Linux Mint Debian Edition 2.0rc : une occasion de redorer le blason d’une distribution mal aimée par ses créateurs ?

En 2010, l’équipe de la Linux Mint se lançait dans l’idée de proposer une version rolling release de sa distribution, à l’époque basée sur la version testing de la Debian GNU/Linux. En septembre 2012, je disais que Linux Mint avait raté l’occasion d’utiliser une base plus légère qu’Ubuntu.

Je concluais l’article ainsi :

Linux Mint a commis l’erreur – et c’est le vieux linuxien qui parle – de ne pas miser le tout pour le tout sur sa version basée sur Debian GNU/linux, donc plus légère que la version basée sur Ubuntu. Elle avait une occasion en or de se faire une place au soleil, surtout parmi les personnes déçues par Unity, qui se tourneront sûrement vers la maison mère, la Debian GNU/linux.

Deux ans et demi plus tard, je ne changerai pas un seul mot de cette conclusion. C’est donc avec une certaine curiosité que j’ai téléchargé l’ISO de la Linux Mint Debian Edition 2.0rc (qui utilise une base de Debian GNU/Linux Jessie).

Pour éviter d’avoir un environnement qui serait trop lourd, je me suis tourné vers la version Mate Desktop.

Après un démarrage relativement rapide, on se retrouve avec une interface Mate Desktop « windowsisée ».

L’installateur a eu droit à quelques améliorations, dont un effet « fuseau horaire », et grande nouveauté de taille : par défaut, une partition /home séparée est créée.

J’avoue que j’ai bien ri en voyant l’avatar par défaut lorsque l’on créé un utilisateur !

Comme je le disais plus haut, une partition /home est proposée ! Quelle (r)évolution 🙂

L’installation est assez rapide et l’affichage est assez classique.

Cependant, bien qu’on choisisse un clavier azerty à une étape précédent, l’agencement qwerty est celui qui est pris en compte par défaut.

Il y a eu quelques mises à jour disponibles, que j’ai fait appliquer. J’ai ensuite capturé l’ensemble en vidéo. J’ai hésité un peu, et je me suis aperçu que le système d’init n’est pas systemd, mais celui à la sauce sysVinit. Cela fera plaisir à certains pourfendeurs de la technologie développée en grosse partie par les codeurs de Redhat.

Je dois dire que je suis un peu « le cul entre deux chaises » par rapport à cette distribution. Outre le fait que l’équipe de la Linux Mint avait manqué une occasion en or de ne plus dépendre de la Ubuntu et que Mate Desktop voit son interface « windowsisée », il y a des choix logiciels un peu contestable, surtout qui contraste avec la légèreté de l’environnement Mate Desktop.

Je prendrais l’exemple de Banshee qui est tout de même assez lourd. Pour info, si je désire installer Banshee sur mon archlinux, j’ai droit à l’installation de quelques 214,31 Mo de logiciels.

[fred@fredo-arch ~]$ yaourt -S banshee
[sudo] password for fred:
résolution des dépendances…
recherche des conflits entre paquets…

Paquets (18) dbus-sharp-0.8.1-1 dbus-sharp-glib-0.6.0-1 gconf-sharp-2.24.2-4 gdata-sharp-1.7.0.1-3 gkeyfile-sharp-0.1-3 gtk-sharp-2-2.12.22-1 gudev-sharp-0.1-3 libgdiplus-3.12-1 libgpod-0.8.3-4 media-player-info-22-1 mono-3.12.1-1 mono-addins-1.1-1 mono-upnp-0.1.2-2 mono-zeroconf-0.9.0-4 sg3_utils-1.40-1 taglib-sharp-2.1.0.0-2 webkitgtk2-2.4.8-1 banshee-2.6.2-7

Taille totale du téléchargement : 49,79 MiB
Taille totale installée : 214,31 MiB

:: Procéder à l’installation ? [O/n]

214 Mo pour un lecteur audio… Ca fait peur mal quelque part. J’ai aussi moyennement apprécié l’installation par défaut du greffon flash, mais c’est toujours un point positif pour les sites qui sont codés avec les pieds en oubliant que Flash est une usine à faille de sécurité. Moins qu’OpenSSL sur l’année 2014, je vous l’accorde ! 🙂

Je me demande si ce ne serait pas presque plus simple d’installer directement une Debian GNU/Linux Jessie (encore en débogage final au moment où je rédige cet article, le 18 mars 2015) avec Mate Desktop, quitte à activer les dépots tiers pour récupérer le support complet des capacités HTML5 en audio et vidéo.

