Manjaro Linux Unity : ah, les éditions communautaires de la Manjaro Linux…

Pour reprendre un jeu de mots célèbre, on peut trouver le meilleur comme le pire… Mais c’est dans le pire qu’on trouve le meilleur. Spécialement la Manjaro Linux communautaire pour Mate Desktop. Du moins, à l’époque de la Manjaro Linux 0.8.10.

Ouvrons une parenthèse rapide : J’aurai pu parler de la sortie de nouvelles versions de distributions sérieuses comme la HandyLinux 2.0 béta 1 ou de la Emmabuntüs 3 1.0.1. Mais je réserve des articles plus long pour les deux d’ici jeudi prochain, le 2 avril. Fermons donc la parenthèse.

Un message de Jean-Baptiste Sauvage sur le réseau social fantôme, je parle de Google Plus, m’a informé de la sortie via le très critique softpedia d’une ISO communautaire de la Manjaro Linux, non répertoriée par les développeurs de la Manjaro, basée sur Unity.

J’ai pu trouvé l’espace sourceforge consacré à cette indispensable déclinaison, proposé par un(e) certain(e) Agnotek. J’ai donc fait chauffer mon wget pour récupérer la dernière ISO en date.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://freefr.dl.sourceforge.net/project/manjarocinnamonambiance/unity/0.8.12/manjaro-unity-0.8.12-5-x86_64.iso
–2015-03-31 08:48:37– http://freefr.dl.sourceforge.net/project/manjarocinnamonambiance/unity/0.8.12/manjaro-unity-0.8.12-5-x86_64.iso
Résolution de freefr.dl.sourceforge.net (freefr.dl.sourceforge.net)… 2a01:e0d:1:8:58bf:fa88:0:1, 88.191.250.136
Connexion à freefr.dl.sourceforge.net (freefr.dl.sourceforge.net)|2a01:e0d:1:8:58bf:fa88:0:1|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 2099478528 (2,0G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « manjaro-unity-0.8.12-5-x86_64.iso »

manjaro-unity-0.8.1 100%[=====================>] 1,96G 1,79MB/s ds 18m 40s

2015-03-31 09:07:17 (1,79 MB/s) — « manjaro-unity-0.8.12-5-x86_64.iso » sauvegardé [2099478528/2099478528]

J’ai ensuite lancé une machine VirtualBox en espérant que l’ensemble se lance sans exploser en vol.

L’environnement attaque la falaise au démarrage. Il faut dire qu’un service lié au protocole TOR est lancé avec l’environnement. Ensuite, on a droit à du franglais dans le menu des fenêtres. Il faudra me corriger, mais je croyais me souvenir que les menus des logiciels se trouvaient au niveau de la barre supérieure (comme ce que propose le Finder de MacOS-X) et non sur la barre de titre des fenêtres.

Quoiqu’il en soit, j’ai lancé l’installation de la distribution. En croisant les doigts pour que l’installation se termine. L’installation a duré un bon quart d’heure. J’ai été étonné par cette lenteur.

Au démarrage suivant, on est accueilli par un écran de connexion dont la zone de saisie est invisible, et après les 15 secondes nécessaires au lancement d’Unity, on est accueilli par un écran digne d’un mauvais film de SF des années 1970.

J’ai fait installer les quelques mises à jour disponibles sur la distribution qui est assez fluide. Tant mieux, car j’ai activé le support 3D dans VirtualBox.

J’ai donc capturé l’ensemble en vidéo.

Comment résumer la distribution ? C’est un énorme « What the fuck ? », qu’on pourrait traduire dans un langage chatié en : « C’est quoi ce bazar ? » On voit qu’il y a eu du progrès dans la portabilité d’Unity, même si cet environnement est taillé sur pièce pour la distribution de Canonical.

Le choix de la logithèque est difficilement compréhensible : pourquoi proposer des outils comme Nero pour Linux (qui est abandonné depuis avril 2012), et pas un outil comme LibreOffice ?

