisation.

Dans une série de billets, fin janvier 2015, j’explorais les différentes options pour équiper le vieil eeePC que j’ai reçu et qui se trainait sous MS-Windows XP. Dans l’ultime article de la série, j’avais décidé de me tourner vers une Archlinux et Xfce, la version 4.10 à l’époque.

Trois mois et demi sont passés. L’eeePC est toujours sous Archlinux et Xfce. C’est d’ailleurs celui-ci qui m’a décidé de migrer vers Xfce 4.12 dès sa disponibilité sur mon PC fixe (AMD Athlon X2-215, 4 Go de mémoire vive, 1 To de disque dur, carte graphique GeForce GT 210), et mon Toshiba Satellite L300-2CZ.

Depuis l’installation d’origine, la machine est passé au noyau linux 4.0 (le 4.0.3 au moment où j’écris ces lignes) et Xfce 4.12. J’ai aussi craqué et j’ai installé des versions précompilées de Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird (celle du tronc, code le plus « explosif) en provenance du serveur FTP de la Fondation Mozilla.

Compiler le code source sur cette mini-machine ? Non, merci sans façon. Déjà qu’il me faut 35 à 40 minutes sur mon ordinateur fixe…

L’autonomie ? Je tourne dans les 6 heures 30 à 7 heures environ avec une pleine charge. Il est vrai que l’ajout des outils TLP aide vraiment à économiser les ressources.

Bien que ce soit une machine d’appoint, j’avoue que j’utilise parfois le soir pour surfer tranquillement dans mon lit. Elle me sert aussi à la saisie de texte pour mes délires scripturaux, bien que le clavier soit un peu trop étroit pour permettre une frappe aussi rapide et fluide que sur un clavier de format plus classique.

Ce qui m’avait fait adopter Xfce à savoir sa légèreté est toujours au rendez-vous malgré le passage à une version plus récente. 190 Mo environ, soit à peine 20% de la mémoire vive disponible dans la machine. Côté gourmandise, on connait pire, non ?

Je ne regrette pas mon choix, même si parfois le greffon météo fond un plomb. Mais cela est de l’anecdotique. Ce qui compte, c’est de pouvoir donner vie à cette vieille machine qui souffrait mille morts sous un exemplaire de MS-Windows XP.

Xfce est vraiment idéal pour ce genre de petites machines. La taille de l’écran est un peu limite, mais il suffit de choisir de masquer intelligemment la barre d’outils inférieure pour gagner un peu de place précieuse.

Ce n’est que mon expérience, mais je ne saurais trop vous conseiller Xfce pour une machine un peu vieille au lieu d’ogres comme KDE SC, Gnome ou encore Cinnamon. Mate-Desktop pourrait être envisager, mais je crains que sa présentation par défaut soit un peu trop gourmande en place pour un écran d’une diagonale de 10 pouces.

24 réflexions sur « Archlinux sur un Asus eeePC : bilan au bout de 3 mois et demi d’utilisation. »

  1. J’y avais pensé il y a 2 ans à ce binome de choc. Et tu me le confirmes. Juste avoir un accès ssh en mode console me convenait tout autant, avec un env. graphique ça offre d’autres perspectives.
    Bonne soirée

  2. Bonjour Fred, merci pour tes retours d’expérience. C’est vrai que xcfe semble avantageusement très léger comme environnement de bureau, pour une machine avec une config plutôt légère elle aussi. Je vais me repencher sur Archlinux.

  3. Je vais tester les outils TLP, ça devrait m’aider merci.

    À propos d’économie de place, quand est-ce que tu te met aux tiling wm ? 😉

  4. Tu confirmes la bonne marche de l’engin sous Xfce, c’est certainement une des meilleurs solutions pour une petite machine.
    A pluche.

    1. « c’est certainement une des meilleurs solutions pour une petite machine. »

      Et pas que pour une petite machine d’ailleurs eh eh.

  5. Et comme tu viens de le tester,penses-tu qu’Handy puisse le faire?

    Comme je te l’avais dit, mon eee serait une machine pour faire du gcompris pour les enfants.

  6. Je n’ai aucun doute sur xfce pour les petites machines, et pas seulement pour elles;) Par contre je ne suis pas sur que mettre une rolling release soit bien pour une petite machine.

    J’aurais plus mis un truc qui bouge peu. Je vois sur un vieu coucou, la rolling que j’avais mis( qui a dit arch 😉 ) n’a pas été super et de version en version, c’est devenu toujours plus lents… J’ai changé pour du debian stable et ça roule, maintenant il n’y a pas que debian, et j’aurais plutot mis du mageia si j’avais su plus tot…

    Amicalement seb

  7. Très intéressant. En complément ne serait t’il pas judicieux de présenter un certain nombre de logiciels totalement adaptés à ce type de machines ?

      1. Bah c’est pas ça c’est qu’on connait pas tout, c’est grâce à toi que j’ai connu Quodlibet, simple, rapide et cool avec son plug equalizer. Ca serait sympa du test applicatif en plus (si ta le temps) 🙂

          1. Par contre pour ceux qui ont nvidia ou ati en proprio, le vsync (synchronisation verticale) ne fonctionne pas en standard avec le compositeur de Xfce, utilisez Compton si Fred le veut je donnerai mon fichier .compton.conf en exemple (ça marche nickel sur carte nvidia)

Les commentaires sont fermés.