Je ne suis pas des plus sereins en ce qui concerne cette distribution qui apparait comme étant la cinquième roue du carrosse chez Linux Mint. J’espère simplement que l’avenir me donnera tort sur toute la ligne.

20 réflexions sur « Linux Mint Debian Edition 2.0rc : une occasion de redorer le blason d’une distribution mal aimée par ses créateurs ? »

  1. Salut,
    Pas très confiant moi non plus, surtout lorsqu’on se remémore des versements des mises à jour des versions précédentes. Là, jessie n’est pas encore stabilisée donc les updates devraient se suivre jusqu’à la sortie en stable. Mais qu’en sera-t-il ? Il semblerait d’ailleurs que la LMDE précédente n’ait plus eu de packs de mises à jour depuis 03/2014. C’est tellement énorme que je me trompe peut-être.

  2. Bonjour,

    Moi perso, je la trouve belle, cette interface style LinuxMint, oui c’est mon petit pécher mignon, j’adore les belles interfaces, et pas les trucs qui ressemble à Windows 95 tout lait et carré ou tout flat 🙂

    Seb

    1. Via quelques clics tu peux transformer n’importe quelle interface comme tu veux … on est loin de l’aspect Window 95 quand même.Pour la Linux Mint version Mate perso je trouve çà initialement moche… comme quoi.PS à Frédéric :Tiens j’ai le même avatar.

        1. Au final les concepteurs d’interfaces s’attachent toujours à ce qui est connu non?
          Kde 4 ressemble à Windows 7,Gnome 3 reprend des idées d’OSX (tu rajoute un dock en bas et çà le fait),Cinnamon Windows 7,Xfce OSX … y’a que Mate et Openbox qui restent un peu différent à leur origine. Je parle bien d’aspect original car si tu creuses on s’en éloignent pour certains.

          1. il faut avoir une imagination délirante pour trouver que gnome3 ressemble à OSX car le concept de gnome 3 c’est justement: pas de dock a la OSX . 😉

          2. Oui Misaine mais tu peux facilement l’ajouter …et le launchpad reprend un peu l’idée de celui d’osx (enfin je sais pas qui à copier qui? au final)

  3. Par rapport à la distribution Debian originale je ne vois pas ce que celle de Mint propose de mieux à part un nouveau fond d’écran, une nouvelle page de démarrage dans Firefox et deux ou trois autres gadgets inutiles….
    Cela ne justifie certainement pas de choisir Mint.
    Autant choisir la Debian originale qui, quand elle est bien configurée, surpasse toute les autres en terme de rapidité, légèreté en mémoire et stabilité.

  4. J’oubliai : la Debian originale ou bien le nouveau fork « Devuan », de toute façon c’est la même chose sauf que Devuan conserve l’init à l’ancienne pour ceux qui y sont attachés. Vous avez le choix.

    1. Ah, le choix… Source de forks qui ont parfois la durée de vie d’un flocon de neige en plein soleil. J’aurais pu comprendre mieux l’existence de la Devuan si elle ne ressemblait pas dès le départ à un fork produit sous le coup de la colère.

  5. Oui nous connaissons tous les raisons qui sont à l’origine de la création de Devuan mais je pense que c’est un fork utile tout de même.
    Le problème est simple : quand on utilise la Debian Wheezy tout fonctionne bien il n’y a pas de soucis.
    Par contre si je veux faire la mise à jour de Wheezy vers la future Jessie là il y a un petit problème : il n’y pas moyen de faire la mise à jour vers Jessie sans installer systemd !
    Donc le fork de Jessie [sans systemd] prend tout son sens pour les utilisateurs habituels de Wheezy…

    1. Fork qui pour moi a été fait un peu à l’arrache. Sauf erreur de ma part, le choix de changer de systemd d’init, c’est février 2014, le gel a eu lieu en novembre 2014, devuan est né à peu près la même période.

      Donc, en gros, durant 6 mois, rien n’a vraiment bougé, histoire de préparer la migration. Ensuite, que l’on apprécie ou pas systemd ne voulait pas dire : « on va forker malgré tout ».

      Pour moi, ce fork arrive au mauvais moment. Non seulement wheezy sera supportée techniquement durant une année après la sortie de la Jessie et c’est bien connu, les migrations de Debian se font directement après la sortie d’une nouvelle version, mais il donne l’impression (vraie ou fausse) que c’est un fork pour forker et rien d’autre.

      Je ne vois pas vivre longtemps ce fork, mais je peux toujours me tromper, et si c’est le cas, je ferais amende honorable.

      Pour le moment, devuan me fait penser au projet Gone Me.