Quid des bugs comme la zone de saisie invisible sur l’écran de connexion ? La barre de menu qui part en cacahuète et qui s’installe dans la barre de titre ? Si la distribution était sorti le premier avril, on pourrait dire : c’est une mauvaise blague. Mais non, cette version de la dérivée communautaire de la Manjaro Linux est sortie le 30 mars 2015…

54 réflexions sur « Manjaro Linux Unity : ah, les éditions communautaires de la Manjaro Linux… »

  1. Les menus apparaissent maintenant par défaut dans la fenêtre mais il est possible de les mettre comme sur Mac OS X en allant dans les options liées à l’apparence.

    Makulu est aussi de porter Unity: http://makululinux.com/makulu-unity-beta-2-update/ . Je trouve ces portages surprenant car bientôt Unity va dépendre de Mir alors que les autres DE dépendront de Wayland. Pas assez de travail? Un intérêt pour Unity 8 qui doit arriver dans moins d’un an?

  2. Pour la barre de menu, si elle est dans la barre de titre, c’est parce que les dernières versions d’Unity propose cette option, justement. C’est pas un bug, c’est une « feature »… ^^

      1. Ce n’est pas du rétropédalage, Unity a adopté le menu global quand les barres de menus étaient encore la norme.
        Aujourd’hui les CSD se répandent, et seront même nativement supportés par Unity à partir de la 15.04.
        Replacer le menu dans la barre de titre et intégrer les CSD sont plus un souci d’esthétique et d’adaptation.
        Par ailleurs, dans Unity 8, le menu global saute totalement, le choix d’intégrer par défaut les menus dans les fenêtres permet d’amorcer une transition vers Unity 8 à partir de Unity 7 en rapprochant les deux versions dans leur utilisabilité.

        1. Tu dis que ce n’est pas du rétropédalage, mais tu m’en apportes la preuve indirectement. En effet, la barre de menu de chaque fenêtre a disparu (à l’époque du premier Unity), mais on l’incruste dans la barre de titre, ce qui qui est franchement plus ergonomique, et tellement plus adapté 🙂

          Le menu à la Finder disparait donc au profit des menus locaux. Comme c’est bizarre 🙂

          Et si on maximise la fenêtre, on retrouve un menu global, du moins dans son apparence des versions 11.04 -> 14.10.

          De quoi être complètement perdu !

          1. Donc si je comprend bien fred, le fait d’avoir la barre de menu dans la barre de titre c’est du rétropédalage oO

            C’est une conception que je trouve beaucoup plus logique.
            La barre de titre à toujours été le truc qui est là mais qu’on utilise pas vraiment.

            Concernant la maximisation des fenêtres, tu vas nous expliquer comment tu vois la chose autrement que de mettre le menu dans la barre du haut.

            Tu commentes et tu me donne vraiment l’impression du vieux geek qui est perdu une fois qu’il doit sortir d’une environnement avec des menus comme toujours depuis 30 ans. Des barres de titre figée qui ne servent à rien ect….

          2. Donc si je comprend bien fred, le fait d’avoir la barre de menu dans la barre de titre c’est du rétropédalage oO

            C’est une conception que je trouve beaucoup plus logique.

            C’est surtout faire revenir le menu dans les fenêtres après les avoir exporter au menu global.

            La barre de titre à toujours été le truc qui est là mais qu’on utilise pas vraiment.

            Cela sert à indiquer à l’utilisateur à quoi correspond la fenêtre non ?

            Tu commentes et tu me donne vraiment l’impression du vieux geek qui est perdu une fois qu’il doit sortir d’une environnement avec des menus comme toujours depuis 30 ans. Des barres de titre figée qui ne servent à rien ect….

            Qui ne sert à rien ou au minimum à informer l’utilisateur pour qu’il s’y retrouve ? Et les barres d’état, on en fait quoi ? Merde, c’est vrai, je suis un vieux con geek.

  3. Salut fred, ça me rappel aussi la première édition de la gnome communautaire manjaro: une horreur pure et simple à vomir!
    Une perte de temps et comme tu le dits, Unity n’est utilisable correctement que sous Ubuntu. Le pire c’est de joindre des softs périmés de chez périmés et non fonctionnel.
    Heureusement que c’est une iso communautaire…
    A plus l’ami 🙂

  4. franchement je ne comprend pas d’ou vous vient toute cette haine d’unity je la trouve plus légère et bien plus fonctionnel que gnome , c’est aussi trés beau visuellement , je retrouve dans unity tout ce que j’aime dans gnome sans tout le coté que je déteste.

    franchement si un jour cette version unity de manjaro devient meilleur je la prend sans soucis.

