Corpo-Mente : un album bien mélangé.

Il m’arrive de trouver des pépites sur Bandcamp. Alors que je fouillais la catégorie des meilleures ventes, je suis tombé sur l’album éponyme du duo Corpo-Mente.

Quand j’ai vu la liste des tags pour qualifier l’album, je me suis gratté la tête plusieurs secondes, car on peut y lire : metal, death metal, experimental, trip-hop et opera.

C’est un peu intrigué que j’ai lancé la lecture de cet album de 10 pistes pour 40 minutes. Autant dire que c’est un album qui propose des pistes qui ne se perdent pas dans des introductions sans fin 🙂

Fruit du travail de Gautier Serre aux instruments et de Laure Le Prunenec au chant, avec quelques musiciens invités, on se retrouve avec un mélange qui est étrange au premier abord. La voix de Laure Le Prunenec est porté par des mélodies qui mélangent les influences rock, metal et un peu trip-hop.

On se croirait dans une salle d’opéra digne du film « Phantom of the Paradise » de Brian de Palma. Sur certaines pistes, l’influence trip-hop se fait vraiment sentir, comme sur la deuxième piste « Arsalein » ou la troisième piste « Fia ». L’influence est progressive au fil des pistes, et la huitième est vraiment très influencée metal.

Quand on arrive à la fin de l’album, on a l’impression d’avoir assisté à un opéra un peu spécial, comme je le disais plus haut. C’est atypique, mais tellement plaisant !

Cet album est très bon, car il mélange plusieurs styles apparemment incompatibles. Mon seul regret : son indisponibilité au format digipak, mais à prix libre. Tant pis, je me graverais une galette avec les pistes, même si je préfère les versions officielles avec la décoration idoine.

Il faut savoir faire contre mauvaise fortune bon coeur, après tout !

4 pensées sur “Corpo-Mente : un album bien mélangé.”

  1. Bandcamp est vraiment l’un de mes sites favoris ! Plein de découvertes à y faire, et un excellent tremplin pour les artistes préférés 🙂

Les commentaires sont fermés.