  6. Pour Devuan: J’essaie de suivre le développement au plus près, à travers leur liste de diffusion, et en ayant ajouté leur dépôt aux sources.list de mes deux Jessie.
    Alors, oû ça en est ? Et bien, c’est pas le zéro absolu, mais c’est pas beaucoup plus. Ils sont toujours dans un flou artistique qui ne me plait pas beaucoup. On verra la suite, mais je suis inquiet, pourtant j’y croyais.
    Sur mes Jessie, j’utilise ces deux dépôts:
    1) celui d’Adam Borowski
    deb http://angband.pl/debian/ nosystemd main
    2) celui de Trios (surtout pour XFCE)
    deb http://mirror.org.rs/trios/ mia non-systemd main
    Avec les packages qu’ils fournissent, c’est un jeu d’enfant d’éradiquer systemd de Jessie. Sauf udev.
    Je ne suis pas un fanatique anti-systemd. Quand j’utilise une Arch ou dérivée comme KaOs, ça ne me dérange pas. Mais sur Debian qui reste la distro que je connais le mieux, je n’en veux pas.

    1. Dans ce cas, il restera l’option de migrer vers gNewSense 4.0 qui sera la version libérée de la Debian Wheezy.

      Le problème est que devuan apparaît comme un fork pour forker. Je m’amuse à aller jeter un oeil de temps à autre sur le git de la distribution, c’est pas folichon.

      Quant à éradiquer udev, il y a l’option utilisée par gentoo et funtoo : eudev.

      En tout cas, Devuan ressemble de plus en plus à un puzzle 1000 pièces sans image à reproduire.

  7. Le problème « udev » c’est que maintenant, il est intégré à systemd.
    Donc fatalement, oui, ils devront forker.
    J’avais pensé aussi qu’ils utiliseraient eudev de Gentoo/Funtoo.
    Mais non, ils semblent s’orienter vers un autre fork: vdev.
    Lien vers leur liste de diffusion:
    http://blog.gmane.org/gmane.linux.devuan.devel

    Je viens de voir sur Distrowatch qu’Antix ptoposait aussi une Jessie
    nosystemd, mais uniquement en 32 bits avec Icewm/Fluxbox en bureau.
    Bon, on est loin de LinuxMint là, désolé …….

  8. Utilisateur Debian depuis quelques années, je prends plaisir à l’utiliser, à une époque j’avais installé une LinuxMint chez un copain pour qu’il se fasse la main, depuis il a laissé tomber et ré-installe ses versions de Windows.
    Tout cela pour dire quand même que l’originale est quand même une solution à envisager.
    A pluche.

  9. Je ne sais pas quel sera l’avenir de la LMDE et j’espère qu’elle supplantera la version basée sur Ubuntu et deviendra la principale LinuxMint voir la seule. (pour les mêmes raisons que vous, déjà base plus légère, base plus saine aussi car basée sur sa communauté et pas sur des accords commerciaux en plus, et puis connus pour être plus stable)
    Au vu de ta vidéo, LMDE a l’air pas mal du tout là comme ça.
    Et pour systemd, j’ai lu dans une news linuxmint qu’ils n’utilisent pas encore systemd entre autre parce qu’il faut qu’ils rendent cinnamon compatible avec lui, et ils disaient aussi qu’ils voulaient laisser systemd mûrir et se stabiliser un peu. (désolé je ne me souviens plus de la news en question)

    1. J’avoue que je ne vois pas l’avenir de la LMDE des plus joyeux. Quant à l’histoire de la compatibilité entre Cinnamon et systemd je trouve cela un peu gros, vu que des distributions ayant déjà migré sur systemd propose une version avec Cinnamon.

  10. Pour systemd dans Debian Jessie (base de la LMDE): ce n’est pas aussi clair que sur d’autres distros comme Arch. Debian a un peu « le cul entre deux chaises ».
    Je m’explique: il est tout à fait possible de refaire passer sysvinit, upstart ou openrc en pid1 avec systemd-shim et cgmanager. Sans virer quoi que ce soit de systemd. Ils sont toujours dans les dépôts.
    C’est un reproche que j’ai pu lire de la part des pro-systemd Debian.
    Systemd dans Debian (pour l’instant) c’est encore de l’hybride.
    Je crois que lors de l’introduction de systemd, ils n’avaient pas prévu ça. Mais vu la fronde que ça a provoqué, ils ont voulu faire un genre de compromis, qui n’a pas vraiment fonctionné, cf le shisme Devuan.
    Après, pour Cinnamon sur LMDE …. Je ne sais pas ….

Les commentaires sont fermés.