  5. et je tiens a ajouter qu’unity est imbattable sur le plan ergonomique , c’est le seul environnement qui gére le « tabs on top » sur firefox , et utilise avec brio les espaces dans les écrans 16/9 tout en restant tres facile a utiliser , OUI j’adore unity !

    1. Contrôle anti-dopage ? Monsieur Carmas, veuillez nous suivre.

      En tout cas, je trouve plus logique – vieux con d’utilisateur que je suis – d’avoir les menus dans la barre des menus, et non dans la barre de titre.

    2. +Davic Carmas, moi aussi j’adore Unity et tout ceux chez qui j’ai remplacé Win XP par Ubuntu s’y sont adapté sans problème, après, les goûts et les couleurs…

  6. @Frederic,

    Le menu des fenêtres n’est plus figé à la barre des titres depuis la version 14.04 LTS il me semble. C’est au choix. Certains avaient du mal à s’y retrouver avec le menu de la fenêtre active. Du coup, est né Locally Integrated Menu. C’est pas plus mal quand tu es en mode fenêtré.

    Le problème de la portabilité est du aussi au faite que Gnome ayant rejeté la plupart des patchs de Canonical, ben difficile d’assurer une portabilité :s Pis avec Unity8 très lié avec MIR, je ne sais pas ce que ça va donner.

    1. Pour l’histoire du rejet des patchs, les torts sont partagés, surtout quand on sait qu’il y a un décalage technique au niveau de la base.

      Cf les patchs qui sont nécessaires pour porter Cinnamon sur Archlinux et des distributions ayant des bases gnome plus fraiche que celle de la Ubuntu 14.04 LTS. Sauf erreur de ma part, Ubuntu 14.04, c’est des composants Gnome 3.12. Archlinux et compagnie utilise Gnome 3.14, en attendant l’arrivée du 3.16.

      https://projects.archlinux.org/svntogit/community.git/tree/trunk?h=packages/cinnamon


      PKGBUILD 3417 logstatsplain
      cinnamon.install 195 logstatsplain
      default-theme.patch 834 logstatsplain
      gnome-3.14.patch 1471 logstatsplain
      set_wheel.patch 2570 logstatsplain

      Quant au LIM, c’est une volonté de faire renaître – sans l’avouer – la bonne vieille barre de menu qui avait été chassée à grand coup de pied dans le fondement à l’époque où est né Unity.

      Quant à Mir, j’avoue que je ne sais pas ce que cela donnera à terme. Un coup de plus porté à la portabilité d’Unity qui n’est déjà pas très jolie à voir ?

      1. Pourquoi tu nous compare une version stabilisée dans le temps à une distrib en rolling release ?

        Pour le menu, cf mon commentaire plus haut.

        Mir, c’est la faute de wayland. Si wayland avait gardé le support android, y aurait pas mir.

        Faut bien voir une chose, Ubuntu à des besoins propre aux entreprises. Donc elle propose des patch pour ses besoins tout en offrant aux autres de les utiliser. Chez wayland on a joué la forte tête. Hors de question pour une entreprise de zappé un marché, du coup Mir est né.

        Faudra un jour arrêter dans le libre de nous faire chier avec ce qui est bien pour nous, utilisateurs et ce qui est bien pour que les dev puissent en foutre de moins en moins.

        1. Pourquoi tu nous compare une version stabilisée dans le temps à une distrib en rolling release ?

          Il n’y a pas d’ISO de la Fedora avec Cinnamon ? https://fedoraproject.org/wiki/Cinnamon_Spin

          Ok, c’est pas encore une version officielle, mais elle existe. Et la LMDE qui se base sur Debian GNU/Linux Testing (actuellement Jessie), elle n’utilise pas une base Gnome 3.14 ?

          https://packages.debian.org/fr/jessie/gnome => « Package: gnome (1:3.14+3) »

          Faut bien voir une chose, Ubuntu à des besoins propre aux entreprises. Donc elle propose des patch pour ses besoins tout en offrant aux autres de les utiliser. Chez wayland on a joué la forte tête. Hors de question pour une entreprise de zappé un marché, du coup Mir est né.

          Tant mieux pour Canonical, reste à savoir quelle sera la durée de vie de Mir.

          Faudra un jour arrêter dans le libre de nous faire chier avec ce qui est bien pour nous, utilisateurs et ce qui est bien pour que les dev puissent en foutre de moins en moins.

          Si tu le dis…


          1. Il n’y a pas d’ISO de la Fedora avec Cinnamon ? https://fedoraproject.org/wiki/Cinnamon_Spin

            Ok, c’est pas encore une version officielle, mais elle existe. Et la LMDE qui se base sur Debian GNU/Linux Testing (actuellement Jessie), elle n’utilise pas une base Gnome 3.14 ?

            https://packages.debian.org/fr/jessie/gnome => « Package: gnome (1:3.14+3) »
            Tu reste dans ton argumentaire de comparé une chose « stable » à des choses non officiels ou non stable.
            Tu veux avoir raison quitte à encore prendre un argumentaire fallacieux.

          2. Mon argumentaire fallacieux ? Donc, je cherche à tromper les personnes qui me lisent ?

            Quelques faits.

            1) Gnome 3.12 est la base d’unity de la Ubuntu 14.04 LTS
            2) Les Linux Mint 17.quelquechose sont basées sur la Ubuntu 14.04 LTS
            3) La LMDE 2.0 Betsy est la seule récupérable actuellement (à moins que j’ai mal cherché).
            4) La LMDE 2.0 Betsy est basée sur Debian GNU/Linux Jessie, et donc Gnome 3.14, qui bien que non sortie est installable.

            Donc, maintenant si tu considère que je cherche à tromper des personnes, libre à toi d’agir en conséquence.

  7. @Davic Carmas: Il n’y a point de haine, j’utilise également Unity sur une de mes machines mais de la à dire que « c’est L’environement le plus ergonomique » je trouve cela un peu démusuré. Pour moi un bureau doit aller à l’essentiel et puis c’est une interface tablette…
    Xfce sur un écran de 23p çà envoie aussi 🙂 et toc.

  8. Softpedia un poil gonflé de présenter cette « œuvre » comme une édition communautaire ! Même pas foutu de donner la bonne adresse pour la page d’accueil de manjaro.org.

    Heureusement, dans ton billet tu précises bien « non répertoriée par les développeurs de la Manjaro ».

  9. Cela sert à indiquer à l’utilisateur à quoi correspond la fenêtre non ?
    Et autour de ton titre de fenêtre, combien de % est strictement de l’espace gâché à ne rien afficher d’autre qu’une couleur ?

    Et le concepts est très bien. Sur un écran type tablette tu gagne un max d’espace et sur un desktop ca ne choque pas plus que ca.

    Il est vrai que nous avons atteint un cap où innover au niveau du desktop est difficile et où l’on est aussi arrivés à un état d’ergonomie pratiquement final.

    La prochaine grosse évolution pour ce qui est du desktop passera par quelque chose comme hololens.

    1. Si tu as un logiciel avec un nom long ou un nom de document ouvert assez long, le gachis peut être relativisé.

      Désolé de faire une lapalissade, c’est surement le vieux con (oui, j’assume) qui parle, mais une barre de titre s’appelle car on y affiche le titre. Idem pour une barre de menus.

      Pour l’ergonomie, les fondements ont été posés dès les expérimentations avec le Xerox Alto, et depuis le premier Mac, plus grand chose n’a été inventé.

      Quand à révolutionner le desktop, j’attends pour voir 😉

          1. Pour le coup, je ne serai pas d’accord avec toi.

            C’est pareil sous windows. Je trouve aussi très intéressant d’avoir des rubans qui ne sont que la simple fusion menubar/toolbar. Sauf que ca prend un peu de place ^^

            Le menu dans la barre de titre c’est une très très bonne idée car franchement, ca ne sert a rien de toujours avoir un menu à l’écran. Sinon, tu n’est pas cohérent, et faut râler sur Firefox par exemple, qui n’affiche plus le menu par défaut et qui est devenu franchement pas ergonomique à ce niveau là.

          2. Pour le coup, je ne serai pas d’accord avec toi.

            Comme dirait le chanteur électrocuté dans sa salle de bain en 1978 : « Comme d’habitude ».

            Ah, le ruban, le machin tellement ergonomique que son utilisation est cauchemardesque pour trouver la moindre option un peu poussée.

            Le menu dans la barre de titre c’est une très très bonne idée car franchement, ca ne sert a rien de toujours avoir un menu à l’écran. Sinon, tu n’est pas cohérent, et faut râler sur Firefox par exemple, qui n’affiche plus le menu par défaut et qui est devenu franchement pas ergonomique à ce niveau là.

            Le menu « hamburger » est bien pratique, et sur ce point, Chrome a été bien utile.

            Sinon, une barre de titre aura pour fonction première d’afficher le titre. Pas le menu. D’ailleurs, et sauf erreur de ma part, c’est la première fois qu’une telle fusion barre de titre / barre de menu est tentée.

            Avant d’être abandonnée d’ici 18 mois à deux ans, comme le menu global ?

  10. Oui c’est dommage que Unity ne soit pas porté *Vraiment* sur les distributions majeures (genre Debian/Ferora/OpenSUSE/Mageia/Arch … autre ?), je sais pour certains ils essayent mais c’est dommage que ce ne soit pas *Vraiment* fait (indépendant de ce que Unity à besoin pour fonctionner/être porté et ce genres de choses) parce que je pense que cela apporterai à Unity en général (que ce soit le Unity sur Ubuntu ou celui porté sur d’autres os) et ça lui permettrai sûrement d’avoir plus de retours de bugs et améliorations, notamment pour les performances.

  11. Nero-Linux ? Abandonné, certes mais de plus cette application nécessitait un numéro de licence à saisir pour débloquer les fonctionnalités. Initialement, le numéro de série n’est là que pour la fonction de démonstration limitée à 30 jours. Il faut ensuite entrer le numéro de série obtenu par achat pour débloquer totalement Nero. Dans le cas présenté, Nero a visiblement été installé dans sa version de demonstration forcémennt expirée. Pour complément d’information, ayant acquis Nero-Linux (légalement), je peux encore l’utiliser sur les distributions actuelles, puisque j’ai gardé à l’abris les binaires (32 et 64 bits) RPM et DEB (donc Debian, Mageia, Fedora) … Encore faut-il y trouver un intérêt.

  12. J’avais essayé Ubuntu Unity et j’avais bien aimé certains trucs mais il est vrai que c’était assez lourd et lent.Cependant j’avais eu pire avec OpenSuse Gnome … le chargement de Yast mettait 3 plombes à démarrer.
    Pour les versions communautaires une qui est pas trop mal c’est la Openbox (en dehors des icônes numix qui sont une horreur dans le menu … autant dans un dock çà peut être encore joli … là c’est vraiment moche – avis totalement subjectif).
    C’est dommage que la version openbox ne soit plus une release officielle car cela demande quand même pas mal de configuration si tu le fais en net install. Une version à la sauce « Crunchbang » aurait été sympa car c’est léger à l’installation avec jusque ce qu’il faut et tu rajoutes les logiciels que tu aimes. La version communautaire est quand même un poil surchargée en logiciels.

    Un article qui serait intéressant serait de voir où en est Manjaro réellement et de voir ce que tu gagnes ou perd à installer Archlinux à sa place.
    Je lis assez souvent qu’il est mieux d’installer les « grandes soeurs » plutôt que les dérivées(cf. Arch à la place de Manjaro,Debian à la place d’Ubuntu,Gentoo à la place de Frugalware etc…).Mais au final n’est-ce pas plus de la « frime » qu’autre chose?
    Ce n’est pas un troll mais juste une interrogation de ma part?
    J’ai essayé beaucoup de distributions mais au final tu te retrouves toujours +- avec la même chose.Un desktop avec des icônes et des logiciels.
    Après certaines offrent une installation plus aisées ou des versions de logiciels un peu plus en avance ou des outils parfois intéressant mais à moins de s’en servir très souvent c’est du pareil au même.
    A part Elementary qui propose quelque chose de réellement différent (mais sous le capot c’est du Ubuntu je crois) ou Handy Linux et quelques autres,le reste c’est plus ou moins pareil.
    Je ne me considère pas comme un expert de Linux.Pour moi comme je l’ai déjà expliqué dans un autre commentaire: systemd,init ou tout les autres termes techniques c’est un peu du chinois.Je ne verrai probablement pas de différence à l’utilisation.Mais taper des lignes de commandes ou rechercher des soluces et essayer de comprendre le pourquoi du comment çà ne me fait pas peur.Après je demande que le système tourne et n’aille pas me péter dans les doigts.Si il faut solutionner un problème après une MàJ ce n’est pas une gageure (tant que c’est pas à chaque MàJ bien entendu).
    Et c’est sur cette réflexion que je me demande dans mon cas pourquoi Manjaro et pourquoi Archlinux?
    Quand je vois les forums il y a autant de « petits problèmes » sur l’un que sur l’autre.
    Je lis que Manjaro c’est davantage de sécurité.Mouais je dirais car les problèmes sont là de ce que je vois.Et Arch est plus à jour.
    J’aime les deux distributions mais les deux me semblent vraiment pareilles ormis certains détails et que Arch est plus à jour.
    Qu’est-ce qui demain te ferais balancer sur Manjaro plutôt que Arch?

    1. Quel commentaire fleuve ! Je vais essayer d’y répondre aussi rapidement que possible.

      Je suis d’accord avec ton constat sur les ISO communautaires de Manjaro, mis à part l’openbox, le reste est bon pour /dev/null.

      Pour la Manjaro Linux, j’attends la version 0.9.0 pour faire un article « bilan ». Calamares est un outil qui m’interpelle pas mal.

      Je lis assez souvent qu’il est mieux d’installer les « grandes soeurs » plutôt que les dérivées(cf. Arch à la place de Manjaro,Debian à la place d’Ubuntu,Gentoo à la place de Frugalware etc…).Mais au final n’est-ce pas plus de la « frime » qu’autre chose?

      De la frime ou la volonté de revenir aux racines ? D’avoir une expérience plus allégée. Sinon, simple remarque, Frugalware n’est nullement dérivée de la Gentoo. C’est une distribution rolling utilisant un fork de pacman, appellé pacman-g2 et qui s’inspire aussi de la Slackware Linux.

      Après certaines offrent une installation plus aisées ou des versions de logiciels un peu plus en avance ou des outils parfois intéressant mais à moins de s’en servir très souvent c’est du pareil au même.

      Du pareil au même ? Pas vraiment. Les dépots ne sont pas 100% compatibles, ce qui peut entraîner des problèmes.

      A part Elementary qui propose quelque chose de réellement différent (mais sous le capot c’est du Ubuntu je crois) ou Handy Linux et quelques autres,le reste c’est plus ou moins pareil.

      Pour elementaryOS, c’est un projet basé sur Ubuntu LTS qui veut que le « design soit roi ». Sinon pour le plus ou moins pareil, je te renvois à un vieux billet que j’avais écrit sur la fausse diversité des distributions GNU/Linux, en août 2013.

      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=10242

      J’aime les deux distributions mais les deux me semblent vraiment pareilles ormis certains détails et que Arch est plus à jour.

      Et pour cause qu’Archlinux est plus à jour. C’est la base de Manjaro. Schématiquement (en simplifiant au passage), Manjaro : Archlinux avec les dépots stables avec un délai de 15 jours en moyenne sur les gros morceaux, sauf en cas de mise à jour de sécurité et pour les outils grands publics du genre Mozilla Firefox.

      Sur cette base décalée dans le temps, tu rajoutes quelques outils comme le Manjaro Settings Manager, un installateur graphique, un thème spécifique et un gestionnaire de paquets graphique, surcouche de Pacman.

      Je sais que certains utilisateurs de Manjaro vont hurler, mais les grandes lignes sont là.

      Quant à ta dernière question, je pourrais te répondre ainsi : si tu veux des mises à jour avec une prise de tête minimale, Manjaro. Si mettre les mains dans le cambouis ne te fait pas peur, Archlinux.

  13. Désolé du commentaire fleuve,c’est venu tout seul en tapant au clavier 🙂 .Zut j’ai confondu pour Frugal avec une autre dont je n’ai plus le nom en tête.
    Toi qui a une expérience sur le long terme d’Arch (la mienne n’est de quelques jours) … çà arrive souvent de plonger les mains dans le cambouis de chez cambouis ou c’est un peu comme Manjaro il faut rectifier parfois certains fichiers?

    1. Je pense que tu voulais parler de la Sabayon Linux.

      Pour les mains dans le cambouis, c’est vraiment ponctuel. D’ailleurs, la plupart du temps, c’est indiqué sur le site officiel d’Archlinux. Il faut dire que je cherche la mouise, je suis en testing tout le temps 😉

  14. Oui c’est Sabayon 😉 (que j’avais testé rapidement d’ailleurs).
    J’ai lu ton article sur la « fausse diversité des distributions ».

    Ensuite, où se trouve les différences ? Dans l’équipement logiciel, l’inclusion ou non de logiciels non libres, un environnement de bureau autre que celui de la distribution mère.

    OK là-dessus..

    Ou encore une « simplification » de la gestion de la distribution par des outils graphiques, comme c’est le principe d’Ubuntu par rapport à Debian GNU/Linux ou de Manjaro Linux par rapport à la ArchLinux.

    Ok aussi.

    Donc, sous une pléthore de distributions, la diversité que l’on croit voir est une illusion d’optique.

    C’est plus ou moins le constat que j’en ai.C’est du pareil au même.Après c’est certains les dépôts sont différents,la facilité d’installer des logiciels sans ajout de PPA ou autres dépôts communautaires varient d’une distribution à l’autre.Mais je comprend bien qu’il y a une réelle différence qui se cache derrière cette illusion.

    Mais c’est vrai que de se dire qu’on utilise les racines « allégées » çà c’est vraiment un plaisir.Ce qui me fait plus balancer sur Arch que Manjaro.

  15. ‘LLo,

    « Je sais que certains utilisateurs de Manjaro vont hurler, mais les grandes lignes sont là. »
    Il y a une solution pourtant, pour se prendre pour un « Archer » à moindre risque -> Manjaro unstable qui comme chacun sait équivaut à (24 heure près..) Arch stable…
    Donc, pour moi, c’est l’expertise d’Arch (& son wiki, malheureusement pour les « newbies » anglophobes surtout anglais) + la facilité de Manjaro (& son installeur fort prometteur, surtout sur mbr pour l’instant & ses outils pour « rasés ») + la légèreté d’Enlightenment (qui s’accorde bien avec le support car en « Rolling release » permanant, mouarf..) puisqu’il peut très bien remplir son rôle sans la queue d’un « framework » moderne (gtk3 ou Qt5, pour ne pas les nommer, mais ceci nécessitant de se priver de certains des outils manjariens sus-nommés (d’oû dilemme & taille d’iso variable, pfuuu..)
    & ceci, de l’utilisation de tous les jours à la production d’iso, que je ne saurais pas vraiment classer (& tant mieux, j’adore l’inclassable ;-)).

    1. Est-ce que le rolling permanent peut être un soucis avec openbox en utilisation seule(risque d’écrasement des fichiers de configuration par exemple lors d’une MàJ?)?

        1. Jamais eu de problèmes avec Openbox pour ce qui concerne les majs et le RR ..

          Peit bémol avec Openbox, les devs ont décidés de placer les fenêtres nouvellement lancées en haut à gauche de l’écran et non plus au centre comme c’était le cas avant .. donc je préfère le full git (openbox, lxappearance, obconf, etc ..) qui corrige cette horreur.

          Petite info au passage ..

  16. Vu que je peux pas faire réponde plus haut fred, voici ma réponse.
    Les rubans, travaille avec un peu. Pas juste 3/4 jours mais 1 mois.

    Après tu me dira si c’est toujours un truc imbitable et inutilisable.

    Au passage, dans windows, me menu classique de firefox est dans la barre de titre 😉
    Pour ce qui est du menu hambuger, c’est pas du tout pratique pour un dev.

    1. J’ai pu travailler plusieurs semaines de suite avec le ruban (époque MS-Office 2010). J’ai depuis développé une forme d’urticaire liée à sa présence.

      Le menu classique n’est pas dans la barre des titres, mais dans la « menu bar », dixit ma version compilée maison de ce matin.

  17. Non, sauf les .desktop (entrées de menu) qui peuvent changer ou revenir à l’original (si toi tu les as changées), mais que tu peux préserver en les copiant vers ~/.local/share/applications.

Les commentaires sont fermés.